Jump to content

Zhu

Habitués
  • Posts

    1,112
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Zhu

  • Birthday 03/21/1983

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    installé depuis + 1 an
  • Date d'arrivée
    21-02-2002
  • Profession
    Etudiante/ prof de francais
  • Préoccupation
    Répondre aux questions des futurs immigrants
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada (Résident Permanent)
  • City
    Ontario (Ottawa)

Contact Methods

  • Website URL
    http://zhu-canada.blogspot.com
  • ICQ
    0

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Zhu's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

6

Reputation

  1. Je n'apprécie pas non plus les fêtes patriotiques, que ce soit le 14 Juillet, le 1er Juillet, le 1er Octobre ou le 31 Février Et je ne vois pas ce que cela a à voir avec :
  2. Je confirme que Ottawa-Gatineau forme un ensemble assez bilingue. Ce qui a de très bons cotés (tu vas voir le choix de livres en francais à la biblio d'Ottawa ! ) et d'autres moins... si tu es unilingue, que ce soit dans une langue ou dans l'autre, le marché du travail se réduit pas mal ! Enfin il faut dire que dans la région de la capitale nationale, le plus gros employeur est l'état fédéral, directement (fonctionnaires) ou indirectement (enseignement du francais/ anglais, consultants divers, traduction...). Même je ne connais pas trop Gatineau, je peux te dire qu'Ottawa est vraiment une ville sympa, que tu appréciera surement. Et pour plus d'infos sur Gatineau/ Hull, je demande aux collègues demain !
  3. Je l'avais fait en Chine, sans carton d'invitation... C'était un marché juste: moi, besoin de fromage, l'ambassadeur, besoin de voir des Occidentaux !
  4. Je ne suis pas la spécialiste, vivant à Ottawa... Mais quelques pistes: 1) Les transports en communs sont assez bons, Ottawa-Gatineau est bien desservi. Tu peux peut-être faire un tour sur le site de la STO (transport Outaouais) et OCtranspo (coté Ottawa) pour faire quelques simulations. Petit bémol, une de mes collègue bosse à Ottawa et vient de Buckingham, et ca a l'air d'être très mal desservi... 2) La plupart de mes collègues viennent de Hull, Gatineau, voire Aylmer. T'as bien deviné, Buckingham et Masson-Angers, c'est loin... Je ferai un petit sondage auprès des collègues pour toi lundi, si tu veux !
  5. Je trouve cet article très pertinent, et j'y reconnais pas mal de ma philosophie vis-à-vis de la politique linguistique du Québec. J'adhère complètement à : Si le père de la Loi 101, Camille Laurin, avait l?intention de couler les nouveaux arrivants dans le moule du «bon Québécois», le résultat est décevant. La génération 101 apprend le français, mais reste ouverte à la culture nord-américaine et attachée à sa langue maternelle et à ses valeurs. Ces jeunes et leurs parents acceptent, en général, le principe de prédominance du français au Québec. Il est temps que les Québécois, pour leur part, assument ce rôle de majorité établie et respectée, et non de minorité menacée. Le paradigme «blanc-catholique-français de souche» est dépassé. Un autre le remplace, multiracial, multireligieux et multilingue. L?heure est aussi venue de changer de méthode: moins de contrainte et plus d?incitation. Merci Nelju pour l'article... Je vais le faire lire à mes étudiants !
  6. Je te fais un copié collé de la réponse de Yottawa à quelqu'un qui avait à peu près les mêmes questions: Nous avons tous fait les démarches pour immigrer sur ce forum, donc en lisant quelques messages tu devrait pouvoir t'aiguiller un peu plus...
  7. Je connais vos arguments. Je les respecte. N'empêche que je bloque. J'ai beau adorer le francais (même mariée à un sino-anglo ), j'ai du mal avec la politique linguistique du Québec et les "interdictions et obligations" qu'elle comporte. Marre parfois d'ouvrir le journal et de voir le nombre d'article consacrés à "untel ministère ne respecte pas la loi 101", "X entreprise n'a pas fait l'affichage en francais", "oh scandale, la musique de fond des pubs à la TV est en anglais" et autres. Marre de voir les illogismes du blinguisme, comme mes étudiants qui parlent un francais excellent et qui se font rembarrer à l'exam de la fonciton publique avec une faute de subjonctif. Je préfère mille fois "faire la pub" du francais, donner envie aux gens de parler et de pratiquer cette langue superbe que de dire "c'est la loi", point barre. Et j'estime qu'on donne plus envie aux gens en promouvant la langue (et la culture qui va avec) qu'en mettant des frontières.
  8. Aussi beaucoup bougé avant le Canada: Chine, Hong Kong, Mexique, Guatemala, Belize, Salavador, Honduras, Costa Rica, Nicaragua, Panama, Equateur, Perou, Bolivie, Chili, Argentine, Brésil, Australie, Nouvelle Zélande... Trois ans sur la route, en gros. Oui, j'ai changé de passeport avant de faire la RP ! Ca aide, c'est sur... je suis forcément moins dépaysée au Canada qu'en Chine ! Mais ca a aussi un effet pervers: je m'attends forcément à être moins dépaysée au Canada qu'en Chine/ Bolivie etc. Alors que la culture canadienne est toute aussi différente...
  9. je suis d'accord avec toi mais pour cela va donc dire au 98% restant au Canada de faire de même et pas seulement à l,écrit wink.gif Lorsque le français sera sur le même pied d'égalité dans le reste du Canada, promis, on pourra en reparler.
  10. Il faut que je trouve un emploi et j aurais les papiers qu'il faut, tu pense que pour cet hivers c est possible?
  11. Autant je trouve que le bilinguisme est quelque chose de formidable, autant j'ai du mal avec l'idée "de bannir" l'anglais, de mettre le francais en gros et l'anglais en petit... Pour arrêter les disputes au sujet des langues officielles, peut-être faudrait-il mettre les deux langues sur un pied d'égalité ? C'est en tout cas mon point de vue extérieur.
  12. Parce que les réalités ne sont pas les mêmes! Normal que les anglophones soient moins attachés voire "accrochés" à leur langue: ils sont chez eux partout où ils vont, aux USA, au Canada, et même au Québec jusqu'à un certain point, ayant tout pour vivre uniquement en anglais ici aussi. Leur identité n'est pas du tout menacée! Les francophones eux, ne représentent que 2% de toute la population en Amérique du Nord. Je ne parle pas de "francophones" québébois, je parle d'une manière plus large... J'essayais juste d'apporter des éléments de réponse...
  13. Justement, on sait pas où ils se plantent ! Moi j'ai entendu des entrevues enregistrées de mes étudiants (obligatoire), et franchement, leur francais était impeccable. Une faute de subjonctif, t'as pas ton examen, ta carrière est bloquée... et retour à la case 0 dans des cours de langue. Franchement, c'est n'importe quoi ! En parallèle, un francophone (ou autre !) qui fait l'examen d'anglais de la fonction publique n'aura pas grand mal... C'est très injuste. Mes étudiants ont de plus en plus souvent l'impression que les exigences sont démesurées au niveau de la langue francaise. Que pour les francophones, du moment qu'on "baraguine la langue anglaise", ca suffit, mais qu'en francais faut subjonctif + concordance des temps + vocabulaire très élevé. Des fois, je demande à certains si ca les intéresserait d'aller bosser dans les bureaux régionaux au Québec ou au Nouveau Brunswick. Non. Car ils se sentent nuls en francais. Ils se sentent comme des locuteurs de "seconde zone" avec l'impression qu'on va leur tirer dessus si leur participe passé n'est pas accordé. Y'a peut-être quelque chose à creuser là-dedans : il faudrait démocratiser le francais. C'est vrai que, Francais ou Québécois, on y tient à notre langue... et on est peut-être parfois trop exigent envers les allophones. C'est comme moi en Chinois : au bout de 10 ans d'études, je ne suis pas bilingue, mais j'ai un niveau honorable ( ). Si je parle à des Chinois en mandarin, certains se foutent de ma gueule (souvent parce qu'il n'y a pas tant d'étrangers que ca qui parlent mandarin... certains n'ont pas l'habitude d'entendre parler leur langue par une Lao Wai !). Si je commence à écrire en chinois devant des occidentaux, je suis la 8e merveille du monde (j'adore ! ). Les francophones débatent beaucoup de leur langue... les anglophones la considèrent plus comme un moyen de communication, et basta. Les exigences ne sont alors pas les mêmes envers les locuteurs étrangers respectifs...
  14. Tu as une petite photo ICI Oui, elle a une date d'expiration: 5 ans, je crois. C'est une carte vraiment jolie ! Surtout quand on l'a attendue...
  15. J'ai vraiment l'impression que des fois, on tourne en rond ! La question du recul du Francais à Montréal (ou au Québec) est intéressante en elle-même. Mais encore faut-il qu'on puisse en discuter ! Or ici, c'est à peine le cas... Nelju ne fait que donner son point de vue, qui, à mon humble avis, est tout à fait recevable. Vous me direz, je ne suis pas au Québec. Je suis une de ces francaises "bizarre" qui est venue s'installer en Ontario, et franchement, je n'ai absolument pas envie de passer le pont et de venir vivre au Québec. Merci de me dire que:
×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement