Jump to content

Pas 1 mais 4 reportages de France 3 régions Franche-Comté sur le Québec


immigrer.com
 Share

Recommended Posts

Quatre reportages tout aussi intéressant les uns des autres sur les Français originaires de Franche-Comté qui vivent au Québec ou des Québécois vivant en Franche-Comté.

 

"

On compare souvent les paysages de la Franche-Comté à ceux de la belle province du Canada. Mais qu'en est-il de nos échanges avec le Québec ? Et bien, ils sont surprenants, parfois même insoupçonnés. Rencontres.

Episode 1 : Le terroir canadien stocké en Haute-Saône

A Dampierre-sur-Salon en Haute-Saône, on est toujours surpris de voir paître le troupeau de Bisons de William Joly. "Une idée de mon papa qui souhaitait diversifier la production dans les années 90 " précise cet éleveur qui est surtout devenu l’un des plus gros importateurs de produits canadiens en France.

 

Avec William Joly Eleveur de Bisons - Mario Fortier Fondateur de "La cabane à Mario" - à 02,42 Extrait du film "Vertige" réal : Seb Rioux - Vincent More Vice-Président de Nokomis (Québec)

Dans son entrepôt digne d'une grande surface et qui se trouve au cœur de l'exploitation familiale : de la bière, du whisky, du sirop d'érable bien sûr, sans oublier les délicieuses canneberges. 

En Haute-Saône, William Joly élève des bisons mais il importe aussi des produits canadiens. c'est un très gros opérateur sur ce marché

En Haute-Saône, William Joly élève des bisons mais il importe aussi des produits canadiens. c'est un très gros opérateur sur ce marché  © David Martin France Télévisions

Avec son site internet, William diffuse les saveurs du Canada dans tout l'hexagone mais il a aussi une clientèle professionnelle à l'image du Québécois Mario Fortier. Cet entrepreneur et producteur de produits de l'érable est présent dans les foires et sur les marchés de Nöel : " Avec William ça a fonctionné tout de suite entre nous, car moi aussi je suis d’une famille d‘agriculteurs" insiste Mario. Et comme la planète n’est qu’un petit village, c’est avec un copain d’école, Vincent More, qui a émigré au Canada et qui vend du sirop d'érable que William a aussi développé son activité.

Episode 2 : Du fromage québécois au pays du comté

On pourrait croire que c'est un gamin de la boucle tant il aime Besançon mais Richard Roberge est né loin d'ici à près de 6000 km de là dans une région nommée Centre-du-Québec. Il est venu en Franche-Comté pour jouer au hockey et il n'est jamais reparti.

 

Avec Richard Roberge Producteur de fromage à Poutine - Festival de la Poutine de Drummondville : images Alexis Desjardins - Richard Roberge et des Images de Tourisme Montréal

Ce commerçant vient de mettre en gérance son restaurant canadien de la rue Richebourg pour se lancer un nouveau défi : fabriquer du fromage en grains en Franche-Comté. Ce fromage québécois est utilisé pour la poutine qui est un plat incontournable au Québec. Richard entend bien vendre sa production dans toute la France et notamment auprès des restaurants canadiens. Ce fromage "skouik skouik"  ou "en crottes" comme on dit au Québec "doit grincer sous la dent" explique Richard qui a élaboré la recette avec le fromager Pascal Colas. Un expert québécois devrai même venir valide cette production comtoise qui se vendra un jour, qui sait, au Canada.

Produire du fromage québécois en Franche-Comté. C'est le projet de Richard Roberge avec l'aide du fromager Pascal Colas. Ce fromage en "grains" est l'ingrédient essentiel de la fameuse Poutine canadienne.

Produire du fromage québécois en Franche-Comté. C'est le projet de Richard Roberge avec l'aide du fromager Pascal Colas. Ce fromage en "grains" est l'ingrédient essentiel de la fameuse Poutine canadienne.  © David Martin - France Télévisions

 

Episode 3 : Québécois d'ici, Comtois de là-bas

Carole Desmarais est une artiste-peintre originaire de Montréal. Après avoir longtemps vécu en Suisse, c'est dans le centre historique de Dole dans le Jura qu'elle a décidé d'exposer son art en ouvrant une petite boutique qui reflète l'âme voyageuse de cette Québécoise. "Montréal est une ville multiculturelle et c'est que j'appréciais lorsque j'y vivais". Carole adore le fleuve Saint-Laurent mais craint désormais les températures hivernales. "Chez nous on n'a pas de printemps, quand je suis arrivé en Europe, j'ai enfin découvert un printemps qui dure" ajoute l'artiste qui était retournée vivre un temps au Canada avec son mari, mais l'Europe leur manquait.

 

 

 

Avec Carole Desmarais Artiste-peintre - images Tourisme Montréal -Chantal Hauw ressortissante franco-canadienne - Photos : Tourisme Hautes-Laurentides -Christine Richard - Images Tourisme Hautes-Laurentides

Originaire de la vallée de la Loue, Christine Richard et son mari ont fait le voyage en sens inverse. Au début des années 2000, ils ont vendu leur pizzeria d'Ornans dans le Doubs pour acheter une auberge au bord d'un lac dans la région des Hautes-Laurentides. Ce n'était pas  simple au début reconnaît Christine. "J'avais 45 ans et mon mari était plus âgé, pour émigrer c'est un peu tard, il fallait s'adapter"  mais aussi composer avec les habitudes locales. " Les clients mangeaient très vite comme au fast-food, on a donc habitué notre clientèle à prendre du temps à table, et à venir un plus tard que 17 h pour le repas du soir ! " ajoute Christine qui aura vécu près de 20 ans au canada.

la commune du Lac-du-Cerf au Québec. Christine Richard et son mari ont quitté Ornans dans le Doubs pour exploiter l'auberge du village qui se trouve en haut à gauche au bord de l'eau

la commune du Lac-du-Cerf au Québec. Christine Richard et son mari ont quitté Ornans dans le Doubs pour exploiter l'auberge du village qui se trouve en haut à gauche au bord de l'eau  © Tourisme Hautes-Laurentides

 

Episode 4 : Le cursus québécois d'un lycée agricole du Jura

Si les échanges universitaires avec le Québec nous semblent familiers, le partenariat entre le Lycée agricole Mancy de Lons-le-Saunier et le CEGEP de Saint-Félicien dans la région du lac Saint-Jean est particulièrement fructueux : "Pour nous, c'est même devenu un facteur de recrutement d'étudiants" indique Frédéric Mesure enseignant et responsable des relations internationales du lycée lédonien.Plusieurs étudiants jurassiens en BTSA  poursuivent en effet leur études (de une à trois années) dans cet établissement québécois. C'est le cas d'Eloïse Choulot et de Marie Saffroy qui ont bien voulu (images à l'appui) nous raconter un peu leur quotidien dans cette magnifique région du Saguenay lac-Saint-Jean, recouverte en l'occurrence d'un beau manteau blanc.

 

Avec Marie Saffroy Etudiante française au Québec - Eloïse Choulot Etudiante française au Québec - Frédéric Mesure Enseignant au Lycée Agricole Mancy de Lons-le-Saunier et des images de Tourisme Saguenay- Lac-Saint-Jean

"C'est un pays dans lequel je me sens bien, et si j'ai des opportunités après mes études, je pourrais y rester"  avoue Marie qui comme beaucoup de jeunes Français est attirée par ce Québec qui, de plus, a besoin de main-d'oeuvre.

Découvrir le Québec sans quitter la Franche-Comté"

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/franche-comte/videos-quand-la-franche-comte-cousine-avec-le-quebec-2407351.html

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement