Aller au contenu

Baguette

Habitués
  • Compteur de contenus

    585
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Baguette

  • Rang
    Incurable

Informations du profil

  • Genre
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 5 ans
  • Profession
    Fonctionnaire
  • Pays d'origine
    Iran
  • Pays de résidence
    Toronto

Pour me contacter

  • Site web
    http://
  • ICQ
    0
  1. Complètement faux. Il y a même une taxe spéciale et très coûteuse (37%) applicable sur le gain en capital pour les non-résidents. http://www.cra-arc.g...s/nnrs-fra.html Justement, relisez attentivement votre lien car votre interprétation est erronée. La taxe de 37% est une gracieuceté du gouvernement québécois. Chose certaine, le fait d'être propriétaire d'un immeuble locatif comme le souhaite l'initiatrice du fil n'aide en rien l'obtention de la résidence permanente. "Vous êtes non-résident aux fins de l'impôt si vous êtes dans l'une des situations suivantes : vous vivez dans un autre pays de façon régulière, normale ou habituelle, et vous n'y êtes pas considéré comme résident du Canada; vous n'avez pas de liens de résidence au Canada..." Le passage est extrait du meme lien. J'ai parle de la "residence aux fins de l'impot" (autrement dit au niveau fiscal). En plus, il semble que vous n'ayez pas mis le temps necessaire pour lire ce qui se considere le "lien de residence". Ensuite, je parle du Canada et pas du Quebec (encore au niveau fiscal). Et finalement, quel est le raport du "gain en capital" avec la question posee dans le sujet? Baguette, il ne faut tout simplement pas faire d'amalgame entre le sens de "résident réputé" au sens fiscal et "résident permanent". J'ai pris la peine de lire la définition du lien de résidence et il est dit qu'un domicile au Canada en est un. Avoir un domicile au Canada ne veut pas dire qu'on est nécessairement propriétaire de son domicile... Il y a bien des gens qui louent des maisons, des chalets, un pied-à-terre au Canada ou au Québec. La question du gain en capital est très importante à la revente du bien immobilier. Tout comme le citoyen canadien, le résident permanent jouit d'une exonération fiscale sur son gain en capital à la revente de sa résidence principale alors que joez devra payer une taxe de 37% si elle n'a pas obtenu son statut à la revente de l'immeuble. Si elle souhaite faire un investissement judicieux, elle devra considérer ce fait qui affecte le rendement de son investissement. Autre cas de figure: Joez peut très bien acheter un "bloc d'appartements" et continuer de vivre dans un logement qu'elle louera d'un autre propriétaire. Joez veut investir au Québec, elle devra donc faire des déclarations fiscales au fédéral et au provincial. Il me semble que mon ecrit et le lien qui le soutient sont assez clairs et comprehensibles a qui veut les comprendre. Bonne soiree.
  2. Complètement faux. Il y a même une taxe spéciale et très coûteuse (37%) applicable sur le gain en capital pour les non-résidents. http://www.cra-arc.g...s/nnrs-fra.html Justement, relisez attentivement votre lien car votre interprétation est erronée. La taxe de 37% est une gracieuceté du gouvernement québécois. Chose certaine, le fait d'être propriétaire d'un immeuble locatif comme le souhaite l'initiatrice du fil n'aide en rien l'obtention de la résidence permanente. "Vous êtes non-résident aux fins de l'impôt si vous êtes dans l'une des situations suivantes : vous vivez dans un autre pays de façon régulière, normale ou habituelle, et vous n'y êtes pas considéré comme résident du Canada; vous n'avez pas de liens de résidence au Canada..." Le passage est extrait du meme lien. J'ai parle de la "residence aux fins de l'impot" (autrement dit au niveau fiscal). En plus, il semble que vous n'ayez pas mis le temps necessaire pour lire ce qui se considere le "lien de residence". Ensuite, je parle du Canada et pas du Quebec (encore au niveau fiscal). Et finalement, quel est le raport du "gain en capital" avec la question posee dans le sujet?
  3. Complètement faux. Il y a même une taxe spéciale et très coûteuse (37%) applicable sur le gain en capital pour les non-résidents. http://www.cra-arc.gc.ca/tx/nnrsdnts/ndvdls/nnrs-fra.html
  4. Bonjour, L'acquisition d'un bien immobilier ne vous donnera pas le statut de résidente permanente.Il vous faut effectuer les démarches légales pour vous installer. De plus, votre mise de fonds me paraît faible pour l'achat d'un bloc à logements, je vous conseille la plus grande prudence dans ce domaine. Bonne réflexion. Pierre. Au niveau fiscal, l'investissemnt dans l'immobilier se considererait comme une preuve de residence. C'est- a-dire que vous seriez traitee, probablement, comme un canadien (en tenant compte de quelques autres facteurs). Si le cas se realisait, l'obtention d'un visa touristique serait facilitee de maniere significative. Mais pour avoir le staut de residente permanente comme vous l'entendez, il vaudrait mieux demander l'avis d'un specialiste en la matiere. Et finalement $100,000 est une belle somme d'argent, peu importe le salaire du Premier Ministre... L'economie de n'importe quelle province canadienne en aurait grandement besoin.
  5. Au fait, elle est de quel pourcentage la taxe provinciale en Ontario ? En Ontario depuis le 1er Juillet 2010, la taxe provinciale et la taxe fédérale ont été intégrées ensemble pour ne former qu'une seule et même taxe: la HST (Harmonized Sales tax), qui est de 13%. C'est vrai, l'administration de la TVH (HST en anglais) se fait par le gouvernement federal et cela sur la base de 13%. Mais la part de la province de ce poucentage est toujours 8% (quand ces 8% sont applicables).
  6. En Ontario comme au Quebec, on paie, aussi, 2 taxes sur l'achat de vetements (a part certains articles pour enfants) et le cout de la vie y est plus eleve. Montreal est certainement la moins chere des deux villes a ce niveau.
  7. Ce n'est pas le premier message dans le genre. Il y a des immigrants qui changent d'avis concernant leur point d'atterrissage avant de venir au Canada. Il y en a d'autres qui se déplacent entre provinces (et cela nest pas exclusivement propre au Quebec) après avoir passé quelque temps au Canada. Et chacun (d'eux) a ses propres raisons pour le faire. A mon humble avis, il serait plus judicieux si on se penchait davantage sur les motifs de ces déplacements que de blâmer, aisément, une décision individuelle dont les causes nous sont inconues. Mais évidemment il va sans dire que labus de la confiance, quon nous accorde, nest quà condamner.
  8. Apres tout c'est la democratie, et on fait comme les regles du jeu l'exigent. Les banlieusards ont massivement vote pour lui alors que les gens du centre ville et les arrondissements voisins avaient un autre choix. (au total 13 arrondissments contre et 31 pour le nouveau maire). Mais M. Ford, bien que peu "immigrant friendly", a peu de povoir, a lui seul, concernant les politiques d'immigration urbaine. Il doit, en plus, faire face a un conseil municipal pas facile a manier. Il aura egalement des relations pas tres amicales avec la province. Ce serait une exageration si on considerait cette election comme une honte. Tout au plus, ce serait un probleme a resoudre aux elections municipales de 2014.
  9. On ne peut pas voler un travail mais on peut tres bien le perdre. Surtout quand on commence a aimer l'ambiance des cafes.
  10. Bonjour, Moosejaw Et pour plus d'information cotacter Deb Thorn via: info@SouthCentralEnterprise.ca
  11. Bien qu'il y ait 36 facons d'apprendre l'anglais, voici un moyen simple de le faire. Vous devez choisir la version anglais-anglais de ce logiciel. N'oubliez pas que si vous habitez en Amerique du Nord, savoir l'anglais is a must. Bon courage. Mon lien
  12. C'est une sorte de sens d'humour. Et pourquoi pas!?
  13. Wow! Bonjour la moderation!!!
  14. Philippe arrive chez lui saoul comme un polonais... Il se faufile dans son lit près de sa femme et tombe ivre mort. Il se réveille aux Portes du Paradis devant St-Pierre qui lui dit : «Philippe , tu es mort dans ton sommeil.» Philippe complètement abasourdi lui répond : «Jsuis mort ? Jpeux pas être mort ! Jaime trop la vie ! Jveux retourner sur terre !» St-Pierre dit : «La seule manière que tu as dy retourner, cest sous la forme dune poule.» Philippe dit : «Du moment que cest dans une ferme près de ma maison, je suis daccord.» Aussitôt dit aussitôt fait, Philippe se retrouve couvert de plumes en grattant et en donnant des coups de bec dans le sol. Un coq sapproche de lui : «Alors cest toi la nouvelle poule ? Comment sest passée ta première journée ?» «Pas mal» dit Philippe la poule «mais jai un truc bizarre dans mon ventre comme si jallais exploser.» «Tu ovules» explique le coq «dis-moi pas que tas jamais pondu dufs ? Relax, laisse-toi aller, tout ça est normal.» Philippe écouta la suggestion du coq, et quelques moments inconfortables plus tard : voila un uf ! Philippe était plein démotions suite à sa première expérience de maternité. Il pondit bientôt un deuxième uf, il éprouvait une joie sensationnelle. Comme il se préparait à pondre encore un troisième uf, il a ressenti une grande claque derrière la tête, et entendit sa femme crier : «Réveille toi Philippe nom de dieu, tes en train de ch**r dans le lit !»
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles