Jump to content

Ouvrir un salon de thé au quebec


Opale

Recommended Posts

  • Habitués

Bonjour,

Il semblerait que se mettre à son compte au quebec soit plus facile qu'en france (vu dans la Faq)

Personnellement, j'ai un projet, que j'espère pouvoir réaliser dans une quinzaine d'année (afin d'avoir les fonds pour acheter ou louer un local) est d'ouvrir un salon de thé où l'on pourrait à la fois déguster des pâtisseries, boire un verre, mais aussi bouquiner.

Ma question est la suivante: peut-on vendre dans ce genre d'établissement au quebec, des gâteaux préparés maison, sans avoir le diplome de patissier?

Je demande, car en france il est obligatoire d'être patissier pour vendre des gâteaux dans un salon de thé...(sinon il faut les acheter et non pas les préparer soi-même)

En espérant que quelqu'un connaisse la réponse.

Au plaisir.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ça vous prend un permis de restauration pour servir de la nourriture. Si vous souhaitez, en plus, cuisiner la nourriture sur place, il me semble que le permis est différent. Votre idée est bonne, mais faites une étude de marché sur place, parce qu'il y a déjà plusieurs salons de thé au centre-ville de Montréal, ainsi que dans plusieurs autres villes. Aussi, il y a une concurrence indirecte entre salons de thé à saveur asiatique et salons de thé style Moyen-Orient.

Quelques exemples:

Le Camilia Sinensis:

http://camellia-sinensis.com/the/

Esprithé:

http://www.esprithe.com/

Cha Noir:

http://www.cha-noir.com/index_FR.htm

Cha Guan (article en anglais):

http://montreal.about.com/od/foodwine/gr/cha_guan_tea.htm

Le Rendez-vous du thé:

http://www.lerendezvousduthe.com/

Studio Beauté du monde (salon de thé, hammam et esthétique):

http://www.studiobeautedumonde.com/spip.php?article12

Un salon de thé à Trois-Rivières:

http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=21&article=33799

Etc.

Edited by Zogu
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonjour,

Il semblerait que se mettre à son compte au quebec soit plus facile qu'en france (vu dans la Faq)

Personnellement, j'ai un projet, que j'espère pouvoir réaliser dans une quinzaine d'année (afin d'avoir les fonds pour acheter ou louer un local) est d'ouvrir un salon de thé où l'on pourrait à la fois déguster des pâtisseries, boire un verre, mais aussi bouquiner.

Ma question est la suivante: peut-on vendre dans ce genre d'établissement au quebec, des gâteaux préparés maison, sans avoir le diplome de patissier?

Je demande, car en france il est obligatoire d'être patissier pour vendre des gâteaux dans un salon de thé...(sinon il faut les acheter et non pas les préparer soi-même)

En espérant que quelqu'un connaisse la réponse.

Au plaisir.

T'as vu ça ou qu'il fallait un diplôme de pâtissier pour vendre des gâteaux en France ? :blink:

Je suis dans la restauration et jamais j'ai entendu parler d'une histoire pareil, juste un truc en passant un salon de thé c'est pas un commerce qui gagne de l'argent, faire un truc qui te plaît c'est bien mais c'est encore mieux si c'est rentable !

Et ici y a tellement de resto un peu partout que ça me semble très difficile de sortir du lot, en plus tu serais en concurrence avec les Tim Hortons, Van Houtte, Starbuck coffee, .... pas gagner quoi !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Si ce sont des viennoiseries et pâtisseries fines plutôt que des beignes en boîte de 6, on parlerait plutôt de concurrence directe avec la chaîne Première Moisson, solidement établie.

http://www.premieremoisson.com/

Des pâtisseries chez Tim Hortons? Sans blague? Vous parlez des danoises trempées dans le sirop blanc? Sinon, tant qu'à y être, on peut comparer McDo avec Toqué! :wacko:

Mais puisqu'il s'agit de thé et viennoiseries, alors j'imagine que le créneau est moins garni que dans la catégorie café filtre + beignes industriels.

En passant... il est recommandé d'avoir fait une formation en pâtisserie pour devenir pâtissier. Au Québec, le cours dure 1 an et demi, si je me souviens bien (diplôme secondaire professionnel, DEP). Pourquoi? Parce que c'est une discipline DIFFICILE, qui s'improvise difficilement. On ne parle pas de cuire 2 ou 3 tartes un dimanche après-midi. C'est intense et très technique.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En passant... il est recommandé d'avoir fait une formation en pâtisserie pour devenir pâtissier. Au Québec, le cours dure 1 an et demi, si je me souviens bien (diplôme secondaire professionnel, DEP). Pourquoi? Parce que c'est une discipline DIFFICILE, qui s'improvise difficilement. On ne parle pas de cuire 2 ou 3 tartes un dimanche après-midi. C'est intense et très technique.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ma question est la suivante: peut-on vendre dans ce genre d'établissement au quebec, des gâteaux préparés maison, sans avoir le diplome de patissier?

Je demande, car en france il est obligatoire d'être patissier pour vendre des gâteaux dans un salon de thé...(sinon il faut les acheter et non pas les préparer soi-même)

En espérant que quelqu'un connaisse la réponse.

Au plaisir.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Merci pour vos réponses.

C'est un projet que j'ai pour dans quelques années, donc j'ai le temps de me documenter d'ici là.

Pour le fait qu'il faille un diplome de patissier pour vendre des gateaux dans un salon de thé, c'est sur internet que j'ai eu l'information (sur un forum), donc je veux bien croire que cette information est erronée (après tout, il y a de tout sur internet). Quoiqu'il en soit, pour se positionner en France dans ce genre de domaine, il faut avoir, à mon sens, un grand apport financier pour se retrouver dans un endroit clef d'une ville où il y a du monde. (mais bon, vivant à Paris, sûr que je n'ai pas la plus bonne référence^^)

Tout le monde s'est focalisé sur le fait qu'il y aurait dans ce projet "salon de thé" des gâteaux...Mais pas que^^ J'ai une autre passion qui se trouve être l'astrologie. Bien entendu, je comptais tâter le terrain au quebec, voir si les gens sont aussi ouverts à ce que l'on dit ici à tout ce qui touche la spiritualité. J'hésite encore à ce qu'il y ai à disposition des ouvrages de spiritualité ou ésotérisme, ou des bandes dessinées (plus rapides à lire)...En fait, tout dépendra de la "demande". L'autre plaisir étant de faire moi-même des gâteaux.

Je ne compare pas mon projet au Tim Horton's etc...ce ne serait qu'un salon, aucune envergure nationale. Toutefois, lors de mon séjour il y a quelques jours à quebec et ontario (certes, je ne connais forcément pas les bons coins), j'ai été déçues de ne pas trouver des patisseries autres que beignets, ou toute autre gâteau très bourratif. (après je les mange aussi hein^^)

Ma façon de voir la patisserie (mais loin de moi de me dire patissière ;)) j'expérimente encore^^) rejoint celle de Redsox. J'aime le côté créatif, même si pour le moment je me cantonne à préparer à base de recette des gâteaux tel que le trianon, la charlotte au chocolat, le tiramisu etc...mais avec le temps, à force de recréer ces gâteaux, et bien je ne mesure plus les quantités (un bien ou à tort, chacun son avis)...

Mais je m'égare;)

Je vous remercie de vos avis éclairés concernant le marché des salons de thé à quebec...Vu que ce n'est pas pour tout de suite, je n'ai pas encore idée d'où cela serait. Mais après, je me dis que proche d'une université, ça pourrait le faire (mais bon, ce n'est que des stipulations pour le moment^^).

Je rappelle que je suis en pleine information sur le quebec en vue d'immigrer ou non (bien que le non soit faible vu tout ce qu'on m'en dit^^)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Si tu n'as trouvé que des beignets, c'est que tu n'as effleuré que la surface. T'es-tu limité aux gros boulevards commerciaux et aux sorties d'autoroute?

ps: Pour les restaurants, as-tu trouvé autre chose que des McDo?

Edited by Zogu
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Beaucoup de sortie d'autoroute.

A montréal, par contre, sur le plateau, avec mon cousin qui connait le coin, il nous a mené à un salon de thé spécial cheesecake. C'est une chaine, mais je ne me souviens pas du nom.

En fait, les gâteaux semblaient bons (celui que j'ai pris l'était, même si j'avais à redire) mais au niveau ambiance, ça manquait du côté cosy.

Mais comme je le disais, ce n'est qu'en vivant à un endroit qu'on découvre les endroits sympas. Pour dire, Paris est plus petit, et pourtant il m'en a fallu du temps, et du pot, pour trouver des endroits à mon goût ;)

edit: oui, pour les resto j'ai trouvé autre chose ;) Sur quebec, on avait des amis, ils nous ont mené à un restaurant sympathique (bien sûr je n'ai pas retenu le nom...) de l'extérieur il était très lumineux (genre boîte de nuit).

Et sinon à kingston on a mangé dans un excellent thailandais! Au moins ça piquait, c'était réellement pimenté, pas comme ce qu'on trouve en France où ils dosent pour les palais sensibles^^.

Sincèrement, comme dit plus haut, je ne me fais pas de bile concernant la qualité des resto, il faut connaitre comme partout :)

Edited by Opale
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Si le salon était la chaîne "Popcakes"... C'est du fast food de luxe.

Il y a tant de bons établissements sur le Plateau, dommage que tu n'aies pas eu l'occasion de découvrir davantage. Mais bon, quand on est limité dans le temps, difficile de tout trouver.

Edited by Zogu
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Merci pour vos réponses.

C'est un projet que j'ai pour dans quelques années, donc j'ai le temps de me documenter d'ici là.

Pour le fait qu'il faille un diplome de patissier pour vendre des gateaux dans un salon de thé, c'est sur internet que j'ai eu l'information (sur un forum), donc je veux bien croire que cette information est erronée (après tout, il y a de tout sur internet). Quoiqu'il en soit, pour se positionner en France dans ce genre de domaine, il faut avoir, à mon sens, un grand apport financier pour se retrouver dans un endroit clef d'une ville où il y a du monde. (mais bon, vivant à Paris, sûr que je n'ai pas la plus bonne référence^^)

Tout le monde s'est focalisé sur le fait qu'il y aurait dans ce projet "salon de thé" des gâteaux...Mais pas que^^ J'ai une autre passion qui se trouve être l'astrologie. Bien entendu, je comptais tâter le terrain au quebec, voir si les gens sont aussi ouverts à ce que l'on dit ici à tout ce qui touche la spiritualité. J'hésite encore à ce qu'il y ai à disposition des ouvrages de spiritualité ou ésotérisme, ou des bandes dessinées (plus rapides à lire)...En fait, tout dépendra de la "demande". L'autre plaisir étant de faire moi-même des gâteaux.

Je ne compare pas mon projet au Tim Horton's etc...ce ne serait qu'un salon, aucune envergure nationale. Toutefois, lors de mon séjour il y a quelques jours à quebec et ontario (certes, je ne connais forcément pas les bons coins), j'ai été déçues de ne pas trouver des patisseries autres que beignets, ou toute autre gâteau très bourratif. (après je les mange aussi hein^^)

Ma façon de voir la patisserie (mais loin de moi de me dire patissière ;)) j'expérimente encore^^) rejoint celle de Redsox. J'aime le côté créatif, même si pour le moment je me cantonne à préparer à base de recette des gâteaux tel que le trianon, la charlotte au chocolat, le tiramisu etc...mais avec le temps, à force de recréer ces gâteaux, et bien je ne mesure plus les quantités (un bien ou à tort, chacun son avis)...

Mais je m'égare;)

Je vous remercie de vos avis éclairés concernant le marché des salons de thé à quebec...Vu que ce n'est pas pour tout de suite, je n'ai pas encore idée d'où cela serait. Mais après, je me dis que proche d'une université, ça pourrait le faire (mais bon, ce n'est que des stipulations pour le moment^^).

Je rappelle que je suis en pleine information sur le quebec en vue d'immigrer ou non (bien que le non soit faible vu tout ce qu'on m'en dit^^)

Ceci dit, j'ai personnellement remarqué une chose ici au Québec, partagée par mon entourage: en général, je dis bien en général, les Québécois ont le bec beaucoup plus sucré que nous Européens; et je trouve leurs pâtisseries (fraîches et industrielles) beaucoup trop sucrées pour mon goût. C'est pour cela que j'évite les "première moisson" et recherche plutôt les pâtisseries fines avec des pâtissiers venus d'Europe. (encore que j'en ai un pour mon usage exclusif:) ). Donc, c'est à toi de voir si tu en tiendras compte et si tu préfères toucher le plus grand nombre possible de clients ou bien une clientèle plus ciblée.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'aime bien le Paris-Brest que fait Premières Moissons. Mais en général j'ai une critique de leurs produits, je trouve qu'ils mettent beaucoup trop de levure dans leur pâte, ça finit par goûter.

En passant, La Presse organise un concours où il est question de débusquer les meilleurs croissants à Montréal!

http://www.cyberpresse.ca/vivre/cuisine/restaurants/201009/17/01-4316663-ou-sont-les-meilleurs-croissants.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_appel-a-tous_1249940_accueil_ECRAN1POS1

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En passant... il est recommandé d'avoir fait une formation en pâtisserie pour devenir pâtissier. Au Québec, le cours dure 1 an et demi, si je me souviens bien (diplôme secondaire professionnel, DEP). Pourquoi? Parce que c'est une discipline DIFFICILE, qui s'improvise difficilement. On ne parle pas de cuire 2 ou 3 tartes un dimanche après-midi. C'est intense et très technique.

:rofl:

1- pas besoin de diplôme ou d'être un génie pour être un bon pâtissier, juste une bonne dose de bon goût et d'intérêt pour le métier suffit! La restauration s'apprend sur le terrain, en allant apprendre auprès de gens plus expérimentés que soi et en s'y intéressant soi-même. Je suis issu de la restauration (7 ans de pâtisserie avant de passer en direction de la restauration et direction d'hôtel) C,est un beau métier qui laisse beaucoup de place à la créativité. Et les "écoles" qui vous vendent des diplômes pour vous avoir appris à faire la crème pâtissière, niveau zéro actuellement, mieux vaut aller voir un pro, faire un stage, trouver ensuite un job de commis ou autre et dans 1 ans vous saurez vous débrouiller suffisamment...allez voir la pâtisserie de Gascogne ils cherchent souvent du monde.

Et côté technique, oui c'est un métier qui demande de la rigueur mais intense, franchement, c'est pas le pire métier au monde, sauf si on compare avec les "chauffe-la-chaise" de la fonction publique...:rofl:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Les pâtissiers que je connais ont tous fait leurs études et ne semblent pas trop malheureux dans leur emploi, même s'ils travaillent sans relâche. En passant, j'ai déjà fait 2 mois d'institut d'hôtellerie (avant d'abandonner, à cause de problèmes de dos) et je côtoyais d'autres disciplines, par exemple des étudiants en boucherie et en pâtisserie. J'ai même fait les modules de base en pâtisserie. C'est très technique, il y a beaucoup de contenu. C'est sûr que tu peux apprendre sur le tas, en travaillant comme apprenti, mais la formation offerte au niveau DEP au Québec est à mon avis d'excellente qualité et permet de se lancer avec un excellent niveau de connaissances et de technique. Si tu apprends sur le tas, tu es limité à ce que ton employeur veut bien te faire apprendre, ce qui n'est pas toujours complet.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonjour,

Il semblerait que se mettre à son compte au quebec soit plus facile qu'en france (vu dans la Faq)

Personnellement, j'ai un projet, que j'espère pouvoir réaliser dans une quinzaine d'année (afin d'avoir les fonds pour acheter ou louer un local) est d'ouvrir un salon de thé où l'on pourrait à la fois déguster des pâtisseries, boire un verre, mais aussi bouquiner.

Ma question est la suivante: peut-on vendre dans ce genre d'établissement au quebec, des gâteaux préparés maison, sans avoir le diplome de patissier?

Je demande, car en france il est obligatoire d'être patissier pour vendre des gâteaux dans un salon de thé...(sinon il faut les acheter et non pas les préparer soi-même)

En espérant que quelqu'un connaisse la réponse.

Au plaisir.

bonjour, je suis enseignant et dans mes formations j'ai lancement d'entreprise, je prépare les candidats à préparer un plan d'affaire et ça passe par les questions que tu te poses, si besoin, fais moi signe, j'ajoute qu'ils sont payés pour suivre ce cours

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement