Aller au contenu

Question

Bonjour.

je viens de vendre mon affaire, et je souhaiterais venir travailler comme indépendant sur le Quebec.

Je suis, depuis plus de trente ans Éducateur Canin, c’est à dire que j’apporte assistance aux Proprietaire sur l’education et le comportement de leur chiens, je peux également travailler dans différents domaines comme la sécurité, aide aux handicapés type association Mira, en règle général tout ce qui touche le K9.

je sais que cette profession n’est pas réglementée au Québec, donc de se côté là pas de problème.

Ma ou mes questions porterai plutôt sur comment le faire, c’est à dire que j’ai la possibilité de ne travailler que 6 mois de l’année au Québec et 6 autre mois de l’année dans un autre pays.

Ma question est: Si je demande un statut au mois de mars ( car les demandes sont fermées pour l’instant ) un statut d’indépendant, comment cela se passe t il pour les impôts, les taxes, et droit d’inscription ou de travail.

Pour compléter mon information, je suis Français de 56 ans, mon fils étudie à l’Université Laval à Québec.

 

merci d’avance de vos réponses, ou de votre aide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

7 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 0

A part reprendre des études, une formation pro ou tenter le coût de demander un visa à l'aéroport avec un projet clair d'indépendant, je ne vois pas de solution sécuritaire à vous proposer. 

Votre fils peut-il vous parrainer ? 

malheureusement l'éducation est une compétition, les places sont chères.. 

Bonne chance 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour

merci de votre reponse, mais elle ne semble pas correspondre à ma demande.

en effet il ne s’agit pas d’education tout court mais d’education Canine, qui n’est pas réglementée au Québec.

Donc tout le monde peut le faire, mais seul les meilleurs « survivront »

bref ma question est est ce que le travail indépendant partiel existe au Québec ?

cela est il plus clair ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Ma réponse était très poussée et analysée en fonction de votre propos. 

Vous avez sans doute une expérience hors du commun, peut-être un employeur pourrait vous embaucher et je ne peux pas vous dire, regardez du côté d'emploi Québec. 

Ce que je voulais vous dire, la réalité de l'immigration au Canada est qu'il faut un permis de travail ou une autre porte d'entrée et surtout que ce ne sera pas simple du tout, le critère âge par exemple ne rapporte plus de points pour un dossier de certificat de sélection du Québec. En définitive tout ce que vous allez chercher, je ne vois que les solutions précisées ci-dessus. 

votre fils a sans nul doute un visa d'étudiant avec certains droits. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Pour les impôts, tu les paieras dans ton pays de résidence, i.e. celui où tu passes au moins 183 jours.

Il y a des accords pour éviter la double imposition. Il faut faire une déclaration dans les 2 pays, et ton pays de résidence calculera sur la base des 2 pays le revenu imposable et encaissera l'impôt en déduisant les sommes éventuellement déjà payée dans l'autre pays.

 

Pour ce qui est du visa de travail, pour l'instant, c'est fermé pour les travailleurs indépendants. Si le quota ouvre, tu pourras faire une demande mais je te conseille fortement de te préparer à l'avance car le dossier peut devenir passablement compliqué ...

 

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/gens-affaires/demande-immigration/trois-programmes/travailleurs-autonomes.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 2 heures, PhilMP a dit :

Pour les impôts, tu les paieras dans ton pays de résidence, i.e. celui où tu passes au moins 183 jours.

Il y a des accords pour éviter la double imposition. Il faut faire une déclaration dans les 2 pays, et ton pays de résidence calculera sur la base des 2 pays le revenu imposable et encaissera l'impôt en déduisant les sommes éventuellement déjà payée dans l'autre pays.

 

Pour ce qui est du visa de travail, pour l'instant, c'est fermé pour les travailleurs indépendants. Si le quota ouvre, tu pourras faire une demande mais je te conseille fortement de te préparer à l'avance car le dossier peut devenir passablement compliqué ...

 

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/gens-affaires/demande-immigration/trois-programmes/travailleurs-autonomes.html

Fermé, sans quota l'année dernière et surtout des années d'attente sans certitude, suffit de voir les amis d'immigration attendre depuis 2015 et aucun délai au fédéral... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci de ces informations très très intéressante.

cela ouvre d’autre perspectives, et peut être une autre méthode.

je suis déjà habitué à ce type de démarche dans un autre pays, par contre je ne savais pas qu’ils n’ouvraient pas de cota depuis un moment.

j’ai déjà plus ou moins une promesse d’embauche, puis je passé du statut d’employé 1 an par exemple et ensuite passer en indépendant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Contenu similaire

    • Par ynalb
      Bonjour à tous,    Je me pose une question cruciale concernant mes démarches de renouvellement anticipé de mes titres de séjour pour études. Mon CAQ et mon permis d'études actuels m'ont tous deux été accordés en janvier 2016 afin de suivre un programme d'études (premier cycle) de 3 ans à l'Université Laval.  Cependant, bien qu'ils m'aient été accordés en même temps, leurs dates d'expiration respectives diffèrent : mars 2019 pour le CAQ, juin 2017 pour le PE qui calque la date d'expiration de mon ancien passeport.    J'ai profité de cet été et de mon retour en France pour renouveler mon passeport en anticipant le fait qu'une prorogation de mon PE allait être à l'ordre du jour très prochainement.  Entre temps, j'ai effectué une demande d'admission pour un autre programme d'études, toujours de premier cycle, envisageant ainsi une réorientation à la session d'automne.  Ma demande d'admission ayant été approuvée et mon offre d'admission acceptée, je me retrouve dans un programme d'études de 4 ans, incluant une scolarité préparatoire.    Par conséquent et après réflexion, je me suis dit qu'il me serait préférable de renouveler préalablement mon CAQ de sorte à bénéficier de dates d'expiration identiques et justes pour les deux titres de séjour et de ne pas payer deux fois inutilement la prorogation du PE. Cette décision se base sur des recherches quant aux restrictions affectant l'attribution de la date d'expiration du PE, cette dernière ne semblant pas pouvoir excéder celle du CAQ. Il s'agit là de recherches, une confirmation de votre part serait la bienvenue.    À supposer que tout cela soit exact, il me faudrait donc effectuer dès maintenant une demande de prolongation du CAQ, afin de m'occuper par la suite du PE et ce, avant la fin de l'année, afin de ne pas être dans le rush avec l'expiration de ce dernier.   
      Et c'est là que je vous annonce ma problématique : il s'avère que durant mon premier semestre (hiver 2016), je me suis inscrit initialement à 5 cours et que j'en ai annulé un au cours de la période d'abandon avec remboursement car je m'étais laissé une marge d'erreur de 1 cours (jusque là tout va bien). Cependant, j'ai également annulé un cours durant la période d'abandon sans remboursement et sans mention d'échec, à savoir juste avant le 21 mars. Les choses se compliquent donc, car à compter de cet abandon, je suis passé en "temps partiel" ne répondant ainsi plus aux conditions relatives à mon CAQ actuel.    Cet abandon, je l'admets, n'a aucun facteur justifiant, pas même les résultats, si ce n'est que ce cours ne m'intéressait pas et que j'avais déjà la volonté de me réorienter en "administration des affaires" en Septembre. J'ai donc fait le choix de quitter ce cours de politique qui n'avait pas grand lien avec mon futur programme d'études au profit de mes autres cours (eco x2 et maths) en lien direct avec ce dernier.    Après réflexion, mon choix n'était pas forcément le bon, d'autant plus que lors de ma décision, j'ai en partie fait abstraction des conditions liées à mes autorisations de séjour : bien que le CIC m'ait confirmé que le temps partiel ne posait pas de problèmes pour le PE, j'ai assimilé cette réponse favorable comme générale en ne prenant pas le temps de m'informer auprès du MIDI pour le CAQ, et j'aurais dû..    Je me retrouve donc avec une demande de prolongation de CAQ à soumettre, alors que je n'ai pas respecter les conditions relatives à la délivrance de ce dernier.    Cependant, pour nuancer, mes résultats ne sont pas mauvais : 3,34 au semestre et en cumulative vu que c'est mon premier. De plus, je me suis bien inscrit à la session en "temps complet" et j'ai perdu ce statut seulement un mois avant la fin du semestre (je ne sais pas s'il y a une différence pour eux..)    Que me conseillez-vous de faire ? À savoir que dans ce genre de cas, j'ai cru comprendre qu'il était bon d'avoir un facteur justifiant (décès d'un proche, raison médicale, problèmes familiaux...)   D'avance, merci de votre aide. 
    • Par theo862
      SAlut les t'chums !
      ALors deux problèmes se posent à moi.
      Le premiere :
      Bon après des tas de galère( d'ailleurs merci à ce forum qui m'a beaucoup aidé) , l'ambassade m'a enfin délivré le papier me permettant d'obtenir mon permis d'étude à la frontière, 7 après ma rentrée.
      Sur ce papier, il est indiqué que je dois présenter à l'agent d'immigration mon C.A.Q..
      Pour le moment j'ai juste reçu un un mail avec comme piece jointe une "lettre de délivrance de CAQ" avec laquelle j'ai pu lancer ma demande de permis d'étude à l'ambassade. Cette lettre mentionne aussi que je devrais recevoir mon CAQ par la poste sous peu.Or je n'ai toujours pas reçu mon C.A.Q par la poste. Je ne sais pas si cette "lettre de délivrance de CAQ" suffit pour passer la frontière ou s'il faut montrer à l'agent de l'immigration les papiers qu'ils vont m'envoyer par la poste.
      Le deuxième :
      Vu mon retard ( ma rentré était le 7 janvier 2013 ) le directeur du programme me conseil de m'inscrit qu'à deux cours sur 4 (ceux qui commencent a partir 4 février ) ce qui me ferait passer du temps plein au temps partiel.Pour le C.A.Q ça ne semble pas poser de problèmes, mais je voudrais savoir s'il faut refaire une demande de permis d'étude ?


      Je vous remercie par avance, dites moi si je ne suis pas claire.

      Théo

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×