Aller au contenu
IMPORTANT : Gérez votre adresse de courriel En savoir plus… ×

Bouboule de neige

Membres
  • Compteur de contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Bouboule de neige

  • Rang
    Pas pire

Informations du profil

  • Statut
    Canadien(ne)

Visiteurs récents du profil

287 visualisations du profil
  1. Bouboule de neige

    Que vous inspire cette photo ?

    Ridicule, ridicule et ridicule. Je déteste ce type et ses idées. Quant à Obama, devant lequel tout le monde s'extasie, je ne vois pas bien en quoi il fut un président exceptionnel. Mais passons...
  2. Bouboule de neige

    Déménager vers la BC depuis Montréal

    Attention, je n'ai pas dit que l'hiver était rigoureux, mais disons qu'il sera plus froid et un peu plus neigeux qu'à Vancouver... À Penticton - où l'on ne sera pas loin des 35 °C ce week-end - , c'est décembre qui est le mois le plus froid de l'année (comme souvent dans ce coin de pays), avec des moyennes de -3,5 °C le matin et 1,4 °C l'après-midi (amplitude très faible qui confirme une grande nébulosité). À comparer avec les -14,0 °C/-5,3 °C de Montréal en janvier - mois le plus froid. Toujours à Penticton, il tombe en moyenne 59 cm de neige, contre 210 cm à Montréal (et 35 cm à Vancouver). Il y a 11 jours par an, en moyenne, où il fait en dessous de -10 °C (contre 1 jour à Vancouver). Disons que, en moyenne, ce n'est pas bien froid, surtout d'un point de vue canadien, mais les vagues de froid peuvent être sévères. Je rappelle que les records de froid, dans ce secteur de la CB, sont de l'ordre de -25 °C à -35 °C. Mais il est bien rare que l'on atteigne les -20 °C. En été, les maxima moyens sont du même niveau qu'à Toulouse, voire plus en juillet (28,7 °C). On compte 29 jours par an où la température dépasse les 30 °C. Mais les nuits sont nettement plus fraîches grâce à l'air très sec qui favorise la baisse. Il ne pleut que 300 mm de pluie par an, ce qui est ultra sec (moitié moins qu'à Paris ou Marseille). Et l'on est ici à la même latitude que Beauvais, par exemple. Voici pour tous les chiffres. Concernant le déménagement, en effet, la solution la plus économique semble être la route.
  3. Bouboule de neige

    Niveaux d'anglais, travail et intégration

    Tout à fait... C'est fou le nombre de gens qui balancent des idées reçues sans connaître leur sujet. À Vancouver, il y a deux choses très chères : l'immobilier et les assurances auto. Tout le reste est soit moins cher, soit du même niveau qu'au Québec... Sans parler des impôts qui sont beaucoup plus bas. Idem pour les taxes... C'est comme ceux qui disent qu'il pleut tout le temps à Vancouver... Oui, entre novembre et février, voire d'octobre à mars. Mais de mai à septembre, c'est bien plus agréable qu'à Québec ou Montréal. En clair, si l'on ne compte pas acheter (un logement) et que l'on vit en banlieue (Burnaby, Coquitlam, etc.), les locations ne sont pas beaucoup plus chères qu'à Québec ou Montréal. Et puis le coût de la vie est une chose, la qualité de vie en est une autre.
  4. Bouboule de neige

    Déménager vers la BC depuis Montréal

    Même si c'est ultra minoritaire, il est possible de travailler à 100 % en français en CB. Au début, un niveau d'anglais moyen est nécessaire ; à terme, il faut vraiment être fonctionnel (fluent). Le bilinguisme - le vrai ! - s'acquiert au bout de plusieurs années. Eh non ! Encore une idée reçue. Vancouver : 1 938 h de soleil par an ; Kelowna : 1 949 h de soleil par an. À titre de comparaison, c'est moins que Toulouse (2 050 h), mais plus que Paris (1 700 h). L'hiver est très gris à Kelowna - encore plus qu'à Vancouver -, et l'été est bien ensoleillé - comme à Vancouver - et surtout très sec. Il pleut 4 fois moins à Kelowna qu'à Vancouver mais il y neige aussi 3 fois plus. En fait, hormis l'ensoleillement, les deux climats n'ont rien en commun. Kelowna, comme tout l'intérieur-sud de la CB, a l'un des climats les plus secs du pays, avec le sud-est de l'Alberta. Et des coins comme Lillooet, Lytton, Ashcroft, Kamloops, etc. sont de véritables fournaises en été (> 40 °C tous les étés au moins une ou deux fois). En été, les coins les plus chauds de la CB sont plus chauds que les coins les plus chauds du sud de la France... Mais l'air est très sec et les pluies excessivement rares, hors orages. La chaleur humide de l'est du continent n'existe pas en CB. En hiver, il peut faire en dessous de -30 °C lors des plus grosses vagues de froid, alors que Vancouver peinera à descendre sous les -5/-10 °C car protégée par le relief. Ce même relief qui, par effet orographique, permet à Vancouver et sa région de recevoir énormément de pluie d'octobre à mars. Alors que les vallées du Fraser et de l'Okanagan restent très sèches. Voilà, rapidement, un petit point climatique. Je précise que je connais bien le sujet...
  5. Bouboule de neige

    Reportage TV - Français "d'origine" à Vancouver

    Mais dites-moi, c'est super original ça ! Ah, les reportages français... qu'ils me manquent !
  6. Bouboule de neige

    Un quartier de Montréal classé le plus cool au monde

    Qui a sous-entendu que c'était un problème ? C'est un constat, point.
  7. Bouboule de neige

    Ce qui vous manquerait si vous deviez quitter le Quebec.

    Je vais quitter le Québec (pour Vancouver), et pas grand-chose ne me manquera... - L'hiver ; - Les rares bons amis que j'ai ici ; - La proximité de la Nouvelle-Angleterre ; - Le sirop d'érable. Je crois que c'est tout...
  8. Bouboule de neige

    Un quartier de Montréal classé le plus cool au monde

    Le quartier juif, quoi. Quant à voir Belleville en 12e position de cet énième stupide classement (c'est à la mode), c'est à mourir de rire... Enfin, les bobos sont contents.
  9. Bouboule de neige

    La vie à Whitehorse ?

    Oh, je ne doute absolument pas que vous connaissiez le Grand Nord mieux que moi... J'essaie simplement, parfois, de déconstruire certains mythes qui ont la vie dure. Pour les études, il y a le Yukon College : https://yukoncollege.yk.ca Pour Internet, les forfaits sont très bons mais très chers : http://www.nwtel.ca Circulaire de la semaine : http://www.realcanadiansuperstore.ca/en_CA/flyers.pageview.banner@RCSSW.storenum@1530.week@current.html
  10. Bouboule de neige

    La vie à Whitehorse ?

    Eh bien moi je connais bien Whitehorse, et encore mieux la météo/climatologie. Pour faire court. Whitehorse est justement le « grand centre » au Yukon, étant donné que c'est la capitale du Territoire. Il y a tout ce qu'il faut, encore une fois. La situation de la ville n'a rien à voir avec celle de Kuujjuaq, Fort McMurray ou même Amos... Qu'appelez-vous le nord du Québec ? Le Saguenay ? Rouyn-Noranda ? Ou le vrai Nord, c'est-à-dire Kuujjuaq et consorts ? De toute façon, désolé mais je n'ai aucune envie d'aller là-bas. La nature et les fameux grands espaces, on les veut proches de chez soi, pas à 10 heures de voiture ou 2 h d'avion. Et que l'on vive à Québec ou Montréal, force est de constater que quasiment tous les coins nature sont payants ou privés... ou les deux. C'est un peu moins vrai au Saguenay. Ailleurs, on s'en fout ; c'est trop loin et personne n'y va. Au Yukon, ils sont partout. Dès que l'on sort de la ville, c'est le « désert ». Et pas de pancartes « privé » partout... Disons que ça change. Sinon, évidemment que le Grand Nord - le vrai - est particulier, et je l'ai signalé dans mon premier message (à la fin). Reste que tout le monde n'a pas l'hiver en horreur et ne pense pas à fuir en allant poser ses fesses dans un tout-inclus sans charme à Cuba... Pour ne parler que de ça.
  11. Bouboule de neige

    La vie à Whitehorse ?

    Euh... vous êtes sûr de bien connaître Whitehorse et le Yukon ? - Oui, l'hiver à Whitehorse n'a effectivement rien à voir avec celui de Québec. Mais je crois qu'il y a beaucoup de fantasmes et de méconnaissance autour de ça... À Whitehorse, il neige deux fois moins qu'à Québec (160 cm contre 310 cm), mais il ne pleut jamais de novembre à mars. C'est quasiment impossible. Après, il peut y faire nettement plus froid, mais c'est loin d'être aussi simple. Disons que la variation interannuelle est beaucoup plus marquée dans le sud du Yukon que dans le sud du Québec (comprendre : d'une année à l'autre, les variations de températures sont beaucoup plus importantes à Whitehorse qu'à Québec). À Whitehorse, en janvier, il peut faire entre -45 °C (record de -52 °C) et +10 °C, plus typiquement entre -40 °C et 0 °C. Les très grands froids sont de plus en plus rares et se concentrent plutôt dans le centre du Yukon, entre Dawson et Mayo (jusqu'à -50 °C et un peu moins). J'en resterai là sur ce sujet... - La vie à Whitehorse n'est pas du tout la même qu'à Schefferville ou Kuujjuaq ! C'est beaucoup moins isolé. Whitehorse dispose d'un aéroport international avec des liaisons régulières vers Vancouver (entre autres) et les prix ne sont pas si élevés que ça. Pour quitter les deux villes citées plus haut, il faut vendre sa mère... Et puis quasiment pas de routes, étés encore plus frais, végétation différente, etc. À Whitehorse, il y a absolument tout ce dont on a besoin pour vivre, comme dans n'importe quelle autre ville moyenne. On n'est pas à Chibougamau, La Ronge ou La Grande... Pour la météo, j'ai brièvement répondu plus haut, mais je ne rentrerai pas plus dans les détails, histoire de ne pas abrutir les gens. Juste une chose à retenir : à Whitehorse, il est très rare que cela descende en dessous de -40 °C, excepté dans les secteurs déventés de la ville (l'aéroport est très exposé au vent - de sud notamment -, ce qui limite les occurrences de très grands froids). Mais passons... Pour le reste, il y a des choses moins chères qu'au Québec (plaques, permis de conduire, impôts, etc.) et des choses plus chères (Internet, bois de chauffage, immobilier, etc.). D'autres sont comparables (alimentation, essence, etc.). La différence étant que les salaires sont généralement plus élevés au Yukon, et les impôts plus bas. La nature est gratuite, elle... Pas comme au Québec. Les vrais grands espaces, ils sont au Yukon, pas au Québec ! Mais ce sont deux styles de vie totalement différents ; tout le monde n'y trouvera pas son compte, mais on y vit très bien. Mais je le redis : il y a beaucoup de « légendes » et de fantasmes sur la vie au Yukon (notamment concernant la météo), et ce n'est pas près de s'arrêter.
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles