Jump to content

saabe

Habitués
  • Posts

    262
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by saabe

  1. Je n'idéalise pas le système américain. Mais je ne supporte pas la propagande antiaméricaine qu'on entends tout le temps en europe, ayant eu la chance de connaître plusieurs pays et leur système de première main. S'il y'avait un pays que j'idéalisais trop, c'était le Canada, l'amérique sympathique, ce pays des merveilles tant admiré par les européens, que je prenais pour le système idéal avec les avantages de l'europe (côté droits, services et safety net) et les avantages des états-unis (côté jobs et business).
  2. Faut voir les conditions de son assurance, etc....même en Europe quand j'avais une assurance privée pour éviter les longs délais (et payée à 50% par ma compagnie), il y'avait plusieurs types d'assurances, frais-partagés ou pas, traitements non-vitaux inclus ou pas, ambulance incluse ou pas, etc....et pour les personnes d'un certain profile on leur demandait de fournir des analyses, radiographies, etc...dans mon cas comme j'étais de sexe masculin, jeune et d'un niveau socio-économique "safe", on me demandait juste une déclaration sur l'honneur.
  3. Les intinérants sont éligibles à Medicaid (assurance publique pour les démunis), même sans adresse fixe. Sinon, même les immigrants clandestins sont pris en charge aux urgences.
  4. Le problème c'est qu'on te le considère "urgent". On lit souvent içi des français qui vont s'opérer en france des genous, du dos ou de la hanche car au Canada on leur a donné un rendez-vous dans 2-3 ans, car....ce n'est pas une question de vie ou de mort. On peut survivre avec des douleurs, même atroces. Faut juste se gonfler d'opoides en attendant. Et en parlant de questions de vie ou de mort, voici le témoignage d'une canadienne qui a pu sauver sa vie en traversant la frontière (je suppose qu'elle avait les moyens, sinon)---> Surgery wait times in Canada prompt patients to leave country | CTV News
  5. Si c'est une grosse compagnie d'assurance de premiere ligue, le livret qu'on te donne avec la liste des médecins et des centres hospitaliers est souvent aussi gros que le petit robert. C'est souvent les médecins qui refusent telle ou telle compagnie à cause de mauvaises expériences.
  6. Bon, il y'a une différence entre un système public et un système public. Le système public canadien est loin d´être au niveau de ce qu'on peut trouver en France, en Allemagne ou en Espagne (pour moi personnellement, le meilleur). Mais même dans ces systèmes publics exemplaires, il y'a des délais, et souvent on te met des obstacles pour profiter de services coûteux. Dans le cas du Canada, c'est directement caca. On ne peut même pas te garantir un médecin de famille. Ne parlons même pas de chirurgies. Tu parles de distinctions sociales. Tu sais qu'en Europe le système privé existe. Et si ça existe c'est parce qu’il y'a de la demande. Et s'il y'a de la demande c'est parce que le système public n'est pas parfait. Moi-même j'ai eu à payer une assurance privée car pour voir un ophtalmologue il fallait 3 mois, et pour une chirurgie on m'a dit 2 ans. (Dans le privé 3 mois). Je ne me considère pas riche, mais pense à celui qui touche le SMIC. Il n'aura d'autre choix que d'attendre. Donc système égalitaire, laisse-moi en douter. Ceux qui ont les moyens profite directement du privé. Et ils payent 2 fois, le public à travers leurs impôts, et le privé de leurs poches. Et en ce qui concerne les états-unis, je te le dis et je te le répète,....les pauvres sont déjà couverts par medicaid. Ceux qui payent des centaines ou des milliers de dollars pour une assurance (ou qui directement choisissent de ne rien payer car jeunes et sain ou je m'en foutistes), sont souvent des travailleurs autonomes, qui ne sont ni pauvres, ni salariés, ni pensionnaires, ni vétérans, et donc doivent payer leur propre assurance. Si d'un coup ils ont un cancer et aucune compagnie privée ne veut les assurer (tous les assureurs ont droit à refuser des cas préexistants),...ils ont toujours le choix de Obamacare, qui est public. Moi personnellement je préfère un système d'assurances, avec la possibilité de choisir son médecin librement et n'importe où,...que mourir en attendant qu'on m'opère. Tu ne peux pas imaginer la quantité de Canadiens (ceux qui peuvent se le permettre) qui vont aux états-unis pour s'opérer car chez eux on les condamne à la mort tellement les délais sont longs. Chaqu’un son choix.
  7. Il y'a des lois qui protègent les patients contre les abus des assureurs. Ils ne peuvent pas arrêter de te couvrir comme ça, comme si rien et te laisser mourir Sinon aux états-unis il y'a aussi medicare et medicaid (pour les retraités et les familles en difficulté), en plus de obamacare (assurance publique non obligatoire), les hopitaux et cliniques militaires pour les vétérans, etc...ce n'est pas la jungle comme on nous le fait croire. Par contre c'est vrai que l'assurance de l'employeur diffère d'une entreprise à une autre, d'un employé à un autre. C'est pourquoi aux états-unis, on négocie l'assurance en plus du salaire et les vacances quand on se fait embaucher.
  8. Entre climat, salaires plus élevés, maisons et coût de vie moins chères (ça dépends de l´état et la ville) et moins d´impôts et taxes, j´aurais fait le même choix si j´avais la possibilité. Même l´avantage des soins de santé publics ne fait plus la différence, vus les longs délais et la pénurie de professionnels de santé au Canada.
  9. Ça pourrait expliquer la montée vertigineuse des loyers dans les grandes villes, mais le déséquilibre a commencé bien avant l'avalanche migratoire de Trudeau. Il y'a d'autres facteurs dans tous cela. J'ai parfois l'impression que le gouvernement fédéral fait tout son possible pour perpetuer la bulle immobilière, ou au moins éviter une explosion brusque et soudaine. 20% du PIB généré par l'immobilier ça me rappelle l'Espagne pre-2008, c'est une zone de danger.
  10. Les poulets rotis à 10 dollars+taxes chez Maxi? C'est des petits poulets de 800-900 grammes.
  11. Oui désolé. 15 dollars un poulet entier de 2kgs à peu près. C'est de la folie.
  12. J'ai parlé de Burlington, VT et Plattsburgh, NY car beaucoup de québécois de Montérégie sud profitent de leurs virées américaines pour remplir leur coffre d'aliments (et de passage faire le plein d'essence). Car plus de choix et beaucoup moins cher. Tu as dit c'est parce que les employés ne sont pas aussi bien payés qu’ici. Donc j'ai cherché des offres d'emploi à Walmart dans ces 2 régions, et c'est faux. Les salaires de base c'est à partir de 17 dollars américains l'heure travaillée. C'est bien supérieur aux salaires touchés de l'autre côté de la frontière. Donc l'excuse du salaire minimum est fausse. Après tu es passé à la Géorgie à parler de la différence entre quartier riches et quartiers pauvres, comme si les habitants de Montréal Nord (habité par haïtiens et autres minorités visibles) étaient aussi bien lotis que les Habitants de Westmount (habité majoritairement par des blancs). Bien sûr qu'une maison dans un quartier riche va te couter au moins 4-5 fois plus qu'une maison dans un quartier pauvre. Que ça soit en Géorgie, à Montréal ou à paris. Bien sûr que tu trouveras plus de commerces et de plus services, dans un beau quartier que dans le ghetto (en France qu'est-ce que tu trouves dans les banlieues pauvres à part pharmacies, tabac-loto et kebabs ?). Mais ce n'est pas ça notre sujet principal. La question est pourquoi le logement au Canada est beaucoup plus cher qu'aux Etats-Unis, alors que les salaires sont 30% supérieurs de l'autre côté de la frontière ? Les chiffres ne mentent pas :
  13. Et c'est quoi le problème si AT&T prends le marché à Roger&Bell? À ce que je sache les États-Unis est un pays ami, allié et partenaire vital du Canada. Ce n'est pas comme si c'était la Russie ou la Chine. Et déjà ça serait difficile que AT&T prenne le marché à Roger&Bell, car il leur faudrait construire leur propre infrastructure, et ce n'est pas quelque chose de faisable en quelques années. En plus Roger&Bell ont déjà une position dominante. Leur part du gâteau se réduirait mais ils ne disparaitront jamais. Le gagnant de cette nouvelle concurrence sera le consommateur canadien. Vous devez prendre quelques leçons de l'union européenne. La chute du protectionnisme en Europe a été très bénéfique pour les citoyens. Plus de choix, plus de biens, chute de prix avec la disparition des monopoles nationaux, et création de jobs avec l'entrée de nouvelles compagnies dans ces marchés.
  14. Oublie les USA. En europe on a pas de Supply Management non plus. On paye pas 5 dollars pour un litre de lait, ....Jimmy: ouais mais, c'est surement de la Marde Européenne. Au Canada, on protège pas le petit peuple mais Bell et Rogers, les cartels des oeufs et du lait, et la famille Irving entre autres,....Jimmy: Ouais mais ce sont nos forts, on protège nos forts! Bref.
  15. Ils ne vont pas importer des légumes frais de l'indonésie quand même, c'est une île. C'est pas comme la France avec l'Espagne. Protéger la production des bananes c'est stupide. Mais dans n'importe quel pays t'as des politiciens à la solde d'un groupe d'intérêts. Mais les australiens pourraient vivre sans bananes, et moi aussi je pourrais vivre sans pommes. Mais personne ne pourrait vivre sans pain, lait, oeufs et viande. Conclusion pour ne pas danser autour d'un poteau. Je suis pour subventionner et aider les producteurs locaux des aliments basiques et essentiels (Céréales, Lait, Œufs et Viande), car c'est important pour un pays d'avoir de l'autosuffisance alimentaire en cas de guerres ou troubles de marchés internationaux. Mais indirectemment, à travers les impots, les taxes e les revenus de l'état. Car les plus pauvres ne s'en rendront même pas compte. Seulement les aliments de base, pas la banane et l'avocat. Je suis par contre, CONTRE, la fixation des prix, le controle de l'offre, la régulation de la concurence, et les lois favorisant monopoles et ogilopoles. Car en fin de compte c'est le citoyen lambda qui en souffre, comme le Canadien lambda qui injustement paye plus , pour ses aliments, pour son transport, pour son compte bancaire et pour ses forfaits telephoniques.
  16. Soyons sérieux. Les terres à Hawaï sont trop précieuses et trop limités pour y faire des bananes. Hawaï gagne beaucoup d'argent avec le tourisme, elle n'a pas besoin de devenir une île-bananière pour survivre. Maintenant les bananes. Le problème du Canada ce n’est pas le prix des pommes, des cerises ou des bananes. Car toi et moi on peut vivre sans. Le problème c'est le prix du lait, du pain, des œufs et du poulet. Aliments très basiques dans toutes les cultures et qui souffrent du supply management au Canada. Non, ce n’est pas normal que le kg du poulet entier coûte 15 dollars le kg. À Walmart de Plattsburgh à 30 kms de chez moi, c'est 2.5 dollars Américain le kg. Je profite toujours pour ramener avec moi un plateau de 6 livres de poitrines pour 15 dollars (pour respecter la limite de 20 dollars). Si les pauvres doivent consacrer 2 heures de travail pour acheter un poulet (la viande des pauvres, la moins chère dans tous les pays du monde), qu'est qu'il leur reste? Ils obtiendraient leurs protéines d’où ? Roadkills? Le braconnage ? Tu trouves ça éthique ? Tout ça pour protéger les 10 ou 20.000 fermiers de la concurrence ? Revenons aux bananes. En Espagne, toutes le bananes sont importées de Costa Rica, Colombie, Equateur, et similaires. Très bon marché, parfois des promotions à Carrefour et Lidl pour 69 centimes le kg. L'Espagne pourrait quand même produire des bananes, mais elle ne le fait pas. Ce n’est pas rentable. Ce qu'on cultive c'est le Platano, car en Espagne il y'a une différence entre Banana et Platano. Le platano c'est des petites bananes jaunes-oranges avec des taches noires. C'est cher, ça coûte de moyenne 3 euros le kg. C'est beaucoup plus sucré, plus délicieux et plus parfumé que la banane sudaméricaine. Et c'est une dénomination d'origine protégée, Platano Canario. Donc au lieu de faire la concurrence avec des pays pluvieux et au climat plus favorable comme la Colombie, où la banane pousse sur les toits, les fermiers espagnols se concentrent sur une variété à très forte valeur ajoutée.
  17. Les fermes ancestrales traditionnelles sont rarement rentables sauf quand elles sont hyper-modernisés, hyper-automatisées, ou offrant un produit à haute valeure ajoutée. C'est le cas de la hollande avec ses fermes ultra-modernes qui arrivent à produire des légumes à moindre coût que l'Espagne ou l'Italie malgré l'inconvénient du climat, la pénurie des terres et le coût de la main d'oeuvre elevé. Ou Israel qui mise sur l'agriculture à forte valeure ajoutée pour l'export, et l'efficacité-productivité pour le marché local (pas de choix, c'est un desert). Maintenant que faire avec les fermes inefficaces de papi et mami. 1-L'europe, qui n'est pas un exemple de libéralisme économique, a choisi comme les états-unis d'ailleurs, de subventionner les fermes qui produisent les aliments de base (céréales, produits laitiers, viandes), car on ne veut pas dépendre des marchés internationaux pour nourir sa population. Le reste, c'est libre. 2-Le Canada par contre, et curieusement, a choisi le modèle soviétique du Supply Management. La seule différence c'est qu'au lieu de l'état, c'est des cartels qui fixent les quantités à produire et les prix. Les deux ont le même but, garantir une capacité d'autosuffisance alimentaire en donnant un coup de pouce aux fermiers. Sauf que le model européen est progressif (payé par les impôts), alors qu'au Canada, un pays déjà sur-taxé, c'est le consommateur final qui subventionne directemment le fermier. Ce n'est pas juste. ----------- L'autre effet indésirable du Supply Management, c'est l'inefficacité structurelle. Les anciens pays socialistes pourraient donner quelques leçons aux Canadiens. Je ne trouve pas normal, que la hollande ou l'Allemagne, 2 micro-états en comparaison avec le Canada, exportent plus d'aliments que le Canada. Ou peut-être c'est normal. Pas besoin d'innover quand on n’a pas de concurrence et on peut se permettre vendre du poulet à 15 dollars le kilo et le pain à 3 dollars la baguette, au petit peuple. Je te recommande aussi de lire sur le cas de l'Australie, qui avait aussi un système de supply management jusqu'à l'an 2000 avant de libéraliser le marché. Le résultat, non seulement les prix des aliments ont baissé au grand bonheur des australiens, mais l’Australie est devenue une nette exportatrice d'aliments. Oui, beaucoup de fermiers n'ont pas pu survivre, malgré l'aide de l'état pour moderniser et augmenter la productivité de leurs fermes, ...mais, ces derniers ont laissé le terrain à d'autres fermiers plus qualifiés et mieux équipés pour l'époque moderne. Les fermes inefficaces n'ont pas étés englouties par la nature , elles ont juste changé de main et sont devenues efficaces.
  18. J'ai checké par curiosité les offres de 'petits boulots' chez Walmart de Burlington, VT et Plattsburgh, NY (Villes les plus proches de Montréal), et c´est à partir de 17 dollars/h pour des postes genre Stocking & Unloading et Checkout Associate. 17 Dollars US c'est 23 dollars CAD, et on parle de gros villages américains éloignés de la civilisation. C'est même légèrement supérieur aux salaires à la big city de Montréal où le loyer est à 2.000 dollars par mois de moyenne. En Norvège, Danemark, Suède ou la Suisse, il n y'a même pas de salaire minimum. Ça ne veut pas dire que dans leurs supermarchés ils ont des esclaves enchainés qui travaillent gratuitement. La même chose aux états-unis, à part les serveurs qui touchent des tips, très peu de travailleurs sont payés à 7.25$/h. Le reste c'est de la démagogie made in Canada (grandes distances, salaire minimum, marché local réduit, se protéger du géant américain, qualité et standards supposément supérieurs au reste du monde). La raison derrière les prix astronomiques des aliments de base au Canada c’est le Supply Management. C’est une façon de subventionner les fermiers, mais très regressive et injuste, car c’est les pauvres qui en souffrent le plus. C'est un concept soviétique qui ne devrait pas exister dans un pays moderne comme le Canada. Et ce n'est pas seulement les consommateurs qui payent le prix fort, mais aussi l'économie. Imaginez les opportunités d'exportation et modernisation perdus à cause des intérêts personnels d'une petite mafia. Le Canada, pays très vaste, bien arrosé et sous-peuplé pourrait potentiellement alimenter le monde entier. En ce moment-là elle n'est même pas entre le top 10, même la petite Hollande fait mieux.
  19. Parce que à Idaho pour 100.000 dollars je me paye une Mc Mansion et je nourris ma famille à moitié de ce que me couterait à l'autre côté de la frontière. Le problème c pas toucher moins, si le coût de vie est proportionnel à tes revenus. Le problème c'est vivre à Vancouver avec le salaire d'Idaho. Alors que tu n'as qu'à traverser la frontière (en supposant que tu vis à Vancouver) vers Washington et gagner 2 fois plus pour 2 fois moins cher.
  20. G dit du deep south, pas des états-unis. C'est là oú vont les familles de la région qui n'ont pas les moyens ou le temps pour passer des vacances en Floride. PS: je crois que tu parles de NO et East-Texas. Les plages à Mississipi et Alabama ne sont pas mal, pas la Floride mais assez acceptables (propres et sableuses)
  21. Au mississipi il fait beau, pour 150.000 dollars tu te pays une mc mansion et t'as les meilleures plages du deep south. Pas de problème de toucher moins si la vie est moins chère et le climat est agréable. Maintenant, pense au gars qui vit à Toronto avec un salaire du mississipi.
  22. Tu vas comparer Loblaw (28 %), Sobeys (20 %), Metro (11 %), Costco (9 %) et Walmart (8 %) à Sami Fruits, Adonis et Kim Phat. Libre à toi. Et même si j'ouvre mon entreprise pour importer du vin et du fromage européen,.....je pourrais pas vendre le gouda ou l'emmental à 9 dollars le kilo et le vin de table à 3 dollars la bouteille, car............c'est le monopole de la coopérative laitière et la SAQ et on rigole pas avec ça. On punit bien à base de taxes, impôts et droits de douane.
  23. Tu peux faire le tour du poteau. Mais sans RP ou permis de travail,.....tu ne pourras même pas ouvrir un compte bancaire. Je ne vois pas l'interêt.
  24. Autre conséquence des monopoles au Canada, c'est l´appauvrissement du pays. Quand on a pignon sur rue et on n'est pas inquiété par la concurrence, pas besoin d'innover. Conéquence: La majorité des provinces canadiennes sont au niveau du Mississipi et si un jour on libéralise le marché du travail entre le Canada et les États-Unis, la moitié du pays se viderait.
  25. Rien à voir. C'est plutôt parce que le Canada est un pays de monopoles et oligopoles. Moins de choix, prix plus elevés. L'excuse des canadiens (même les citoyens lambda qui ont subi un lavage de cerveau depuis petits), c'est pour se protéger du "géant américan". La réalité, ce petit groupes de monopoles et oligopoles exercent un poids politique demesuré et sont de facto les decideurs politiques du pays,. T'as même des provinces comme le New Brunswick entièrement propriété d'une seule famille (Irving). Parfois même le gouvernmement crée des monopoles et gonfle les prix artificiellement (SAQ par exemple).
×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement