Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Today
  2. Nongkouni

    Une aide

    Je veux migrer ai canada
  3. C'est uniquement une question de visite médicale. Si tu fais une visite médicale pourras travailler avec des enfants. Mais ça te donneras pas plus les autorisations d'enseigner.
  4. Merci pour cette info. Mais alors, s'il y a pénurie d'enseignants dans les commissions scolaires, pourquoi y a t-il des restrictions sur les permis de travail temporaires pour les immigrants : N'EST PAS AUTORISE A TRAVAILLER DANS LE DOMAINE DE L'ENFANCE, DANS L'ENSEIGNEMENT AU PRIMAIRE ET SECONDAIRE, AINSI QUE DANS LE DOMAINE DE LA SANTE (traduit de l'anglais). A ma grande surprise, j'ai appris que ces restrictions sont valables y compris pour le personnel administratif de bureau (adjointes, secrétaire de direction) alors que ce sont aussi des professions en demande. J'aimerais comprendre. Une idée quelqu'un ?
  5. Tu peux ajouter le code 18 à ta liste pour ici... [emoji6] [emoji769][emoji768]
  6. Yesterday
  7. Oui c’est allé très vite au début on enchaînait les lettres et depuis la réception du csq ça n’a pas bougé jusqu’à hier ou on a reçu la lettre des services on croise les doigts
  8. c'est sûr, mais si le monde veulent rester dans leur zone de confort avec tout pareil, ils vont pas changer de travail, immigrer ou déménager
  9. Bsr la mifa comment utilise t on hangouts, merci
  10. Fred0NB

    Nouveau-Brunswick

    J'ai eu une petite pensée pour petit greatescape tout à l'heure quand je me suis mis une boîte de 4,5m de haut en grimpe [emoji6]. Ce qui lui est arrivé pourrait très bien m'arriver aussi, du coup je vais réfléchir à 2 fois avant de faire un jeter à 4,5m de haut sans assurage [emoji16]. Surtout qu'à mon grand age on répart moins vite [emoji13]. Le RTFM et " le pb se situe entre la chaise et le clavier" sont internationaux et font partie intégrante de l'IT (ce dernier est même un bon moyen de chambrer les collègues quand ils font une merde) [emoji111]️ J'y compte bien sur ta tournée [emoji16], enfin si un jour on a notre ivm.... si elle ne vient pas je vais bouder et faire une chanson, j'ai déjà le refrain [emoji16][emoji16][emoji16] Bon dredi à tout le monde Envoyé de mon ONEPLUS A6003 en utilisant application mobile Immigrer.com
  11. Melissa... Tu as passé la visite médicale avant d'avoir la lettre pour faire la demande du CSQ au niveau provincial? Généralement c'est le contraire!! ... tes stats sont vraiment différentes des miennes...
  12. Bonjour @Sidji972 est-ce que le fait d’être en PTT à Québec et faire la demande Entrée express ne pose pas problème ? J’avais lu quelque part que si on fait la demande EE avec l’intention de rester à Québec est considéré comme fausse déclaration.
  13. Aux prises avec une importante pénurie de personnel dans ses écoles, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) doit mettre un terme au programme de retraite progressive de ses enseignants. Une mesure qui, d'après la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE), pourrait toutefois créer un « cercle vicieux » et ainsi aggraver la pénurie qu'elle est censée soulager. Selon la présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, la direction a en effet dû refuser 76 des 86 demandes d’horaires allégés ou de retraites progressives qui lui ont été soumises pour l’an prochain en raison d’un manque criant de personnel. « On n’accepte que les dossiers pour cause humanitaire ou de santé », a précisé Mme Bourdon à l’émission Gravel le matin en prenant soin de préciser que ce n’est pas de gaîté de cœur que son administration a dû prendre une telle décision. Le programme de retraite progressive permet aux enseignants en fin de carrière de faire des semaines de trois ou de quatre jours pour leur permettre de quitter leurs fonctions de façon progressive. Or, c’est pour préserver la stabilité des élèves dans les classes que la CSDM a dû suspendre les horaires allégés, selon Cahterine Harel Bourdon, qui explique que des classes se sont retrouvées avec des professeurs suppléants différents chaque lundi pendant des semaines en raison de la pénurie de personnel combinée à des départs progressifs. « Parfois, nous étions tellement en pénurie de suppléants que nous n’arrivions plus à trouver un suppléant le lundi et on se retrouvait dans ce qu’on appelle des ''remplacements d’urgence''. Ça, ça veut dire que les autres membres du personnel de l’école doivent porter le fardeau de l’enseignant qui est en retraite progressive. » « Les parents venaient nous voir, nous écrivaient des courriels, nous appelaient pour nous dire qu’il y avait eu 11 [professeurs] titulaires différents dans la classe de leurs enfants et c’était dû à la retraite progressive. Comme employeur, ce n’est vraiment pas idéal. » Catherine Harel Bourdon, la présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) Photo : Radio-Canada À lire aussi : Pénurie d'enseignants « dramatique » à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys Pénurie d’enseignants au Québec Pénurie d'enseignants : des états généraux réclamés Un dilemme pour l'employeur Or, la direction de la CSDM, qui compte 8000 enseignants, ne doit pas composer qu’avec des absences pour retraite progressive, il y a aussi les congés de maladie, les congés parentaux ou encore les retraits préventifs lors de grossesses. Des situations qui sont fréquentes dans un milieu de travail très féminin, précise Mme Harel Bourdon. Bien que la suspension des retraites progressives soit une mesure temporaire, la présidente de la CSDM voit difficilement comment la situation pourrait s’améliorer à court terme si on en croit les données et prévisions de recrutement de professeurs pour l’année 2019-2020. Questionnée sur les effets négatifs d’une abolition des retraites progressives pour la santé et le bien-être du personnel en place, Catherine Harel Bourdon a réitéré que la direction n’a tout simplement plus le choix compte tenu de la pénurie de main-d’œuvre qui s’abat dans le système d’éducation publique. Actuellement, les commissions scolaires se disputent les professeurs suppléants disponibles, tellement le manque de personnel est criant, a déploré la présidente de la CSDM, qui souligne que le problème ne fait que s’aggraver d’une année à l’autre. Une « question de survie » pour les enseignants Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ Photo : Radio-Canada / Alice Chiche La présidente de la FSE, Josée Scalabrini, déplore que les demandes de retraite progressive ou encore de tâche allégée – comme elle en voit davantage – soient de plus en plus refusées au Québec. La FSE ne représente pas les enseignants de la CSDM, mais à peu près toute la province est aux prises avec la pénurie d'enseignants. « On est en train de créer un cercle vicieux », a regretté Mme Scalabrini en entrevue à Midi info. C'est, selon elle, « pour une question de survie » que les enseignants demandent des congés ou des réductions de tâche : « Ils sentent que la surcharge de travail les mène là où ils ne veulent pas aller. » Ils sont d'ailleurs de plus en plus nombreux à se retrouver en congé d'invalidité, a souligné Josée Scalabrini. « Notre tâche est devenue tout sauf enseigner », a-t-elle dit. « Peut-on revenir à ce qu’on aimait? Peut-on revenir à l’enseignement? » Mme Scalabrini estime que Québec doit trouver le moyen de redonner aux jeunes le goût de devenir enseignants et rendre ses lettres de noblesse à la profession. « Pour ce faire, il va falloir donner des [meilleures] conditions, il va falloir repenser la composition de la classe. » « Nos jeunes qui seraient d’âge à rentrer à l’université, c’est ça qu’ils ont vu, dans les dernières années : les coupures et ce que vivaient les enseignants dans les classes. » Elle recommande au gouvernement de mieux soutenir et écouter les enseignants, de réduire la précarité en garantissant des charges complètes à ceux qui débutent leur carrière, et de ne plus prétendre que des classes sont régulières quand la majorité des enfants qui en font partie sont en difficulté. « On a détruit notre système sur 20 ans, on ne le reconstruira pas en trois mois d’ici la prochaine rentrée », a-t-elle noté. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1171374/csdm-penurie-enseignants-retraites-progressives-bourdon
  14. C'est ce que je vais faire sans perdre encore de temps DF: août 17 ARDF: Nov 17 MAJ: août 18 IVM: 12 sept18 VM: Sept 18 VMF: 10oct18 MAJ passeport: 17oct1 DP: 9 mai 19 Brune : .....
  15. C'est koi ca la lettre des services gratuits? ... Est-ce la lettre ou on t'offre de connaitre le Canada etc etc etc, ... sinon, je ne l'ai jamais eu!!!
  16. @manpower Ce sont de petits amendements à cet article. Voir : On ne sait pas quel sera le texte final de la loi, mais le projet de loi 9 avance et la loi doit être adopté.
  17. Janvier 2018, on est les seuls qui attendent encore? Envoyé de mon SM-G935F en utilisant application mobile Immigrer.com
  18. Merci melissa Envoyé de mon SM-G950W en utilisant application mobile Immigrer.com
  19. Donc on ne peut pas faire un PTT pour une personne qui voudrait être pigiste mais qui pourrait travailler pour d’autres clients sans faire de l’ombre à son employeur.
  20. Disons que 2 semaines quand tu as l’habitude d’en avoir 5 c’est une claque. Pour accepter seulement 2 semaines, il faudrait pas mal d’avantages à côté. Mon chum a pas mal de CP mais ça compense le fait qu’il n’ait pas de jours d’absence ou de maladie après, rien ne l'empêche de s’absenter pour raison de santé ou personnelle. Son employeur n’est pas à cheval sur les horaires du moment ou il fait son chiffre.
  21. Non, c'est des amendements "bonbon" pour changer une virgule de place.
  22. Félicitations bro, stp peux tu me dire quels sont les docs demandés dans la brune pour le visa? Merci et bonne chance pour la suite
  23. Il faut insister. Cardinal a eu le même problème. Et finalement il ont renvoyé
  24. Apparemment c'est un Message automatique quils envoient souvent aux gens. En tt cas j'ai donné kmem les fiches que le médecin m'avait envoyé.
  25. c'est tellement variable d'une entreprise à l'autre + certains avantages ou non. C'est pour ça qu'on peut pas dire aux futurs immigrants : bah, vous allez avoir juste 2 semaines de vacances et ça sera infernal par rapport à la France . y'a des règles pour avoir le minimum mais après, chaque entreprise rajoute ou non. Mon mari par exemple a peut être pas 5-6 semaines de vacances par année ( et ça le dérange pas) , mais il a d'autres avantages qui sont bien intéressants. Pis t'as des entreprises qui offrent rien et qui se contentent du strict minimum des règles des normes du travail et faut pas non plus généraliser. Comme on peut pas non plus généraliser que la plupart offrent des avantages. Y'a de tout
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines