Jump to content
  • entries
    6
  • comments
    35
  • views
    3,661

Notre projet d'immigration de A à Z... (livre 2)

Sign in to follow this  
B@bouk

1,502 views

Juillet 2015 : Le grand départ.

Ce mois a été marqué par notre départ pour Québec. Derniers coups de collier avant de partir, dernières mises au point, dernière craintes. Voilà comment nous les avions traduits :

"Ca yest, les inscriptions scolaires des enfants sont faites ! Notre grande entrera en 1ère année du secondaire et notre fils en 5ème année de primaire, à Québec. C'est un soulagement et le signe que notre projet continue d'avancer.

Côté déménagement, les choses avancent même si nous courons encore après la date définitive d'enlèvement de nos cartons, prévue aux alentours du 16 juillet... Nous relançons le déménageur ces jours-ci. Les voitures sont quasiment vendues. Nous sommes rassurés."

Quelques jours plus tard, "la date de déménagement est quasiment fixée : entre le 15 et le 17 juillet 2015. Toute la liste de nos effets doit être bouclée ce week-end afin que le déménageur puisse évaluer la taille du camion à nous envoyer.

On avance (enfin, j'espère !...)"

Et enfin, "Les déménageurs passent aujourd'hui !Nous sommes prêts pour le grand saut ! Dans une semaine, nous décollons.... Que le temps passe !!!"

Pour prolonger notre expérience québecoise et faire partager nos rencontres et découvertes, nous avons décidé de créer une page Facebook : "Québec paradis", avec pour objectif de retracer nos aventures par le biais d'une photo par jour !

En voici le lien : https://www.facebook...796769593774015

Fin juillet, nous vivions les derniers instants sur le sol français :

"Visite médicale obligatoire passée par notre toutou hier au soir. Il est autorisé à voyager avec nous et poursuit donc cette aventure ! Décollage demain. Derniers rangements. Derniers coups de balais. Etat des lieux de la maison cet après midi."

Nous livrions nos pérégrinations quelques jours plus tard :

" Après avoir retrouvé internet, voici le récit de nos dernières heures en France et de nos premières heures au Québec !

Quelques heures avant le départ. Dernier coup de collier pour tout boucler. L’état des lieux de la maison s’est déroulé sans encombre. On part manger à l’extérieur. Au retour, énorme orage, pluie diluvienne, nos serviettes de toilette et la caisse de transport du chien, laissée dehors, sont trempées. Plus rien pour prendre la douche. Le coussin de transport du toutou est fichu… Pas grave, on se débrouille. Deux serviettes retrouvées dans un coin feront l’affaire pour nous et les duvets de notre dernière nuit feront office de coussin pour la cage du chien. On s’endort. Epuisés.

Jour J. Nous sommes levés tôt. Le temps de sortir les affaires et de vider la maison (le propriétaire, malgré l’état des lieux de la veille, nous a autorisés à dormir cette dernière nuit dans la maison. Merci !) et des amis arrivent pour nous accompagner à l’aéroport. On charge les voitures et on part. Nous sommes émus.

L’arrivée à l’aéroport se passe très bien. La caisse du chien est extrêmement volumineuse, ce qui nous permet de passer devant tout le monde pour enregistrer les bagages et de découvrir les dédales de l’aéroport de Lyon avec notre encombrant compagnon. Nous le laissons à proximité des pistes, au poste de gendarmerie, là où les objets très volumineux peuvent embarquer. Dernier au revoir au toutou. Il part.

Nous rejoignons la salle d’embarquement, après les au revoir difficiles avec nos amis. L’avion a un peu de retard, mais rien de grave. Nous y sommes presque ! Nous embarquons finalement, pour décoller quelques minutes plus tard. C’est parti ! Le vol se passe sans aucun problème. Nous trouvons le service d’Air Transat très satisfaisant.

Arrivée à Montréal, sept heures quarante plus tard. Nous sommes ravis. Le passage en douane est une formalité. Quelques questions sur le pourquoi de notre immigration, présentation des passeports, l’agent nous demande de la suivre… Elle nous accompagne jusqu’aux services de l’immigration. « Bienvenue au Canada », nous lance-t-elle avant de repartir. Emotion.

Dans la salle du bureau d’immigration, nous sommes les seconds. Au bout de quelques minutes, on appelle notre numéro. L’agent des services d’immigration canadienne vérifie nos documents, CRP, CSQ, B4, passeports, et nos coordonnées à Québec. Quelques photocopies et quelques signatures plus tard (à peine 15 minutes), elle nous souhaite elle aussi une bonne arrivée au Canada et nous indique que nos cartes de résidents permanents arriveront d’ci deux mois à notre domicile. Génial !

Nous passons ensuite au guichet des services d’immigration du Québec. Vérifications de nos CSQ, de nos passeports. Vu que nous pouvons fournir les documents attestant que nous avons suivis les modules du SIEL (Service d’Intégration En Ligne), nous sommes dispensés des rendez-vous d’information auprès des services d’immigration et d’intégration. En 15 minutes à peine, l’affaire est bouclée ! « Bonne installation au Québec, et bonne chance ! ». Ca y est, nous y sommes !!!

Nous partons récupérer nos bagages et notre chien qui, contre toute espérance, s’est montré détendu et calme en nous attendant. Il patiente sagement dans sa cage, suscitant la curiosité de plein de personnes lorsque nous nous déplaçons avec lui. Le spray hormonal apaisant délivré par notre vétérinaire y est sans doute pour quelque chose. Il nous

a facilité la vie, à lui et à nous !!! Second passage auprès des douanes car nous voyageons avec un animal. Nous galérons à nous déplacer avec la cage, qui ne tient pas sur un chariot. Le douanier vérifie le carnet de santé de notre animal. Rien à signaler. « Normalement, cette visite est payante, mais vu que vous venez pour la première fois, ça ira. ». Il n’est pas trop gentil ce douanier ?!!! Super ! On s’en va, non sans l’avoir expressément remercié. Nous quittons l’aéroport, une heure trente après avoir quitté l’avion. Tout est donc allé très vite pour nous.

Cueillette de la voiture de location et départ pour Montréal chez des amis qui nous prêtent très gentiment leur maison pour la nuit alors qu’ils sont en vacances en France. Vraiment tip top, nos amis ! On récupère les clefs chez des voisins et on se pose. Enfin ! Après quelques courses et un léger repas vite avalé, nous nous effondrons sur nos lits. Epuisés. Depuis que nous nous sommes levés le matin, 21 heures se sont écoulées.

03 heures du matin, nous sommes réveillés. Décalage horaire oblige, nous ne dormons plus. On parle, on discute, on échange des émotions. C’est un moment étrange. Décalé.

Au petit matin, nous partons pour Québec. Nous redécouvrons les paysages qui nous ont tant plus voilà trois ans, lors de notre voyage ici. Nous arrivons à la pension où notre chien va séjourner quelques jours, le temps que nous nous posions et que nous prenions nos repères. Dur de le quitter…

Nous arrivons à Québec, nous mangeons un bout sur place et filons à notre appartement où notre propriétaire nous attend. Visite des lieux. Nous sommes ravis. Notre propriétaire, un monsieur en retraite, prend gentiment le temps de nous accompagner à pieds pour une visite du quartier. Boutiques, restaurants, bonnes adresses, écoles, il nous montre tout, avant de m’accompagner en voiture à l’autre bout de la ville pour que je puisse y rendre notre véhicule de location. Il me ramène jusqu’à l’appartement en me faisant visiter la ville pour me montrer quelques points de repères. Avant de me laisser, il me tend un paquet contenant une bouteille de vin. « Tenez, c’est pour vous. Bienvenue au Québec. »

Elle n’est pas belle la vie ? Ca y est, nous sommes chez nous !

Lundi, les démarches NAS et RAMQ sont faites, ainsi que l’ouverture du compte Desjardin et réception de nos cartes de débit. Pour le NAS, 10 minutes ont suffit. Il n’y avait personne devant nous. Pour la RAMQ, 45 minutes ont permis de tout boucler. Ici encore, personne devant nous. Le top !

Depuis ces derniers jours, nous nous consacrons essentiellement au grand nettoyage de notre appartement que les précédents locataires ont laissé dans un état lamentable. On se refait peu à peu un petit nid. On visite, on sort, on découvre. Il y a comme un air de vacances dans l’air… On profite doucement !"

Août 2015 : transition(s)

Les démarches administratives et les recherches d'emploi battent leur plein. Peu de temps pour savourer.

"Réception ce jour de nos 4 cartes d'assurance maladie. 10 jours entre le dépôt du dossier à la RAMQ et la réception des cartes. Efficace !

A compter de lundi prochain, nous allons intégrer un programme d'aide à la recherche d'emploi d'une durée de trois semaines, nous donnant accès à toutes les techniques québécoises de recherche d'emploi, et notamment le moyen d'accéder au marché caché du travail. Nous espérons pouvoir optimiser nos chances de retrouver rapidement une job.

Les enfants sont inscrits en camp de jour, où ils sont depuis déjà 2 semaines, histoire de s'immerger parmi un groupe d'enfant de leurs âges. C'est vraiment pas mal car ils se familiarisent avec les pratiques québecoises. Du coup, ils prennent le bus tous seuls (ils ont 10 et 12 ans). Ils pourraient rester seuls à la maison la dernière semaine d'août. Nous ne savons pas encore. Ca fait beaucoup de changement. Nous qui hésitions à les lâcher chez nous, petit village de campagne de 800 habitants, voilà que nous les laissons prendre seuls le bus dans une métropole qui en compte 500 000 ! Mais bon, le côté sécuritaire de la ville y est pour beaucoup. On s'y sent vraiment bien."

Fin août, "réception de nos permis de conduire. Super !! Le container arrive à Montréal, après 4 semaines de voyage. Correct. Ca frétille au niveau du boulot. Quelques touches qui donnent espoir.

Opération dédouanement. 6h de route. 2h30 sur place. 32 guichets potentiels. 3 d'ouverts. Le fun ! Mais bon tout est en ordre. On ne va pas trop se plaindre."

Et puis, le bonheur ! "Job de 3 mois décrochée en tant qu'éducateur en Cegep. Le fun ! On souffle."

Septembre 2015 : les bonnes nouvelles s'enchainent.

" Mon épouse vient de décrocher sa job ! Travail permanent à temps plein à deux pas de la maison. Et voilà, nous sommes rendus à un très bon état de notre projet. Nous soufflons enfin."

Octobre 2015 : fin du processus.

" 3 de nos cartes de résidents permanents sont arrivées. La 4 ème ne devrait pas tarder. Ça y est, nous touchons à la fin de notre processus. Nous sommes résidents permanents du Canada !!! Le fun !"

Au milieu du marasme du quotidien, nous prenons le temps de mesurer les avancées faites depuis trois ans. C'est dingue. Notre rêve est devenu réalité. A nous de le mener plus loin. Encore. Toujours.

Sign in to follow this  


4 Comments


Recommended Comments

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines