Jump to content

isatis

Membres
  • Content Count

    21
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About isatis

  • Rank
    Pas pire
  • Birthday 08/23/1965

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    rentré
  • Profession
    Monitrice-Educatrice
  • Préoccupation
    Continuer à m'informer sur l'immigration entre la France et le Québec. Toujours intéressée à repartir si une bonne opportunité se présente.
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    France
  • City
    Biscarrosse

Recent Profile Visitors

1,113 profile views
  1. Bravo à vous 5, vous avez eu beaucoup de courage de tout laisser, partir avec 3 enfants et le chien ! D'ailleurs comment a t'il vécu sa vie au Québec votre Champion ? Changer de vie, de Pays est loin d'être facile. Vous vous êtes adaptés, vous avez cru en vous et en l'avenir même si tout n'a pas été facile. Vous avez surmonté les difficultés de tous ordres et au final vous êtes heureux ! Merci pour ce partage et très belle continuation à tous !
  2. Je te souhaite de réussir ton retour au Québec, d'aller au bout de tes rêves et de tes envies. En y croyant à fond comme tu sembles le faire cela ne peut être que positif et tu n'auras, de toute manière, aucun regret J'ai vécu 4 ans au Québec et depuis mon retour en France, ça va faire 10 ans en juin (déjà ...) c'est la galère côté boulot. Et je garde ma vie là-bas dans mes souvenirs heureux malgré les embûches Si je le pouvais je partagerais ma vie entre la France et le Canada ...
  3. Commentaire très positif, très dynamique, tu as cru en toi et c'est ce qui t'a amené là où tu es , super Tu as plein de projets, vu ton enthousiasme je suis sûre que tu vas les réaliser !! Bonne continuation sur les routes du Québec, du Canada ou de partout ailleurs !
  4. Merci pour ton témoignage Au fur et à mesure que je le lisais et que j'arrivais vers la fin je me disais : " j'espère qu'il va repartir au Québec ..." Je suis contente que tu aies trouvé ta place et que tes manques aient été comblés. Tes questions étaient légitimes et aujourd'hui tu as eu tes réponses Maintenant tu sembles savoir où tu dois être et avec qui, même si rien n'est fixe dans la vie et que demain peut t'amener vers un autre ailleurs tout aussi riche Je te souhaite le meilleur à venir et surtout d'être heureux là où tu es.
  5. Le Québec me manque :wub:

  6. Je trouve pathétique et irrespectueux de polluer autant le sujet de Ludovic et Laura. Parlez-vous en messages privés mais n'encombrez pas des pages et des pages pour des querelles sans intérêt qui n'ont pas leur place ici ... Merci à Ludovic et Laura pour toutes les infos transmises, je vous souhaite le meilleur à venir
  7. Il semblerait que ce soit vrai, cliquez sur le lien donné en bleu dans le message de Laurent et vous verrez que cet orignal n'a pas été le seul à profiter de cette piscine ! Et le top c'est que la piscine a résisté !! Là où il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir dit-on !! Il semble l'avoir compris et le mettre en pratique !! Finalement, cette photo est très orignal
  8. Je suis d'accord avec cette invasion de la langue anglophone partout et pour tout. Pourquoi toujours vouloir changer un mot et le mettre en anglais, en France restons français ! Utilisons l'anglais à bon escient mais gardons notre langue à l'abri du grand n'importe quoi car cela devient ridicule !
  9. Je me suis bien reconnue dans vos propos sauf que moi je suis partie seule. Ne rien regretter, aller jusqu'au bout de votre aventure, de tout cœur avec vous et quoiqu'il arrive cela ne sera qu'un + !! Bon courage à vous, grands et petits
  10. J'avoue que j'ai du mal à suivre par moments ! Par contre, je trouve vraiment dommage de se tirer dans les pattes comme je le vois. Ne peut-on pas aborder un ou des sujets sans se "taper sur la tronche" virtuellement ? Je pars d'un bilan perso pour arriver au sexisme SVP, si vous avez des choses à vous dire entre vous, le mieux c'est de le faire en MP. On perd le fil de l'idée première à force. Merci
  11. Bonjour Ivy Bijou, Je me suis dirigée vers le Québec car mon anglais n'était pas suffisamment bon pour que j'ose aller dans une province anglophone. De plus, je connaissais une personne au Québec, c'était plus rassurant pour moi de ne pas me retrouver trop perdue !
  12. Bonjour Shore, J'ai bien réfléchi avant de refaire une demande d'immigration, en pesant les pour et les contre. Je n'ai jamais pensé que "l'herbe serait plus verte" là-bas, juste différente Le travail est la chose primordiale pour tout le monde et encore plus dans un nouveau pays où l'on doit tout recommencer au niveau administratif, social, culturel, amical etc ... J'ai accepté sans rechigner des petits boulots à 9 dollars de l'heure, j'ai galéré pendant des mois sans savoir ce qui allait se passer. J'ai mis toute la bonne volonté et plein de courage à tout régler en France (papiers, meubles, appart, malles par bateau), à préparer le mieux possible ma venue, à tout mettre à niveau arrivée sur place (rechercher un emploi, participer à des formations, refaire les papiers, récupérer les malles, acheter les meubles). Je ne pensais pas que professionnellement je serais barrée ainsi et oui j'ai été déçue. Qui ne l'aurait pas été ? C'est sûr qu'un projet d'immigration n'est pas vu ni vécu de la même manière à 20 ans qu'à 40 !! L'expérience, la formation déjà acquises à 40 ans sont plus difficiles à remettre en question.
  13. Bonjour trefle, Perso, je n'ai jamais entrevu le Québec comme un rêve, ça c'était plutôt mes amis et collègues qui le vivaient à ma place. Je voulais y aller pour plusieurs raisons : - parce que j'avais beaucoup apprécié le voyage fait auparavant pendant un mois sur 6 Provinces, mais ça c'était le côté idyllique de la chose, vue par la touriste que j'étais sachant très bien que la réalité était toute autre. Ce pays m'attirait fortement tout de même, et ce, bien avant d'y aller. Depuis mon enfance en fait je voulais connaître le Canada. - parce que je savais qu'ils étaient plus à la pointe qu'en France dans mon domaine professionnel et que je souhaitais m'enrichir sur ce point de vue (autisme, psychoses infantiles particulièrement). - parce qu'enfin je souhaitais aussi tout simplement connaître une nouvelle culture, il y a tellement à apprendre d'un pays à un autre. Je pense que j'ai fait tout le nécessaire avant de partir pour essayer d'être la mieux "outillée" possible mais c'est vrai que je partais à l'aventure donc avec des imprévus prévisibles finalement. Je ne savais pas ce qui m'attendait réellement et ça je l'avais bien en tête. J'aurais juste aimé être au courant de plus de choses, mais est-ce possible ? Apparemment non J'aurais apprécié que l'on me dise certains côtés négatifs, toute société en a. Je les aient juste découverts au fur et à mesure. Quand un gouvernement cherche des immigrants, il faut pouvoir les attirer mais aussi pouvoir les garder et s'en donner les moyens sinon quel est le but ? Ceci dit, je le répète, je ne regrette rien. Ce que j'ai vécu est un plus dans ma vie, c'est certain
  14. Merci Cherrybee pour ton commentaire Je ne suis pas d'accord lorsque tu dis "Il faut arrêter de dire que le gouvernement québécois n'est pas honnête dans sa démarche vis à vis des futurs immigrants." On peut montrer une vitrine comme tu dis tout en restant honnête ... Le gouvernement québécois et les québécois ou tout autre gouvernement et peuple qui désirent des immigrants ont tout intérêt à vendre la marchandise avec le plus de crédibilité et de vérité possible parce qu'au final beaucoup rentrent en France (et ça lors des conférences on ne le dit pas non plus) et ça dessert plus que ça ne sert un pays. Je serais curieuse de savoir combien sont revenus au fil des ans et le bilan sur quelques années partis/revenus. Tu as raison par contre pour " Par la suite, c'est aux employeurs qui pleurent de ne pas trouver de travailleurs qualifiés de faire leur part du travail." Je pense que le partenariat Gouvernement/Employeurs est nécessaire pour une meilleure réussite générale, tout le monde y trouvera son compte. Il faut juste savoir qui veut quoi ...
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines