Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 10/08/2009 in Blog Comments

  1. 5 points
    airTech international

    10 ans après... je reste?

    Bon si cela peut te rassurer... dans l'autre sens c'est exactement pareil!!! J'ai immigré en France lors de l'an 2000. En région parisienne se faire des amis (français et autres) ne représente pas un immense souci car très peu d'habitants de Paris sont de vrais parisiens. Puis, j'ai déménagé à Lyon... un peu pas mal plus difficile mais encore possible. Néanmoins, il est à noter que tous mes amis "lyonnais" ne sont pas de purs lyonnais de souche. (impossible en tant que non lyonnais d'être copain avec un pur lyonnais - on me l'a expliqué de long en large) Donc, ils sont originaire de la couronne lyonnaise, Alpes etc. Et là... la catastrophe: 9 ans dans le sud, aucun ami local digne de ce nom, pas mal de connaissances mais sans plus. Un "racisme" sans nom, imagines toi je ne suis qu'une minorité audible, tant que je parle pas... ça se voit pas Pourtant, tous les jours on me rappelle que je ne suis pas d'ici. Mon voisin a même osé me dire la chose suivante: "T'es canadienne? Pourquoi tu es venue vivre ici? Tu repars quand? Moi, j'ai un ami qui est allé vivre à Montréal, il est resté 3 ans puis était blessé qu'on lui demande toujours s'il était français. Donc ils sont revenus vivre en France. !" Du coup, avec un joli sourire, je lui ai rappelé que c'est la première chose qu'il m'avait demandé et que pour ma part... ça faisait 20 ans que je payais des impôts ici. Cela fait 20 ans qu'on m'appelle: Pocahontas, Le Caribou, l'Immigrée et Tabernacle (dit à la française)... j'abdique, malgré que j'ai presqu'entièrement perdu mon accent d'origine, je ne serai jamais plus qu'une immigrée en France. Sinon, hors ce point qui est enquiquinant,... l'immigration a des côtés archi-chouette: nouvelle mentalité ce qui suggère un élargissement de ta mentalité, nouvelles normes écologiques (bon c'est pas une référence dans le sud de la France car rien que le recyclage ça semble fatiguer mes concitoyens (!), nouvelle approche de la gastronomie (Au Québec, les restos thai et les vrais chinois, et mexicains sont imbattables... j'ai tout tenté en France), le respect de la femme (ici je crois qu'on en est à 135 meurtres), la politique (je trouve ça bien plus intéressant en France car ce sont de vrais feuilletons mafieux... au Québec c'était vachement moins palpitant!!), la gestion des horaires - côté famille: va falloir m'expliquer comment concilier 16 semaines de vacances + tous les mercredis sans école, + les jours de grève avec un ratio normal de vacances employeurs!!! Tes vacances: tu peux visiter l’Amérique centrale, et du sud beaucoup plus facilement que si tu vivais en France. Pour ma part, j'ai visité des pays que je ne serai peut-être jamais allé voir en Europe . Et un point non négligeable: Au Québec: pas de grève à tous les 2/3 mois qui paralysent le pays , pas de gilets jaunes qui frappent sur la carrosserie de ta voiture et du service clientèle (se faire envoyer valser 3 à 5 fois par jour c'est saoulant!) Tu devrais faire la liste des points positifs et te concentrer que sur ceux-ci.... je l'ai fait le mois dernier car je risquais de prendre un billet retour
  2. 3 points
    trefle

    Bilan après un an (ou presque...)

    Merci [email protected] pour tous ces détails de sentiments et de ressentis. L'immigration sans exagération, sans filet, sans semblant. L'immigration surtout avec ses craintes, ses côtés gris (l'enfant qui ne veut pas), ses doutes, ses embûches. Plusieurs vous demanderont, tout d'abord, si vous avez trouvé un emploi dans votre domaine, je suppose que non vous l'auriez indiqué. Les Clubs de recherche d'emploi (subventionnés par le gouvernement du Qc) sont un des meilleurs moyens de trouver un emploi. Leurs services sont gratuits, la formation se déroule en groupe. On se retrouve avec des personnes comme nous, tout aussi démunies. On s'encourage et on se crée un réseau et comme on m'avait dit : chercher un emploi c'est un travail à temps plein. Et surtout ça marche. Qui n'a pas vécu ce moment d'isolement même si pour certains des amis étaient là à offrir leur aide, à dépanner ? L'isolement on le vit avec notre petite famille, on est plusieurs mais si isolé de nos repères (notre famille, nos amis, notre environnement, notre bulletin de nouvelles,...). Nous aussi n'avions fixé aucun échéancier, nous vivions en avançant, en découvrant. Bref, nous vivions, positifs. Je vous souhaite du bonheur pour la suite de votre aventure.
  3. 2 points
    Très bon récit, bien exhaustif. Je suis surement très con, mais ça m'émeut d'avoir vécu ça à vos cotés. A distance bien sur, mais à vos cotés quand même.
  4. 2 points
    juetben

    SAQ Espace piquette

    Ah c'est vrai manappalaches... c'est la faute des français si la SAQ acheté le vin, fixe les prix et le revend! Pathétique! Encore une fois le sport favori sur ce forum marche bien... insulter les autres français et son pays d'origine!
  5. 2 points
    Bonjour à vous, Je suis de Québec, Francaise et installée depuis 8 ans. Si vous avez besoin, il me fera plaisir de vous rencontrer !!! Emilie
  6. 2 points
    soulman

    Pourquoi partir ?

    Je comprends ton point, Simonin. C'est effectivement l'une des choses que j'aime le plus ici, le fait qu'on nous laisse notre chance, qu'on peut au moins essayer. Que le fait de pouvoir se séparer d'un employé facilement si il ne fait pas l'affaire permet de l'embaucher avec moins de certitudes. Ceci dit, on voit souvent des gens qui repartent parce que ce n'est pas une raison suffisante pour changer de vie et partir au bout du monde. Quand ton projet est basé sur une profonde envie de venir au Québec ou au Canada, que tu en rêves, que tu veux te plonger dans cette nouvelle culture, le fait de pouvoir plus facilement trouver du travail devient la "cerise sur le sunday". Mais les écueils restent nombreux, les doutes, l'éloignement, ce n'est pas aussi facile qu'on le pense au départ, et en bout de ligne, si on est venu pour les mauvaises raisons, le déracinement a toutes les chances d'être plus fort que l'attrait d'une nouvelle carrière. Si on vient juste pour un travail, il n'y a pas de raison particulière qui te ferait aimer être là une fois que tu l'auras trouvé. Oh, bien sûr, heureusement il y a des coups de foudre, des belles surprises, des immigrants qui viennent pour une "mauvaise raison" à la base et qui finissent par tomber en amour avec le pays. Mais par expérience j'en ai vu beaucoup repartir, c'est toujours triste. Ce qui l'est encore plus c'est d'en voir d'autres rester mais en maudissant tous les jours leur vie, le décalage par rapport à la France. Qui n'ont plus le courage ou les ressources pour refaire le chemin dans l'autre sens.
  7. 1 point
    choupitte

    Episode 1 : Démarches en cours....

    il faut contacter des institutions éducatives, pas des sites. Et on ne peut pas postuler pour vous, c'est une démarche personnelle. faites un peu plus de recherches sur le forum, on y trouve en general pas mal de réponses.
  8. 1 point
    choupitte

    Episode 1 : Démarches en cours....

    Il faudrait déjà rechercher les institution qui offrent le programme qui t'intéressent si tu veux entreprendre des études. De la si tu es accepté tu pourras faire une demande de visa étudiant.
  9. 1 point
    Renarde

    10 ans après... je reste?

    Je suis d'origine française et canadienne depuis 35 ans, vivant à Montréal (et même divorcée d'un "pure-laine" mais néanmoins ami). Je crois qu'il faut faire la différence entre la grande ville (Montréal, Paris, etc.) et la campagne. À Montréal l'amitié QC-FR est plus difficile et surtout très aléatoire. En campagne, plus simple, accueil plus simple, plus chaleureux envers l'étranger (et oui!). Le peuple québécois reste quand même marqué par l'Histoire et par la venue en grand nombre de Français qui, avec leur fort Euro, a récemment fait, entre autre, grimper vertigineusement les prix des locations à Montréal (en particulier sur le Plateau/Vieux-Rosemont). Avant ça, dans les années 60-70, les postes d'enseignants dans les Universités étaient majoritairement données à des personnes de France. Il y a eu aussi, chez trop de ces personnes, un mépris pour la langue québécoise. Enfin, dernier point, notre grand voisin USA fait que le Québec, dans ses principales villes, reste très Nord-Américain! Un gouffre culturel qui, malgré la langue, le sépare de la France...
  10. 1 point
    Iberys03

    Episode 1 : Démarches en cours....

    Je confirme !
  11. 1 point
    juetben

    Episode 1 : Démarches en cours....

    22 ans au Québec et ne jamais avoir demandé la citoyenneté... pas fort...
  12. 1 point
    Jefke

    Astuce #06 : l'ecole, a presque 6 ans, au Quebec

    Le système est beaucoup plus complexe. Et variable d'une année à l'autre. Attention à bien regarder les conditions d'éligibilité dans les commissions scolaires anglophones/bilingues. Pour mes enfants par exemple, ceci est notre référence : http://www.etsb.qc.ca/fr/commission-scolaire/admissibilite/ Nous regardons tout doucement pour leurs prochaines écoles (privé anglophone ou public francophone). mais à date, mes enfants ont déjà acquis une bonne base de bilinguisme (anglais / québécois). Ce qui pour nous est primordial si nous voulons projeter notre futur au Canada/Québec.
  13. 1 point
    mcsolar

    Astuce #06 : l'ecole, a presque 6 ans, au Quebec

    Tes astuces sont de vrais shortcuts incontournables ! J'ai du lire quelque part que si un enfant passe sa première année primaire dans une école anglophone privée (dite passerelle), après il peut switcher vers une école anglophone subventionnée
  14. 1 point
    Azarielle

    Astuce #08 - retour sur les bancs d'ecole

    Beaucoup de boutiques d'artisanat donnent ce type de cours.
  15. 1 point
    Merci pour la qualité du récit, ça fait toujours plaisir de lire tes retours sur l'immigration.
  16. 1 point
    En tous cas c'est toujours bien plus hot de se qualifier ''d'expats'' plutôt que d'immigrés... (en passant Roch Voisine il est pas québécois...)
  17. 1 point
    Puda

    Astuce #09 - les grands-parents

    C'est bien ca ! Moi de notre côté en 6 ans, la famille viendra pour la deuxième fois. Par contre faudrait que chaque année on aille en France. Et alors avoir nos familles chaque année, non ce n'est pas au goût du jour ! Nos parents ne sont pas intéressés du tout malgré notre fils. Par contre, il faudrait l'amener en France chaque année. On en revient toujours à la même chose. cest vraiment bien d'avoir des parents qui s'investissent dans ton projet d'immigration. Ce n'est pas donné à tout le monde.
  18. 1 point
    yann43

    Bilan après un an (ou presque...)

    Bonjour et merci pour ce texte qui arrive à point nommé pour ma femme et moi. En effet, depuis le mois de mars, nous avions décidé de ne pas soumettre notre demande (pour un certain nombre de raisons autant personnelles que professionnelles) mais, après deux mois de malaise et et la certitude d'immenses regrets si nous renoncions maintenant, nous venons de changer à nouveau d'avis. Nous serons donc prêts à cliquer lundi en espérant que notre dossier soit dans les quotas. Je ne veux pas vivre avec le regret de ne pas être allé au bout de ma démarche. Evidemment, nos inquiétudes sont multiples mais votre beau texte met le doigt sur un certain nombre de points qui nous touchent également et me conforte dans l'espoir d'un grand tournant dans notre vie. Alors, encore merci pour ce témoignage beau et sincère, j'espère pouvoir faire la même chose d'ici un an ou deux ! Bonne continuation ! Yann43
  19. 1 point
    Nick Ola Dgrn

    Bilan après un an (ou presque...)

    Merci à toutes et tous pour vos commentaires.
  20. 1 point
    cécé

    Bilan après un an (ou presque...)

    Cela fait 2 ans aujourd'hui que notre container débarquait devant notre porte ici en Mauricie avec toutes nos choses, toute notre vie française et ton témoignage m'a fait revivre ces 2 dernières années ! il est émouvant, touchant et j'en ai eu la chair de poule, comme si je revivais mes souvenirs. Après 2 ans, on continue à s'adapter, à poser des questions autour de nous, à échanger avec nos amis, nos voisins, nos collègues et surtout avec nos enfants (les miennes avaient 11 et 14 ans) et on parle très souvent de notre nouvelle vie ici. Merci pour ce beau récit, et belle continuation à vous ! cécé
  21. 1 point
    immigrer.com

    Bilan après un an (ou presque...)

    Merci pour ce beau bilan. Il est en page d'accueil du site immigrer.com ! Allez sur la page FB pour lire des commentaires.
  22. 1 point
    FLAGIE

    Partir avec ma famille : j'y vais mais j'ai peur !

    Merci beaucoup !!! ^^
  23. 1 point
    FLAGIE

    Partir avec ma famille : j'y vais mais j'ai peur !

    Que dire si ce n'est la même chose que vous !! je crois que l'on droit être nombreux dans cet état la quand on s'expatrie avec toute sa petite famille !!! les si n'arrete pas de se bousculer dans nos têtes : et si on avait fait le mauvais choix ? et si on n'y arrivait pas et si les enfants n'arrivaient pas à se faire des copains ? et si, et si, et si...? Mais on continue, on poursuit car on y crois à notre projet, à notre rêve aux rêves familiale..car on a confiance, car on se fait confiance et on fera tout pour réussir et rester positif malgré les embûches !! En tout cas j'ai aimée son histoire !!! Chacun de nous construisant la sienne !! Bravo et Félicitation à tout ceux qui ont réussit leur projet !! Merci aussi !!
  24. 1 point
    Jefke

    Astuce #03 - logement temporaire/moyen terme

    Il faut etre particulierement intrepride pour s'engager dans une l'achat, ou meme une location, a distance.
  25. 1 point
    Christian78

    Astuce #01 - le voyage exploratoire

    Bonjour Jefke, merci pour ce message, (et aussi de l'aide pour mon cv!), article intéressant; pour ma part mon voyage exploratoire sera pour le mois de juin prochain... on verra bien ce qui se passera pour nous!
  26. 1 point
    la même j'aime beaucoup votre témoignage merci Du coup j'aime aussi votre page Québec paradise
  27. 1 point
    OceaneduCREMCV+

    Astuce #01 - le voyage exploratoire

    Bonjour, J'ai trouvé votre article très intéressant. Merci pour ces explications ! Comme vous l'avez écrit, le voyage exploratoire permet aussi de réseauter et de commencer à chercher des opportunités professionnelles. Au Québec, utiliser l'art du réseautage fait partie intégrante d'une recherche d'emploi réussie. Il est possible de rencontrer des professionnels lors des [email protected], des conférences, des activités de recherche d'emploi. Vous pouvez aussi devenir membre de groupe LinkedIn pour réseauter en ligne ! Océane du CREMCV+
  28. 1 point
    une trés belle histoire, c'est formidable
  29. 1 point
    Une belle histoire ?
  30. 1 point
    kobico

    L'hiver et la voiture

    Oui, cela existe comme ici:https://ecoledeconduite.caaquebec.com/formations-aux-particuliers/cours-de-conduite-hivernale/ ou là:http://www.ecolelauzon.ca/cours-de-conduite-hivernale-id223.php
  31. 1 point
    Genial, ca me donne envie de faire l'exercice avec mes enfants pour avoir leur vision... Des fois dans des moments de caprices, ma fille me dit qu'on lui a pas demande son avis si elle voulait venir au Canada ... d'autres fois elle dit qu'elle serait triste de repartir
  32. 1 point
    juetben

    SAQ Espace piquette

    J'en avais essayé quelques uns et c'est le nikka que je préfère (heureusement parce que c'est le seul en ce moment!) a un moment on trouvait aussi un autre nikka dont je ne me souviens plus exactement l'appelation mais au double de celui ci mais vraiment excellent ! A Montréal la SAQ parfaite pour tout ce qui est whisky, cognac, bourbon... c'est la SAQ signature du complexe les ailes.
  33. 1 point
    Harry Haller

    SAQ Espace piquette

    Et toi, tu n'en fait pas une meilleure! Au vu de l'ensemble de tes messages toujours hargneux et dépréciatifs envers les Québécois, on comprend vite que dans ton esprit, il ne peut y avoir de bons sommeliers québécois. Et pourtant.... Meilleur sommelier au monde en 2013: https://www.saq.com/content/SAQ/fr/veronique-rivest.html Autre manifestation de chauvinisme français. Ils croient tous être des experts en vins simplement parce qu'ils sont français, alors qu'ils racontent souvent n'importe quoi. J'en aurais des incidents surréalistes à raconter avec des clients français... Évidemment, si on n'est pas français, dans leur optique, on n'y connaît rien! Mon patron a déjà répondu à une cliente qui lui disait « je connais le vin, je suis française »: « ben moi, je suis québécois, et je ne connais pourtant rien au sirop d'érable ». Question de lui faire comprendre que ce n'était pas parce qu'elle était française qu'elle avait la science infuse sur le vin et qu'elle ne racontait pas, en l'occurrence, n'importe quoi...
  34. 1 point
    J'aime bien le parallèle. J'ajouterais qu'il faut quand même de l'amour dans un mariage. Parfois, l'amour vient plus tard, mais s'il n'y a pas d'amour, seulement mariage de raison, les irritants vont finir par prendre le dessus. Car on se sentira toujours étranger à l'autre, à son pays d'accueil, et cette solitude finira par nous rattraper. Même si tout va bien, on aura le mal du pays. Bref, peu importe si on décide d'immigrer dans un pays parce qu'on a eu le coup de foudre pour lui, ou pour des raisons économiques ou autres, il faudra bien apprendre à l'aimer si on veut pouvoir en accepter à la fois les bons et les mauvais aspects, et s'y sentir chez soi.
  35. 1 point
    DannyCPX

    SAQ Espace piquette

    Tu t'es pas rendu compte que c'était la SAQ l'acheteur ? Ils envoient des soit disant "sommelier" selectionner les vins, et les acheter. Ce sont des québécois qui selectionnent les vins français vendus ici. Et excuse moi mais les pires piquettes que tu trouveras au Québec sont made in Québec, Italie, Espagne, Australie....à 11$ la bouteille chez Maxi. Tu as vite fait d'être honteux d'être français toi, bravo, tu nous fais de la bonne pub.
  36. 1 point
    Bonjour et merci pour ce témoignage. A propos, la demande d'évaluation comparative des études vous a t-elle été utile pour le DCSQ ou vous avez fait cette démarche plus pour la suite, recherche d'emploi, etc. ?
  37. 1 point
    franck.s

    Premier achat au Québec

    La plupart des gens que je connais qui ont ce genre de véhicule ne le sortent qu'au printemps. Pour ne pas l'abimer mais surtout parce que c'est inconduisible sur la neige. J'ai essayé cette hiver avec une corvette, je le confirme. De plus, tu vas payer tes plaques un peu plus chères, je crois environ 450 $/an pour un V8 selon la cylindrée. Mais si vraiment tu veux te faire plaisir, go!
  38. 1 point
    Leonard

    Si loin, si proche...

    Alors comment dire, ce message résume parfaitement, mais quand je dis ça, je ne pèse pas mes mots....quand j'ai lu ce post, j'ai ressenti exactement ce que nous ressentons avec ma femme...notre projet où nous emmenons nos deux jeunes enfants... j'ai ressenti un truc bizarre à te lire, car j'aurais aimé poster un message de ce genre...mais tu l'as très bien fait.... Etrange miroir que de te lire... Merci pour ce témoignage et je vous rejoins totalement dans vos émotions ! La maison est quittée, on cohabite chez mes beaux-parents...on part cet été Merci à toi !
  39. 1 point
    Bonne chance à vous ! Bonne installation ....
  40. 1 point
    Salut! On se reconnait pas mal bp dans votre parcours avec un décalage de 1 an et demi (lancement DCSQ juillet 2014, mêmes âges que vous environ mais pas d'enfant, vécu à La Réunion (12 ans), même retour de la DCSQ à cause des impôts, bp de réflexion similaire aux vôtres). Vous arrivez avec la RP tandis que nous venons d'arriver avec une RT grâce à une job obtenue. Bientôt on en écrira notre témoignage aussi. En attendant, on vous souhaite la bienvenue à tous 4 dans cette Belle Province. Si vous passez par Montréal, n'hésitez pas, faites-nous signe! Bon Vent! Isa & Fabien
  41. 1 point
    Merci pour ce beau message récapitulatif. Nous l'avons mis en page d'accueil du site. Bonne suite!
  42. 1 point
    Joliment bien dit tout ça Comme vous, j'ai souri à ces noms charmants, parfois surprenants qui donnent le sourire C'est vrai que nos amis québécois (entre autres) sont charmants, gentils, généreux. Ils méritent d'être connus et à nous les p"tits français d'en prendre de la graine, ça ne ferait pas de mal à certains
  43. 1 point
    soudeurbreton

    Charlie Hebdo

    Sympas ta reflexion, c'est aussi ce que je pense, la liberté d'expression ca se respecte, c'est dur ce qui est arrivé...
  44. 1 point
    soulman

    TDAH quoi?

    Oui, j'ai 3 fils et j'ai connu ça aussi avec chacun d'eux, ils sont toujours "trop" si ou "pas assez" ça. Le premier était trop rêveur, contemplatif, trop réservé. Sa maîtresse voulait qu'il "se bouge un peu plus", alors que deux ans plus tard elle trouvait le deuxième trop turbulent, trop extraverti, trop tourné vers le fait de faire rire ses camarades. Le troisième quant à lui demande trop d'attention pour son enseignante. Les "spécialistes" ont vu dans ces attitudes une légère tendance à l'autisme, un manque de confiance en soi, une peur du rejet, des troubles d'attention voire de l'hyperactivité. Moi je n'y vois que des enfants, chacun unique, qui sont tous devenus des petits bonhommes parfaitement à l'aise en classe, avec des bons résultats et un parcours propre à chacun. Le rêveur se tourne vers l'artistique et l'écriture, c'est un lecteur insatiable. Sa capacité d'abstraction aurait pu en faire également un bon musicien. L'agité fait du sport, de la plongée et sa joie de vivre n'a d'égal que sa gentillesse naturelle. Je ne le verrais jamais travailler dans un bureau, tous les jours devant un écran, mais il fera sûrement un travail en lien avec le public, avec beaucoup d'interaction. Pour le troisième, il est encore petit, on verra bien. Tout ça pour dire que non, je ne me mets pas la tête dans le sable pour ne pas voir les problèmes, mais des tas de gens essaient de nous convaincre souvent que si notre enfant ne rentre pas dans les cases il a forcément un "problème". On n'a pas tous la même faculté de concentration, la même vitesse de réaction, la même capacité d'abstraction. Quand j'étais enseignant et avant ça éducateur spécialisé j'essayais de trouver pour chaque enfant, chaque jeune, ce qui allait pouvoir l'amener à progresser à son rythme. Évidemment on doit tenir compte de tout ce qui pourrait entraver cette progression et mettre l'enfant dans les meilleures dispositions possibles, mais ce sont des ajustements, pas des facteurs isolants ou punitifs. Beaucoup d'éléments peuvent être des facteurs limitant, la dyslexie par exemple, mais si elle peut représenter un handicap dans certains contextes, elle n'a aucune influence dans d'autres, et l'enfant doit se rendre compte de ça.
  45. 1 point
    lili_rose

    Pourquoi partir ?

    Très beau billet, agréable à lire, qui résume selon moi, une vision "saine" de l'immigration... ( En parlant bien sur d'immigration choisie, etc...). Merci
  46. 1 point
    futurquébecois

    Acheter un bien immobilier à Vancouver

    Un loyer de payé est un loyer de perdu ! Je t'emboiterai le pas sous peu...
  47. 1 point
    Aloane

    Un nouveau départ

    Bonjour Soulman, Merci du feed-back, en tout cas pour te répondre nous n'avions aucune volonté de nous écarter des grands points névralgiques au départ, mais vu que mon époux a eu une proposition de Bloobuzz en premier ben on y est allé sans vraiment savoir ou se trouvait Chicoutimi. Après on s'est dit qu'on allait relever le défi et puis on profite grandement des paysages magnifiques du secteur.
  48. 1 point
    Bonjour, je parle bien du Canada chère Madame, c'est les bureaux du CIC qui sont en grève. Vous ne saviez pas que pour immigrer au Canada dans la province de QUébec il faut passer par le fédéral? Comme je vis au Québec depuis 4 ans, j'ai parlé un peu du Québec, qui fait effectivement partie du Canada.
  49. 1 point
    futurquébecois

    Vancouver, 7 ans plus tard

    Ok, RDV dans 77 ans
  50. 1 point
    Addicttotravel

    Dans ma bulle à Vancouver

    C'est une magnifique bulle rose. Un jour j'irai a Vancouver!


  • Newsletter

    Want to keep up to date with all our latest news and information?
    Sign Up
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines