Aller au contenu
Automne

Un «bébé passeport» par jour au Québec

Messages recommandés

Guillaume St-Pierre | Le Journal de Montréal

| Publié le 19 janvier 2019 à 05:55

 
 
 
 

Environ une femme étrangère accouche chaque jour au Québec, après avoir fait des milliers de kilomètres pour donner naissance ici dans un seul but : offrir la citoyenneté canadienne à son enfant. 

Le principal objectif de ce coûteux séjour au pays est d’obtenir un passeport pour le bébé. La loi fédérale fait en sorte que tous les bébés nés ici obtiennent automatiquement la citoyenneté, et donc un passeport canadien. 

Le Canada et les États-Unis font partie des rares pays riches où il est encore possible d’obtenir la citoyenneté ainsi. 

 
Avec ce précieux document, l’enfant pourra étudier au Canada à peu de frais, voyager dans le monde plus facilement, s’établir ici aisément si son pays d’origine connaît des perturbations sociales et venir se faire soigner ici gratuitement (à condition de venir habiter six mois par année ici pour obtenir la carte soleil). 
 
 
Explosion 

Ce phénomène des «bébés passeport» est en pleine explosion partout au pays, y compris au Québec. Vancouver en est toutefois l’épicentre en raison d’un obscur réseau de facilitateurs bien établis dans la communauté chinoise. 

Tout un système de consultants en tourisme obstétrique est d’ailleurs en train de se constituer clandestinement, ce qui inquiète des avocats spécialisés en immigration qui y voient un passe-droit injuste. Le gouvernement canadien promet de faire le ménage dans ce réseau de consultants «sans scrupules». 

Les couples paient de 20 000 $ à 30 000 $ pour venir ici, ce qui comprend les billets d’avion, l’hébergement, quelques milliers de dollars pour les consultants ou avocats et environ 8000 $ pour les frais médicaux. 

 

suite : https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/19/un-bebe-passeport-par-jour-au-quebec-1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment on gruge le système dès la naissance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours au frais des contribuables et à côté de ça on refuse de rembourser les frais médicaux indispensables aux canadiens de souches.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'article complet en lien est très intéressant, on appréciera le passage ou il évoque un post du forum sur une personne qui veut faire la démarche;-).

Le plus effarant, c'est le manque d'action possible par les agent de l'ASFC évoqué dans l'article et bien que certains ne se cachent même pas sur le but du voyage et les notes de frais laissé sans répercussions sur les personnes concernés.

L'avantage c'est qu'on pourra difficilement faire pire, donc avec le temps ou potentiellement au prochain gouvernement, serrer la vis sera peut-être devenu un enjeu électoral ou sociétal mais ce seront encore les autres "les temporaires ou personnes de bonnes foi" qui en subiront les répercussions.

Le plus navrant, c'est que beaucoup de ces enfants ne parleront peut-être jamais une des 2 langues officiels et si un jour viennent au pays partiront avec une carence sérieuse, sans parlé qu'ils ne connaîtront pas les codes, les lois et n'auront pas de scolarité en rapport avec leurs perspectives et le plus drôle c'est que ces familles évoquent la sécurité, la qualité de vie, etc alors qu'elle n'envisage pas nécessairement d'immigrer elles-mêmes et qu'elles sont en partie assez aisés, difficile d'avouer qu'on souhaite juste s'acheter une nationalité pour bien paraître. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On dit que la citoyenneté se mérite mais pas tant que ça au final, elle s’achète surtout et c’est malheureux de le dire, elle sert de passe droit sécuritaire.

Il a suffit de voir les libanais l’utiliser il y a quelques années pour se faire rapatrier pendant le trouble gracieusement et surtout gratuitement par les contribuables canadiens alors qu’ils n’ont aucun lien avec le canada et je parie que certains d’entre eux n’y ont jamais mis les pieds.

Modifié par Hei

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Hei a dit :

On dit que la citoyenneté se mérite mais pas tant que ça au final, elle s’achète surtout et c’est malheureux de le dire, elle sert de passe droit sécuritaire.

Il a suffit de voir les libanais l’utiliser il y a quelques années pour se faire rapatrier pendant le trouble gracieusement et surtout gratuitement par les contribuables canadiens alors qu’ils n’ont aucun lien avec le canada et je parie que certains d’entre eux n’y ont jamais mis les pieds.

C'est pour cela que un passeport selon le pays a une valeur plus ou moins grande...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand j’étais étudiante en soins infirmiers en natalité à l’hôpital Sacré-Cœur, je me rappelle que mon prof nous a clairement indiqué que si la mère est étrangère, on ne devait pas lui donner le constat de naissance avant qu’elle est payé à moins d’un cas particulier... justement il y avait de l’abus auparavant


Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles