Jump to content

Bilan 12.5 ans au Quebec ... une éternité , lol.


Recommended Posts

Allo tout le Monde,

 

Mon dernier post sur mon bilan daté de 2016, voici une mise à jour par rapport à ce que j'avais écrit pour nos 5.5 ans et maintenant.

 

Voilà le post que j’ai mis en ligne pour nos 5.5 ans au Quebec.

Ou en sommes nous 7 ans plus tard soit pour nos 12.5 ans sur le sol quebecois.

 

 

Posté(e) 2 février 2016

Bonjour,

 

cela fait longtemps que je lis ce forum. Interressant et je voudrais vous faire part de mon ,de notre experience.

Nous sommes arrivés au Quebec, en juillet 2010: moi, mon conjoint ,ma fille de 8 mois et mon ventre rond...LOL

On a toujours voulu immigrer, on s'était bien choisi pour cela! LOL On a fait 3 voyages de prospection: juin 2006, fevrier 2007 et aout 2008.

Notre projet a été murement refléchi. Nos familles étaient préparées à l'éventualité.

Puis nous avons entamés les procédures ,je vous laisse le blabla ,mais on a eu des sueurs froides car je suis tombé enceinte apres avoir recu nos csq et envoyer le dossier du fédéral ....mais je vais vous epargner.

 

Donc maintenant 5 ans 1/2 que nous sommes là. Bilan positif pour nous. Toujours positif, sinon je ne vous en parlerai pas ! ^^

 

Amis: 0 ,on ne peut compter que sur soi meme, mais cela ne nous dérange pas outre mesure. Je sais que certaines personnes ont du mal avec cela, vivre sans amis. 12.5 ans après le même constat, on a beaucoup de connaissances mais pas vraiment de vrais amis. Le seul vrai ami que nous avons ici est un immigrant comme nous qui vient de Jordanie. On est très sociable mais difficile de trouver des personnes avec les mêmes gouts/passions que soit. Quand trouvés ,la distance n'aide pas . Nous habitons en ''campagne'' mais travaillons à la ville. On va dire qu'avec le train train quotidien, notre planning est assez chargé avec les enfants.

 

Travail: On est bien payé pour ce que l'on fait mais les taches sont differentes tirées plutot vers le bas (du moins en électronique: un technicien electronique correspond plus à un assembleur en France par ex)  On a changé plusieurs fois, on va dire que la plupart de nos collègues québécois quittent leur job pour trouver meilleur , on s’est habitué à ca et on fait un peu pareil. Il n’y a pas de problème pour trouver un job  en général. On n’a plus de probleme pour faire nos preuves , on a assez d’expérience maintenant ici.

 

Anglais: si vous parlez anglais vous aurez un meilleur emploi (c'Est ce qui nous manque pour postuler à des postes dont les taches correspondent à celles que l'on avait en France) Toujours vrai, l’anglais est un point vraiment important pour avoir un bon job . Je suis plus à l’aise en anglais grâce aux cours que je suis depuis 2 ans .

 

Santé: On n'a pas eu trop de pb à ce niveau la`.On habite une petite ville et on a acces à un medecin et à un hopital. Par contre il ne faut pas avoir quelque chose qui sort de l'ordinaire car c'est la cata (c'Est ce que je trouve) Malheureusement ca a empiré depuis. Le medecin que l’on avait ne fait plus que 2 demi journée par semaine de consultation et impossible de l’avoir au tel. Il faut prendre rendez vous 1 mois avant pour l’avoir le mois prochain et pour téléphoner c’est juste un jour et pendant 1h. Les cliniques sans rendez vous ne répondent pas et la seule qu''on a utilisé ne le fait plus. Donc si besoin , il n'y a juste que l’hopital de dispo mais là encore, c’est très difficile de se faire soigner correctement.

 

Education: On trouve que l'apprentissage se fait assez tard: ecriture, lecture (ma fille est en maternelle 5 ans) ET SURTOUT  c'est une chose à laquelle on avait pas pensé mais qui me rend furieuse c'est le niveau de francais. Des fautes à tout bout de champs: meme les educatrices qui s'occupent des enfants de 1 an à 5 ans font des fautes inadmissibles! 

Par ex: je m'en vas, toujours des e à la fin de tout et fait meme s:il ne faut pas en mettre: j'ai faite toute,.. ca me herisse le poil et encore plus depuis que ma fille va à l'école. Je dis toujours quand ils ont un cours c'est cours de francais pas de québécois. Je ne me rappelle pas à l'école parler en argot ou autre.Lol vous devez rire en me lisant! Mais comme je dis on avait pas du tout penser à cela. mais on est francais et je pense que c'est pour cela! La langue est différente, elle a son charme . Beaucoup de mots viennent du vieux francais , mots qui ont disparu en France mais toujours utilisés ici. À l’école mes enfants s’ennuient beaucoup. Ma fille va passer au secondaire ( nouvelle étape pour elle et pour nous) dans un classe enrichie, elle en a réellement besoin car elle a un besoin d’apprendre énorme.  Il faut s’habituer à ce nouveau système educatif ,très différent. Il faut défaire ce qu’on sait et réapprendre la bonne façon de voir le système. 

Mais ce que j'aime c'est apprendre de nouveaux mots quebecois par ma fille :abriller,les petites expressions c'Est tellement beau... Maintenant on est habitué et cela fait parti de nous maintenant. Parfois je ne suis même plus capable de me rapeller comment je nommais telle ou telle chose .lol . Et puis je fais bien rire mes collègues quand je leur dis le vrai nom en francais car beaucoup de mots utilisés sont anglicisés: shrink = gaine thermoretractable, ca ca fait toujours rire,  céduler , et pleins d'autres qui font maintenant parti de notre vocabulaire. Il faut s'adapter ! ^^ Et dans l'autre sens c'est pareil week-end devient fin de semaine ; caddie devient panier ; papier sulfurisé devient papier parchemin .... Parfois un mot provencal traverse mes levres,  on me regarde de biais et quand tu expliques, les gens sont contents d'avoir appris un mot. Et puis je ne peux pas renier d'ou je viens, mes croyances, mes us mes coutumes en un claquement de doigts. On a tous notre bagage , on ne peut pas tourner la page.

 

A part cela tout va bien.

Tout va très très bien, on a fait notre nid ici. On est nouvellement Canadien et fiers de l’être. Une nouvelle étape franchie.

 

Énormément de choses se sont passées , on a pris le rythme de notre nouvelle vie. On se sent parfaitement intégré. Les gens évoluent ,les mentalités évoluent dans tous les pays, il faut faire preuve d’adaptation, trouver sa place dans ce Monde. Nous l’avons trouvé ici. Je me rappelle mon premier sentiment quand j’ai mis les pieds sur le sol québécois la premiere fois en 2006, le sentiment que je faisais partie du Quebec ,du Canada, que ma place était ici et nulle part ailleurs. Un sentiment fort que j’ai éprouvé et j’ai été soulagée quand nous avons enfin posé nos valises ici en 2010. On a parcouru du chemin , nous qui étions arrivés avec seulement 7 sacs de sport, 1 lit pliant de bébé, une poussette et un tapis d’eveil. On est reparti de zéro, en quittant nos jobs, nos possessions et notre famille .

Si ca serait à refaire, nous le referions sans hésiter une seule seconde !

Notre vie est ici et nulle part ailleurs.

 

Je rajouterai : toute immigration est différente selon les individus, on ne peut pas se comparer les uns les autres. On est tous différents dans nos choix ,dans nos buts.

Faites votre propre expérience, vivez vos choix selon vous et non selon les autres.

 

Merci de m'avoir lu

 

Stéphanie

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonsoir Stéphanie,

 

Voilà, vous êtes intégrés à la société québécoise. Bravo !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
On 5/10/2022 at 12:58 AM, eden05 said:

Allo tout le Monde,

 

Mon dernier post sur mon bilan daté de 2016, voici une mise à jour par rapport à ce que j'avais écrit pour nos 5.5 ans et maintenant.

 

Voilà le post que j’ai mis en ligne pour nos 5.5 ans au Quebec.

Ou en sommes nous 7 ans plus tard soit pour nos 12.5 ans sur le sol quebecois.

 

 

Posté(e) 2 février 2016

Bonjour,

 

cela fait longtemps que je lis ce forum. Interressant et je voudrais vous faire part de mon ,de notre experience.

Nous sommes arrivés au Quebec, en juillet 2010: moi, mon conjoint ,ma fille de 8 mois et mon ventre rond...LOL

On a toujours voulu immigrer, on s'était bien choisi pour cela! LOL On a fait 3 voyages de prospection: juin 2006, fevrier 2007 et aout 2008.

Notre projet a été murement refléchi. Nos familles étaient préparées à l'éventualité.

Puis nous avons entamés les procédures ,je vous laisse le blabla ,mais on a eu des sueurs froides car je suis tombé enceinte apres avoir recu nos csq et envoyer le dossier du fédéral ....mais je vais vous epargner.

 

Donc maintenant 5 ans 1/2 que nous sommes là. Bilan positif pour nous. Toujours positif, sinon je ne vous en parlerai pas ! ^^

 

Amis: 0 ,on ne peut compter que sur soi meme, mais cela ne nous dérange pas outre mesure. Je sais que certaines personnes ont du mal avec cela, vivre sans amis. 12.5 ans après le même constat, on a beaucoup de connaissances mais pas vraiment de vrais amis. Le seul vrai ami que nous avons ici est un immigrant comme nous qui vient de Jordanie. On est très sociable mais difficile de trouver des personnes avec les mêmes gouts/passions que soit. Quand trouvés ,la distance n'aide pas . Nous habitons en ''campagne'' mais travaillons à la ville. On va dire qu'avec le train train quotidien, notre planning est assez chargé avec les enfants.

 

Travail: On est bien payé pour ce que l'on fait mais les taches sont differentes tirées plutot vers le bas (du moins en électronique: un technicien electronique correspond plus à un assembleur en France par ex)  On a changé plusieurs fois, on va dire que la plupart de nos collègues québécois quittent leur job pour trouver meilleur , on s’est habitué à ca et on fait un peu pareil. Il n’y a pas de problème pour trouver un job  en général. On n’a plus de probleme pour faire nos preuves , on a assez d’expérience maintenant ici.

 

Anglais: si vous parlez anglais vous aurez un meilleur emploi (c'Est ce qui nous manque pour postuler à des postes dont les taches correspondent à celles que l'on avait en France) Toujours vrai, l’anglais est un point vraiment important pour avoir un bon job . Je suis plus à l’aise en anglais grâce aux cours que je suis depuis 2 ans .

 

Santé: On n'a pas eu trop de pb à ce niveau la`.On habite une petite ville et on a acces à un medecin et à un hopital. Par contre il ne faut pas avoir quelque chose qui sort de l'ordinaire car c'est la cata (c'Est ce que je trouve) Malheureusement ca a empiré depuis. Le medecin que l’on avait ne fait plus que 2 demi journée par semaine de consultation et impossible de l’avoir au tel. Il faut prendre rendez vous 1 mois avant pour l’avoir le mois prochain et pour téléphoner c’est juste un jour et pendant 1h. Les cliniques sans rendez vous ne répondent pas et la seule qu''on a utilisé ne le fait plus. Donc si besoin , il n'y a juste que l’hopital de dispo mais là encore, c’est très difficile de se faire soigner correctement.

 

Education: On trouve que l'apprentissage se fait assez tard: ecriture, lecture (ma fille est en maternelle 5 ans) ET SURTOUT  c'est une chose à laquelle on avait pas pensé mais qui me rend furieuse c'est le niveau de francais. Des fautes à tout bout de champs: meme les educatrices qui s'occupent des enfants de 1 an à 5 ans font des fautes inadmissibles! 

Par ex: je m'en vas, toujours des e à la fin de tout et fait meme s:il ne faut pas en mettre: j'ai faite toute,.. ca me herisse le poil et encore plus depuis que ma fille va à l'école. Je dis toujours quand ils ont un cours c'est cours de francais pas de québécois. Je ne me rappelle pas à l'école parler en argot ou autre.Lol vous devez rire en me lisant! Mais comme je dis on avait pas du tout penser à cela. mais on est francais et je pense que c'est pour cela! La langue est différente, elle a son charme . Beaucoup de mots viennent du vieux francais , mots qui ont disparu en France mais toujours utilisés ici. À l’école mes enfants s’ennuient beaucoup. Ma fille va passer au secondaire ( nouvelle étape pour elle et pour nous) dans un classe enrichie, elle en a réellement besoin car elle a un besoin d’apprendre énorme.  Il faut s’habituer à ce nouveau système educatif ,très différent. Il faut défaire ce qu’on sait et réapprendre la bonne façon de voir le système. 

Mais ce que j'aime c'est apprendre de nouveaux mots quebecois par ma fille :abriller,les petites expressions c'Est tellement beau... Maintenant on est habitué et cela fait parti de nous maintenant. Parfois je ne suis même plus capable de me rapeller comment je nommais telle ou telle chose .lol . Et puis je fais bien rire mes collègues quand je leur dis le vrai nom en francais car beaucoup de mots utilisés sont anglicisés: shrink = gaine thermoretractable, ca ca fait toujours rire,  céduler , et pleins d'autres qui font maintenant parti de notre vocabulaire. Il faut s'adapter ! ^^ Et dans l'autre sens c'est pareil week-end devient fin de semaine ; caddie devient panier ; papier sulfurisé devient papier parchemin .... Parfois un mot provencal traverse mes levres,  on me regarde de biais et quand tu expliques, les gens sont contents d'avoir appris un mot. Et puis je ne peux pas renier d'ou je viens, mes croyances, mes us mes coutumes en un claquement de doigts. On a tous notre bagage , on ne peut pas tourner la page.

 

A part cela tout va bien.

Tout va très très bien, on a fait notre nid ici. On est nouvellement Canadien et fiers de l’être. Une nouvelle étape franchie.

 

Énormément de choses se sont passées , on a pris le rythme de notre nouvelle vie. On se sent parfaitement intégré. Les gens évoluent ,les mentalités évoluent dans tous les pays, il faut faire preuve d’adaptation, trouver sa place dans ce Monde. Nous l’avons trouvé ici. Je me rappelle mon premier sentiment quand j’ai mis les pieds sur le sol québécois la premiere fois en 2006, le sentiment que je faisais partie du Quebec ,du Canada, que ma place était ici et nulle part ailleurs. Un sentiment fort que j’ai éprouvé et j’ai été soulagée quand nous avons enfin posé nos valises ici en 2010. On a parcouru du chemin , nous qui étions arrivés avec seulement 7 sacs de sport, 1 lit pliant de bébé, une poussette et un tapis d’eveil. On est reparti de zéro, en quittant nos jobs, nos possessions et notre famille .

Si ca serait à refaire, nous le referions sans hésiter une seule seconde !

Notre vie est ici et nulle part ailleurs.

 

Je rajouterai : toute immigration est différente selon les individus, on ne peut pas se comparer les uns les autres. On est tous différents dans nos choix ,dans nos buts.

Faites votre propre expérience, vivez vos choix selon vous et non selon les autres.

 

Merci de m'avoir lu

 

Stéphanie

Toutes mes félicitations pour votre intégration. Et merci pour le partage

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement