Jump to content

Pfennig

Membres
  • Content Count

    36
  • Joined

  • Last visited

About Pfennig

  • Rank
    Pas pire

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 1 an
  • Préoccupation
    Être informé des bonnes pratiques et faire bénéficier les autres de mes erreurs.
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada
  1. Voilà, voilà et voilà. J'applaudis cette réponse. On peut pas après 3 mois tirer des conclusions : faut persévérer. Ensuite c'est vrai, c'est difficile les premières années et c'est ce que ça prend aussi au niveau professionnel pour voir passer des opportunités intéressantes. D'ailleurs votre conjoint veut lancer sa boîte : faites attention, c'est pas en 3 mois que vous aurez une super situation et que du plaisir. Et puis niveau localité, même si on ne sait pas où c'est... en 3 mois vous avez rencontré le voisinage ? C'est bête, mais rejoindre une petite ligue sportive ou une petite asso, ça vous fait rencontrer du monde du coin, là encore ce sont des opportunités, on n'est plus tout seul et même dans la pire ville du Québec on peut y vivre et y être heureux. Vous n'avez manifestement pas le meilleur visa, maintenant faites avec et persévérez. Dans 5 ans si ça ne marche pas, là vous pourrez parler d'une expérience.
  2. C'est pas ça... Par contre, les chiffres de la délinquance en France sont truqués... ( Plusieurs médias français en ont parlé, voir hyperliens en bas de ce message ) Les chiffres de la délinquance à Paris et dans le reste de la France ont été truqués pendant la période Sarkozy et très probablement aussi avec le gouvernement actuel. Une citation du Huffington Post sur le phénomène des chiffres truqués sur la délinquance en France : " Minoration des faits (un cambriolage enregistré comme une dégradation par exemple), report (les services stoppent l'enregistrement des plaintes avant la fin du mois), ou même destruction pure et simple de certains faits, sont pointés comme les principales techniques utilisées. " Bref quand des Français disent qu'ils se sentent plus en sécurité au Québec qu'en France, je pense qu'ils disent vrai... http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140303.OBS8337/chiffres-de-la-delinquance-truques-pas-du-tout-une-surprise.html http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/03/chiffres-delinquance-rapport-denonce-maquillage-statistiques-paris_n_4888344.html http://www.atlantico.fr/pepites/delinquance-rapport-iga-accuse-prefecture-police-paris-avoir-truque-chiffres-998767.html Suffit de se balader quelques heures dans n'importe quelle ville "de Province" et de comparer avec Montréal pour comprendre que le Québec est sans aucun doute possible beaucoup plus sécuritaire que la France. Surtout pour les femmes.
  3. Mouhahah ! Vous me faites bien rire avec l'ensoleillement, la durée des journées en hiver. C'est tout dans la tête puisqu'entre le Québec (Montréal-Québec) et la France (même si vous comparez avec le sud), c'est sensiblement la même chose ! Comparez Montréal avec Marseille et n'allez pas me dire que les 10 petites minutes de moins en décembre ça vous donne le cafard... En plus au Québec on a la neige donc dès qu'il y a du soleil c'est très lumineux. Ce qui me surprend toujours dans ces expériences négatives, c'est à quel point l'attitude de l'immigré est importante, ainsi que son intégration. D'ailleurs pour un Français aller au Plateau est sans doute la pire décision à prendre. Bon retour en France !
  4. Merci Google de me trouver ce sujet que je relance donc. Ici (Québec) le cidre est bon, mais j'adooooore le "vrai" cidre breton, le brut. Doit bien y avoir un producteur local qui en propose ? Des adresses !?
  5. En gros, vous n'avez aucun contact réel avec le tissu social québécois et vous vous étonnez de ne pas ressentir un "tissu social fort qui créé de la solidarité". 90% de mes amis, contacts pro et belle-famille sont des Québécois. Quand j'ai besoin d'aide ils sont nombreux à m'aider, et en retour je les aide quand ils en ont besoin. Ca va du coup de main pour déménager une laveuse à faire le chauffeur en passant par une visite à l'hôpital. Et les quelques fois où j'ai eu un problème immédiat, des étrangers (ie que je ne connaissais pas personnellement) m'ont aidé ou m'ont offert de l'aide alors que je n'en avais pas forcément besoin. Et je constate cela souvent, entre les personnes en-haut d'escaliers avec des poussettes (je propose d'aider et j'entend d'autres personnes faire de même) aux voitures coincées dans la neige où tout le monde s'arrête pour s'assurer que ça va, savoir si on peut aider.
  6. Parce que c'est beaucoup, beaucoup, beaucoup plus simple d'accuser l'étranger (l'immigré, l'Américain, l'Europe, la Chine...) que de se regarder dans le miroir et constater ce qui ne va pas. Le FN en est le meilleur exemple. Ce sont pas les immigrés qui coulent le pays, ni qui bousillent le système de santé, c'est le système lui-même qui est mal conçu. Syndrome qui n'est pas propre à la France, c'est pratiqué partout dans le monde. Le politicien a cette capacité là de s'avancer comme remède à tout, mais de ne jamais assumer sa responsabilité dans les désastres, tandis que le citoyen semble avoir de sacrées oeillères.
  7. Je suis très satisfait de mon expérience au Québec, après quelques années. Certes les impôts y sont trop élevés à mon goût, les services en contre-partie pas toujours extra (les routes bien évidemment). Pour y fonder une famille et élever des enfants en revanche, c'est très positif : - le système de garderie est complètement obsolète, mais quand l'enfant y est, wow ! En France on a aussi de bonnes garderies, mais semblerait que globalement le Québec soit une coche au-dessus tout de même (qu'est-ce qui me fait dire ça ? Les Français s'inspirent beaucoup des Québécois dans le domaine et non l'inverse), - les écoles de ma région sont super, les profs très impliqués, tandis qu'en France l'école est en train de s'effondrer (qu'est-ce qui me fait dire ça ? Disons que j'ai un excellent contact pour ce qui concerne les futurs enseignants et ça va être la misère !). - l'environnement beaucoup plus sécuritaire, relaxe, amical... alors le niveau de français est peut-être moins bon, mais si c'est le prix à payer, je signe ! Il y a beaucoup de paperasses, certes moins qu'en France, mais surtout les fonctionnaires sont pro-actifs et répondent très bien aux questions. On en trouve des fonctionnaires comme ça en France, mais de mon expérience personnelle c'est plus rare. Au restaurant le service est incomparablement meilleur qu'en France, mais ce qu'il manque au Québec ce sont des ptits resto vraiment pas cher. Les sorties reviennent finalement cher, mais en terme de "relaxitude", pas de prise de tête, c'est souvent mieux. J'aime bien l'hiver, mais s'il était plus court je serai évidemment preneur. C'est surtout magnifique. Ma recette pour une immigration et une intégration réussie : - être positif, - s'adapter, - fréquenter les Québécois.
  8. Je n'approfondirai pas sur la technique qui consiste à dénoncer les lieux communs en répondant avec des lieux communs, tout en insultant (co**ard...). Alors je vais reprendre certains de vos points. A. ... et pourquoi faudrait-il faire un choix !? On peut très bien manquer de civisme et adopter un discours politiquement correct. Et je ne vois pas où j'ai dis que le politiquement correct avait un rapport avec la politique et les politiciens, j'ai mentionné la Commission Charbonneau, mais j'aurai aussi pu parler des journalistes. On trouve au Québec de nombreux journalistes qui jettent des pavés dans la marre et qui n'hésitent pas à dire ce qu'ils pensent. Bien sûr il y en a du politiquement correct et il y en a qui sont une caricature, mais, de mon point de vue, on n'arrive pas au niveau français. Plutôt que de demander à moi de quantifier ça, quantifiez-le vous même et montrez-moi que le Québec est plus politiquement correct que la France ! B. Et précisément, ce dont la France aurait besoin, ce n'est pas d'un esprit de contestation, ni d'esprit de contradiction, mais d'esprit critique, ce qui est radicalement différent. Je ne suis pas sûr que ce soit cet esprit de contestation qui fait que les Français aient tant d'avantages sociaux, puisqu'on en trouve des similaires dans des pays qui n'ont pas cet extraordinaire esprit... sans parler du coût sur le long terme avec la dette qu'on traîne (et le Québec n'est pas non plus un exemple soit dit en passant !). C. Précisément, ce que je disais, ça ne sert à rien de "parler des siens", parce que les assiettes sont différentes. Si on reste sur l'impôt sur le revenu et les charges, c'est globalement équivalent. Mais en France il y a toute une traînée de taxes (il y en a aussi au Québec, mais pas autant) dont il faut également tenir compte, ainsi que les taxes sur la valeur ajoutée. D. Moi un jour j'ai marché sur un trottoir salé, tout le long de l'hiver. Ex-aequo ? C'est juste pour vous montrer que votre point est risible - et après vous venez me parler de faits quantifiables et de lieux-communs... E. J'ai donné une réponse plus large, pour donner le ton. Si vous veniez du sud de la France, où melons, figues et pêches sont excellents et pas cher et que vous remplissez votre panier avec ça au Québec.... ça va effectivement vous coûter cher. Mais prenons les branches de céleri par exemple, ici c'est très populaire et très bon marché, tandis qu'en France c'est bien plus rare et bien plus cher. J'ai élargi avec le vin, le fromage et autres produits pour renforcer le point : si vous ne vous adaptez pas aux produits locaux, si vous conservez votre régime alimentaire français, évidemment, ça va vous coûter plus cher. F. Des quelques amis qui sont venu au Québec après moi, aucun ne m'a dit que je leur avais donné une image erronée de la vie au Québec. Ce n'est pas parce que j'ai contrebalancé les points de Dindy que j'ai une vision idyllique du Québec et que tout y est rose. G. Pas besoin d'avoir un doctorat pour constater l'énooooorme différence en matière d'incivisme et d'égoïsme entre Québécois et Français. Cela signifie-t-il que TOUS les Français manquent de civisme et sont égoïstes ? Non. Cela veut-il dire que TOUS les Québécois ont un comportement civique et altruiste ? Non plus. Disons simplement qu'en France on ressent un réel manque de civisme, mais pas au Québec. H. Payer ses impôts n'a rien à voir avec la solidarité. Une solidarité contrainte n'est pas de la solidarité. Ca c'est un raisonnement très français. Et votre définition de l'égoïsme est donc "égoïste, celui qui ne pense pas à moi". I. Regardez les Québécois, où partent-ils en retraite ? Et regardez aussi les Français. Bien sûr la santé est une préoccupation, mais quand on regarde les flux des retraités, c'est le soleil qu'ils cherchent, la chaleur et, évidemment, à ce niveau, le Québec n'a pas grand chose à offrir. Là, je ne me base pas sur des "on dits", c'est factuel, suffit d'observer les flux, pas seulement pour la France et le Québec. J. Oui il y a des connards partout. L'atmosphère cependant, est bien différente d'un endroit à l'autre. De mon point de vue, c'est donc une opinion personnelle (mais à date j'ai rencontré personne en désaccord), elle y est plus agréable et détendue au Québec qu'en France. K. Vous seriez étonné par mon opinion sur le sujet. L. La France a opté clairement pour un système à la Ponzi, quand l'ensemble s'écroulera, on en reparlera. En ce qui me concerne, si j'avais été en France, j'aurai dû faire affaire avec le RSI, alors vous vous doutez bien que je ne suis pas solidaire au point de cotiser au-delà du raisonnable pour avoir ensuite des cacahuètes. M. Ne vous inquiétez pas, dans quelques années ce sera aussi comme ça en France. N. Comme la rue gelée pendant 6 mois ? Comme votre exemple personnel en terme de fiscalité ? Et j'en suis navré, on ne peut manifestement pas quantifier le manque de civisme... bien que certaines données soient éclairantes (niveau de crimes et délinquance, mais il ne s'agit pas en tant que tel de manque de civisme). Demandez à n'importe quelle femme de se balader par une belle journée d'été à Paris et à Montréal, vous comprendrez vite en quoi ça consiste le manque de civisme. Quel gloubi boulga franchement ! Quelle réflexion ! Plus sérieusement. Je suis, comme vous, un individu. Ce n'est pas parce que je suis né "français" que je dois l'être toute ma vie où que cela m'impose de bosser 1h/2 pour des gens qui me sont totalement étrangers et qui, lorsque j'émet l'idée de quitter "mon" pays, me traitent de haineux, d'égoïste ou de traître. Et ce n'est pas parce qu'on m'a imposé l'école gratuite que j'en suis redevable à vie - et ce d'autant plus que mes parents et mes grands-parents et ceux d'avant encore ont largement contribué à payer pour cette école. Sinon il fallait, à mes 18 ans, me présenter une dette à rembourser. Et moi de même, soit dit en passant ! ------- kuroczyd a dit : Buddybuch répond : Mais... kuroczyd vient de vous en énumérer, des faits ! Alors comme il semble falloir vous mettre la tête bien dedans pour que vous ouvriez les yeux, voici des liens : Défaitisme/pessimisme : http://www.francetvinfo.fr/societe/les-francais-medailles-d-argent-du-pessimisme-pour-2015_784927.html Chômage (à voir sur le temps long évidemment, mais à comparer aussi avec les voisins) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chômage_en_France Délinquance : http://www.inhesj.fr/fr/ondrp/les-publications/rapports-annuels Pas compris le point sur l'immigration... mais c'est le cadet des soucis de la France de toute façon. Appauvrissement de l'État : du fait d'une gestion absurde depuis des décennies (combien de décennies de déficit ? sans parler des caisses de retraite, système de santé, etc.), les caisses sont vides. Point suivant. Dette de l'État : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France Ajoutons un point, pour bien comprendre l'état d'esprit en France : http://www.atlantico.fr/decryptage/retraites-jeunes-diplomes-cadres-superieurs-riches-petite-sociologie-ceux-qui-quittent-france-philippe-crevel-2273361.html Ah ces rats qui quittent le navire, pas vrai ? Plutôt que de réformer l'État et assurer un meilleur avenir au pays, "on" (je m'exclus !) préfère pointer du doigt ceux qui souhaitent s'en sortir (égoïste : celui qui ne pense pas à moi) et on descend dans la rue pour contester, parce qu'on aime ça contester, que c'est grâce à ça qu'on a les zacquis sociaux et que bordel, après moi le déluge, ce seront les suivants qui paieront la note ! Tu parles d'un comportement égoïste !
  9. Posez-vous également quelques questions : Appréciez-vous la civilité et la serviabilité sincère des Québécois ? Ou bien préférez-vous le manque de civisme français et leur indécrotable égoïsme ? Appréciez-vous l'amabilité des fonctionnaires québécois ? Ou bien préférez-vous le ton hautain des fonctionnaires français ? Pour ma part ce sont deux points qui me font énormément apprécier le Québec et deux points qui m'ont fait quitter la France (entre autres choses évidemment).
  10. Je n'ai pas lu les commentaires (la discussion). D'abord je vous souhaite un bon retour. Ensuite il me semble important d'apporter quelques précisions : 1) Le niveau de français, Il est vrai effectivement que de nombreux Québécois semblent fâchés avec la grammaire... Pour ma part je n'aime pas l'idée d'une langue figée par quelques académiciens et je trouve le vocabulaire québécois riche, intéressant et intrigant, surtout les anglicismes francisés. Autrement dit, on peut percevoir la chose de manière arrogante et très française, très donneur de leçon, ou bien on peut essayer d'y voir le positif. Quoiqu'il en soit, je trouve cela pathétique, j'en suis navré, que quelqu'un mette en premier point le niveau de la langue pour justifier son départ. Quant à votre petit canadien : il a justement l'opportunité d'apprendre à bien parler avec vous ! 2) Le système de santé. Le Québec n'est pas réputé pour cela, c'est vrai. Mais vous dites bien : « les nombreux témoignages de personnes qui y ont passé 10, 15 heures ». Parce que lorsqu'on y passe beaucoup moins de temps, on n'a pas tendance à en parler. C'est bien connu, un client non-satisfait aura plus tendance à parler qu'un client satisfait. Pour ma part je suis plusieurs fois allé aux urgences, souvent pour accompagner et ils ne sont pas stupides : - si vous avez un hémorragie interne, vous n'attendrez pas ! - si vous avez un bobo mineur, vous attendrez davantage... De mon expérience, en tant que malade ou accompagnateur, pour des fièvres, grippes inquiétantes (bronchites), et d'autres choses... jamais attendu plus de 3h (de mémoire, sûrement moins). Peut-être parce que je n'y vais pas pour rien, hein. Mes expériences similaires en France n'ont été ni meilleures ni moins bonnes. 3) Le politiquement correct Comment peut-on quitter le Québec pour aller en France en avançant la raison du politiquement correct ???? 4) Les grèves et la contestation Je ne pensais pas lire une fois dans ma vie quelqu'un à qui les grèves françaises manquent ! Saviez-vous que dans de nombreux pays, au Canada notamment, les gens sont en mesure de faire avancer le bousin et résoudre les problèmes en se concertant, en débattant et, à défaut, respecter un résultat démocratique ? En France la rue règne et c'est une honte, ce pays est une honte, cette manie de faire la grève est une honte. 5) La garderie qui ferme C'est frustrant je comprend. J'aurai tendance à dire "changez de garderie", mais je sais que c'est difficile de le concrétiser... maudit système collectiviste obsolète. 6) Les impôts Non, les impôts et taxes au Québec sont moins élevées qu'en France. VOUS avez l'impression d'en payer autant, parce que l'assiette est différente. Vous avez aussi cette impression parce que la taxe sur la valeur ajoutée (TPS TVQ ici) n'est pas incluse dans les prix. Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet, mais c'est un point qui tournerait globalement à l'avantage du Québec et non de la France... 7) Les routes C'est le seul point correct que vous avancez selon moi. 8) La corruption "qui ne se cache même plus" Franchement je vois pas ce qui vous permet de dire cela... Allez dans en Amérique Centrale et en Afrique pour voir à quoi ça ressemble la corruption qui ne se cache pas. C'est peut-être la Commission Charbonneau qui vous incite à dire cela ? Et bien la corruption existe partout, à des degrés divers, au Québec c'est pas franchement plus honteux que chez les voisins directs ou la France, sauf qu'ils ont le courage de remuer la merde publiquement (où est donc le politiquement correct là-dedans ?). Et là encore, cet argument tournerait à l'avantage du Québec, car la France est autrement plus corrompue, c'est juste que vous le voyez moins car l'impunité y est presque totale. Suffit de voir le casier judiciaire des types qu'on élit !!! 9) La longueur de l'hiver Si vous ne saviez pas ça avant de venir..... il y a un problème. La technique, c'est de jouer avec, de s'occuper. Il y a plein de choses à faire en hiver et le Québec y est sublime... sans oublier qu'il n'y a AUCUN moustique en hiver ! 10) Le prix des fruits et légumes Je sais pas pourquoi, mais la première idée que j'ai eu en tête, c'est que vous faites probablement vos courses ici comme vous le faisiez en France ! Je sais, au début je le faisais comme ça, je prenais les aliments que je connaissais, avec notamment vin et fromage... j'ai vite arrêté. Quand on adopte les produits populaires, ça revient pas cher et on fait de très bonnes choses. Faut s'avoir s'ADAPTER, qualité essentielle pour réussir son immigration et son intégration. 11) Les autres points plus superficiels En fait tous les points que vous avez mentionnés me semblent superficiels et lorsqu'ils ne le sont pas (fiscalité), ils tournent en fait à l'avantage du Québec si on est rationnel et objectif. Conclusion : «à l'heure actuelle, c'est cet état d'esprit négatif qui l'emporte» Et voilà le problème, ce n'est ni le Québec, ni son hiver, ni le prix des légumes, c'est votre état d'esprit. Si vous le ramenez en France, ça changera rien à vos problèmes... Pour ma part j'ai l'impression d'avoir lu le témoignage de la Française-type : arrogante, donneuse de leçon, insatisfaite, râleuse. Vous semblez être la principale responsable de l'échec de votre intégration au Québec, parce que les points que vous avancez sont risibles, sauf l'hiver (mais c'est un point que je ne comprendrai jamais chez ceux qui l'avancent parce que mon pays C'EST l'hiver et tout le monde le sait).
  11. Effectivement, plutôt sympa ! Je tenterai une fois, pour voir. @Jusqu_ici_tout_va_bien Avec Transferwise, tu mets le transfert "en route" à un taux du marché du moment, celui reste "affiché" pendant que tes fonds vont de ta banque à la leur... et pendant ce temps le marché fluctue et tu peux indiquer une sorte de "tolérance" à la fluctuation : par exemple si au moment où Transferwise est prêt à t'envoyer les fonds le taux a baissé de 1%, tu pourrais définir que ça bloque le transfert (en attendant que ça remonte).
  12. Vous le dites d'expérience ? De quel ordre est la différence du taux de change ? Parce que ça peut simplement être 1,32 au lieu de 1,35... mais 0,03 de différence, pour un montant important, c'est très loin d'être négligeable (et c'est à peu près la différence qu'on aura avec un virement international).
  13. Up. Une nouvelle solution : Transferwise ! Ils supportent le $CA depuis quelques mois. Du point de vue de l'utilisateur, ça fonctionnerait comme RationalFX : t'envoies tes €, ils t'envoient des $CA. À la grande différence des banques et des experts en Forex, on a le vrai taux de change du marché ! Et ça, ça veut dire de belles économies en perspectives. En réalité, t'envoies des euros, tu veux des dollars canadiens et, en gros, y'a un type qui, lui, veut l'inverse... on ne fait que s'échanger automatiquement nos devises via le système. Les frais sont d'environ 0,05%. Dit comme ça, évidemment, quand on s'envoie quelques milliers d'euros, ça peut faire peur face aux 50 ou 60€ de frais de la banque. Mais eux vont vous appliquer un taux moins intéressant qui coûtera finalement beaucoup plus que ce frais "variable". Donc Transferwise, (mais il y a aussi CurrencyFaire que je n'ai pas utilisé), c'est simple (suffit d'envoyer deux pièces d'identité), rapide (quelques jours de plus qu'un transfert direct depuis la banque), ça permet de se protéger, un peu, des fluctuations du marché, mais, surtout, c'est beaucoup plus intéressant que la banque et autres alternatives.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines