Jump to content
sidosal

Préparatifs pour départ depuis l'Algérie

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je ne sais pas ou exposer mon problème, je suppose que dans file cela peut aider aussi les candidats qui préparent leur départ,   

 

En fait je suis candidat de la province nb, j'ai validé mon rp en août et j'ai bien signalé à l'agent que je repars au payé dans une dizaine de jour seulement, donc retour en Belgique mon payé de naissance et de résidence et installation définitive prévu pour le printemps 2019

 

la semaine passé j'ai reçu un mail du cic pour photo non conforme et je dois les envoyé dans les 30 jours si non selon leur terme votre application pour la carte de résident permanent comme ayant été annulé.

il me demande aussi, dans le but d’éviter des délais supplémentaires, fait nous parvenir votre adresse canadienne permanente mais actuellement j'ai pas une adresse non plus à leur fournir pour l'envois de ces cartes

 

Question : est ce je pourrai faire l'impasse pour cette histoire de cartes le temps que je rentre au canada en 2019, avoir une adresse et puis faire la demande pour du bon? ou quelles démarches à suivre? 

 

Question 2: étant donne que j'ai validé en Août 2018 et installation définitive est preuve pour mai ou Juin 2019, posera t-il un problème sur la calcule des jours présent sur le sol canadienne pour garder son statut rp dans les 5 ans à venir? 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, go2nb a dit :

Question : est ce je pourrai faire l'impasse pour cette histoire de cartes le temps que je rentre au canada en 2019, avoir une adresse et puis faire la demande pour du bon? ou quelles démarches à suivre? 

 

C'est au choix. Et dans les deux choix va falloir contacter le CIC.

 

Choix 1 :

 

Soit tu les contactes pour les informer que tu te trouves à l'extérieur du pays et là il vont arrêter le processus de délivrance de ta carte RP. Puis une de retour au Canada (en demandant un titre de voyage via l'ambassade du Canada de ton pays d'origine qui remplacera ta carte RP pour ce voyage de retour) et tu vas t'y installer définitivement, là tu vas contacter le CIC pour leur fournir une adresse canadienne afin qu'Ils activement le processus de délivrance de cette carte.

 

Remarque : une fois la RP validée, tu dispose d'un délai max de 6 mois afin de communiquer cette adresse canadienne de réception de ta carte RP.

 

Choix 2 :

 

Ou bien tu cherches une personne sur place au Canada qui pourra récupérer ta carte RP et donc communiquer au CIC l'adresse de ta connaissance. Une fois la carte RP récupérée par ta connaissance, cette dernière te l'acheminera par la suite (envoi postale, de main à main ..etc), et puis une fois ta carte en main, tu pourras l'utiliser lors de ton retour au Canada.

 

Remarque : mais là inconvénient est le risque d'égarement de ta carte RP.

 

Il y a 11 heures, go2nb a dit :

 

Question 2: étant donne que j'ai validé en Août 2018 et installation définitive est preuve pour mai ou Juin 2019, posera t-il un problème sur la calcule des jours présent sur le sol canadienne pour garder son statut rp dans les 5 ans à venir? 

 

 

 

Aucun problème. Du moment que tu as validé ta RP en août 2018, tu es devenu à partir de cette date là résident permanent du Canada et donc à partir de cette même date il va falloir assurer une présence physique minimum au sol canadien de 2 années (730 jours minimum) durant les 5 années qui vont suivre, c'est-à-dire jusqu'à août 2023 afin de préserver ton statut de résident permanent.

 

En dernier je cite quelques détails "désavantageux" qui nuisent pas forcément au statut de RP d'un résident permanent mais c'est bien de le savoir et qui concerne les conséquences d'un long séjour passé en dehors du Canada pour un résident permanent .

 

1. Il faut savoir une chose est que des absences longues du Canada de plus de 6 mois par année en tant que résident permanent, je vais pas dire que ça va nuire à ton statut du moment que la durée de présence minimale au Canada est respectée sauf qu'il faut peut-être s'attendre à des quelques questions de la part des agents d'immigration (je dis peut-être) afin de clarifier mieux les raisons de cette longue absence.

 

2. Aussi, dans le cas des absences de 6 mois et plus du Canada, la carte d'assurance maladie (RAMQ) perdra son effet (je le dis dans le cas où le résident permanent a déjà sa carte), et donc dans ce cas la, il va falloir en faire une nouvelle demande et donc attendre comme pour à la première demande, un délai de carence de 3 mois avant la réception de sa nouvelle carte RAMQ (bref une longue période sans couverture de santé).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci veniziano pour votre réponse bien détaillé et bien utile 

 

Je suis rp via le processus candidat de province et c'est la où je souhaite m’installer définitivement (pour moi si c'est pour aller à Montréal autant de rester à Bruxelles mais cela n'engage qu'a moi ) mais malheureusement je n'ai pas d'adresse à cette province à leur fournir par contre j'ai pas mal de famille et amis à Montréal donc je serai obliger d'opter pour la choix: 1 de votre réponse

 

Pour ma 2eme question, je pensais que quand on devient rp on fait ce qu'on veut, du moment qu'on respecte le nombre de jours de présence sur le sol canadien c'est eux qui ont fait les règles donc je ne vois pas pourquoi ils doivent m'embeter pour cela et puis j'ai tellement de choses à ranger ici en Belgique que je ne peux pas bouger d'ici mai, juin 2019, quand j'enverrai un mail au cic je vais expliquer que mon retour au canada sera seulement à cet date et on verra bien leur réaction à chaud, si il y en aura une bien sur!!

 

Je parle de moi seul mais on est une famille cela n'a pas d'importance ce qui s'applique à moi s'applique sur le reste de la famille aussi 

 

ils ont aussi par mail annulé tous les visa ave de tous les membres de la famille l'un après l'autre c'est à dire qu'il faudra surement un tvrp pour retourner au canada car l'option des cartes est très compliqué dans mon cas du fait de ne pas avoir une adresse local de correspondance . 

 

Edited by go2nb

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2018-10-15 à 14:16, veniziano a dit :

 

C'est au choix. Et dans les deux choix va falloir contacter le CIC.

 

Choix 1 :

 

Soit tu les contactes pour les informer que tu te trouves à l'extérieur du pays et là il vont arrêter le processus de délivrance de ta carte RP. Puis une de retour au Canada (en demandant un titre de voyage via l'ambassade du Canada de ton pays d'origine qui remplacera ta carte RP pour ce voyage de retour) et tu vas t'y installer définitivement, là tu vas contacter le CIC pour leur fournir une adresse canadienne afin qu'Ils activement le processus de délivrance de cette carte.

 

Remarque : une fois la RP validée, tu dispose d'un délai max de 6 mois afin de communiquer cette adresse canadienne de réception de ta carte RP.

 

Choix 2 :

 

Ou bien tu cherches une personne sur place au Canada qui pourra récupérer ta carte RP et donc communiquer au CIC l'adresse de ta connaissance. Une fois la carte RP récupérée par ta connaissance, cette dernière te l'acheminera par la suite (envoi postale, de main à main ..etc), et puis une fois ta carte en main, tu pourras l'utiliser lors de ton retour au Canada.

 

Remarque : mais là inconvénient est le risque d'égarement de ta carte RP.

 

 

Aucun problème. Du moment que tu as validé ta RP en août 2018, tu es devenu à partir de cette date là résident permanent du Canada et donc à partir de cette même date il va falloir assurer une présence physique minimum au sol canadien de 2 années (730 jours minimum) durant les 5 années qui vont suivre, c'est-à-dire jusqu'à août 2023 afin de préserver ton statut de résident permanent.

 

En dernier je cite quelques détails "désavantageux" qui nuisent pas forcément au statut de RP d'un résident permanent mais c'est bien de le savoir et qui concerne les conséquences d'un long séjour passé en dehors du Canada pour un résident permanent .

 

1. Il faut savoir une chose est que des absences longues du Canada de plus de 6 mois par année en tant que résident permanent, je vais pas dire que ça va nuire à ton statut du moment que la durée de présence minimale au Canada est respectée sauf qu'il faut peut-être s'attendre à des quelques questions de la part des agents d'immigration (je dis peut-être) afin de clarifier mieux les raisons de cette longue absence.

 

2. Aussi, dans le cas des absences de 6 mois et plus du Canada, la carte d'assurance maladie (RAMQ) perdra son effet (je le dis dans le cas où le résident permanent a déjà sa carte), et donc dans ce cas la, il va falloir en faire une nouvelle demande et donc attendre comme pour à la première demande, un délai de carence de 3 mois avant la réception de sa nouvelle carte RAMQ (bref une longue période sans couverture de santé).

Bonjour

J'ai des questions pour toi étant toi aussi chimiste comme moi 

 

Est ce que tu as trouvé un travail dans ton domaine?

Est ce que tu as fais des formations ou bien continuer des études ?

Moi aussi je suis chimiste j'ai fais une demande d'admission pour un cycle supérieur mais j'hésite entre faire juste une AEC ou bien choisir l'Université ?????

Merci de me répondre selon ton experience

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Walidou18 a dit :

Bonjour

J'ai des questions pour toi étant toi aussi chimiste comme moi 

 

Est ce que tu as trouvé un travail dans ton domaine?

Est ce que tu as fais des formations ou bien continuer des études ?

Moi aussi je suis chimiste j'ai fais une demande d'admission pour un cycle supérieur mais j'hésite entre faire juste une AEC ou bien choisir l'Université ?????

Merci de me répondre selon ton experience

 

 

Je commencerai à te dire qu'il faut pas se reposer sur l'expérience d'une personne afin d'en déduire toute une théorie et donc les cas diffèrent.

 

Ici faut presque toujours passer une formation bien ciblée comme je l'ai maintes fois mentionné car si tu appliques uniquement avec ton diplôme (étranger) + ton expérience (étrangère), tes chances sont très minimes pour décrocher quelque chose qui es similaire à ton niveau d'études car il y aura toujours des personnes qui appliquent pour le même poste et qu'ils te dépassent vis-à-vis les recruteurs lorsqu'ils ont une "expérience québecoise" minimale équivalente au poste convoité. Sauf si vraiment tu appliques pour un poste où la chance fait que tous les postulants à ce poste à ce moment la n'ayant pas d'expérience sur place et que l'employeur ayant besoin de combler le poste rapidement, là tu auras plus de chances puisque on va prendre le meilleur profil parmi ceux qui ont appliqués.

 

Bref, mis à part des cas rares, je peux te dire que sans une formation québecoise, tu vas trop trainer pour avoir un poste qui rentre dans tes plans.

 

Pour les formations sinon, oublie un peu l’université, ici c'est la pratique qui prime, et donc vise un AEC ou encore mieux un DEC qui t'ouvre le marché du travail québecois. Sinon pour ton diplôme universitaire, tu en as déjà un j'imagine, donc au moment opportun , tu en auras besoin juste d'en faire l'évaluation comparative afin d'évoluer une fois dedans ce marché, sinon pour le premier temps, le plus important (l'étape cruciale) est surtout d'y accéder à ce marché du travail qui ne demande pas souvent des diplômes hautement qualifiés mais des niveaux intermédiaire comme un DEC qui est parfait pour appliquer ici aux emploi et trouver un bon poste de travail dès le départ.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, veniziano a dit :

 

Je commencerai à te dire qu'il faut pas se reposer sur l'expérience d'une personne afin d'en déduire toute une théorie et donc les cas diffèrent.

 

Ici faut presque toujours passer une formation bien ciblée comme je l'ai maintes fois mentionné car si tu appliques uniquement avec ton diplôme (étranger) + ton expérience (étrangère), tes chances sont très minimes pour décrocher quelque chose qui es similaire à ton niveau d'études car il y aura toujours des personnes qui appliquent pour le même poste et qu'ils te dépassent vis-à-vis les recruteurs lorsqu'ils ont une "expérience québecoise" minimale équivalente au poste convoité. Sauf si vraiment tu appliques pour un poste où la chance fait que tous les postulants à ce poste à ce moment la n'ayant pas d'expérience sur place et que l'employeur ayant besoin de combler le poste rapidement, là tu auras plus de chances puisque on va prendre le meilleur profil parmi ceux qui ont appliqués.

 

Bref, mis à part des cas rares, je peux te dire que sans une formation québecoise, tu vas trop trainer pour avoir un poste qui rentre dans tes plans.

 

Pour les formations sinon, oublie un peu l’université, ici c'est la pratique qui prime, et donc vise un AEC ou encore mieux un DEC qui t'ouvre le marché du travail québecois. Sinon pour ton diplôme universitaire, tu en as déjà un j'imagine, donc au moment opportun , tu en auras besoin juste d'en faire l'évaluation comparative afin d'évoluer une fois dedans ce marché, sinon pour le premier temps, le plus important (l'étape cruciale) est surtout d'y accéder à ce marché du travail qui ne demande pas souvent des diplômes hautement qualifiés mais des niveaux intermédiaire comme un DEC qui est parfait pour appliquer ici aux emploi et trouver un bon poste de travail dès le départ.

 

Merci pour le retour

Je suis tout a fait d'accord avec toi côté travail et marché du travail mais si on regarde les choses autrement ,je m'explique : pourquoi ne pas profiter d'être ici et plonger dans leurs monde universitaire ,gouter de leurs sciences avancées, pourquoi se limiter par des formations qui ( diminue) la valeur de nos diplômes même s'ils sont de l'Algérie mais que nous avons soufferts et nous avons fait des nuits blanches pour les avoir ????? Il faut pas voir côté dollars et côté poste de travail,et qu'on doit faire une longue ligne pour le décrocher  si on est chanceux ou travailler dans( n'importe quoi) juste pour avoir de l'argent en plus.

On est aussi ici pour développer pour évoluer pour satisfaire nos besoins scientifiques pas seulement nos besoins financières.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous comment ça va? Je compte partir pour le Québec en février si tout se passe bien, j’ai déjà trouvé un logement et je cherche une formation sympa, je me demande si je dois faire évaluer mon diplôme ou seulement le traduire pour intégrer une école. J’ai un BTS issue d’un CFPA

Si vous avez des infos je suis preneur merci d’avance ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Velocy a dit :

Bonjour à tous comment ça va? Je compte partir pour le Québec en février si tout se passe bien, j’ai déjà trouvé un logement et je cherche une formation sympa, je me demande si je dois faire évaluer mon diplôme ou seulement le traduire pour intégrer une école. J’ai un BTS issue d’un CFPA

Si vous avez des infos je suis preneur merci d’avance ?

d'apres ce que j'ai lu dans les sites des cegep generalement ils font eux l'evalutation de tes diplome par contre pour le boulot c'est bien d'avoir l'evaluation pour facilite la tache au employeur ou bien pour vous si on dit juste....par contre fevrier c'est une periode du grand froid avez vous calculer ca surtt si tu part en famille

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Walidou18 a dit :

je m'explique : pourquoi ne pas profiter d'être ici et plonger dans leurs monde universitaire ,gouter de leurs sciences avancées, pourquoi se limiter par des formations qui ( diminue) la valeur de nos diplômes même s'ils sont de l'Algérie mais que nous avons soufferts et nous avons fait des nuits blanches pour les avoir ?????

 

 

 

 

Justement c'est cette façon de pensée que je désire éradiquer de la tête de nos futurs immigrants. Car une fois ici tu verras par toit-même qu'une formation de DEC est juste formidable, basée sur la pratique et est à jour avec les avancées technologiques au monde et ce qui s’emploie au marché du travail actuellement. Par contre tout ce qui est universitaire d'ici (en général disons mis à part des exceptions près) est surtout orienté vers la gestion et la mise au point de nouvelles méthodes et axes de travail, recherches ...etc. Bref une formation de AEC ou DEC ici basée sur la pratique et est à jour avec la technologie constitue une avancée et qu'elle va en plus valider tes autres diplômes et en aucun cas un retardement ou une baisse du diplôme ou de l'estime de la personne.

 

Bref, tu vas constater une fois ici le fond de mon conseil est que cela n'a rien avoir avec le fait d'avoir des objectifs diminués ou des rêves limités mais des conseils "réalistes" et "concrets" basés sur comment fonctionne le système de travail en Amérique du Nord (qui est très différent de ce qu'on avait l'habitude de voir chez nous ou en France par exemple).

 

Une formation de DEC par exemple en chimie analytique (puisque tu es chimiste), microbiologie, biotechnologie ici et avec des informations à jours et des méthodes pratico-pratiques sont mille fois mieux de ce que l'on a vu en Algérie dont on avait juste de la théorie ancienne qui ne serve presque à rien actuellement. Certes on a souffert pour avoir nos diplômes sauf que la réalité des choses dans le monde actuellement et surtout en Amérique du Nord font que le nouvel arrivant doit s'adapter à son nouveau milieu et connaitre la vraie valeur de ses compétences et donc ni se sous-estimer et ni se sur-estimer afin de se fixer un point de départ correct et qui aille avec ses objectifs.

 

 

Citation

 

 

Il faut pas voir côté dollars et côté poste de travail,et qu'on doit faire une longue ligne pour le décrocher  si on est chanceux ou travailler dans( n'importe quoi) juste pour avoir de l'argent en plus.

On est aussi ici pour développer pour évoluer pour satisfaire nos besoins scientifiques pas seulement nos besoins financières.

 

Il y a tout ce qu'il faut ici. A bien juste planifier ses choses et être motivé. Le message que je voulais passer est que les normes ne sont pas pareilles partout et donc va falloir une fois ici s'y adapter aux normes d'ici pour réussir, c'est cela la challenge qui attend un nouvel arrivant.

 

 

Remarque importante  :

 

il y a des types des formations "universitaires" du genre certificat et micro-programme (d'une année) ici au Québec et qui me semble vraiment intéressante si on cible un aspect bien précis de sa spécialité tout en ayant déjà un diplôme dans un domaine connexe. Car ce types de formations ont été crées en ciblant des domaines et postes bien précis et qui sont généralement très en demande. Et donc il y a pas mieux de passer une formation comme ça : courte durée, condensée, pratico-pratique et à jour avec ce qui se fait actuellement dans le domaine au monde), de plus du stage pratique de 1 mois ou 1 mois et demi qui est considéré ici comme une expérience professionnelle québecoise et voila la personne bien armée pour affronter le marché dub travail local et ses exigences.

 

Edited by veniziano

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Velocy a dit :

Bonjour à tous comment ça va? Je compte partir pour le Québec en février si tout se passe bien, j’ai déjà trouvé un logement et je cherche une formation sympa, je me demande si je dois faire évaluer mon diplôme ou seulement le traduire pour intégrer une école. J’ai un BTS issue d’un CFPA

Si vous avez des infos je suis preneur merci d’avance ?

 

Pour la période c'est le grand froid disons mais chacun comment il voit les choses et parfois faut le dire aussi que l'on est serré avec les délais.

 

Pour l'évaluation, personnellement je conseille les candidats de la faire avant même d'arriver au Québec comme ça la personne pourra l'utiliser dès son arrivée car le document est utile pour le travail et aussi pour se situer par rapport au niveau et spécialités d'études québecois en cas de demande de formation parce que pour les organismes d'études, il y en a ceux qui font leur propre évaluation (comme les universités) pour l'acceptation du futur étudiant, d'autres ils demandent par contre cette évaluation comparative (comme les cegep en général pour une formation d'un DEC), et donc autant l'avoir avec soi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour veniziano, merci déjà pour tout ce que vous donnez comme conseil pour nous aider à mieux planifier notre arriver et surtout faciliter notre installation. SVP j'ai une préoccupation par rapport aux études:faire un DEP n'est pas approprié? puisque lorsque je vous lis,vous ne parlez que du DEC ou de l'AEC. Ce qui medonne l'impression que le DEP n'est pas adapté pour nous ouvrir le marché de  l'emploi. SVP éclairé moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, yohan77 a dit :

Bonjour veniziano, merci déjà pour tout ce que vous donnez comme conseil pour nous aider à mieux planifier notre arriver et surtout faciliter notre installation. SVP j'ai une préoccupation par rapport aux études:faire un DEP n'est pas approprié? puisque lorsque je vous lis,vous ne parlez que du DEC ou de l'AEC. Ce qui medonne l'impression que le DEP n'est pas adapté pour nous ouvrir le marché de  l'emploi. SVP éclairé moi.

 

Le DEP est le meilleur de tous (côté offres d'emploi, salaire ...etc). C'est juste que je réponds souvent à des personnes qui ont des diplômes hautement qualifiés dans le pays d'origine et afin qu'ils puissent œuvrer dans leur domaine dans le futur, j'essaye de leur expliquer que l'accès à cela demeure dans une formation cégepienne sur place ensuite une fois l'accès est fait, ils pourront par la suite exceller et évoluer grâce à leur expérience acquise et leur diplôme hautement qualifié avec son équivalence établie.

 

Par contre si on aborde l'autre volet des formations appelées formations d'études professionnelles (DEP), elles sont les plus demandées par exemple tout ce qui est travaux publiques, électricité, plomberie, ...etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de m'avoir éclairé.

Que le Seigneur te bénisse et te donne au centuple pour tout le temps et l'énergie que tu mets à notre disposition.

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut veniz svp peut tu nous eclairer sur le RAC...quand le faire ? c'est mieux que faire un formation a zero ou bien on fais un formation apres on passe par ca je suis un peu perdu ce qui concerne ca?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, dura2014 a dit :

salut veniz svp peut tu nous eclairer sur le RAC...quand le faire ? c'est mieux que faire un formation a zero ou bien on fais un formation apres on passe par ca je suis un peu perdu ce qui concerne ca?

 

RAC : est une formation de reconnaissance des acquis et des compétences donnée pour des personnes ayant déjà une expérience dans leur domaines (qui fite avec le domaine du RAC ciblé) et dont la formation initiale a été donnée dans un contexte pas officiel ou pas reconnu comme par exemple un diplôme étranger d'un immigrant qui a poursuivi une formation équivalente dans son pays mais qu'il a besoin de la faire reconnaitre au Québec.

 

Mon avis : c'est mieux de passer une formation bien ciblée de zéro.

Edited by veniziano

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, veniziano a dit :

 

Justement c'est cette façon de pensée que je désire éradiquer de la tête de nos futurs immigrants. Car une fois ici tu verras par toit-même qu'une formation de DEC est juste formidable, basée sur la pratique et est à jour avec les avancées technologiques au monde et ce qui s’emploie au marché du travail actuellement. Par contre tout ce qui est universitaire d'ici (en général disons mis à part des exceptions près) est surtout orienté vers la gestion et la mise au point de nouvelles méthodes et axes de travail, recherches ...etc. Bref une formation de AEC ou DEC ici basée sur la pratique et est à jour avec la technologie constitue une avancée et qu'elle va en plus valider tes autres diplômes et en aucun cas un retardement ou une baisse du diplôme ou de l'estime de la personne.

 

Bref, tu vas constater une fois ici le fond de mon conseil est que cela n'a rien avoir avec le fait d'avoir des objectifs diminués ou des rêves limités mais des conseils "réalistes" et "concrets" basés sur comment fonctionne le système de travail en Amérique du Nord (qui est très différent de ce qu'on avait l'habitude de voir chez nous ou en France par exemple).

 

Une formation de DEC par exemple en chimie analytique (puisque tu es chimiste), microbiologie, biotechnologie ici et avec des informations à jours et des méthodes pratico-pratiques sont mille fois mieux de ce que l'on a vu en Algérie dont on avait juste de la théorie ancienne qui ne serve presque à rien actuellement. Certes on a souffert pour avoir nos diplômes sauf que la réalité des choses dans le monde actuellement et surtout en Amérique du Nord font que le nouvel arrivant doit s'adapter à son nouveau milieu et connaitre la vraie valeur de ses compétences et donc ni se sous-estimer et ni se sur-estimer afin de se fixer un point de départ correct et qui aille avec ses objectifs.

 

 

 

Il y a tout ce qu'il faut ici. A bien juste planifier ses choses et être motivé. Le message que je voulais passer est que les normes ne sont pas pareilles partout et donc va falloir une fois ici s'y adapter aux normes d'ici pour réussir, c'est cela la challenge qui attend un nouvel arrivant.

 

 

Remarque importante  :

 

il y a des types des formations "universitaires" du genre certificat et micro-programme (d'une année) ici au Québec et qui me semble vraiment intéressante si on cible un aspect bien précis de sa spécialité tout en ayant déjà un diplôme dans un domaine connexe. Car ce types de formations ont été crées en ciblant des domaines et postes bien précis et qui sont généralement très en demande. Et donc il y a pas mieux de passer une formation comme ça : courte durée, condensée, pratico-pratique et à jour avec ce qui se fait actuellement dans le domaine au monde), de plus du stage pratique de 1 mois ou 1 mois et demi qui est considéré ici comme une expérience professionnelle québecoise et voila la personne bien armée pour affronter le marché dub travail local et ses exigences.

 

Merci beaucoups pour tes réponses

Si on doit choisir entre AEC et un DEC on choisi quoi je suis un peu perdu????????

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Walidou18 a dit :

Merci beaucoups pour tes réponses

Si on doit choisir entre AEC et un DEC on choisi quoi je suis un peu perdu????????

 

Le choix ne se porte pas sur le AEC ou le DEC mais sur le programme choisi et son poids en termes de placement sur le marché du travail. Il y a des programmes intéressants qui ne se font qu'en AEC, d'autres que en DEC et d'autres où ils sont données dans les deux niveaux par exemple si tu fais un DEC en soins infirmiers, tu vas pouvoir travailler comme étant infirmier mais si tu fais juste un AEC de soins infirmiers, tu travailleras comme infirmier-auxilière.

 

En plus il n'y pas que les formations de AEC (12 à 18 mois au cegep) ou DEC ( 3années au cegep) mais plein de formations de types certificat (1 année universitaire, comme par exemple un certificat en biotechnologie) ou encore un micro-programme (quelques mois à l'université) qui ciblent un aspect bien précis d'un domaine donnée afin d'augmenter son employabilité vis-à-vis le marché du travail québecois car ce types de courtes formations ont été créées justement pour combler des postes bien définies et qui sont très en demande sur ce marché.

 

Ces vastes disons mais pour toi par exemple en tant que chimiste des formations telles que : AEC en chimie analytique ou DEC en chimie analytique, ou DEC en biotechnologie ou certificat en biotechnologie sont super et avec cela le travail est presque assuré vu les opportunités de travail dans ce sens et où le taux de placement pour ces formations avoisine les 90% et dont beaucoup d'étudiants qui se trouvent durant leur stage pratique à la fin de leur formation sont approchés par l'employeur du lieu de leur stage justement pour qu'ils restent à travailler sur place.

 

Edited by veniziano

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, veniziano a dit :

 

Le choix ne se porte pas sur le AEC ou le DEC mais sur le programme choisi et son poids en termes de placement sur le marché du travail. Il y a des programmes intéressants qui ne se font qu'en AEC, d'autres que en DEC et d'autres où ils sont données dans les deux niveaux par exemple si tu fais un DEC en soins infirmiers, tu vas pouvoir travailler comme étant infirmier mais si tu fais juste un AEC de soins infirmiers, tu travailleras comme infirmier-auxilière.

 

En plus il n'y pas que les formations de AEC (12 à 18 mois au cegep) ou DEC ( 3années au cegep) mais plein de formations de types certificat (1 année universitaire, comme par exemple un certificat en biotechnologie) ou encore un micro-programme (quelques mois à l'université) qui ciblent un aspect bien précis d'un domaine donnée afin d'augmenter son employabilité vis-à-vis le marché du travail québecois car ce types de courtes formations ont été créées justement pour combler des postes bien définies et qui sont très en demande sur ce marché.

 

Moi étant chimiste je veux travailler dans un laboratoire j'ai un bagages théorique mais pas expérimentale ( même si j'ai travaillé dans un laboratoire en Algérie pour plus de 3 ans ) mais bagage pauvre en le comparant avec de l'expérience ici au canada. Étant toi chimiste et tu as as une idée su le marché du travail tu es plus ancien que moi alors oublions les autres formations je choisi le DEC ou AEC???

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Walidou18 a dit :

Moi étant chimiste je veux travailler dans un laboratoire j'ai un bagages théorique mais pas expérimentale ( même si j'ai travaillé dans un laboratoire en Algérie pour plus de 3 ans ) mais bagage pauvre en le comparant avec de l'expérience ici au canada. Étant toi chimiste et tu as as une idée su le marché du travail tu es plus ancien que moi alors oublions les autres formations je choisi le DEC ou AEC???

 

 

1ère position : Un AEC en chimie analytique (mais rares sont les cegeps qui donne ce programme en AEC)

 

2ème position : un DEC en chimie analytique (le plus connu et le plus offert dans les cegeps et le mieux faut le dire aussi).

 

 

Remarque : Chimie analytique est le domaine qui absorbe le plus dans le domaine de la chimie et ses connexes par rapport aux autres domaines tels que microbiologie, biochimie, biologie, biotechnologie ...etc.

Edited by veniziano

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines