Jump to content
bencoudonc

Les rêves brisés de travailleurs étrangers, privés d’emploi malgré d'importants besoins

Recommended Posts

Des travailleurs étrangers temporaires, recrutés par des entreprises québécoises, se retrouvent parfois sans emploi. Malgré de forts besoins, ils sont dans l’impasse, à cause de rigides règles fédérales.

 

 

Romain Schué
Jean-Philippe Robillard
Daniel Boily

Les yeux d’Andrès Marenco brillent en évoquant son arrivée au Canada. Un rare moment de bonheur, en ce moment, pour ce trentenaire colombien arrivé au Québec l'hiver dernier avec sa femme et ses trois enfants.

Ce rêve de donner un meilleur avenir à [sa] famille n’aura cependant duré que quelques mois. Fin décembre, peu avant Noël, l’entreprise qui l’a recruté, Les Aciers Sofatec, lui annonce son congédiement. Les compétences de ce soudeur ne sont pourtant pas en cause. Faute de commandes suffisantes, la firme doit licencier du personnel. Des Québécois, mais aussi des étrangers, sont concernés.

Avec huit autres partenaires colombiens, tous recrutés en Amérique latine, ce père de famille se voit donc montrer la porte. Trois autres avaient pu conserver leur poste, au moment de notre rencontre avec Andrès Marenco.

Son entreprise, consciente de l’enjeu, a tenté de lui trouver un autre emploi, dans des firmes voisines. Les demandes sont nombreuses, puisque la province manque cruellement de soudeurs. Cependant, les conditions liées à son permis de travail l'empêchent d’occuper un autre poste et le contraignent à rester chez lui, à Sainte-Anne-des-Plaines. Sans salaire. Mais avec des prestations d'assurance-emploi, qu'il ne voit néanmoins pas comme un remède à cette situation.

Venir au Canada, c’était comme un rêve. Je ne veux pas, comme immigrant, dépendre du gouvernement.

Andrès Marenco, un soudeur colombien

suite et source:

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1496716/immigration-ottawa-quebec-legault-travailleurs-temporaires-tunisie-colombie

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien de toujours blâmer les différents ministères mais ces entreprises devraient à minima informer les gens correctement.

Ça éviterait déjà que certains de ces travailleurs vendent tous leurs biens, entraînent et imposent à leurs familles ce type de problème en prenant d'autres dispositions à la base.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, jeremyg5y a dit :

C'est bien de toujours blâmer les différents ministères mais ces entreprises devraient à minima informer les gens correctement.

Ça éviterait déjà que certains de ces travailleurs vendent tous leurs biens, entraînent et imposent à leurs familles ce type de problème en prenant d'autres dispositions à la base.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Très vrai!

On peut souvent lire sur ce forum que immigrer avec une famille via un permis de travail restrictif c’est au mieux parfois compliqué et ça peut même tourner à la très mauvaise expérience avec une obligation de retour au pays d’origine.

Dommage que la RP ne soit pas accessible plus aisément et plus rapidement, car la au moins tu immigres avec un statut qui permet de retourner si la 1ère expérience pro se passe mal!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, c'est dommage quand il y a des emplois disponibles dans leur domaine et qu'on ne fasse pas un effort pour les relocaliser. 

Par contre, un permis TEMPORAIRE devrait être synonyme de NON PERMANENT... et que c'est possible que tu doives retourner.   

Je crois que beaucoup de candidats a l'immigration entendent bien ce qu'il veulent entendre! Combien d'histoire de permis fermé qui finissent dans les journaux avec des gens en pleurs, qui avaient acheté des maisons, alors qu'ils n'avaient pas la résidence permanente.  Ils savaient qu'il y avait un certain risque.  

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, josee19963 a dit :

Effectivement, c'est dommage quand il y a des emplois disponibles dans leur domaine et qu'on ne fasse pas un effort pour les relocaliser. 

Par contre, un permis TEMPORAIRE devrait être synonyme de NON PERMANENT... et que c'est possible que tu doives retourner.   

Je crois que beaucoup de candidats a l'immigration entendent bien ce qu'il veulent entendre! Combien d'histoire de permis fermé qui finissent dans les journaux avec des gens en pleurs, qui avaient acheté des maisons, alors qu'ils n'avaient pas la résidence permanente.  Ils savaient qu'il y avait un certain risque.  

Très vrai!

Risque pas assez publicisé ou candidats à l'immigration pas assez prudents?

Mais c'est vrai, que de vivre une telle situation ca doit être un choc!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines