Jump to content

immigrer.com

Administrateurs
  • Posts

    3,339
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    27

immigrer.com last won the day on May 30

immigrer.com had the most liked content!

About immigrer.com

Profile Information

  • Statut
    autre
  • Pays d'origine
    France-Canada
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Treize coups de sabre et sept opérations plus tard, Lisa Mahmoud, survivante de l’attaque du meurtrier de l’Halloween dans le Vieux-Québec, aimerait pouvoir tourner la page et se consacrer pleinement à son rêve d’opérer son propre salon de coiffure dans la capitale. Mais cette Française d’origine, qui se relève à peine des traumatismes qu’elle a vécus en 2020, ne pensait pas devoir entamer un autre parcours du combattant : celui pour obtenir sa résidence permanente au Québec. « Déjà, j’ai dû gérer toute ma réadaptation physique et mentale, et là, je réalise que ça fait cinq ans que je me bats avec l’immigration. Je n’ai jamais vraiment eu d’aide », a dit la jeune femme, en entrevue avec Le Devoir. « C’est un gros parcours du combattant. Je ne sais toujours pas exactement quel sera mon avenir dans quelques mois. » Le soir du 31 octobre 2020, Lisa Mahmoud rentrait chez elle avec son ami en passant par le Petit Champlain. Dans cette atmosphère festive d’Halloween, un homme déguisé en samouraï a soudainement agressé au sabre japonais plusieurs passants. Âgé de 26 ans, Carl Girouard sera accusé, et finalement jugé coupable en mai 2022, de deux meurtres au premier degré et de tentative de meurtre au premier degré sur cinq autres personnes qui ont survécu à leurs blessures, dont Lisa Mahmoud. « Cet événement-là, ça m’a stoppé net. Ça a arrêté toute ma vie à ce moment-là. Ma vie de A à Z », confie la coiffeuse, âgée de 28 ans aujourd’hui. La jeune femme, qui ne s’attendait pas du tout à cette brutale agression, avait même souri au meurtrier, le voyant ainsi déguisé. Les cris de son compagnon et son manteau d’hiver lui ont peut-être évité le pire, avait-elle confié à des médias peu de temps après le drame. « Ça a été très très difficile », dit-elle. « J’ai choisi de vivre ici » Après une hospitalisation d’urgence, la jeune Française est retournée dans son pays pour vivre cette épreuve auprès des siens et entamer sa réadaptation. « J’ai eu sept opérations en trois ans. J’avais de gros problèmes au niveau de mes bras, de ma main et de mon épaule », raconte-t-elle. Lisa-Marie Gervais Source et suite : https://www.ledevoir.com/societe/814752/victime-attaque-sabre-vieux-quebec-deplore-longs-delais-immigrer
  2. Bonjour, Vous avez plus de discussions sur les délais et les procédures dans cette partie du forum : https://forum.immigrer.com/forum/19-salle-dattente-échanges-de-dates/
  3. Vous avez regardé dans la classification nationale des professions du Canada ? https://www.immigrer.com/classification-nationale-professions-canada/
  4. Merci de ce retour 12 ans plus tard ! Votre fille née au Canada est Canadienne en effet, et comme vous dites elle pourrait vous parrainer un jour au besoin. Bonne suite
  5. Résultats du vote des Français de Montréal : Réveiller l'Europe (Parti socialiste) : 22,2 % La France insoumise (parti de Jean-Luc Mélenchon) : 20,8 % Europe Écologie (Verts) : 19 % Besoin d'Europe (parti du président Macron) : 15 % La France revient! (parti de Marine Le Pen) : 5,6 % La France fière (parti de Marion Maréchal-Le Pen et Éric Zemmour) : 4,9 % La droite (Les Républicains) : 4 % Votes : 12 842 Électeurs inscrits : 74 939 Taux de participation : 17 % Source : Thomas Gerbet sur X https://montreal.consulfrance.org/Resultats-des-elections-europeennes-2024
  6. Bonjour, Il n'est pas nécessaire de passer par un visa investisseur pour ouvrir une chocolaterie. En tant que simple immigrant on peut faire ces démarches. Il est toujours conseillé d'avoir une expérience de travail avant de faire les démarches de lancer une entreprise à moins que vous avez les reins très solides. Observez et voir les besoins et les caractéristiques du marché du Québec en terme de chocolats. Et il n'est pas nécessaire en effet d'avoir une formation en chocolaterie au Québec.
  7. Un petit témoignage : https://www.immigrer.com/chocolatier-patissier-francais-temoigne-de-son-quebec/ Et voici toujours la boulangerie-chocolaterie de ce couple de Français de La Rochelle installé à Laval au nord de Montréal : https://raffin.ca/
  8. Léa Martin 30 mai 2024 14H44 MISE À JOUR 30 mai 2024 14H44 Un père de famille d’origine française qui était menacé d’expulsion par le ministère de l’Immigration du Québec pourra finalement rester pour l’instant: il a reçu son certificat de sélection du Québec (CSQ). Pour Félix Devismes, ce dénouement est la preuve de l’importance d’«ouvrir sa grande bouche». «C’est un soulagement. C’est un sentiment de justice, parce que, depuis le début, on avait l’impression qu’il y avait un excès de zèle et une forme d’injustice du côté du ministère», lance-t-il au bout du fil. «Ça montre que le fait d’aller dans les médias, d’ouvrir sa grande bouche, ce n’était pas inutile», poursuit celui qui avait raconté son histoire sur Instagram — et dans un article de 24 heures — en février dernier. L’obtention de son CSQ est la première étape vers une stabilisation de son statut et la possibilité de retrouver une «vie normale». Pour obtenir le document, il a fait appel aux services d’une avocate, en plus de solliciter l’aide du député du Parti Québécois (PQ) de Jean-Talon, Pascal Paradis, et du député de Québec solidaire (QS) de Saint-Henri–Sainte-Anne, Guillaume Cliche-Rivard. Bien que saluant la collaboration de la ministre de l’Immigration, Christine Fréchette, les deux élus demandent des changements dans le traitement des dossiers d’immigration au Québec. «C’est quelqu’un qui fait vraiment le choix du Québec, qui s’est installé ici, qui a un jeune bébé ici. Il est bien intégré, c’est quelqu’un qui travaillait déjà, qui contribuait déjà à notre économie», souligne à 24 heures Pascal Paradis. Suite et source: https://www.24heures.ca/2024/05/30/un-francais-evite-lexpulsion-en-ouvrant-sa-grande-bouche
  9. Les derniers développements : Le ministre Miller dépose un projet de loi pour les "Canadiens perdus" https://www.noovo.info/nouvelle/le-ministre-miller-depose-un-projet-de-loi-pour-les-canadiens-perdus.html https://www.newswire.ca/fr/news-releases/le-gouvernement-du-canada-depose-un-projet-de-loi-sur-la-citoyennete-par-filiation-854678464.html
  10. Une bonne idée pour se faire reconnaître ces équivalences dans un CEGEP du Québec ---------------- Une 2e cohorte menant à une AEC en soins infirmiers avec diplômés internationaux est lancée au Collège de Rosemont! Montréal, le 27 mai 2024 – Le Collège de Rosemont lance aujourd’hui une 2e cohorte de l’attestation d’études collégiales (AEC) en soins infirmiers avec diplômés internationaux et participe ainsi à la phase 4B du projet Infirmier(ère)s diplômé(e)s hors Canada (IDHC) du gouvernement du Québec. Dix-neuf étudiantes et étudiants ont participé ce lundi 27 mai 2024 à une journée d’accueil – première activité faisant partie de deux semaines d’intégration avant le début des cours – avec nos partenaires du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal ainsi que du Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants (CANA). Les étudiantes et les étudiants réaliseront leur stage de programme dans ces CIUSSS et y exerceront leur profession par la suite. Très prochainement, les formations de Réanimation cardiorespiratoire (RCR) et de Principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires (PDSB) leur seront données, ce qui permettra aux CIUSSS de les employer pendant leurs études en tant que préposées ou préposés aux bénéficiaires. Concernant CANA, son rôle est de soutenir les membres du groupe afin de favoriser leur intégration au Québec, par exemple dans la recherche d’un logement ou d’un service de garde. Une offre collégiale incontournable dans les sciences de la santé au Québec Le catalogue de formations du Collège de Rosemont dans le domaine des sciences de la santé comprend une offre diversifiée : trois attestations d’études collégiales (AEC) dédiées aux professionnel(le)s de l’international; un programme préuniversitaire en sciences de la nature; 7 programmes techniques menant à un diplôme d’études collégiales (DEC); 2 AEC spécialisées en cytologie; de la reconnaissance des acquis et des compétences en Techniques de pharmacie; des cours de perfectionnement en thanatologie et des activités de perfectionnement en acupuncture. source : https://www.crosemont.qc.ca/formation-continue/attestations-etudes-collegiales/une-2e-cohorte-menant-une-aec-en-soins-infirmiers-avec-diplomes-internationaux-est-lancee-au-college-de-rosemont/
  11. Sarah R. Champagne 29 mai 2024 Un père de famille d’origine belge tente de parrainer son enfant qui vit au Québec depuis trois ans. Alors qu’il a obtenu sans peine la résidence permanente pour sa fille aînée en 2021, Jonathan Desclin vient d’essuyer un refus pour son autre adolescent à cause d’un formulaire signé en 2013. Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) lui reproche en fait d’avoir renoncé, dans sa demande de résidence permanente, il y a plus de 10 ans, à tout parrainage de ses enfants. L’erreur n’est donc pas d’avoir refusé son adolescent, mais d’avoir accepté la demande de son autre fille, a finalement signalé ce ministère au Devoir mardi. M. Desclin est arrivé au Québec de Belgique en 2014, avec sa résidence permanente obtenue en quelques mois en tant que travailleur qualifié. À l’époque, il déclare bel et bien ses deux bambins en bas âge en tant que personnes à charge, mais qui ne l’accompagneraient pas. Or, même les membres de la famille non accompagnants doivent subir un examen médical et un contrôle des antécédents judiciaires, comme l’indique aujourd’hui IRCC. Le père de famille indique que ses enfants ont subi cet examen médical, et qu’une lettre à l’appui a été fournie dans leurs dossiers respectifs. La clinique médicale habilitée aurait aussi envoyé les résultats en 2013 directement au ministère concerné. suite et source : https://www.ledevoir.com/societe/813798/immigration-incapable-parrainer-propre-enfant-cause-formulaire-2013?
  12. Le SRAM est l'organisme québécois qui reçoit les demandes d'admission des CEGEPS publics du Québec dans la région de Montréal : https://www.sram.qc.ca/fr Le CEGEP fonctionne à plusieurs tours. Je ne sais pas si c'est le CIUSSS qui fait les démarches pour vous.
  13. Nouvel organisme désigné d’évaluation des diplômes d’études pour les architectes Ottawa, le 22 mai 2024 — Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a désigné un nouvel organisme professionnel chargé de réaliser des évaluations des diplômes d’études (EDE) pour les architectes qui souhaitent immigrer au Canada. Les critères d’admissibilité aux programmes économiques de résidence permanente indiquent que les personnes demandeuses doivent démontrer que leurs diplômes ou certificats étrangers sont authentiques et équivalents aux titres de compétences canadiens. Pour ce faire, elles peuvent obtenir une EDE auprès d’un organisme professionnel ou d’un organisme d’EDE polyvalent désigné par IRCC. À compter du 20 mai 2024, le Conseil canadien de certification en architecture (CCCA) a été désigné par le ministre pour délivrer des EDE aux personnes demandeuses ayant indiqué comme profession principale, ou emploi prévu, la Classification nationale des professions (CNP) des architectes (code 21200). Les EDE effectuées par le CCCA détermineront comment les diplômes étrangers se comparent aux diplômes canadiens nécessaires pour exercer la profession d’architecte. Les EDE constituent également une étape de la procédure d’agrément des architectes. Remarque : Si votre profession principale est architecte (code 21200 de la CNP) et que vous avez déjà obtenu une EDE d’un autre organisme désigné avant le 31 octobre 2024, nous considérerons votre EDE comme étant valide. De plus amples informations sur les EDE, notamment sur la manière et le moment d’en obtenir une auprès du CCCA, sont maintenant disponibles en ligne : Évaluation des diplômes d’études – Fournisseurs de services Programme d’immigration au Canada atlantique : Comment obtenir une évaluation des diplômes d’études Évaluation des diplômes d’études (EDE) pour Entrée express : comment en obtenir une? Programme pilote d’immigration dans les communautés rurales et du Nord : Comment obtenir une évaluation des diplômes d’études Ces informations aideront les gens à prendre une décision éclairée au moment de choisir un organisme d’EDE. source : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/nouvelles/avis/nouvel-organisme-designe-evaluation-diplomes-etudes-architectes.html
  14. En ce 22 mai 2024, Charles Aznavour aurait eu 100 ans ! -------------------------------------------------------------------------------------------------------------- La Presse canadienne Publié le 1 octobre 2018 à 10 h 41 HAE Avec le décès de Charles Aznavour, c'est tout un pan de l'histoire musicale francophone qui vient de disparaître. Le chanteur et comédien, qui est mort à l'âge de 94 ans, aura laissé une marque indélébile dans la province qu'il a visitée à de nombreuses reprises au cours de sa longue carrière. L'histoire d'amour entre Charles Aznavour et le Québec ne date pas d'hier. En 1948, environ deux ans après avoir été remarqué par Édith Piaf, il débarque au cabaret montréalais Au Faisan Doré, où il présente avec le pianiste Pierre Roche une série de spectacles pendant environ un an et demi. Il se lie également d'amitié avec d'autres chanteurs québécois, dont Jacques Normand et Monique Leyrac. C'est à partir de ce moment que décolle la carrière nord-américaine d'Aznavour, alors qu'elle tarde à prendre son envol de l'autre côté de l'Atlantique. C'est aussi à cette époque, dans les années 1950, que certains tentent de le dissuader de poursuivre sa carrière dans le domaine de la chanson, car il serait trop petit, trop peu instruit, mais surtout à cause de sa voix. « Les professeurs que j'ai consultés sont catégoriques : ils m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte », écrit-il à cette époque. Né en France en 1924 de parents arméniens, Charles Aznavour finit par connaître la gloire dans l'Hexagone au début des années 1960, après un passage mémorable au théâtre Alhambra à Paris en 1957, où il fait un tabac, notamment grâce à la chanson Je m'voyais déjà. Toutefois, Charles Aznavour revient toujours au Québec.
  15. Audrey Bonaque / Noovo Info Publié le 17 mai 2024 à 05:00Mis à jour le 17 mai 2024 à 06:41 Avec la croissance migratoire qui a atteint un niveau record de 217 600 personne au Québec 2023, vient inévitablement un plus grand nombre de femmes immigrantes enceintes. Tout dépendant de leur parcours, ces arrivantes sont confrontées à plusieurs obstacles durant leur grossesse, que ce soit au niveau de la barrière de la langue ou encore à l’accessibilité aux soins de santé. Qu’elles aient un permis de travail ouvert ou fermé, un permis d’études ou le statut de visiteur, ces futures mères se posent des questions dès le début de leur grossesse. Même si certaines ont une assurance privée, d’autres font face à des défis considérables. «Comment je trouve un médecin? Comment je poursuis mon projet migratoire comme je l’avais prévu? Et pour celles qui n’ont pas accès à la santé publique, comment pallier à mes soins?» soulève Elisa Beatriz Ramirez Hernandez. Dans le cadre de ses recherches portant sur les diversités de trajectoires et effets sur l’expérience périnatale des femmes, l’étudiante à la maîtrise à Institut national de la recherche scientifique (INRS) fait la lumière sur la difficulté pour les femmes enceintes avec un statut d’immigrante temporaire de trouver un médecin ou un établissement acceptant de procurer des soins ou un suivi de grossesse. Même «en appelant à plusieurs endroits, elles se font beaucoup refuser», a rapporté Mme Ramirez Hernandez en conférence cette semaine au congrès 2024 de l’Association francophone pour le savoir (Acfas) à l’Université d’Ottawa. Parfois, «elles ne peuvent pas se déplacer». La quête d’information est aussi périlleuse pour ces futures mères, d'abord en raison de la barrière de la langue puis, en retour, du piètre référencement. L’étudiante à la maîtrise de l’INRS a remarqué que beaucoup de femmes immigrantes enceintes se font référer à des organismes venant en aide à des personnes sans statut ou à des demandeurs d'asile, comme Médecins du monde. «Ça n’a pas de sens», lâche-t-elle dans un entretien avec Noovo Info. source et suite : https://www.noovo.info/nouvelle/les-enjeux-de-devenir-mere-en-tant-quimmigrante-avec-un-statut-temporaire-au-quebec.html «Comment je trouve un médecin? Comment je poursuis mon projet migratoire comme je l’avais prévu? Et pour celles qui n’ont pas accès à la santé publique, comment pallier à mes soins?» soulève Elisa Beatriz Ramirez Hernandez. Dans le cadre de ses recherches portant sur les diversités de trajectoires et effets sur l’expérience périnatale des femmes, l’étudiante à la maîtrise à Institut national de la recherche scientifique (INRS) fait la lumière sur la difficulté pour les femmes enceintes avec un statut d’immigrante temporaire de trouver un médecin ou un établissement acceptant de procurer des soins ou un suivi de grossesse. Même «en appelant à plusieurs endroits, elles se font beaucoup refuser», a rapporté Mme Ramirez Hernandez en conférence cette semaine au congrès 2024 de l’Association francophone pour le savoir (Acfas) à l’Université d’Ottawa. Parfois, «elles ne peuvent pas se déplacer». La quête d’information est aussi périlleuse pour ces futures mères, d'abord en raison de la barrière de la langue puis, en retour, du piètre référencement. L’étudiante à la maîtrise de l’INRS a remarqué que beaucoup de femmes immigrantes enceintes se font référer à des organismes venant en aide à des personnes sans statut ou à des demandeurs d'asile, comme Médecins du monde. «Ça n’a pas de sens», lâche-t-elle dans un entretien avec Noovo Info.
×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement