Jump to content

Mapiki3

Membres
  • Content Count

    37
  • Joined

  • Last visited

About Mapiki3

  • Rank
    ...
  • Birthday 09/29/1964

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    se renseigne
  • Profession
    graphiste
  • Préoccupation
    curieuse
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    France

Recent Profile Visitors

494 profile views
  1. Au départ, je cherchais des informations pour voyager / travailler / immigrer. Maintenant que ces projets sont devenus obsolètes, je viens ici de temps en temps pour lire les points de vue et apporter ma petite expérience de voyageuse.
  2. Je ne pense pas que l'exemple de gens qui ont une expérience positive puisse influencer votre amie, enfin, ce n'est pas assez puissant pour être déclencheur de décisions. L'élan vient de l'intérieur. Il faudrait savoir si votre amie a envie de vraiment vivre sa vie, en toute responsabilité, en toute liberté, ou si elle veut suivre la vie que sa famille lui dicte d'avoir. Veut-elle restée prisonnière de sa famille ? Et lui dire aussi que le véritable amour c'est de vouloir le bonheur de la personne qu'on aime, quelques soient les choix de la personne. Est ce que sa famille l'aime vraiment ?
  3. En fait, si le Québec parlait anglais (ah ne me tirez pas dessus), la différence culturelle serait peut-être mieux intégrée car le Français débarquant aurait enfin compris qu'il n'est pas dans une extension de la France, mais bien dans un pays avec sa propre culture (ici nord-américaine). Je crois que la communauté de langue créée une confusion mentale, en fait Enfin c'est mon sentiment.
  4. Vous avez un beau projet, mais vous voulez tout et tout de suite. Pourquoi ne pas faire ce voyage exploratoire, rencontrer ces communautés, passer du temps avec eux. Et revenir ensuite en France pour construire un vrai projet ensuite ? Peut-être une association franco-canadienne, une asso culturelle etc ? Et préparer ensuite votre demande de résidence permanente ?
  5. Les règles pour immigrer sont dures, Anne-Marie, et personne ne peut s'y soustraire. Moi j'aurais rêvé d'immigrer aussi mais je suis trop âgée aujourd'hui, autre critère de sélection. Je suis obligée d'accepter ces faits et de renoncer. Il me reste cependant le visa touristique pour aller voir les amis québécois et les beaux paysages. Et voilà.
  6. J'avais vu il y a un ou deux ans un reportage à la TV française sur les différentes communautés tziganes, gitanes en Europe et aux Etats-Unis. Il y a bien des tziganes aux USA, sédentarisés, mais qui continuent de pratiquer leurs coutumes. On y voyait à ce sujet la préparation du premier bal de la fille de la famille, le crois, bal crucial car elle doit trouver son fiancé, je crois. C'est une grosse fête. Moi aussi j'étais étonnée de savoir qu'il y avait des tziganes en Amérique, mais en fait, rien d'étonnant, eux aussi ont cherché fortune.
  7. En fait, je crains plus les conducteurs fous sur la route, et il y en a pléthore, que les terroristes.
  8. J'ai eu très peur il y a plusieurs années, 15, 20 ans, je ne sais plus, quand à la suite d'attentats parisiens avait été révélé un projet d'attentat dans mon quartier à Lille, quartier très populaire. Pendant plusieurs semaines, j'ai évité ce quartier, j'avais une peur panique, que je n'arrivais pas à raisonner. Puis c'est passé. Depuis, eh bien, je fais avec. Je vivais à Toulouse quand Mohamed Merah a fait ses tueries. Bien sûr, je suis devenue vigilante, j'observe, je regarde. Depuis 10 jours, j'observe et surtout, je me raisonne dès que je sens que je dérive vers l'inquiétude En fait, maintenant, mon sentiment majeur est la colère et je n'aurais pas peur si un petit co**ard de Daech venait faire le guignol avec sa kalaschnikov devant moi. Par contre, il n'aurait pas intérêt à toucher à ma famille. J'ai décidé que ces cinglés de terroristes n'allaient pas m'empêcher de vivre et je continue à faire comme avant, je ne veux pas de leur terreur, ni de la psychose dont les media et le gouvernement nous arrosent.
  9. tenez, un petit lien qui peut vous intéresser http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/18/01016-20141118ARTFIG00158-le-profil-inattendu-des-djihadistes-francais.php
  10. Il y a eu des petits gars de Toulouse, avé un nom bien occitan, qui étaient partis faire le jihad et qui ont été tués. Je me souviens bien de cela quand j'étais à Toulouse. Il y a plein de jeunes, non issus de l'immigration, perdus, largués, qui se cherchent un destin en rejoignant Daesh.
  11. Les forums vont être reportés ultérieurement ?
  12. Il est dans la politique. Il fait celui qui est choqué et effaré mais il connaît très bien les risques qu'il fait prendre à son peuple, en tant qu'allié d'Obama.
  13. C'était un scénario attendu des services antiterroristes apparemment. Nous y sommes. https://pbs.twimg.com/media/CTu2cr_UEAELRdF.jpg:large
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines