Aller au contenu
IMPORTANT : Gérez votre adresse de courriel En savoir plus… ×
Krinele

Mes presque 9 mois de ma vie québécoise

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

Cela fait longtemps que je n’étais pas venue sur le forum. En fait, presque 9 mois ??.

Ce n’est pas que l’envie me manquait mais je dirai que c’etait Le temps qui me manquait. Aujourd’hui, un petit accident me permet à prendre ce temps.

 

Je suis arrivée le 11 août 2017 en terre québécoise, seule. Ayant laissé mon mari et mes enfants en France afin de pouvoir organiser tout le côté logistique et débuté mon stage d’équivalence à « tête reposée » (je suis infirmière). Je suis restée sans ma famille 3 longs mois. Je tire mon chapeau aux personnes qui restent des Moi voir des années sans les leurs.

Cela a été, je l’avoue, malgré le bonheur d'être Résidente Permanente canadienne, une période très difficile. La séparation a été douloureuse. Heureusement, mes amis et ma famille que j’avais sur place ont été là pour moi.

Cette même journée, j’ai bien sûr validé ma RP etj’ai Pu faire mon NAS (une des 1ère chose à faire, il vous sera demandé pour tout) et mon inscription à la RAMQ. J’avoue ne pas avoir perdu mon temps ?. J’avais aussi anticipé pour mon rdv à la SAAQ. J’avais pris RDV depuis la France 2/3 mois avant mon départ pour avoir le choix de la date car je ne restais que quelques jours sur Montréal.

J’ai pu profité de quelques jours avec ma famille à Montréal puis je me suis enfin rendu dans mon nouveau chez moi (que j’avais pu louer depuis la France grâce à une amie qui l’avait trouvé et visité pour moi) à Sherbrooke.

C’était très étrange car j’avais cette sensation d’être chez moi depuis toujours (je ne vous parle pas de ma nouvelle maison, bien sûr ? mais juste d’être chez moi dans ce nouveau pays qui m’accueillait). Mais, je vais être honnête avec vous, Cel ne m’a pas empêché d’avoir des coups de blues surtout par le manque de mon mari et mes enfants. Je me rappelle de la 1ère fois que j’ai dû faire les courses seule. Je me suis entièrement comme perdue, seule au monde, plus de repères. Cela va vous sembler peut être idiot mais c’est là que je me suis rendue vraiment compte que je n’étais plus dans mon pays, que j’etais vraiment seulepour vivre toutes ces premières fois sans ceux que j’aimais le plus au monde. Et bien je sus rentrée chez moi et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Et tout ça à cause de mes courses ??.

Juste pour vous dire, que pour ceux qui prévoient un départ en 2 étapes comme moi, il y a effectivement de bons côté car ça vous laisse le temps de tout installe- mettre en place pour l’arrivée de votre famille mais il y a aussi pas mal d’inconvenients Comme le fait que lorsque votre moitié arrive, il y a un décalage entre vous pendant un temps car il faut que lui passe par ce que vous êtes passé quelques mois auparavant. Les 1ers fois et leurs bonheurs se font seul. Le truc tout bête mais l’entree Dans votre nouvelle vie, c’est à dire, la validation des RP se fait seul. Voilà, c’est plein de moments importants de votre nouvelle vie que vous ne vivrez pas avec les personnes que vous aimez et qui font parties de l’aventure depuis le début.

 

J’ai commencé mon stage d’intégration 1 mois après mon arrivée. J’etais terrifiée à l’idée de le rater. Heureusement, j’ai eu la chance d’être dans un service génial avec des personnes formidables, aidantes et d’une patience d’or. Mes collègues, m’ont appris tellement. Et c’était parfois à mourir de rire les incompréhensions qu’il pouvait y avoir par nos expressions ou termes médicaux différents.

Leur gentillesse, leur disponibilité m’ont permis de réussir mon stage. Je ne les remercierai jamais assez. 

J’ai la chance d’avoir un travail où je côtoie une multitudes de personnes qui sont certes souvent diminuées physiquement par leur problèmes de santé mais qui apportent tellement surtout pour moi nouvelle habitante de leur pays. Ils sont curieux de savoir notre parcours pour arriver jusque chez eux (ainsi que les collègues et chaque québécois que j’ai rencontré), de savoir d’où l’on vient. Ils applaudissent et respectent souvent notre courage d’avoir oser faire toutes ces démarches pour venir vivre au Canada. Ils aiment partager s’ils sentent que vous voulez découvrir, connaître votre pays d’accueil. Bien sûr, il y a des individus inintéressants comme partout, mais si vous les respectez, si vous vous intéressez, si vous savez rester humbles, vous n’aurez, la plupart du temps que du bon.

 

Pour mon mari, je dois admettre que ça a été plus difficile car il ne pouvait exercer le métier qu’il faisait en France. Il était sapeur pompier professionnel et il n’existe pas d’equivalence. Ça a été dur (et je pense que ça l’ai encore) de faire le deuil d’un métier qu’il aimait. Malgré cela, il ne regrette pas le sacrifice. Il travaille actuellement chez un concessionnaire et débute dès études en ligne pour obtenir un AEC.

 

Comme partout, il y’a des choses qui vont et d’autre pas mais je ne regrette à aucun moment le choix que nous avons fait. Mes enfants sont plus qu’heureux ici, et ne veulent pas plus que nous rentrer en France. Je laisse mes filles aller seules avec leurs amies au parc près de chez nous alors que je ne le faisais pas en France. Elles aiment l’école ici, c’est une autre pédagogie. L’école s’adapte à l’enfant et non l’inverse. En tout cas dans l’école où elles sont, je ne me permettrai pas de faire une généralités car je ne sais pas si c’est le cas.

 

Et pour en finir avec mon petit (enfin long ?) blabla, je conclurai par le fait que nous nous sentons si bien que nous avons finalement décidé d’acheter notre maison. Une belle occasion s’est présentée à nous et nous avons décidé de sauter le pas. 

 

J’espère ne pas vous avoir trop ennuyé et n’hésitez pas si vous avez des questions ??. Je vais essayer d’etre De nouveau plus présente sur le forum.

entree-urgence.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, Krinele a dit :

Bonjour à tous,

 

Cela fait longtemps que je n’étais pas venue sur le forum. En fait, presque 9 mois ??.

Ce n’est pas que l’envie me manquait mais je dirai que c’etait Le temps qui me manquait. Aujourd’hui, un petit accident me permet à prendre ce temps.

 

Je suis arrivée le 11 août 2017 en terre québécoise, seule. Ayant laissé mon mari et mes enfants en France afin de pouvoir organiser tout le côté logistique et débuté mon stage d’équivalence à « tête reposée » (je suis infirmière). Je suis restée sans ma famille 3 longs mois. Je tire mon chapeau aux personnes qui restent des Moi voir des années sans les leurs.

Cela a été, je l’avoue, malgré le bonheur d'être Résidente Permanente canadienne, une période très difficile. La séparation a été douloureuse. Heureusement, mes amis et ma famille que j’avais sur place ont été là pour moi.

Cette même journée, j’ai bien sûr validé ma RP etj’ai Pu faire mon NAS (une des 1ère chose à faire, il vous sera demandé pour tout) et mon inscription à la RAMQ. J’avoue ne pas avoir perdu mon temps ?. J’avais aussi anticipé pour mon rdv à la SAAQ. J’avais pris RDV depuis la France 2/3 mois avant mon départ pour avoir le choix de la date car je ne restais que quelques jours sur Montréal.

J’ai pu profité de quelques jours avec ma famille à Montréal puis je me suis enfin rendu dans mon nouveau chez moi (que j’avais pu louer depuis la France grâce à une amie qui l’avait trouvé et visité pour moi) à Sherbrooke.

C’était très étrange car j’avais cette sensation d’être chez moi depuis toujours (je ne vous parle pas de ma nouvelle maison, bien sûr ? mais juste d’être chez moi dans ce nouveau pays qui m’accueillait). Mais, je vais être honnête avec vous, Cel ne m’a pas empêché d’avoir des coups de blues surtout par le manque de mon mari et mes enfants. Je me rappelle de la 1ère fois que j’ai dû faire les courses seule. Je me suis entièrement comme perdue, seule au monde, plus de repères. Cela va vous sembler peut être idiot mais c’est là que je me suis rendue vraiment compte que je n’étais plus dans mon pays, que j’etais vraiment seulepour vivre toutes ces premières fois sans ceux que j’aimais le plus au monde. Et bien je sus rentrée chez moi et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Et tout ça à cause de mes courses ??.

Juste pour vous dire, que pour ceux qui prévoient un départ en 2 étapes comme moi, il y a effectivement de bons côté car ça vous laisse le temps de tout installe- mettre en place pour l’arrivée de votre famille mais il y a aussi pas mal d’inconvenients Comme le fait que lorsque votre moitié arrive, il y a un décalage entre vous pendant un temps car il faut que lui passe par ce que vous êtes passé quelques mois auparavant. Les 1ers fois et leurs bonheurs se font seul. Le truc tout bête mais l’entree Dans votre nouvelle vie, c’est à dire, la validation des RP se fait seul. Voilà, c’est plein de moments importants de votre nouvelle vie que vous ne vivrez pas avec les personnes que vous aimez et qui font parties de l’aventure depuis le début.

 

J’ai commencé mon stage d’intégration 1 mois après mon arrivée. J’etais terrifiée à l’idée de le rater. Heureusement, j’ai eu la chance d’être dans un service génial avec des personnes formidables, aidantes et d’une patience d’or. Mes collègues, m’ont appris tellement. Et c’était parfois à mourir de rire les incompréhensions qu’il pouvait y avoir par nos expressions ou termes médicaux différents.

Leur gentillesse, leur disponibilité m’ont permis de réussir mon stage. Je ne les remercierai jamais assez. 

J’ai la chance d’avoir un travail où je côtoie une multitudes de personnes qui sont certes souvent diminuées physiquement par leur problèmes de santé mais qui apportent tellement surtout pour moi nouvelle habitante de leur pays. Ils sont curieux de savoir notre parcours pour arriver jusque chez eux (ainsi que les collègues et chaque québécois que j’ai rencontré), de savoir d’où l’on vient. Ils applaudissent et respectent souvent notre courage d’avoir oser faire toutes ces démarches pour venir vivre au Canada. Ils aiment partager s’ils sentent que vous voulez découvrir, connaître votre pays d’accueil. Bien sûr, il y a des individus inintéressants comme partout, mais si vous les respectez, si vous vous intéressez, si vous savez rester humbles, vous n’aurez, la plupart du temps que du bon.

 

Pour mon mari, je dois admettre que ça a été plus difficile car il ne pouvait exercer le métier qu’il faisait en France. Il était sapeur pompier professionnel et il n’existe pas d’equivalence. Ça a été dur (et je pense que ça l’ai encore) de faire le deuil d’un métier qu’il aimait. Malgré cela, il ne regrette pas le sacrifice. Il travaille actuellement chez un concessionnaire et débute dès études en ligne pour obtenir un AEC.

 

Comme partout, il y’a des choses qui vont et d’autre pas mais je ne regrette à aucun moment le choix que nous avons fait. Mes enfants sont plus qu’heureux ici, et ne veulent pas plus que nous rentrer en France. Je laisse mes filles aller seules avec leurs amies au parc près de chez nous alors que je ne le faisais pas en France. Elles aiment l’école ici, c’est une autre pédagogie. L’école s’adapte à l’enfant et non l’inverse. En tout cas dans l’école où elles sont, je ne me permettrai pas de faire une généralités car je ne sais pas si c’est le cas.

 

Et pour en finir avec mon petit (enfin long ?) blabla, je conclurai par le fait que nous nous sentons si bien que nous avons finalement décidé d’acheter notre maison. Une belle occasion s’est présentée à nous et nous avons décidé de sauter le pas. 

 

J’espère ne pas vous avoir trop ennuyé et n’hésitez pas si vous avez des questions ??. Je vais essayer d’etre De nouveau plus présente sur le forum.

Merci pour ton retour !!! Gladiateur for ever???on en a ch**r pour arriver mais nous y sommes! Je ferai mon résumé plus tard...

Et félicitations pour votre achat!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Karine,

 

Ça fait trop plaisir d'avoir de tes nouvelles ! :D

Contente de savoir que tout va bien de ton côté. Félicitations pour l'achat de votre maison ! 

 

A bientôt !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Krinele a dit :

Bonjour à tous,

 

Cela fait longtemps que je n’étais pas venue sur le forum. En fait, presque 9 mois ??.

Ce n’est pas que l’envie me manquait mais je dirai que c’etait Le temps qui me manquait. Aujourd’hui, un petit accident me permet à prendre ce temps.

 

Je suis arrivée le 11 août 2017 en terre québécoise, seule. Ayant laissé mon mari et mes enfants en France afin de pouvoir organiser tout le côté logistique et débuté mon stage d’équivalence à « tête reposée » (je suis infirmière). Je suis restée sans ma famille 3 longs mois. Je tire mon chapeau aux personnes qui restent des Moi voir des années sans les leurs.

Cela a été, je l’avoue, malgré le bonheur d'être Résidente Permanente canadienne, une période très difficile. La séparation a été douloureuse. Heureusement, mes amis et ma famille que j’avais sur place ont été là pour moi.

Cette même journée, j’ai bien sûr validé ma RP etj’ai Pu faire mon NAS (une des 1ère chose à faire, il vous sera demandé pour tout) et mon inscription à la RAMQ. J’avoue ne pas avoir perdu mon temps ?. J’avais aussi anticipé pour mon rdv à la SAAQ. J’avais pris RDV depuis la France 2/3 mois avant mon départ pour avoir le choix de la date car je ne restais que quelques jours sur Montréal.

J’ai pu profité de quelques jours avec ma famille à Montréal puis je me suis enfin rendu dans mon nouveau chez moi (que j’avais pu louer depuis la France grâce à une amie qui l’avait trouvé et visité pour moi) à Sherbrooke.

C’était très étrange car j’avais cette sensation d’être chez moi depuis toujours (je ne vous parle pas de ma nouvelle maison, bien sûr ? mais juste d’être chez moi dans ce nouveau pays qui m’accueillait). Mais, je vais être honnête avec vous, Cel ne m’a pas empêché d’avoir des coups de blues surtout par le manque de mon mari et mes enfants. Je me rappelle de la 1ère fois que j’ai dû faire les courses seule. Je me suis entièrement comme perdue, seule au monde, plus de repères. Cela va vous sembler peut être idiot mais c’est là que je me suis rendue vraiment compte que je n’étais plus dans mon pays, que j’etais vraiment seulepour vivre toutes ces premières fois sans ceux que j’aimais le plus au monde. Et bien je sus rentrée chez moi et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Et tout ça à cause de mes courses ??.

Juste pour vous dire, que pour ceux qui prévoient un départ en 2 étapes comme moi, il y a effectivement de bons côté car ça vous laisse le temps de tout installe- mettre en place pour l’arrivée de votre famille mais il y a aussi pas mal d’inconvenients Comme le fait que lorsque votre moitié arrive, il y a un décalage entre vous pendant un temps car il faut que lui passe par ce que vous êtes passé quelques mois auparavant. Les 1ers fois et leurs bonheurs se font seul. Le truc tout bête mais l’entree Dans votre nouvelle vie, c’est à dire, la validation des RP se fait seul. Voilà, c’est plein de moments importants de votre nouvelle vie que vous ne vivrez pas avec les personnes que vous aimez et qui font parties de l’aventure depuis le début.

 

J’ai commencé mon stage d’intégration 1 mois après mon arrivée. J’etais terrifiée à l’idée de le rater. Heureusement, j’ai eu la chance d’être dans un service génial avec des personnes formidables, aidantes et d’une patience d’or. Mes collègues, m’ont appris tellement. Et c’était parfois à mourir de rire les incompréhensions qu’il pouvait y avoir par nos expressions ou termes médicaux différents.

Leur gentillesse, leur disponibilité m’ont permis de réussir mon stage. Je ne les remercierai jamais assez. 

J’ai la chance d’avoir un travail où je côtoie une multitudes de personnes qui sont certes souvent diminuées physiquement par leur problèmes de santé mais qui apportent tellement surtout pour moi nouvelle habitante de leur pays. Ils sont curieux de savoir notre parcours pour arriver jusque chez eux (ainsi que les collègues et chaque québécois que j’ai rencontré), de savoir d’où l’on vient. Ils applaudissent et respectent souvent notre courage d’avoir oser faire toutes ces démarches pour venir vivre au Canada. Ils aiment partager s’ils sentent que vous voulez découvrir, connaître votre pays d’accueil. Bien sûr, il y a des individus inintéressants comme partout, mais si vous les respectez, si vous vous intéressez, si vous savez rester humbles, vous n’aurez, la plupart du temps que du bon.

 

Pour mon mari, je dois admettre que ça a été plus difficile car il ne pouvait exercer le métier qu’il faisait en France. Il était sapeur pompier professionnel et il n’existe pas d’equivalence. Ça a été dur (et je pense que ça l’ai encore) de faire le deuil d’un métier qu’il aimait. Malgré cela, il ne regrette pas le sacrifice. Il travaille actuellement chez un concessionnaire et débute dès études en ligne pour obtenir un AEC.

 

Comme partout, il y’a des choses qui vont et d’autre pas mais je ne regrette à aucun moment le choix que nous avons fait. Mes enfants sont plus qu’heureux ici, et ne veulent pas plus que nous rentrer en France. Je laisse mes filles aller seules avec leurs amies au parc près de chez nous alors que je ne le faisais pas en France. Elles aiment l’école ici, c’est une autre pédagogie. L’école s’adapte à l’enfant et non l’inverse. En tout cas dans l’école où elles sont, je ne me permettrai pas de faire une généralités car je ne sais pas si c’est le cas.

 

Et pour en finir avec mon petit (enfin long ?) blabla, je conclurai par le fait que nous nous sentons si bien que nous avons finalement décidé d’acheter notre maison. Une belle occasion s’est présentée à nous et nous avons décidé de sauter le pas. 

 

J’espère ne pas vous avoir trop ennuyé et n’hésitez pas si vous avez des questions ??. Je vais essayer d’etre De nouveau plus présente sur le forum.

Merci @Krinele pour ce retour si enrichissant. Comment avez vous fais pour votre achat de maison, aviez-vous deja une historique de credit ou simplement payé un apport initial

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours contente de voir le retour d'une autre infirmière.

 

Chez nous, ça a été comme toi aussi, mais l'inverse : c'est mon mari qui est parti en premier et moi qui suis restée quelques mois à devoir m'occuper seule du déménagement, à devoir travailler dans un tout nouveau service (je travaillais depuis des années dans un service sans aucun soin physique et j'avais négocié avec la direction de retourner en maternité-gynécologie-salle de travail pour avoir une chance de trouver un employeur ici), et ça a aussi été très dur, mais plus d'avoir à subir un changement difficile seule que d'être toute seule en soi (je ne sais pas si c'est clair).

 

Mon mari, c'est différent, il commençait ici chez un employeur qu'il connaissait déjà, auprès de  collègues qu'il connaissait déjà (je ne dis pas que ce n'est pas difficile d'avoir à faire ses preuve dans une toute nouvelle fonction) et était déjà venu plusieurs mois par le passé. Il a juste eu à trouver un appart en location, après avoir été logé plusieurs mois gratuitement en appart hôtel financé par l'employeur. 

 

Le point de ne pas pouvoir retrouver le même emploi que l'on avait en France est, je pense, très important, et je pense que ça aurait pu faire que l'on rentre en France dans notre cas. C'est difficile d'avoir à faire le deuil de ses acquis et d'accepter un poste moins bien (mais peut-être qu'avec le temps, il pourra faire une formation qui lui permette d'exercer à nouveau ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Demina47 a dit :

Toujours contente de voir le retour d'une autre infirmière.

 

Chez nous, ça a été comme toi aussi, mais l'inverse : c'est mon mari qui est parti en premier et moi qui suis restée quelques mois à devoir m'occuper seule du déménagement, à devoir travailler dans un tout nouveau service (je travaillais depuis des années dans un service sans aucun soin physique et j'avais négocié avec la direction de retourner en maternité-gynécologie-salle de travail pour avoir une chance de trouver un employeur ici), et ça a aussi été très dur, mais plus d'avoir à subir un changement difficile seule que d'être toute seule en soi (je ne sais pas si c'est clair).

 

Mon mari, c'est différent, il commençait ici chez un employeur qu'il connaissait déjà, auprès de  collègues qu'il connaissait déjà (je ne dis pas que ce n'est pas difficile d'avoir à faire ses preuve dans une toute nouvelle fonction) et était déjà venu plusieurs mois par le passé. Il a juste eu à trouver un appart en location, après avoir été logé plusieurs mois gratuitement en appart hôtel financé par l'employeur. 

 

Le point de ne pas pouvoir retrouver le même emploi que l'on avait en France est, je pense, très important, et je pense que ça aurait pu faire que l'on rentre en France dans notre cas. C'est difficile d'avoir à faire le deuil de ses acquis et d'accepter un poste moins bien (mais peut-être qu'avec le temps, il pourra faire une formation qui lui permette d'exercer à nouveau ?)

Tout à fait d'accord avec toi @Demina47. On savait très bien qu'il aurait à changer de domaine, à recommencer au bas de l'échelle (ça, ce n'est pas ce qu'il vit le plus mal même si son ego de mal est un peu égratigné par le fait que je ramène le revenu principal) mais tu as beau le savoir et t'y préparer, le fait de devoir faire le deuil d'un travail que tu aimes reste très difficile à vivre. 

Heureusement il rebondit et se lance effectivement dans une formation en ligne pour obtenir un AEC en administration des affaires. Il vient de commencer mais pour le moment, ça a l'air de lui plaire. Je lui souhaite une vraie réussite dans ses études. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@soizic83, @Fanny, merci ?. Ca fait trop plaisir de vous lire. Comment allez vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, Tabanet a dit :

Merci @Krinele pour ce retour si enrichissant. Comment avez vous fais pour votre achat de maison, aviez-vous deja une historique de credit ou simplement payé un apport initial

De rien, je suis contente de partager ma petite expérience ?.

 

Pour l'achat de la maison, nous n'avons un historique de crédit que depuis août et mon mari depuis novembre. On a un apport de 5 % du prix de la maison. Ce qui nous aide beaucoup, je pense, c'est que je sois infirmière et embauchée par le CHU de Sherbrooke. 

J'espère que ma réponse t'a un peu aidé ?.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne voulait-il pas faire le nécessaire pour essayer de devenir pompier professionnel ici ? Ou faire une formation paramedic qui donne accès à un métier équivalent (sûrement avec beaucoup moins de camaraderie par contre) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Demina47 a dit :

Ne voulait-il pas faire le nécessaire pour essayer de devenir pompier professionnel ici ? Ou faire une formation paramedic qui donne accès à un métier équivalent (sûrement avec beaucoup moins de camaraderie par contre) ?

Le souci est que les études sont coûteuses, 3ans d'études à temps plein et l'école était loin de Sherbrooke (il me semble du côté de Quebec). Bref, côté financier avec 4 enfants, là, c'était vraiment compliqué ! Paramedic ne le tentait pas. Difficile à comprendre pour moi mais ce qu'il aimait le plus dans son travail, c'était le feu comme tous les pompiers <_<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Krinele a dit :

Le souci est que les études sont coûteuses, 3ans d'études à temps plein et l'école était loin de Sherbrooke (il me semble du côté de Quebec). Bref, côté financier avec 4 enfants, là, c'était vraiment compliqué ! Paramedic ne le tentait pas. Difficile à comprendre pour moi mais ce qu'il aimait le plus dans son travail, c'était le feu comme tous les pompiers <_<

Il peut faire des grillades habillé en pompier sur un beau barbecue au propane pour votre nouvelle maison....Un petit feu vaut mieux que pas de feu du tout...:biggrin:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça fait plaisir les personnes qui se donne le temps de nous faire un petit retour ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu m'avais pas dit qu'il aimerait faire quelque chose avec les toutous ??  @Krinele

ch.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Hägar Dünor a dit :

Il peut faire des grillades habillé en pompier sur un beau barbecue au propane pour votre nouvelle maison....Un petit feu vaut mieux que pas de feu du tout...:biggrin:

Bonne idée Hägar ?? ! Par contre, vous aurez intérêt à être là pour voir ça ????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, toutix a dit :

tu m'avais pas dit qu'il aimerait faire quelque chose avec les toutous ??  @Krinele

ch.jpg

Oui mais j'ai un mari qui n'aime pas les choses simples. Il aurait voulu faire maître chien dans la police ou la GRC mais il faut être citoyen canadien ou RP depuis 10 ans (pour la GRC)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Krinele a dit :

Bonne idée Hägar ?? ! Par contre, vous aurez intérêt à être là pour voir ça ????

Je pense que cela peut s'arranger...;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Hägar Dünor a dit :

Je pense que cela peut s'arranger...;)

J'espère bien ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, Krinele a dit :

Oui mais j'ai un mari qui n'aime pas les choses simples. Il aurait voulu faire maître chien dans la police ou la GRC mais il faut être citoyen canadien ou RP depuis 10 ans (pour la GRC)

 

Notre mari est la même personne ouch.gif

 

Le souci est que les études sont coûteuses, 3ans d'études à temps plein et l'école était loin de Sherbrooke (il me semble du côté de Quebec). Bref, côté financier avec 4 enfants, là, c'était vraiment compliqué ! 

 

C'est sûr...

Modifié par Demina47

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 28 minutes, Demina47 a dit :

 

Notre mari est la même personne ouch.gif

??? donc tu comprends ce que je vis ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui whistle.gif

 

Au fait tu n'es pas inscrite sur le RIFQ ?

Modifié par Demina47

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles