Jump to content

bastringue

Membres
  • Posts

    30
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé
  • Profession
    écrivain
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada
  • City
    Saint-Jerome

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

bastringue's Achievements

  1. De toute façon, j'ai dit ce que j'avais à dire. Ça commence à tourner en rond tout ça, parce qu'il y a des gens qui ont peur de faire face aux réalités scientifiques. La réalité : 1) La COVID est une maladie relativement bénigne d'un point de vue statistique, avec un taux de mortalité de près de 0,35% (0,10% pour la grippe saisonnière) ; 2) Les masques ne fonctionnent pas, ce qui a été démontré par plusieurs études ; 3) Les effets à long-terme du confinement auront comme conséquence de tuer davantage de gens que la COVID elle-même ; 4) On ignore les conséquences à long terme des vaccins car ils utilisent une nouvelle technologie. Par contre, on sait déjà que beaucoup de gens ont des effets secondaires dangereux et on sait maintenant que les gens vaccinés peuvent contribuer à mieux transmettre le virus (sans même parler de l'inefficacité du Pfizer contre le variant Delta) ; 5) La distanciation sociale a affaibli le système immunitaire des enfants, les rendant plus à risque de développer des maladies ; 6) L'idée prônée par certains illuminés ici de traiter les gens non-vaccinés comme des citoyens de seconde classe s'apparente à ce qui s'est déjà fait dans les périodes les plus sombres de l'Histoire. La solution, c'est de respecter la liberté individuelle, de respecter le choix des gens, de mettre l'individu au premier plan. Il faut développer une immunité de groupe contre ce virus relativement anodin statistiquement et cesser de vouloir forcer les gens à renier leur liberté au nom d'idéaux non-scientifiques et dangereux sur le plan humain. Les gens qui, au nom d'un quelconque idéal collectif, veulent brimer les autres, ont de tout temps toujours été les gens les plus dangereux. Bonne journée.
  2. Tiens, va donc lire cette étude. Les masques ne fonctionnent pas. Aucune différence significative entre le groupe contrôle et le groupe masqué. Les particules sont beaucoup trop fines. Par contre, respirer son propre CO2 du matin au soir a des conséquences nuisibles pour la santé !
  3. Pour ceux qui ont peur de la science : une étude américaine affirme que les morts reliés au confinement atteindront, dans ce pays, entre 890 000 et 1 370 000 au courant des deux prochaines décennies. Alors, elle est de quelle côté, la solidarité ?
  4. Non, tu ne vois rien du tout. Tu vois ce que tu veux voir et fais les comparaisons qui t'arranges. Tu comprends très bien ce que je veux dire. Quand on fait passer la « solidarité » avant l'individu, c'est la définition de la solidarité qui compte et ce sont ceux qui l'appliquent qui décident. Et ça se termine toujours de la même façon. Tu es de mauvaise foi !
  5. J'ai publié les liens concernant les études faisant état des conséquences absolument désastreuses du confinement et des pertes de vie humaine. La moindre des choses pour vous serait d'aller lire. Moi qui aimes les dictatures ? Je dirais plutôt que c'est toi qui aimes les dictatures si tu prends pour argent comptant tout ce que dit le gouvernement sans même t'intéresser à la réalité. Il n'y a aucune comparaison boiteuse. Quand on s'attaque à la liberté, ça finit toujours de la même façon. On a vu des policiers rentrer de force chez les gens pour leur donner des contraventions simplement parce qu'ils se réunissaient pour Noël. C'est très nuisible et ça brime les libertés individuelles. Je suis désolé que tu ne crois pas à la science. Il n'y a rien d'irréaliste dans le fait que lorsqu'on fait passer le bien-être d'une soi-disant collectivité avant celui de l'individu, on se joint aux pires périodes de l'histoire. Tu ne sembles pas avoir lu le débat et tu ne sembles pas comprendre que celui-ci portait sur la liberté individuelle vs. la liberté collective. Et si on se permet de juger de l'individualisme dans ses extrêmes, il est tout à fait pertinent de le faire pour le collectivisme. Quand tout sera dit, on en reviendra encore aux gens sérieux et aux études sérieuses, qui démontrent hors de tout doute que la COVID est un virus relativement bénin pour la grande majorité de la population, avec un taux de mortalité de près de 0,35%; un taux qui inclut la surreprésentation des personnes âgées et malades (le taux est donc beaucoup plus bas pour la vaste majorité des gens). Ça, c'est la réalité. Désolé si elle choque !
  6. Je le comprends très bien. Les dictatures ont, de tout temps, trouvé des raisons comme la « solidarité » pour imposer des mesures stupides, comme ce talisman magique qui ne sert à rien et qu'on doit porter sur la bouche. Les Soviets ont massacré les Koulaks au nom de la « solidarité » avec la classe paysanne. Ils ont envoyé des millions de personnes au Goulag au nom de la « solidarité » avec la classe des travailleurs. Et heureusement, il ne manque jamais de personnes pour appuyer bêtement le gouvernement sans réfléchir par eux-mêmes... Tiens, ça me fait penser à quelqu'un !
  7. Tu entends ce que tu veux entendre. Tu as bel et bien immigré en Amérique du Nord. Où crois-tu que le Québec se situe ? En Océanie ? Le Québec a beaucoup plus en commun avec les États-Unis qu'avec l'Europe, malgré tout...
  8. Tu ne comprends rien. Ce sont les gens comme toi qui se foutent des autres en prônant des mesures sociales liberticides et qui tuent davantage de gens, à long terme, que la COVID. Moi, au contraire, je suis solidaire en prônant le choix individuel.
  9. La France ne s'en sort pas « mieux » qu'ailleurs. Les États-Unis, le Québec, nous faisons tous partie de la civilisation occidentale et nous priorisons l'individu avant tout. Bien sûr, il y a des nuances, mais si on choisit d'immigrer ici plutôt qu'en Chine ou en Corée du Nord, il y a des raisons et ces raisons sont le respect de l'individu. Vous semblez opposer respect de l'individu et solidarité. L'un n'empêche pas l'autre. Mais puisque la COVID est un virus relativement bénin, avec un taux de mortalité de près de 0,35%; on ne pourra savoir jusqu'où ira cette « solidarité ». Là où vous avez raison, tout de même, c'est que la liberté est quand même davantage valorisée aux États-Unis qu'ici. Des États comme le Texas et la Floride ont éliminé totalement le port du masque, et ils s'en sortent aussi bien qu'un État qui ne l'a pas fait, comme la Californie. Lorsque vous dites que « les Québécois ont démontré qu'ils avaient à coeur le reste de la société en défiant moins les consignes sanitaires », pour ma part j'ai plutôt honte que les Québécois aient accepté de laisser tomber leur liberté, de réduire l'espérance de vie de leurs jeunes, de voir l'augmentation du désespoir, des suicides, des morts, et tout ça pour une maladie relativement bénigne. La science est importante et la science démontre qu'il y aura plus de conséquences suite au confinement et à ses effets secondaires qu'à cause du COVID lui-même.
  10. Pensez-y. Les gens comme nous, qui avons quitté l'Europe pour le Québec, nous l'avons fait pour quoi ? Pour le climat ? Non, nous aurions pu choisir l'Afrique ou le Moyen-Orient. Pour les « projets collectifs » ? Non, nous aurions pu choisir la Chine. Nous avons émigré en Amérique du Nord pour les opportunités individuelles que nous y avons vues. Nous avons choisi un endroit où nous avons cru qu'en tant qu'individus nous aurions la possibilité de nous réaliser pleinement. La liberté individuelle, c'est ça qui nous attirait. Et c'est là la clef de tout.
  11. En fait, ceux qui pensent aux droits individuels des gens sont ceux qui se soucient le plus des autres. Les gens dangereux, ce sont ceux qui pensent qu'on doit brimer les gens au nom d'un soi-disant bien-être collectif. L'individu est l'étalon selon lequel toute mesure doit être jugé. Croire le contraire, c'est faire état de son ignorance de l'Histoire. Brimer toute une population au nom d'un virus bénin ayant un taux de mortalité de moins de 0,40%, c'est une définition qui en vaut une autre quant à se « contre-crisser » des gens.
  12. Connais-tu les conséquences à long terme de ces vaccins ? La réponse est non, évidemment. Bref, tu parles de ce dont tu ignores. La seule chose qui est claire, pour le moment, c'est que la COVID est un virus bénin pour la grande majorité de la population, mais qu'on veut injecter un vaccin expérimental aux gens alors qu'on en ignore les conséquences à long terme. Mais pour ceux que la COVID fait bander (à l'encontre de toute pensée scientifique), il est intéressant de noter que les gens vaccinés pourraient la transmettre bien davantage et contaminer encore plus les autres...
  13. Oui, on parle de santé publique. Il y aura plus d'années de vie perdues à cause du confinement qu'à cause du COVID. Et ton nombril à toi ?
  14. Vous ne comprenez rien. Sans respect de l'individu, il n'y a même pas de carte d'assurance-maladie ni de solidarité sociale. C'est PRÉCISÉMENT parce qu'on place l'individu au premier plan qu'on lui confère des droits fondamentaux, donc celui à la santé et à un minimum de confort. Si c'est la collectivité qu'on place au premier plan, on peut enlever ces deux droits à l'individu demain matin puisqu'on a décidé qu'il y a des objectifs collectifs plus importants et que l'individu doit sacrifier sa santé et son confort minimal en leur nom. Je vous suggère, bien humblement, de lire sur l'histoire de l'URSS, particulièrement entre 1917 et 1953. Plus précisément encore, sur les Koulaks.
  15. Le respect de l'individu est à la base de notre civilisation. Toute autre conception doit être comparée à ce qui a déjà été essayé avant nous (100 millions de morts au vingtième siècle à cause du communisme, ce n'est pas rien et ne doit jamais être oublié). Et jusqu'à présent, force nous est de constater que l'idée que l'individu doit être l'étalon selon lequel toute mesure doit être jugée est une idée supérieure à tout ce qui a été tenté jusqu'ici, malgré l'imperfection de la chose. Beaucoup de gens quittent l'Europe pour l'Amérique du Nord précisément pour cette liberté de l'individu. Ce n'est pas rien.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement