Jump to content

Naerris

Habitués
  • Posts

    397
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    parrainé(e)
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada
  • City
    peu importe

Recent Profile Visitors

1,076 profile views

Naerris's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

115

Reputation

  1. Oui, la liste est relativement facile à trouver. Je suis déjà passée par le processus mais je n'avais pas le temps de vérifier ce genre d'informations
  2. Sérieusement, serait-il possible de ne pas voir toutes les publications détournées de leur sujet d'origine s'il vous plait ? Cela ne me donne plus vraiment envie de lire les publications, j'ai "peur" de tomber sur un n-ième débat ...
  3. Il faut également savoir qu'il y a différents frais de base à prendre en compte et des démarches en France à réaliser si vous choisissez le parrainage externe : données biométriques (frais compris dans la demande normalement) et visite médicale chez un médecin agréé (vérification de ta santé en général, analyses de sang et d'urine, radiographie des poumons. Frais non inclus dans la demande et non remboursable par la sécurité sociale). Les centres pour le prélèvement de données biométriques sont fermés en France pour le moment, il faut vérifier leur réouverture au moment où tu devras faire cette démarche. Il n'y a qu'une petite liste de médecins agréés qui sont sur Paris, Rennes et Nice ; à revérifier car je dis cela de mémoire.
  4. Personnellement, je voulais faire venir une partie de ma bibliothèque. Ça a donné l'équivalent d'une bonne palette. J'ai fait affaire avec Bagages du Monde en fret aérien et tout s'est très bien passé ! Ça a été rapide et efficace.
  5. Il y a un paquet de questions ... études, langues, origine des parents, type d'emploi, adresse de l'employeur, nombre d'heures travaillées, type de transport utilisé pour aller travailler, le nombre de minutes pour se rendre au travail, à quelle heure tu pars de chez toi, le prix du loyer, de l'électricité, le "degré" de participation financière de chaque personne qui vit dans le logement, etc. Je ne me souviens plus de tout.
  6. Bonsoir, J'ai également reçu ce courrier postal. Je trouve que le délai est un peu court et que les questions sont très intrusives pour certains points. J'aimerais ne pas répondre à certaines questions mais tu ne peux pas avancer dans le questionnaire si tu ne le fais pas. J'ai une collègue qui habite dans la même ville mais dans un quartier différent et elle n'a pas reçu son code. Je ne sais pas à quoi ressemblait celui de 2016 mais mon mari m'a dit qu'il avait eu une version papier et il ne se souvient pas qu'on lui avait posé toutes ces questions.
  7. Bonjour, Je pense qu'il devrait prendre directement contact avec les services de l'immigration via leur formulaire web afin d'avoir une réponse à ce sujet. Malgré la situation sanitaire, je ne pense vraiment pas qu'il sera exempté et qu'il puisse prendre le rdv de données biométriques au Canada s'il n'est ni résident ni citoyen canadien. Je pense que votre frère n'est pas le seul à être dans cette situation ; il va falloir patienter à mon avis.
  8. De rien Au passage, je te présente mes excuses, j'ai féminisé le début de mon texte !
  9. Alors très rapidement, voici quelques pistes que je peux t'apporter. Si tu obtiens le concours, que tu entres dans le réseau du 1er degré et que tu parviens à être recrutée en tant qu'enseignante via l'AEFE (attention très peu de places et "chères" car très demandées), tu n'auras pas le statut d'expatrié. Il est réservé seulement à certaines fonctions. Ensuite, malgré les problèmes qu'a la France à trouver des enseignants, des centres de services scolaires montréalais sont autorisés à venir recruter des enseignants lors des Journées Québec. Lorsqu'ils engagent quelqu'un, je ne sais pas quelles sont les démarches exactes pour entrer au Canada, comment ils accompagnent, etc. Mais, si, en France, tu as intégré la fonction publique alors, tu ne pourras pas partir obligatoirement comme tu le souhaites. Il y a des procédures ainsi que des calendriers à respecter et les demandes de disponibilité ne sont pas toujours accordées de droit. Quand tu seras dans l'Éducation Nationale, tu pourras aussi participer à une sélection pour un échange franco-québécois mais c'est sur dossier, provisoire et très sélectif tout en prenant en compte de nombreux critères. Bon courage pour tes démarches !
  10. Renseigne-toi bien auprès de l'Assurance Maladie en France. Je ne sais pas quel est votre régime en France ni quel est votre projet d'immigration au Québec mais il existe un accord entre la France et le Québec pour réduire les délais. Insistez sérieusement pour obtenir le formulaire car certains conseillers n'y connaissent vraiment pas grand chose ...
  11. Je suis curieuse de savoir quels sont les principaux actionnaires de Savoura.
  12. Pour les délais de traitement, regarde par ici : https://www.quebec.ca/gouv/ministere/immigration/declaration-de-services-a-la-clientele/#c11545 Ce n'est qu'à titre indicatif car, cela doit être bien plus long avec le retard accumulé et le ralentissement des services engendrés par la COVID-19.
  13. Bonjour, petit retour d'expérience ... J'avais appelé la SAAQ mi février pour obtenir un RDV afin d'échanger mon permis français. La date avait été fixée début avril mais, malheureusement, à cause de la COVID, on m'avait appelée pour m'informer que le RDV était annulé. La personne que j'ai eue ne savait pas comment allait se dérouler la suite des événements, elle m'avait informée que les services de la police était au courant de la situation. Le temps passant (oui, 6 mois, ça passe vite !) et voyant que, sur le site de la SAAQ, le service dont j'avais besoin n'était toujours pas ouvert au public, j'ai appelé la SAAQ car je me demandais comment cela allait se passer pour moi vu que j'avais pris RDV avant la COVID et que j'approchais de ces fameux 6 mois... Une très gentille personne (comme d'habitude !) m'a répondue en me disant que les personnes qui ont eu leur RDV d'annulé étaient sur une liste de rappel. Ouf ! Seulement, il pourrait donner cette information sur leur site. Il y a une semaine, on m'a effectivement rappelée pour fixer la date et l'heure. Le bureau était sur Montréal. N'hésitez pas à arriver un peu plus tôt car le service de sécurité filtre à l'extérieur. Une fois à l'intérieur, ça a pris un peu plus d'une heure pour : - l'attente : vous avez un ticket et vous surveillez votre numéro sur les écrans ; - l'entretien avec un agent : pour l'échange de mon permis, on m'a demandé carte RP et permis français (évidemment). Pour ceux qui connaissent le relevé d'information intégral, je l'avais avec moi mais il n'a pas été nécessaire car ils ont réduit le nombre de documents à présenter. Ils réduisent la manipulation des documents de sorte que certains papiers nous sont présentés pour vérification mais sont signés "covid" à l'emplacement prévu initialement pour notre signature. On nous donne un permis papier temporaire qui nous est envoyé sous 10 jours environ. Si vous avez des lunettes et des lentilles, précisez-le. - le service photo : il faut attendre d'être de nouveau appelé pour se faire photographier ; photo prise sans la paire de lunettes. Après, direction sortie !! Bonne journée tout le monde.
  14. Pour rebondir sur le sujet de l'article que tu as mis en lien, je pense qu'il faut remonter plus loin dans la compréhension des faits ... On a l'impression qu'il suffirait simplement d'augmenter le nombre d'heures ... Or, il y a d'autres éléments à prendre en compte. Je ne vais pas aborder tous les points qu'on devrait ajouter mais je vais parler de la formation des enseignants du primaire. Pour commencer, je tiens à préciser que, dans la très grande majorité des cas en France, ce ce sont les professeurs des écoles (enseignants du primaire) qui enseignent l'anglais, c'est-à-dire l'enseignant de la classe qui enseigne le français, la mathématique, l'anglais, etc. Nous sommes très polyvalents en sachant que nous sommes également préparés et formés aussi pour la maternelle (de 3 à 6 ans). J'ajoute que la formation reçue par les professeurs des écoles (PE) pour enseigner l'anglais est insuffisante à la base, en tout cas pour ceux qui sont sur le terrain. Je ne m'avancerai pas pour ceux qui sont actuellement en formation, ou qui en sont récemment sortis. Je ne connais plus du tout les modalités de formation des enseignants du primaire en France, les choses ont bougé tant de fois sur les dernières années que c'est difficile de suivre. En revanche, une très grande part de mes collègues sont passés plus ou moins par la même formation que moi. "À mon époque", il y a un peu plus de 10 ans, le recrutement se faisait encore sur concours à l'issue de 3 années universitaire, à la limite peu importe le domaine. On pouvait choisir de se présenter en candidat libre directement pour être PE ou de passer par une année de préparation au concours de PE (là, sur dossier et concours) à l'issue de laquelle on se présentait aussi au concours de PE. Il y avait 2 parties dans ce concours : les écrits et les oraux. On accédait aux oraux seulement si on avait réussi les écrits (ex : peu importe les notes en réalité, ils prenaient les 2 000 meilleurs candidats, bonne ou mauvaise moyenne). Au passage, dans les centres, la préparation était principalement axée sur les écrits. Je ne me souviens pas d'avoir beaucoup pratiqué l'anglais à l'oral. D'ailleurs, heureusement que dans ma formation universitaire, j'avais encore un lien avec l'anglais mais, encore une fois, il n'était qu'écrit. Dommage, l'anglais faisait partie des oraux, texte écrit à étudier certes ... mais l'issue de cette épreuve était un entretien... Une fois recrutés, nous avions accès à la seule année de formation (cours + stages) avant d'être mis plus ou moins mis en liberté sur le terrain. Il faut savoir que l'anglais n'est pas toujours la 1ère langue vivante étrangère choisie par les étudiants en France. Nous avions aussi l'espagnol, l'allemand et d'autres langues encore. Donc, lors de notre année de formation de PE, les groupes de langue étaient constitués selon les 2 critères suivants : anglais, 1ère langue vivante étrangère ou pas et les notes obtenues pour cette discipline au concours de recrutement. Mon année était particulière : ceux qui avaient l'allemand ou l'espagnol étaient incités à poursuivre la formation didactique principale dans ces langues pour obtenir l'habilitation en allemand ou en espagnol et à suivre l'anglais dans le groupe de ceux qui avaient obtenu une note faible au concours. Le simple fait d'obtenir le concours et de suivre une petite formation nous permettait d'obtenir l'habilitation en anglais. Ensuite, sur le terrain, c'était «débrouille-toi !». Eh bien oui ... une fois arrivés dans les écoles, nous étions habilités pour enseigner l'anglais dans notre classe mais aussi dans la classe de collègues qui n'ont jamais été formés pour cela ... Certains collègues avec leur formation en espagnol ou en allemand par exemple étaient un peu désemparés. À savoir aussi, il existait à une époque des postes à profil en anglais : un PE était formé un peu plus en anglais dans une école et cette personne était l'enseignant(e) ressource en anglais qui échangeait temporairement sa classe avec ses collègues. Ces postes ont progressivement disparu au cours de mes premières années d'enseignement. Les anciennes générations de collègues se sont retrouvées dans l'obligation d'enseigner l'anglais dans leur classe et de trouver des solutions pour pallier à leur manque de formation. Ils font donc avec les moyens du bord. Il existe éventuellement la formation continue mais bon ce n'est pas quelques heures dans l'année qui vont faire des PE de bons modèles linguistiques, ne serait-ce que pour l'accent... De plus, certains ne sont vraiment pas à l'aise avec cette langue et ne la pratique pas à titre personnel. On peut mettre les CD et les vidéos qu'on veut, l'enseignant reste un modèle pour les élèves et l'interaction en direct est essentielle.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement