Jump to content

ici91

Membres
  • Content Count

    32
  • Joined

  • Last visited

About ici91

  • Rank
    Pas pire
  • Birthday September 8

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    Canadien(ne)
  • Profession
    hôtellerie à l'internationale
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada
  • City
    Montréal

Recent Profile Visitors

256 profile views
  1. salut partage container : pour 3m3, pas d'autre choix à vérifier avant toute décision, les commentaires sur le net sur le transporteur le transporteur finalisé donnera les références pour télécharger les formulaires de la marchandise qui suit au Canada (euh Québec ... pas de différence ... ! les 1 ou 2 valises qui suivent sur le vol ne méritent pas de liste particulière pour des effets personnels !... par contre l'inventaire des 3m3 sera à détailler : carton par carton, d'une manière générique : vêtements, livres, bibelots, CD, DV, etc ... avec une valeur en $, .. pas le prix d'achat, mais une valeur estimée en "occasion". cette liste là, sera à faire contresigner à l'aéroport le jour de l'arrivée _ important _ ensuite, il y a un délais pour passer aux douanes à Montréal avec ce document. pour les 10 000$ de trésorerie, oui il faut gérer quelques dépenses à l'arrivée. là aussi, le transporteur validé doit remettre les dernières infos sur ces questions. Moi, finalement, j'ai pris RELOCATELY Gmbh, et ils ont donné tout ce genre d'infos. ouvrir un cte banque à distance, c'est se compliquer la vie ... sur place, il sera largement le temps de choisir. dans l'attente, la piste Hello Bank est intéressante, puisqu'il n'y a aucun frais avec la carte visa Hello Bank avec les distributeurs Nova Scotia Bank.
  2. Pour diminuer les couts, il faut déjà s'acheter les cartons (Amazon, etc ..) et se faire soi-même les cartons. récupérer une palette en bois et empiler les cartons au mieux et finir l'emballage par du film plastique noir que l'on trouve un peu partout (Castorama, Leroy Merlin etc...). de là, il faut amener la palette direct chez le transporteur et il prend "la suite". si le "m3" parait trop lourd, ils peuvent aussi venir chercher la palette à domicile. il te faudra vérifier les taux d'assurances : emballe par leurs soins ou pas. il y a aussi l'option de la malle (cantine) que l'on peut plus adapter aux besoins pour ma part, j'avais 62 cartons, et 2 grosses cantines. ils ont tout ramassé en 2 heures et quelque part étaient "ravis" de ne pas passer des heures sur places à tout emballer, même si le tarif est plus intéressant pour "eux".
  3. hello je suis arrivé fin juillet sur Montréal avec un container de 20' pour moi "tout seul", à 1/2 rempli .... avec, RELOCATELY GmbH, situé à Berlin ... mais avec un correspondant sur place "TPR Transport" en banlieue parisienne. aucun souci de vol, casse ou retard de livraison... pour 1m3 ... c'est sur il faut passer par partage de container, qui peut causer des délais au départ pour trouver une autre chargement pour rentabiliser l'espace dispo du container. il faudrait faire des comparaisons avec le frêt aérien. quant au manque de place dans "la voiture" ... il suffit de louer un camionnette pour 1 journée ... bonne chance !
  4. BIARD Déménagement … pour votre info, ils viennent d'arrêter toutes activités depuis la semaine dernière, pour faillite. dommage, car ils présentaient des bonnes conditions (tarifaire & logistique) pour aller sur Montréal en Aout 2019. j'en suis quitte à me retourner sur Gallieni, qui semble toujours avoir des avis favorables.
  5. hélas ... de la Poste ... maigre consolation ...
  6. en fait, j'ai adressé pour ma conjointe, son dossier à Mississauga .. idem début aout 2018. j'ai l'accusé réception des la poste comme quoi "ils" ont bien reçu le courrier. mais depuis ??? silence radio ... et je suppose qu'il n'y a aucune piste pour s’enquérir de l’état d'avancement du dossier ? merci
  7. oui, c'est mieux comme ça ! en tout cas bravo pour cette initiative, "on" se sent moins seul !!
  8. triste fin d’épisode ... en tout cas, je note que "Gallieni" est un sérieux frein pour mon futur départ sur Montréal, merci pour l'info et bon courage pour la suite (complications administratives/assurances).
  9. ? je n'ai pas été très clair sur le commentaire de Automne ! ce que je voulais dire, est que, en dehors des documents officiels à remplir, il n'y a pas d'option pour communiquer avec un agent par email, ou par courrier. j'ai envoyé un dossier à Mississauga, accompagné d'un courrier justement pour expliquer l'objet de ma demande parrainage pour ma compagne (qui avait déjà eu sa validation RP, il y a quelques années ...) Là, comme c'est un courrier je dirai "en plus" des imprimés à remplir, rien ne dit qu'il sera pris en considération, voire lu ! Automne est toujours très optimiste !!! mais c'est bien, grâce à elle, on y croit !!!
  10. justement ! rien n'est réellement fait pour avoir une adresse postal, ou mieux un courriel pour communiquer sur les cas qui mériteraient une attention particulière ... ce que les imprimés à remplir n'autorisent pas.
  11. Pourquoi ne pas faire "simple" et suivre la même procédure en tant que conjoint de fait ?
  12. je me suis posé la même question, donc j'attends avec intérêt les premiers retours d'infos !
  13. Slt, ayant vécu cette situation, je dirai qu'il faut mieux garder une version papier de tout ce qui est administratif... plus apte selon moi à être réutiliser pour un éventuel retour ? par contre, tout ce qui est factures ou contrats : loyer, téléphone, etc ... idem j'ai toujours gardé la 1ere facture et le dernière, ça justifie l'historique du contrat.. donc en fait cela fait peu de documents à embarquer dans les bagages ? maintenant, en parallèle je fais aussi un scan de quelques éléments les plus importants que je garde au chaud sur le "cloud" !
  14. j'ai connu le Québec en 1974... je m'aperçois que le débat est toujours aussi animé, j'aurai pourtant cru qu'en 2018, il y aurait d'autres sujets dans l'air du temps. ne me dites pas que rien n'a vraiment bougé ?? quel gaspillage d’énergie .. le Québec se doit de rester français avec des ressources qui continueront à préserver votre acquis et surtout le transmettre aux nouvelles générations, sans être pollué effectivement par l'environnement trop anglophone, la facilité ? la langue française serait-elle un frein ? non, je n'y crois pas.
  15. bon ... à vous lire, j'ai l'impression que mon modeste "souci" n'avait rien à voir avec les points de vues échangés !!! ? désolé, je ne voulais appauvrir le débat. Permettez moi juste d’apporter mon "concours" sur le bon sens que de vouloir venir au Québec sans parler le français, est inconcevable... là, je vous rejoins à 100%
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines