Jump to content
Sign in to follow this  
LeBalladin

Yellowknife et Whitehorse ... comparaison

Recommended Posts

Je me suis demandé si ces deux villes se comparent vraiment.

A première vue elles sont similaires. Leur taille (dans les 20.000 habitants), leur statut de capitale territoriale, leur position géographique au nord de la latitude 60, l'importance de l'investissement fédéral à travers notamment une pléthore de services administratifs, l'importance aussi du secteur minier ...

Et pourtant Whitehorse se distingue ... et de loin.

° La question indigène est omniprésente dans les territoires nord ouest (capitale Yellowknife) tandis qu'elle se pose de façon beaucoup plus discrète au Yukon (capitale Whitehorse).

° Le réseau routier est plus développé au Yukon. Depuis Whitehorse on peut accéder à plusieurs localités. Si on continue vers le Nord on arrive à Inuvik, qui est au nord des territoires nord ouest mais qui est inaccessible par route depuis Yellowknife. Si on va vers l'est on arrive à la frontière des territories nord ouest, où une ancienne route a été laissée à l'abandon alors qu'elle allait vers Norman Wells. Si on va vers l'ouest ou vers le sud on arrive à l'alaska.

° Il y a à Whitehorse un aéroport international. Celui de Yellowknife ressemble plutôt à un aérodrôme.

° L'artère principale de Yellowknife est une piste poussiéreuse. On y trouve quatre ou cinq sémaphores, à peu près les seuls sur tous les territoires nord ouest. Quelques bus qui ressemblent à des bus scolaires y circulent de temps à autre. Le centre ville est un désastre urbanistique. Zéro unité architecturale. Des tours y côtoyent des maisonettes. Par contre le centre ville (downtown) à Whitehorse est indiscutablement un centre ville. Et on y apprécie l'absence des cohortes d'ivrognes qu'on voit à Yellowknife.

° Magasins : le Canadian Tire de Whitehorse est bien plus grand que celui à Yellowknife. Le Walmart aussi. Il y a un canadian superstore à Whitehorse, sans équivalent à Yellowknife. Par contre à YK il y a un magasin Co Op qu'on ne voit pas à Whitehorse.

° Tourisme : à Whitehorse la proximité des montagnes se fait remarquer où qu'on regarde. On ne sait pas où donner de la tête. Il y a aussi un large centre sportif, hérité des jeux olympiques. Les pistes cyclables abondent.

° Association francophone : elle occupe un édifice de quelques étages à Whitehorse.

° Côté boulot : ... je n'ai pas retrouvé ici la sensation que j'avais à Yellowknife, que le marché de l'emploi est en voie de saturation.

° Logement : certainement moins cher à Whitehorse. On peut oublier ici les loyers d'appartements à 1700 dollars. Ceci dit pour ce qui est de l'acquisition d'un logement ça n'est pas non plus donné à Whitehorse ...

° Garderies : zéro subvention (en accord avec leurs options xénophobiques pro indigènes) à Yellowknife, alors qu'à Whitehorse un système similaire à celui en Alberta s'applique.

° Climat : indiscutablement moins froid à Whitehorse. Lorsqu'on se les gèle encore à Yellowknife on connaît déjà des températures positives chaque jour à Whitehorse.

Le paradis n'existe pas sur terre mais peut être qu'on s'en rapproche un peu, lorsqu'on se déplace au Yukon.

De toute façon j'avais trop envie de quitter l'enfer poussiéreux et alcoolisé de Yellowknife.

... Il me plaîrait bien de retrouver ceux qui m'avaient convaincu de venir m'y installer, mais c'est une autre histoire ... Disons le et redisons le à l'adresse de quiconque doit prendre des décisions importantes : méfiance et esprit critique, règles d'or à appliquer avec une attention toute particulière dès qu'on foule le sol de ce pays.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu es au Yukon maintenant? Tu avais déjà vécu là-bas ou est-ce une nouvelle installation?

Share this post


Link to post
Share on other sites

... Pourquoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas oui, je suis au Yukon maintenant mais je n'ai pas envie de dire depuis quand ni autres détails similaires sur ma situation personnelle. Je suis beaucoup trop modeste pour me trouver si intéressant. Je sais que je le suis, mais pas à ce point.

Concernant mon comparatif ...

Bibliothèques ... une nouvelle fois, il y a une véritable bibliothèque à Whitehorse, avec notamment un rayon de livres multilingues et un décor lumineux (vue sur le fleuve) et agréable qui donne envie de se mettre à lire. Si on vient avec un ordinateur portable on peut demander une heure de connexion wifi internet. Par contre à Yellowknife, la seule option est de demander une place parmi une demi douzaine d'ordis serrés l'un contre l'autre, que se disputent quelques adolescents.

Ceci dit une meilleure option est de se rendre au Tim Hortons. Ou plutôt aux Tims Hortons, car il y en a plus d'un ici à Whitehorse. Sans prise de tête on a droit à internet illimité. Même chose d'ailleurs au MacDo. Ou plutôt, aux Macs Dos.

Librairies ... Il y en a une seule à Yellowknife. Ici à Whitehorse j'en ai vu une au centre ville, sur la Main Street près de la 2ème avenue, qui est carrément du tonnerre. J'ai été surpris par une vision impehsable : on y trouve des revues et des journaux européens. Bien sûr j'étais choqué. Titubant, je me suis rendu au sous sol où on m'a asséné le coup de grâce : il y avait des livres en français.

Musées ... Bon on me dira, c'est trop facile de choisir l'angle Culture pour massacrer Yellowknife, mais je le fais avec tant de plaisir ... A Yellowknife il y a juste un musée, où je crois (car je n'ai jamais daigné y aller) qu'on se complaît surtout à évoquer le fabuleux héritage indigène. Ici ... Musée de la Béringie, Musée du Transport, ... en réalité on n'a pas assez des doigts d'une main pour les compter.

Quant au Canada Sports Centre qu'il y a ici à Whitehorse, ça ne va pas non plus se comparer avec ce qu'on voit à Yellowknife.

Côté paysages, je me suis rendu le week end passé en ballade et j'ai mesuré alors la gravité du péché que c'est d'avoir une telle ballade sans appareil photo. On en a tout simplement plein la vue. Et j'ai eu l'occasion de manger de l'orignal et du brochet. Du bio de chez Bio. Infiniment mangeable.

Ceci dit ... est ce que je recommande à tout le monde de se jeter dans cette contrée ? Est ce que je raconte que c'est un pays de cocagne ? Non. Je suis venu ici comme je suis revenu (après un séjour en Alberta) à Yellowknife, il y a un an : étant déjà certain d'y avoir du travail dès mon arrivée, ainsi qu'un logement.

Soit dit en passant : les Shagrine, Schumarette, Kroston, ColonelHiggins (si j'ai bon souvenir) qui apparaissaient souvent sur ce forum il y quelques années ne sont plus au Yukon. C'est un choix difficile de s'installer pour de bon par ici. Longueur des hivers, etc. Il y a de l'effort à faire pour s'adapter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

LeBalladin qui fait une faute à balade... Tu te laisses aller, mon ami :lol:

Sinon on ressent bien ton soulagement (surtout) à avoir quitté l'enfer "Yellowknife" même si ça ressemble un peu à une promotion de Whitehorse (mais toujours intéressant de te lire).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est toujours intéressant de suivre ton parcours, quelque peu atypique par rapport à celui des membres de ce forum.

Niveau emploi & économie, quelles sont les possibilités au Yukon? Et niveau salaires et coûts de la vie, cela donne quoi par rapport à Yellowknife?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est toujours intéressant de suivre ton parcours, quelque peu atypique par rapport à celui des membres de ce forum.

Oui, c'est parti en vrille. Il serait niais de le nier.

Niveau emploi & économie, quelles sont les possibilités au Yukon? Et niveau salaires et coûts de la vie, cela donne quoi par rapport à Yellowknife?

Pour ceux qui n'ont aucun problème concernant les papiers, c'est à dire principalement pour ceux qui ont déjà la résidence permanente (ou la citoyenneté canadienne), il y a une large gamme de possibilités. Certains sites internet aident à se renseigner à ce sujet, comme yuwin.ca

Vu que je suis récent ici je ne vais pas me poser en expert.

Mon salaire à Yellowknife était un misérable 15$ de l'heure, parfois additionné d'heures sup' à 22$. Ici je bosse à 24$ de l'heure. Ce n'est pas l'Eldorado mais c'est déjà plus présentable. J'ai obtenu une certification professionnelle, ce qui ici à YK comme ici est relativement facile, mais ici je peux m'en servir. A mon avis c'est une grosse différence. L'atmosphère de favoritisme qu'il y a aux territoires nord ouest est sans équivalent ici. Par ailleurs, et ceci est certainement inédit pour moi, depuis que je suis arrivé au Canada et j'ai fait un tas de jobines débiles, j'aperçois la possibilité d'utiliser mes qualifications universitaires.

Les secteurs minier et administratif ont bel et bien tendance à recruter.

Les mines pourraient aussi se développer aux territoires nord ouest mais, bien entendu, on retombe une nouvelle fois sur le grandiose obstacle formé par quelques milliers d'indigènes, répartis sur un territoire grand comme l'Europe Occidentale. Ici aussi (il ne faut pas rêver) le moindre groupuscule d'indigènes peut bloquer à lui seul un territoire grand comme la Belgique, mais ils sont presque carrément absents du paysage. C'est curieux.

En ce qui concerne le tourisme, ici à Whitehorse, si je connaissais un peu mieux l'allemand ça pourrait bien me servir.

D'ailleurs beaucoup d'entre eux aiment ces paysages au point de s'installer par ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Je me suis demandé si ces deux villes se comparent vraiment.

A première vue elles sont similaires. Leur taille (dans les 20.000 habitants), leur statut de capitale territoriale, leur position géographique au nord de la latitude 60, l'importance de l'investissement fédéral à travers notamment une pléthore de services administratifs, l'importance aussi du secteur minier ...

Et pourtant Whitehorse se distingue ... et de loin.

° La question indigène est omniprésente dans les territoires nord ouest (capitale Yellowknife) tandis qu'elle se pose de façon beaucoup plus discrète au Yukon (capitale Whitehorse).

° Le réseau routier est plus développé au Yukon. Depuis Whitehorse on peut accéder à plusieurs localités. Si on continue vers le Nord on arrive à Inuvik, qui est au nord des territoires nord ouest mais qui est inaccessible par route depuis Yellowknife. Si on va vers l'est on arrive à la frontière des territories nord ouest, où une ancienne route a été laissée à l'abandon alors qu'elle allait vers Norman Wells. Si on va vers l'ouest ou vers le sud on arrive à l'alaska.

° Il y a à Whitehorse un aéroport international. Celui de Yellowknife ressemble plutôt à un aérodrôme.

° L'artère principale de Yellowknife est une piste poussiéreuse. On y trouve quatre ou cinq sémaphores, à peu près les seuls sur tous les territoires nord ouest. Quelques bus qui ressemblent à des bus scolaires y circulent de temps à autre. Le centre ville est un désastre urbanistique. Zéro unité architecturale. Des tours y côtoyent des maisonettes. Par contre le centre ville (downtown) à Whitehorse est indiscutablement un centre ville. Et on y apprécie l'absence des cohortes d'ivrognes qu'on voit à Yellowknife.

° Magasins : le Canadian Tire de Whitehorse est bien plus grand que celui à Yellowknife. Le Walmart aussi. Il y a un canadian superstore à Whitehorse, sans équivalent à Yellowknife. Par contre à YK il y a un magasin Co Op qu'on ne voit pas à Whitehorse.

° Tourisme : à Whitehorse la proximité des montagnes se fait remarquer où qu'on regarde. On ne sait pas où donner de la tête. Il y a aussi un large centre sportif, hérité des jeux olympiques. Les pistes cyclables abondent.

° Association francophone : elle occupe un édifice de quelques étages à Whitehorse.

° Côté boulot : ... je n'ai pas retrouvé ici la sensation que j'avais à Yellowknife, que le marché de l'emploi est en voie de saturation.

° Logement : certainement moins cher à Whitehorse. On peut oublier ici les loyers d'appartements à 1700 dollars. Ceci dit pour ce qui est de l'acquisition d'un logement ça n'est pas non plus donné à Whitehorse ...

° Garderies : zéro subvention (en accord avec leurs options xénophobiques pro indigènes) à Yellowknife, alors qu'à Whitehorse un système similaire à celui en Alberta s'applique.

° Climat : indiscutablement moins froid à Whitehorse. Lorsqu'on se les gèle encore à Yellowknife on connaît déjà des températures positives chaque jour à Whitehorse.

Le paradis n'existe pas sur terre mais peut être qu'on s'en rapproche un peu, lorsqu'on se déplace au Yukon.

De toute façon j'avais trop envie de quitter l'enfer poussiéreux et alcoolisé de Yellowknife.

... Il me plaîrait bien de retrouver ceux qui m'avaient convaincu de venir m'y installer, mais c'est une autre histoire ... Disons le et redisons le à l'adresse de quiconque doit prendre des décisions importantes : méfiance et esprit critique, règles d'or à appliquer avec une attention toute particulière dès qu'on foule le sol de ce pays.

Il parait que pour ceux qui veulent vivre l'expérience du Grand nord , l'Alaska est plus intéressant que le Yukon et les Territoires Nord Ouest, bien que ca se trouve dans un autre pays, surtout par le fait que ca soit plus peuplé (700 000 habitants contre 30 000 au Yukon),

la proximité de l'océan et la présence d'une ville de taille acceptable ( Anchorage 300 000 habitants)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est sûr qu'entre 15 et 24$ de l'heure, il n'y a pas photo! D'autant qu'à Yellowknife, les coûts de la vie sont plutôt élevés d'après ce que tu nous avais dit. En est-il de même au Yukon?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les deux postes de dépense qui me semblaient le plus remarquables à Yellowknife étaient les loyers, incroyablement élevés (les agences immobilières se tiennent les coudes et tout le monde trouve cela normal), ainsi que les frais de garderie vu que j'ai un jeune enfant. Sur ces deux postes là c'est nettement mieux à Whitehorse, surtout en ce qui concerne les garderies. Il est vrai cependant que jusqu'à présent je ne m'en sers pas (j'ai pris l'option radicale d'envoyer ma petite famille en vacances "au pays") et que je ne suis donc sûr de rien du tout. Car, disons et redisons le, "voir pour croire" est dans ce recoin du Canada une maxime à respecter à la lettre. Je professe un état d'esprit sceptico-paranoïde, comme unique possible antidote au poison pragmatico-flegmatique qui nous est injecté à chaque instant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

à MacDonald ...

En effet, ce n'est pas pour se trouver entouré de milliers de concitoyens qu'il faut venir par ici. Les localités qu'on voit sur la carte du Yukon peuvent être ridiculement petites. J'ai fait en dix minutes le tour de Carcross qui s'est avéré, une fois sur place, n'être qu'un hameau indigène. Quant à Whitehorse, par rapport aux villes européennes ce serait plutôt une bourgade qu'une ville, et si le gouvernement canadien n'y entretenait pas (comme à Yellowknife) une nombreuse administration, ce serait carrément un village. ... Mais ça n'empêche pas de s'y sentir bien. On trouve ici les services et commerces qu'on veut. Et le dynamisme économique de cette ville n'est pas lié à son nombre d'habitants.

Ce serait intéressant de savoir comment les américains ont fait pour mieux développer l'Alaska.

Probablement qu'ils n'y vont pas avec le dos de la cuillère lorsqu'il y a des ressources naturelles à exploiter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ce qui est de la météo ...

Yellowknife : http://www.theweathernetwork.com/weather/canada/northwest-territories/yellowknife

Whitehorse : http://www.theweathernetwork.com/weather/canada/yukon/whitehorse

En général il fait plus chaud à Whitehorse.

Ceci dit, c'est "relatif". En ce 1er Mai (qui, soit dit en passant, n'est pas férié) on est ici encore en hiver.

On ne verra pas d'inondation, au rythme où fond la neige.

Selon Wikipédia :

http://en.wikipedia.org/wiki/Yellowknife

http://en.wikipedia.org/wiki/Whitehorse,_Yukon

la température moyenne annuelle est de -5°C à Yellowknife et de -1°C à Whitehorse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce 10 Mai le printemps s'affirme et se confirme : de joyeux petits oiseaux, heureux comme des pinsons, n'en finissent pas de gazouiller.

Et c'est aussi une importante différence par rapport à Yellowknife, où on enregistrait principalement le lourd croassement des corbeaux, que ce soit par moins 30 ou par plus 20.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis allé à l'aéroport de Whitehorse car j'étais curieux de m'en aller voir de mes propres yeux un avion de la compagnie Condor qui fait les vols directs (incroyable mais vrai !) entre Whitehorse et Frankfurt en Allemagne. De ces temps ci c'est tous les dimanches : un avion arrive puis repart le même jour.

1-800-524-6975

www.condor.com

A cet aéroport c'est une autre compagnie (North Air ? je ne sais plus) qui s'occupe des enregistrements. Il faut avoir pris le billet par internet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

15 Juin ... Pour la première fois, j'ai considéré d'allumer la clim' dans ma voiture.

Lorsque j'y étais monté le thermomètre affichait 30°C, ce qui m'a rappelé les quelques mois passés à -30°C à Yellowknife ce dernier hiver.

Je me suis rendu au bord de la Yukon River à un endroit nommé Miles Canyon qui m'a beaucoup plu. La rivière passe à travers des couches de basalte, ce qui donne des falaises abruptes et un fort courant. Ceci n'empêchait pas quelques jeunes de se jeter à l'eau. Une passerelle d'une dizaine de mètres traverse cette rivière qui, à d'autres endroits, est beaucoup plus large. Genre d'endroit splendide pour faire du canoe. Avec des sentiers de randonnée de tous côtés.

Autre différence par rapport à Yellowknife : ici, une ébauche d'agriculture existe. Les jeudis il y a un marché, près de la zone commerciale dans le downtown. Et en circulant le long de la Takhini River, près des sources chaudes, j'ai vu plusieurs fermes. Je me demande ce qu'ils y font au juste. Je crois qu'ils ont des chevaux pour les touristes et que leur principale activité agricole est de produire du foin pour ces chevaux. Ça ferait un choc ici de voir un champ de céréales ou un troupeau de vaches. Produire des légumes par contre c'est possible, peut-être à l'aide de serres. Quant à Yellowknife je n'y ai jamais vu de cheval.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines