Jump to content

Rubies

Membres
  • Content Count

    77
  • Joined

  • Last visited

About Rubies

  • Rank
    Avancé

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    installé
  • Date d'arrivée
    30-12-2017
  • Pays d'origine
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Pour ce qui est de la réputation de l'Université, tout d'abord ça dépend du domaine dans lequel vous souhaitez étudier, et deuxièmement ce n'est pas le premier critère des employeurs ici. Je vous conseille plutôt de comparer entre des programmes spécifiques celui qui vous convient le mieux. Ensuite, j'aurais tendance à dire que Gatineau, étant dans la région d'Ottawa, offre un peu plus de dynamisme (bassin d'emploi plus grand), mais comme ça a été dit, tout dépend du secteur. L'immobilier à 3R est très peu cher, vous pouvez facilement comparer les deux en ligne.
  2. C'est surtout que ça va être une restriction en plus dans votre recherche. Je connais quand même plusieurs personnes qui vivent en location avec des chiens à Montréal (et pas que des chihuhuas), mais c'est vrai que la plupart des propriétaires l'interdisent, de ce que j'en ai vu. Des banlieues, ce n'est pas ça qui manque ici ! Je suggérais Longeuil car si vous êtes à distance de marche du métro, ce sera assez rapide d'aller à Place des Arts. Plusieurs lignes de bus relient d'autres villes de la rive Sud et Montréal, comme Saint Bruno, Brossard, Chambly... Longeuil est la plus grosse ville, les déplacements internes en transports en commun y sont sûrement plus facile qu'ailleurs, si vous ne voulez pas de voiture (C'est une supposition, évidemment).
  3. Bonjour, Pour ce qui est du logement, la place des arts est bien reliée en transports, notamment par la ligne verte, qui mène vers des quartiers moins onéreux que le centre ville, qui n'est pas vraiment abordable pour une famille, à moins d'être très confortable. Montréal a beau être étendue, il n'y a que 4 lignes de métro, et beaucoup de bus traversent la ville, les trajets se font assez vites. Le logement se faisant rare à Montréal, particulièrement ceux à plusieurs chambres, une autre option serait Longeuil, reliée au centre ville par la ligne jaune. Ce serait probablement moins cher, et plus facile de trouver un logement adéquat pour une famille de 7 (en comptant les chiens ). En cuisine, il me semble qu'elle n'aura pas de mal à trouver, par contre ! Je ne connais pas le secteur dans le détail, mais je vois souvent des offres d'emploi passer. Je pense que vous pouvez espérer voir le second salaire arriver sans trop tarder.
  4. La rp n'est pas un visa, c'est un statut. On ne te la donne pas pour étudier. Un personne qui a sa rp est "en gros" une citoyenne sans le droit de vote, c'est à dire que la plupart des choses réservées aux citoyens sont aussi permises aux résidents permanents.
  5. Bonjour, Vous devriez vérifier si vous êtes admissibles aux études vétérinaires au Québec. Je sais que médecine, dentaire... Ne le sont pas pour les étudiants étrangers, car ces programmes coûtent trop cher aux contribuables. Je ne suis pas certaine que ce soit le cas de la médecine vétérinaire, mais je pense que ce serait la première chose à aller voir. Sinon, t pourrais regarder les opportunités d'échange.
  6. Oui. Après, cela reste un budget prévoir car une job étudiante à 20 h par semaine sera vraisemblablement pas assez payante pour vivre. Donc avec les frais de scolarité, et le coût de la vie, dépendamment de vos moyens, la facture reste élevée. Ça dépend aussi beaucoup des programmes, et aussi de ta motivation. J'ai une amie qui travaille 30h avec 4 cours et un stage, tout en gardant une bonne gpa... Tout dépend de ton organisation et tes capacités.
  7. Le "M2" n'existe pas, ici. On s’inscrit pour un seul diplôme de maitrise, sans distinction d'année. Vous pouvez essayer de voir s'il sera possible de se faire créditer des cours, mais c'est souvent difficile car il faut qu'ils soient très correspondants.. Pour ce qui est des finances, certaines écoles peuvent vous offrir des bourses, souvent sous la forme de contrat d'auxiliaire, et souvent pour les meilleurs admis seulement. Mais même à ça, c'est sûr qu'il vous faudra débourser beaucoup d'argent. Je vous conseille de regarder pour plusieurs universités, parfois il y a une grande différence dans les opportunités de financement. De plus, l'admission en maitrise est assez contingentée, et j'ai entendu que c'était d'autant plus dur pour les étudiants qui ont fait un premier cycle à l'étranger (pas impossible non plus, c'est juste un avertissement), en tout cas au Québec. Ah, j'y pense, l’Université d'Ottawa offre des frais réduits aux francophones qui choisissent d'étudier dans la langue de Molière, peu importe la citoyenneté. Ça reste autour de 5-6000 euros l'année, et la vie est quand même un peu chère dans cette ville, donc tout dépend du budget que vous avez.
  8. Personnellement, j'avais eu une réponse en un mois et demis, peut-être deux (de la part de l'UdeM). L’université Laval je ne me souviens plus exactement, mais je pense que c'était à peu près équivalent. Mais la session d'hiver ayant déjà commencé, ce serait étonnant que vous recevriez une offre, vous devriez peut-être essayer de les contacter pour vérifier si le traitement de votre dossier a été arrêté pour cette raison. Pour ce qui est des notes, ça dépend beaucoup du programme que vous demandez. La cote requise peut vous donner un indicateur (quand c'est autour de 20-24, en général ce sont des programmes accessibles avec le bac, souvent un12/20...). Si c'est contingenté, votre dossier est en compétition avec d'autres, donc c'est plus difficile.
  9. Bonjour, Comme suggérait Josee, le plus simple semblerait d'étudier ici pour y enseigner et avoir la formation qu'il faut directement, si vous êtes sûr que c'est ce que vous voulez. Avec la pénurie de travailleurs dans le domaine, je crois que des réflexions ont été ouvertes pour faciliter l'accès à la profession aux bacheliers de sciences sociales, via une maitrise professionnelle. MAis rien de certains pour l'instant. Ça dépend aussi ce que vous voulez enseigner et à quel échelon (au cegep ou au secondaire, par exemple).
  10. Pour avoir étudié la loi 101, je me souviens pourtant avoir lu des exeptions. D'ailleurs, on peut les trouver ici : http://www.education.gouv.qc.ca/parents-et-tuteurs/admissibilite-a-lenseignement-en-anglais/admissibilite/ Moi par exemple, si j'avais des enfants, je pourrais les mettre à l'école anglaise si je le voulais. Est-ce que je le voudrais ? Fort peu probablement, mais là n'est pas la question.
  11. Regarde, si j'avais été au Canada anglais j'aurais été sélectionnée par la province à la fin de mes études pour passer par entrée express (délais moyens de 6 mois). Ensuite, l'auteur de ce fil n'a jamais demandé à frauder. Tout le monde a juste assumé qu'il n'était pas admissible à inscrire ses enfants dans une école anglophone, alors que la personne n'a jamais posé de questions sur l'admissibilité, mais sur les cursus à choisir. Il y a des gens qui ont le droit de mettre leur enfant à l'école anglophone au Québec (bien ou pas bien). Ensuite, je considère que, vivant dans une société démocratique, j'ai tout à fait la possibilité de critiquer les décisions politiques qui y sont prises, par ailleurs par un gouvernement majoritaire pour lequel la majorité des Québecois n'ont pas voté. Ce n'est pas parce que je suis étrangère que je ne peux pas avoir un avis comme tout le monde. Au contraire, si je n'aimais pas le Québec je serai indifférente face aux décisions le concernant. C'est aussi ça, l'intégration. Aussi, la plupart des québecois autour de moi étaient atterrés par les décisions dont nous parlons, même des gens ayant voté pour la CAQ étaient déçus.
  12. Venir sur un site d'immigrants pour être insultants avec nous, c'est moyen... Tout comme je trouve ce test insultant. Honnêtement, si on voulait juste une immigration facile, ce n'est pas au Québec qu'on irait. Dans mon cas, obtenir la rp au Qc est 4 fois plus long qu'en passant par une autre province. Sans avoir à passer par des tests stupides visant à faire plaisir à la CAQ et ses électeurs.
  13. Rubies

    Canada vs France

    Oui, c'est possible. n'y a pas que des immigrants illégaux, voyons !!. Beaucoup plus difficile, peut-être. Il n'y a pas de système aussi systématique qu'ici, alors ça laisse beaucoup d'appréciation aux fonctionnaires. Même administrativement, il faut passer la nuit sur le trottoir de la préfecture, dans certains endroits, pour avoir la chance d'obtenir un ticket le matin. S'il manque un papier qui ne figurait pas dans la liste ? La refaire à nouveau ! En fait, ce n'est pas un pays qui "veut" de l'immigration, alors c'est sûr que c'est organisé différemment.
  14. Rubies

    Canada vs France

    Ben, déjà ça dépend où au Québec, et de quoi on veut être proche. Déjà, si tu viens au Québec ton sens des distances risque de changer. Je trouve ça étonnant de penser pouvoir résumer "ce qu'il faut faire" en quelques phrases, comme ça. Tout est relatif, et vivre dans un pays (une province en l’occurrence), ce n'est pas juste calculer combien d'heures auront été travaillées par années, et ses RTT. D'ailleurs, j'ai une amie qui est capable d'en prendre même au Québec, comme quoi c'est variable. Ce n'est juste pas une pratique instituée. Je veux dire, je dis pas que tout est beau, mais c'est très réducteur de généraliser que "le Canada prépare bien pour vivre en province en France". Ce sont juste deux pays tellement différent, alors ça dépend de ce qu'on vient y chercher.
  15. Rubies

    Canada vs France

    Bonjour, C'est très personnel et on ne peu pas vraiment "généraliser" les préférences. Si vous donniez plus d'informations sur ce que vous voulez comme mode de vie, ce serait plus facile. Surtout que le Canada est vaste, alors d'une côte à l'autre, dépendemment de vos critères ça peut varier beaucoup..
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines