Jump to content

Doux_novembre

Habitués
  • Posts

    3,541
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Doux_novembre

  • Birthday 09/25/1973

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    parrain
  • Profession
    Coordonnatrice
  • Pays d'origine
    Ensemble ici depuis le 21 septembre 2010
  • Pays de résidence
    Canada

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Recent Profile Visitors

12,010 profile views

Doux_novembre's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

133

Reputation

  1. Si le parrain ou la marraine doit absolument subvenir à ses besoins et à celui de son parrainé, le parrainé en soi n'a rien à prouver... il suit la vague... ! Pour ce qui est du CSQ et ou de l'engagement ben ces temps ci c'est pas la première personne dont j'entends qu'ils ont perdu le précieux papier Yaurait-il des gens qui dorment à l'ambassade ? probablement que oui ! Bonne chance pour la suite
  2. Je vous remercie tous pour vos mots d'encouragement et votre support. La vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille mais avec de la patience et de la persévérance on fini par y arriver. Oui il a reprit le travail depuis le mois de janvier 2006 mais il songe à faire un retour aux études pour améliorer ses conditions de vie mais aussi parce qu'il a du mal à faire le même travail qu'avant. Pour ce qui est du Québec, je pense sincèrement que ce n'est pas tant le Québec qui lui déplait maintenant mais la distance qui le sépare de ceux qu'il aime. Ça fait maintenant 3 ans qu'il n'a pas vu sa famille. On aimerait bien y aller l'automne prochain si c'est possible. 8 ans trop tard... celà veut dire pour moi que moi j'avais déjà un bon bout de vie de fait avant de le rencontrer alors que lui en était encore au stade de fonder une famille. Si on s'était rencontrer 8 ans auparavant, on aurait probablement pu fonder une famille ensemble et partager le lien mère/père/enfant,ce qui n'est pas le cas maintenant. Quoi qu'il en soit, avec des SI on va pas à Paris donc la vie est ainsi et on doit l'accepter ! Sur ce bonne chance à tous les couples qui auront tôt ou tard à traverser des périodes extrêmement belles, d'autres difficiles et d'autres... tout simplement "normales"
  3. [attachmentid=704]Il est environ 13 h, une journée magnifique, le plus beau dimanche de Pâques de toute ma vie, même si pour lui Pâques ne veut rien dire, il sera pour ce jour mon lapin Ma mère guette la porte qui s'ouvre et se referme afin d'appercevoir son joli minois, son chum me suis avec sa ciné caméra afin d'immortaliser ce moment si précieux et tant attendu pour moi, son entrée au Canada, la fin de l'attente, 16 long mois à espérer ce jour... enfin il est arrivé ! Voilà, c'est ici que commence cette aventure. En fait, elle a commencé bien avant mais la VRAIE vie à commencer cette journée, ce 20 avril 2003. Nous avons flotté sur un nuage pendant de longues semaines avant de redescendre pour affronter la réalité, la routine, la vie quoi ! L'adaptation c'est bien passé pour les premiers mois, le pire était à venir pour lui et pour toute la famille aussi. Il a trouvé très difficile certains moments mais je suis toujours resté prête à cette éventualité et je l'ai soutenu. Il a vite trouvé un travail, d'ailleurs, nous travaillions ensemble la première année. Le malheur a frappé en 2004, il a eu un accident de travail et c'est à ce moment que les pires moments ont commencés. Deux personnes de cultures différentes c'est déjà pas trop évident, toute sorte de différences viennent nous compliquer la vie mais aussi nous montrer à quel point l'amour est vrai... ou faux. Pour notre cas, l'année qui a suivi l'accident nous a fait vivre toute sorte d'émotions. Moi j'avais entrepris à la fin de 2004 un retour aux études car j'avais perdu mon travail. Lui a du arrêter de travailler dans l'attente d'une opération suite à son accident. Les enfants ont aussi eu leur part de bons et de mauvais jours ! Malgré tout, nous avons vécu de bons moments, des moments tendres, forts, difficiles, exaltants, creux, très hauts... en montagnes russes, mais la situations s'y pretait. Début de l'année 2005, nous sommes très essouflés mais on continue. Notre amour nous donne la force de continuer malgré les obstacles que la vie nous apporte. Nous savons que l'avenir est incertain mais nous avons confiance, en notre amour, à nos capacités. Il n'a pas vu sa famille depuis maintenant presque 2 ans, il s'ennuie beaucoup malgré la visite de sa mère à l'été 2004, il a besoin de voir ses frères, son père etc... Je le comprends, je ne pourrais jamais passer 2 ans sans ma famille, je deviendrais folle ! Nous prenons les jours un à la fois, il ne travaillait plus depuis déjà 1 année et son opération est prévue à l'été 2005. Je suis enfin en vacances à l'été, un break des études et je peux mieux m'occuper de la famille et de mon mari. Je décide de prendre 1 semaine pour moi et 2 avec la famille. La dernière semaine coincidera avec mon voyage à l'extérieur de la ville et je serai de retour pour l'opération. Le jour de mon retour, je reçois un coup de masse sur la tête... Il va me quitter, il ne peut pas supporter la vie au Québec, la culture québécoise, notre mode de vie. Je suis aterrée. Je suis restée à ses côtés des heures, à le regarder dormir, à attendre son réveil... en sachant que malgré tout ça, il quittera la maison quand il sera rétablit. Je me suis transformée en infirmière pour lui, pour qu'il se sente bien... mais en vain, nous étions arrivé au point de non retour, il fallait mettre fin à cette belle histoire qu'on avait laissé se détériorer sans rien faire.... enfin, pour ma part j'avais à mon sens tout tenté. Finalement, ce 1er octobre 2005, je l'ai aidé à emménager dans son nouvel appartement. J'avais le coeur brisé mais je me disais, c'est la dernère chose que je fais pour lui et je l'ai fais avec coeur. Je vous ai passé beaucoup de détail mais nous avons quand même été très heureux ensemble. Nous avons traversé des épreuves certes mais les beaux jours ont aussi été nombreux. Nous sommes fait l'un pour l'autre mais nous nous sommes rencontrés 8 ans trop tard. C'est pas facile de recomposer une famille en y ajoutant non seulement un nouveau conjoint mais une nouvelle culture, une nouvelle religion, des nouvelles convictions !... la facilité d'adaptation n'est pas donné à tout le monde ! Maintenant, nous sommes en avril 2006, nous avons repris notre vie amoureuse depuis la fin de novembre 2005 mais chacun chez soi. Pour le moment, c'est ce que nous avons trouvé de mieux pour continuer de vivre notre histoire d'amour sans trop faire de vague dans la famille, à la maison. Je l'aime et je sais qu'il m'aime mais nous avons tout simplement fais les choses à l'envers... Nous nous fréquentons après le mariage alors que nous aurions du le faire... en novembre 2001 lors de notre première rencontre ! Voilà c'est notre histoire en abrégée je re regrette rien, je ne suis pas amère je me dis que c'est une étape de ma vie. Hier ne m'appartient plus, aujourd'hui je le vie pleinement et demain n'est pas entre mes mains. Valérie
  4. Je te dirais bien honnêtement que tout dépend de tes revenus, versus tes dépenses ! Si tu économises pas mal, que tu fais attention à tes dépenses que tu n'as pas 4 enfants à nourrir et que tu trouves un boulot qui paie bien, tu devrais pouvoir visiter ton pays une fois par année ! Bonne chance
  5. D'où il vient rimas elles se marient très jeunes avec la bénédiction des parents ! Ici au Québec, si tes parents ou tuteurs signent le bout de papier, tout est ok tu peux te marier à 16 si ça te chante ! Au pire... Las Vegas c'est pas mal aussi
  6. Je ne sais pas si leur façon de fonctionner est toujours la même mais tout dépend de la ville que tu habites. Pour ma part, je suis venue au Maroc avec un certificat de célibat de l'état civil 60 $. Ensuite, je suis allé me procurer la capacité de mariage à l'ambassade du Canada à Rabat 50 $. Dans la ville ou je me suis mariée, on demandait également que tous les papiers en provenance du Québec soient légalisés par le Consul. Donc, nous revoilà encore sur la route de Rabat faire légaliser mon certificat de naissance, attestation de célibat ainsi que mon attestation de bonne conduite. Si j'avais eu un certificat de bathème, on m'aurait également demandé de le faire légalisé. Encore une fois, 50 $ à l'ambassade ! Va à la cour de ta ville, demandes-leur ce dont tu as besoin pour épouser une québécoise. Demande également aux affaires étrangères si tu dois légaliser les papiers du Québec que ta femme va apporter, question de ne pas avoir de surprises et de devoir retourner à Rabat. Bonne chance
  7. Ta question tombe presque pile poil avec la fin de mon engagement de parrainage qu prendra fin ce jeudi 20 avril 2006. J'en aurais pas mal à raconter mais étant donné que j'avais décidé déjà d'en faire un post, je vais m'abstenir d'en dire trop maintenant. La seule chose que je peux te dire c'est que comme TOUS les couples, de n'importe laquelle des culture, le temps fait son oeuvre et la routine fini par s'installer en repoussant un petit brin la passion folle du début, sans toutefois faire disparaître le grand amour... s'il y a eu bien entendu ! Regarde les fils de discussion dans les prochains jours, tu auras une histoire qui durent depuis 5 ans en juin et 3 ans de vie au Québec ! Valérie
  8. Je trouve étonnant que tu ne puisses trouver un appart parce que tu n'as pas de travail... ça me choque même car dans notre société il y a aussi des gens qui n'ont pas de travail et il n'habite pas tous dans les parcs Je pense que le facteur " nouvel arrivant" doit probablement jouer un rôle là dedans... je sais pas trop. Enfin, les quoi... 200 000 assistés sociaux du Québec sont logés non ! pourquoi pas un immigrant qui va très probablement dénicher un boulot dans les prochaines semaines ! N'abandonnes pas, tu finiras par trouver une personne qui comprendra ta situation et qui va t'accepter sans boulot. Au fait, c'est légal de refuser une personne sans travail ? j'en doute fort...
  9. Tout d'abord, un test en français avec des instructions en anglais... c'est douteux Les résultats sont tout aussi douteux à mon avis car j'y ai même remarqué certaines fautes d'orthographe !
  10. Il y a un certain temps, il y avait eu une histoire semblable d'une personne sur le forum dont je ne me rapelle plus le nom mais bref, son copain était tunisien, il était venu dans un échange étudiant et n'était jamais retourné chez lui. Il a épousé une québécoise et entammé les procédures de parrainage. Il a frappé un mur car il n'a pas pu rester ici pendant le traitement de la demande. Il a parcontre pu revenir à la fin de la procédures sans grands problèmes ! Voilà Bonne chance à ton ami !
  11. Ha les chats ! Ne t'inquiètes pas pour ton minou ! il va vite comprendre ce qu'il peut supporter ! Pour ma part, j'ai un chat qui passe son temps entre le bol de bouffe, le sous-sol et la porte de sortie ! Quand il fait -20 elle demande la porte, je l'ouvre et elle fait un grimace en rebroussant chemin vers la litière ! Voilà, les chats sentent assez rapidement si ils peuvent supporter la température, ton chat s'habituera aussi
  12. Chère Marie-Claire, Je vous souhaite à toi et ta belle famille de vous réaliser pleinement dans ce beau nouveau projet ! Je suis certaine que vous bougez pour le mieux... quand je vois les gens extraordinaires qui vous attendent au Yukon.. je ne peux que vous dire Go lancez-vous Ha oui... magasines-toi de bonnes mitaines et des toiles opaques car à ce qu'il paraît il fait soleil longtemps là bas Bonne continuation et... on reste en contact... au cas ou tu passerais à Sherbrooke Valérie
  13. Si c'est un billet de 100 $ je passerais probablement par western union mais si c'est plutôt un billet de 20 $ moi je l'enverrais dans une carte ! La France c'est pas l'Afrique... on se fait probablement pas piquer tout ce qui vient du Canada ! Bonne chance
  14. SoniaB a écrit: Le nom du mariage ? comprends pas là ! on change pas notre nom en se mariant depuis des années... même au maghreb... t'as changé ton nom toi ? genre Sonia pour Sahra ? Éclairez ma lanterne !
  15. C'est qui "ons" ? Je pense que dans la demande il y a une phrase qui dit qu'il n'aura peut-être pas à passer une entrevue. Tu parles de ça quand tu dis "on" ? Celà m'étonnerais énormément qu'une entrevue ne soit pas nécessaire. Je peux compter sur mes 5 doigts les personnes que je connais qui n'ont pas eu à passer par l'entrevue. Quoi qu'il en soit, bonne chance pour la suite !
×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement