Jump to content

seraphin

Habitués
  • Content Count

    4,585
  • Joined

  • Last visited

About seraphin

  • Rank
    Oscillatoire

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    rentré
  • Date d'arrivée
    01-06-2004
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    France

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Recent Profile Visitors

3,485 profile views
  1. Content d'avoir des nouvelles de vos périples. Heureux pour vous que vous ayez trouvé votre bonheur en Acadie ! Dire qu'on s'est croisé y'a presque 14 ans à Chicoutimi !
  2. Plus vraiment là, mais jamais loin... Olivier conducteur de camions de déménagement
  3. Je suis d'accord sur le fait qu'en France, une minorité dictant les normes pour la majorité, choisis souvent le mot anglais plutôt que de le traduire. Par contre, lorsque qu'il s'agit de la machinerie provenant que ce soit des US ou du Canada anglais, plus simple, rapide ou pratique est un non-sens, ça va à l'encontre de l'idée perçut de protéger la langue française (au Qc) en traduisant systématiquement titre de film, objets du quotidien, etc Quand une machine vient de l'étranger pour la France, les commandes sont en règle général traduit, car bon nombre d'opérateurs n'ont qu
  4. Tu auras beau de protégé sous ton immunité d'administrateurs, tu seras jugé ! «-il est pas même celui là
  5. C'est tout à fait ça, depuis mon retour, je trouve ça choquant de le voir continuellement incrusté dans les publicités et qui s'immisce dans la langue française quotidienne, mais ça ne s'arrête pas seulement à du marketing, le journalisme aussi y va de son grain de sel. Par contre, après des années québécoises, une réflexion me vient, certes en France on utilise de plus en plus de mot anglais (parfois francisé = prononciation française), mais on utilise bon nombre de mot anglais au Québec dans le monde du travail / technique / industriel, ça peut "ré-équilibrer" l'usage de ces mots, même
  6. L'idée n'est pas mauvaise, mais le questionnement reste encore, suis je encore en adéquation avec le pays, la mentalité, l'envie... à un moment donné tout sera clair.
  7. Je parle bien de culture gastronomique accessoirement bouffe, la notion d'un pays à un autre est différent. J'ai connu pendant 9 ans celle au Qc. J'appréciais réellement l'émission l'épicerie, une chose était agréable c'est les découvertes de nouveaux aliments. Je faisais moi aussi toujours ma bouffe, mais c'est face à des personnes au travail qui mangeait chaque jour le sandwich en croûte, quand elles étaient impressionnés des plats différents que je concoctais (surtout pour un célibataire ) pour chaque jour que je voyais le fossée. Après, j'ai rencontré bon nombre de personnes qui cuisinait
  8. Tiens j'ai bien fait de t'en parler... Pour ma part ça fait plus de 3 ans que je suis revenu et le bilan est très mitigé... je reste le cul entre 2 chaises tiraillés entre le choix de rester et celui de repartir. La raison principale de mon retour a été le travail, suite au différentes conjoncture et surtout celle de la commission charbonneau... Je me faisais des espoirs, des idées positives de mon retour en France surtout point de vue travail, mais vite désenchanté... des responsables qui ne sont pas à la bonne place... les gens qui ont peur qu'on leur pique leur job... ambianc
  9. C'est dingue, je me retrouve réellement dans ce qu'elle dit... Revenu après 9 années au Québec, la majeure partie de ma vie professionnelle là-bas. Depuis mon retour il y a presque 3 ans, le bilan n'est pas des plus exceptionnel ! Point de vue, travail, j'enchaîne les emplois même si c'est soit-disant en CDI, je ne vois pas la sécurité de l'emploi "caractéristique" du milieu de travail français... Moi aussi, j'ai eu à me réintégrer en France ou du moins essayé... j'ai eu à travailler avec des gens de mon département d'origine beaucoup moins ouvert que bons nombres de québéc
  10. Si ta fille est canadienne, c'est au moins ça de gagner ! Il semblait, qu'il y a une dizaine d'années, l'autisme était mieux encadré/géré au Qc. Maintenant est ce que la France a rattrapé son retard ? Il semblerait qu'il reste encore des efforts à faire d'après une autre famille avec enfant autiste... Sinon pour répondre aux autres, l'interdiction de territoire a été donné par les administrations, alors va comprendre des fois... sans doute que l'autisme est une maladie grave pour eux.
  11. Sans vouloir être pessimiste, avec un enfant autiste, c'est très compliqué. Je connais une famille qui a voulu immigrer il y a plus de 10 ans. Dossier rejeté et ils ont eu une interdiction de territoire pendant 3 ou 5 ans... Alors avec les nouvelles procédures, ce sera encore plus difficile. Peut être que d'autres seront de meilleurs conseils. Bon courage !
  12. Bonjour mimi, moi ça fait plus de 2 ans que je suis revenu. Pour ma part, mon retour était dû en partie au travail. Je travaillais dans une des nombreuses firmes d'ingénierie touché et pris dans la tourmente de la commission charbonneau. Le domaine était bloqué, les projets aussi, donc pas de perspective d'avenir pour ma part. Aussi, comme ma famille étant toute en France, le meilleur des soutiens dans les moments durs, donc après 9 années au Québec, retour en France. Au retour, en bonne réputation des administrations française, les démarches ont pris leur temps...
  13. Il y a eu bien des couples qui se sont former un peu grâce au forum... Mais pour les noms a vous de chercher, suffit juste d'aller voir l'ancien forum... Pas besoin de les nommer, c'est plus à eux de le faire si ils veulent.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines