Jump to content

Nyna Mundele

Membres
  • Content Count

    9
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Nyna Mundele

  • Rank
    En herbe

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    installé
  • Pays d'origine
    Angola
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

740 profile views
  1. Bonjour à tous, Mon conjoint a pensé faire un tableau qui est la suite du message déjà deux ans au Québec. , ce tableau compare les éléments d'une bonne préparation ( résident permanent) versus une mauvaise préparation (résident temporaire (PVT) en 2008). Cette liste est subjective et ne correspond pas nécessairement à la réalité de chacun d'entre nous, sur le forum, mais j'espère qu'elle pourra vous aider PS: La liste n’est pas exhaustive, prochainement j'ajouterai d'autres point. Sylvain Mauvaise préparation PVT 2007 3 semaines de préparation. Mauvaise préparation : arrivée au Canada mal renseigné, mal préparé, pas d'emploi pendant 7 mois. Conséquences: déjà deux ans au Québec. Point positif : · Les démarches sont très simples, pour un pvt, deux semaines. · Une installation rapide grâce aux économies. · Le PVT ce vit plus facilement sans enfant. · Installation facile à Montréal; si vous avez des Connaissances pouvant vous aider à trouver un logement. · Votre diplôme ne vaut plus rien (ironie); · Ayez les montants demandés (min 2100 euros), car ils partent en deux mois. Point négatif : · Mal renseigné, ne connaissant pas la culture québécoise, comme beaucoup de nouveaux immigrants je me suis imaginé trouver un emploi directement. Première gifle · je ne connaissais pas la culture québécoise ( CE N’EST PAS LA France OU LA BELGIQUE) Deuxième gifle · je ne connaissais pas le marché de l’emploi. Troisième gifle :cry: · Pas d’assurance: Inscrivez-vous à la crois bleus dans les 7 premiers jours de votre arrivée, la santé n’a pas de prix, mais une facture de 3000 $, même pour la santé, c’est 3000 $ · En tant que Belge, vous ne pouvez introduire le PVT qu'une seule fois, je vous conseille 1 an avant de partir, pour le PVT, d'introduire le CSQ; car goûter au Québec et repartir, c’est difficile. ------------------------------------------------------------------------------------------------- Bonne préparation RP 2013 4 ans de préparation Bonne préparation : arrivée au Canada avec une bonne préparation, j'ai trouvé un emploi dans mon domaine. Conséquences: déjà deux ans au Québec. Ma préparation pour la RP et certaines démarches lors de l'arrivée: · Accepter de repartir de zéro, je me suis recyclé d'ingénieur à analyste d'affaire, je me suis formé et auto-formé, pendant 4 ans. · Ecouter le téléjournal de Radio-Canada, tous les jours à 22 h, pour connaître l’actualité canadienne. Franchement je suis arrivé au Canada en connaissant tout les enjeux du pays. Ayant regardé le téléjournal pendant 4 ans(TV5 monde), je n'avais plus le sentiment d'une terre inconnue mais d'un retour chez soi. · Ecouter la radio par exemple CBC Toronto ou Montréal. v http://tunein.com/radio/Radio-journal-p552765/ v http://tunein.com/radio/Montreal-r101321/ · Ajouter des journaux canadiens sur l'ipad familial et lire les nouvelles chaque jour; · S'imprégner de la culture québécoise. Vivre à l’heure du Canada, afin de s'approprier cette culture; Partager chaque grand événements avec les canadiens (twitter, Facebook). · Regarder des séries québécoises (30 vies, nouvelles adresses, unité 9, etc.), sur TV5 monde, elles sont souvent très réalistes. · Agrandir mon réseau Linkedin (réseautage), au point de me faire interdire par Linkedin d'inviter des nouvelles personnes. · Suivre sur twitter les entreprises canadiennes. · Je vous conseille de préparer vos adolescents, car ils auront le mal du pays, les plus petits s’adaptent assez vite. · J'ai cherché à m'installer en province, pas nécessairement à Montréal. Pourquoi : Contrairement à l'impression, il y a beaucoup de gens qualifiés, à Montréal, mais ils ne sont pas en nombre suffisants. On peut dire que le nombre de cerveaux, par kilomètre carré à Montréal, explose, ne pensez pas arriver en héros au Québec, le livreur de pizza, à peut-être un doctorat en physique et n’oublions pas le Canada attirent beaucoup de gens très brillants. Dans mon emploi en finance, je dirai en blaguant (mais on n’est vraiment pas loin de la réalité) que la plupart des employés sont ingénieur et ils ont deux maîtrises, certains employés ont 5 diplômes, DONC ARRÊTONS DE PENSER QUE LES PORTES NOUS SONT GRANDES OUVERTES, sauf si vous êtes un expert mondial ( ce qui n'est pas mon cas). Le Québec peut vivre sans nous mais il a besoin de nous! Mais rassurez-vous il y a vraiment de la place pour vous ,au Canada, mais sachez qu’il y a beaucoup de concurrence, dans les grandes villes! · Au Québec beaucoup d'employés continuent à se former-> j'ai cherché les cours que j'aimerai suivre depuis la Belgique. · Apprendre l’anglais, commencer dès aujourd’hui, en résumé: pas d’anglais pas de job. · Regarder le marché du travail (sites d’emploi Québec). · Chercher une garderie : plus vous gagnez plus vous payez, mais essayez de voir s’il y a une garderie à partir 7 $, près de chez vous ou de votre futur chez vous; l’école ne commence qu’à 5 ans. http://www.magarderie.com · Avoir un plan B dès le départ et une deadline (cherchez — vous un emploi alimentaire) prendre un petit boulot pour se créer des références. J'ai cherché un plan b, après un mois de recherche d'emploi. · Se faire un réseau (Facebook, loisirs, linkedin, ...). · Faire évaluer votre diplôme en France, car la France à un accord avec le Québec (j'ai oublié de le faire celui-là ). · Vérifier s’il y a une entente entre votre pays et le Québec au point de vue de la santé, si c'est le cas, vous obtiendrez une carte d'assurance maladie à votre arrivée, sans période de carence. · Ouvrir un compte bancaire depuis l’étranger, Desjardins permet de le faire. · Inscrivez-vous à Croix bleue, maximum 7 jours après votre arrivée, s'il n'y a pas d'entente entre votre pays d'origine et le Québec. · Faites les salons d'emploi, pour le Québec, tentez votre chance. · Sortir des sentiers battus, pour la recherche d’emploi, par exemple allez vers les Start-up. · Persévérer (je vous le dit en toute simplicité, le démarrage est dur) · Se rendre dans les centres d’intégration, pour changer votre CV. Hé oui nos CV nous trahissent! J’en suis sûr comme nous à notre arrivé, il ne fait pas vraiment CV canadien, dans la forme. · Venir en vacances avant votre RP, pour faire un stage et/ou du bénévolat et vous créer des références. -> On n'a pas su le faire, mais si vous pouvez le faire un an avant votre arrivée, c'est le top. · Connaître les périodes d’embauche, on n'embauche pas entre mi-novembre et fin janvier. · Montrer mes compétences (savoir-faire). · Chercher tout les avantages auxquelles j'ai droit, en tant que résident permanent. (crédit d'impôt, prestation universelle, ...) · A l'arrivée, remplir tous les documents concernant les prestations, pour les enfants et autres avantages (conserver ses déclarations d’impôts étranger, fiches de paie et justificatif) · Tant que vous n’avez pas la RP, ne démissionnez pas, car elle peut prendre beaucoup plus de temps, que vous ne le pensiez; nous, on a attendu 4 ans) · Passeport valide et qui ne tombe pas à échéance rapidement, sinon vous aurez peu de temps, pour vous préparer. · Se faire une liste des écoles et connaître les classements des meilleures écoles(publique, privées) et regarder les quartiers, où s’installer, pour bénéficier des meilleures écoles publiques. · Éviter les mauvaises écoles !!! · Envoyer les effets personnels, par cargo (très abordable avec certaines compagnies aériennes ou de fret) · Venir en vacances avec air BNB( pourquoi: vous êtes dans la vie réelle, vous voyez l'appartement d'un vrai québécois ), pour faire une prospection. · Attention, vous avez un délais de 7 jours, pour vous inscrire à une assurance ( je vous conseille la croix bleue) si vous avez une période de carence avant d’obtenir la carte soleil. · Apprendre à comprendre et aimer le Hockey( c'est le sport roi, au Québec). · Le système de santé est moins bon qu'en Europe, mais paradoxalement on a été mieux soigné qu'en Europe. Ici avec les assurances offertes par votre employeur, tout devient beaucoup moins cher. Si vous avez l'occasion d'avoir un employeur qui vous donne une bonne assurance, choissisez-le, ça va vous changer la vie il n'y a rien de mieux que d'arriver là où l'examen coutait 800$ et ne rien payer. En tant que famille, ça nous a permis d'aller chez le dentiste, l'ophtalmologue et tout le reste. Quand on est une famille ça change le budget. Nous avons économisé 10.000$ sur l'année. · A votre arrivée, chaque fois que vous allez chez un médecin, demandez-lui s'il connait un médecin qui cherche des patients en tant que médecin de famille.sinon inscrivez-vous ici: patients orphelins Point positif : · L'installation fût beaucoup plus aisée et on travaille tout les deux. · J'ai eu très rapidement des entretiens d'embauche, pour des emplois dans mon domaine, mais je suis tombé à une période creuse, fin novembre. · Je travaille dans mon domaine. Point négatif : · le démarrage, c’est dur en hostie!!!
  2. Bonjour Famille immigrante, Je comprends votre situation et nous sommes admiratif. Car vous ne baissez pas les bras. Le démarrage est très difficile au Canada, il demande beaucoup d'effort et de préparation. Le système de santé est moins bon qu'en Europe mais paradoxalement on a été mieux soigné qu'en Europe. Ici avec les assurances offertes par votre employeur, tout devient beaucoup moins cher. Si vous avez l'occasion d'avoir un employeur qui vous donne une bonne assurance, choissisez-le, ça va vous changer la vie il n'y a rien de mieux que d'arriver là où l'examen coutait 800$ et ne rien payer. En tant que famille, ça nous a permis d'aller chez le dentiste, l'ophtalmologue et tout le reste. Quand on est une famille ça change le budget. Nous avons économisé 10.000$ sur l'année. Oui nous avons trouver un médecin de famille dans une clinique de Montréal, c'est l'inattendu c'est vraiment la providence qui nous a permis d'en obtenir un, car vous pouvez faire 20 ans ou 30 ans ou encore toute votre vie, sans avoir de médecin de famille.
  3. Bonjour Cassey514, Merci à toi. Nous habitons à Terrebonne. C'est à 25 min de Montréal. Très accessible en bus et en métro à partir de Montmorency, Henri bourassa ou Honoré Beaugrand. On a choisi cette banlieue pour leur permettre de vivre dans un cadre agréable et surtout abordable. bien à toi
  4. Bonjour Grand Maitre Goa'uld, Nous avons trouvé du boulot au bout de 3 mois. Dans le call center pour mon conjoint et moi auprès de Bureau comme commis aux commandes. Je continue à postuler malgré tout car j'ai un profil plus administratif. Quant à mon mari, il occupe depuis l'été dernier un très bon poste à la banque nationale en tant qu'analyste d'affaire. C'est un peu près ça
  5. Nous voilà deux ans au Québec ! Après 4 ans d'attente en Belgique pour l'obtention de la RP, ma petite famille et moi-même somme de retour. Mais quel périple !!! Un vrai téléroman brésilien En 2008 mon conjoint et moi sommes arrivés de la Belgique pour vivre une expérience à Montréal. Bonne expérience mais la gifle. Parce qu'on croit au discours de l'immigration qu'on vient sauver l'économie du Québec. J'avais déjà de l'expérience canadienne et non Québécoise. Du coup j'ai trouvé un emploi comme assistante administrative dans une des grandes chaîne tv au Québec. Tandis que mon conjoint ,ingénieur de formation, n'avait pas trouvé d'emploi dans son domaine qui est la pétrochimie alors qu'il avait une expérience internationale avec des compagnies qui ont des usines au Québec et ailleurs au Canada. Après 8 mois de recherche intensives, il a du faire du call centre et par la suite travailler dans l'assurance. Malheureusement quand les choses commençait à rouler, il fallait plier bagage parce que le pvt était terminé. Toutefois ce fut une belle expérience. On a attrapé le virus du Québec Le retour fut très très très très très très très douloureux. Nous retournions en pleine crise économique. Pas de boulot, pas de chômage, retour chez les parents avec un enfant. C'était la joie pour eux mais pas pour nous. Tout doucement on a sorti de la tête de l'eau. Mon conjoint à du se réorienter, parce que les recruteurs ne comprenaient pas pourquoi on peut quitter un emploi dans la pétrochimie pour aller s'aventurer au Québec. ils l'ont jugé comme une personne instable. Avec le temps, mon conjoint à trouvé plusieurs emplois intéressants dont un dans une multinationale. Quant à moi c'était l'effet inverse, je ne trouvais rien. on me reprochait d'être parti au Canada pour étudier. Entre temps lors de notre deuxième année en Belgique, nous avons ré-introduis le CSQ. A cause de documents mal remplis, nous avons du passer un interview auprès de la délégation du Québec à Bruxelles. Au lieu de 3 mois d'attente, le CSQ à pris 2 ans. la 3e année, nous avons introduit la demande de la RP. Elle a été accepté, ensuite nous avons fait la visite médicale. Conseil pratique : fait un checking de votre santé. Car si l'un d'entre vous est malade ou serait susceptible d'avoir quelque chose, vous seriez tous refusé. 4 ans c'es tellement long qu'on y pensait plus. Puis un jour, parmi nos courriers, nous sommes tombés sur une lettre de l'ambassade du Canada nous disant que nous étions officiellement résident permanent. L'euphorie fut de courte durée car on s'est aperçue que dans cette même lettre on nous mettait un ultimatum; que si on dépassait la date du 13 Novembre 2013 sans récupérer nos RP à la frontière Canadienne, nous ne saurions plus résident permanent. WTF ..... 4 ans d'attente et 6 mois pour embarquer. 2e conseil pratique : vérifier la date de vos passeport . Car la RP prendra fin aux premiers jours d'un des passeports. ( vous êtes quatre, votre fils aîné à son passeport qui tombe à échéance le 11 Juin 2018 et les autres membres de la famille en 2020, lorsque vous recevrez la RP, vous aurez jusqu'à fin 10 Juin 2018 pour entrer au Canada). Du coup ça tombait mal pour nous, car on était plus prêt à partir aussi vite. Par conséquent, on a cassé notre bail, bradé nos meubles et envoyer ce qu'on pouvait sauver par cargo. Ah que Dieu bénisse Air transat !!!! On est arrivé dans la belle famille, entamer les démarches comme vous le savez. Toute la paperasse qui nous attendait. C'était le fun !!!!3 mois plus tard, on a trouvé un logement à un prix assez abordable. Très vite, nous sommes tombés dans la routine. Boulot, métro, dodo. En conclusion, après ces deux annéess passées au Québec, les enfants se sont vites adaptés, ils ne regrettent rien. On a un tas d'activités avec eux. Quant à nous les adultes, on a à peu près obtenu tout ce qu'on désirait avoir en très peu de temps.
  6. Wow avec tout ça comme information, on ne risque pas de se tromper. Merci beaucoup Bonjour Bencoudonc, Disons que je me doutais un peu que ce n'étais pas un truc sérieux. C'est bien dommage. Je proposerais à la soeur de se tourner vers les Cégeps ou Universités. Bien à toi Il y a aussi moyen de faire une formation de niveau DEP dans le même genre (avec une commission scolaire). Et au moins vous aurez la garantie que votre soeur obtienne un "vrai" diplôme reconnu - probablement pour moins cher. C'est noté!! Merci du conseil
  7. Bonjour Melina, Merci d'avoir répondu à ma question. C'est vrai que je n'ai pas détaillée ma situation. En fait je suis résidente permanente au Québec depuis Novembre 2013. Je vis à Terrebonne avec mon conjoint et mes trois enfants. J'ai un Bac Canadiens es Art 2007 (Winnipeg), je me renseignais surtout pour ma petite soeur qui aimerait suivre une formation en classe comme préposée au Bénéficiaires. J'avoue que quand je suis tombée sur ce site web j'étais intéressée par leurs programmes. Celui qui a retenue mon attention c'est la comptabilité. C'est bien triste que ce ne soit pas reconnue par le ministère de l'Education. On va opter pour Les Métiers des faubourgs à Montréal. Bien à toi* Bonjour Bencoudonc, Disons que je me doutais un peu que ce n'étais pas un truc sérieux. C'est bien dommage. Je proposerais à la soeur de se tourner vers les Cégeps ou Universités. Bien à toi
  8. Bonjour tout le monde, J'aurais une petite question pour ceux qui pourront y répondre. Est-ce que quelqu'un à entendu parler du Collège Essor sur Montréal? Est-ce un établissement fiable? Merci d'avance !!!
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines