Jump to content
  • entries
    27
  • comments
    53
  • views
    9,757

Astuce #04 - un numero de telephone local


Jefke

823 views

cup_and_string.jpg

Sur base de mes experiences personnelles, voici une serie d'astuces utiles pour son immigration. Ou pas.  

 

Astuce #04 : un numero de telephone local

 

Skype est tres utile quand on part a l'etranger, mais pas toujours possible. Comme a chaque nouvel an, de nombreuses connaissances nous ont appele par telephone. Sans forcement savoir (ou se souvenir) que nous vivons a plusieurs milliers de kilometres. Seuls nos proches communiquent avec nous par Skype.

Depuis un moment deja, j'utilise sonetel (http://www.sonetel.com). J'imagine qu'il existe presentement de nombreux produits equivalents, peut-etre meilleurs. Je suis preneur de toute suggestion.

 

Quel que soit l'outil, l'emploi de numeros virtuels est tres pratique. Voici quelques exemples :

 

Utilisation #1
En preparant mon premier voyage exploratoire, j'ai pris un numero de telephone virtuel, avec un indicatif local, pour chacune des principales villes ou je comptais m'arreter : Montreal (514), Quebec (418), Moncton (506), Toronto (647), etc. Ensuite, j'ai repris ce numero local sur mes CV et dans mes courriels. Quand on y pense : c'est assez exceptionnel qu'un recruteur compose un numero de telephone international, meme lorsqu'il est convaincu d'avoir trouve un excellent profil. Mais s'il voit un numero local et imagine que la personne vit a 15 minutes de son bureau... 

 

Utilisation #2
Les garderie et les ecoles canadiennes que nous avons contacte a distance repondaient rarement aux courriels, ou toujours avec un delais de plusieurs jours. Par contre, nous avons toujours ete rappele tres rapidement par telephone. 

 

Utilisation #3
Ce qui est valable pour les ecoles l'est aussi pour les autres services/commerces : logement, voiture, meubles, banques, assurances, etc. D'apres mon experience, etre joignable avec un indicatif local facilite beaucoup la communication, meme si physiquement on se trouve encore de l'autre cote de l'ocean ou dans un autre province. On s'appelle, on se rappelle, on se re-rappelle. La glace est brisee. On devient des voisins proches, et plus ces inconnus qui discutent par claviers interposes a l'autre bout du monde. Ensuite, il ne reste plus qu'a travailler l'accent et trouver une excuse pour decliner une rencontre physique dans la journee. 

 

Utilisation #4
Depuis que nous sommes installes au Canada, nous faisons le contraire : ma conjointe et moi avons maintenant des numeros virtuels europeens. Par exemple : sur la route Montreal-Toronto, sans connexion internet, nous pouvons jaser a couts raisonnables avec nos proches/amis. Ou discuter de longs moments avec l'Administration belge.

 

 

Reste juste a jongler avec les decalages horaires.

1 Comment


Recommended Comments

  • Habitués

Le 1/6/2016 at 17:24, kuroczyd a dit :

Je trouve que l idée du numéro local est plus d ordre de la bidouille dans la recherche d employeur car des le premier contact il saura que la personne est à la recherche d un permis (si ce n est pas déjà indiqué dans le CV) De plus la plupart des personnes font aujourd'hui des entretiens Skype plus que téléphoniques....

 

 

Le 1/7/2016 at 23:30, Jefke a dit :

voici ma petite experience:

Avant d'appeler, les recruteurs lisent et relisent un CV, y ajoutent diverses notes, font un minimum de recherches et de croisement sur internet (linkedin & co). A travers le contenu, ils comprennent tout de suite que le candidat est "quelque part" dans le processus d'immigration. S'ils appellent c'est pour situer ce "quelque part". Au telephone, les premieres questions etaient souvent :
- Etes vous au Canada presentement ? Quand pouvons-nous nous rencontrer ?
- Quel est votre statut au Canada ? Avez-vous deja votre Residence Permanente ?

 

Quand j'ai commence a prospecter des entreprises depuis la Belgique, j'ai toujours deteste cette derniere question; ca mene a une impasse. Mais je prefere recevoir ca, qu'aucun appel. A force de coups de fil, j'ai pu discuter de mes competences, ameliorer mes arguments, et je suis parvenu a decrocher suffisament de rendez-vous pour remplir mes sejours exploratoires. Puis, plusieurs propositions d'embauche plus tard, et avec 2 contrats signes a distance, nous voila au Canada ma conjointe et moi. Et c'est parce qu'il me semble que ca a ete un succes, que je trouve interessant de partager cette experience. Mais apres, chaque histoire est differente.

 

Tu peux choisir de garder ton numero francais, utiliser un numero de telephone virtuel, attendre d'atterir au Canada pour avoir un numero local en prennant un abonnement prepaye, opter pour un combinaison Data+SkypeIn+SkypeOut, ou n'importe quoi d'autre... A toi de voir ce qui te semble le plus pertinent pour maximiser ton voyage de prospection et atteindre tes objectifs. 

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines