Jump to content

sffflm

Habitués
  • Content Count

    326
  • Joined

  • Last visited

8 Followers

About sffflm

  • Rank
    Dépendant grave
  • Birthday 09/05/1972

Profile Information

  • Gender
    Famille
  • Statut
    installé depuis + 5 ans
  • Date d'arrivée
    30-06-2009
  • Profession
    EDUCATEUR
  • Pays d'origine
    FRANCE
  • Pays de résidence
    Canada
  • City
    Joliette

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Recent Profile Visitors

2,945 profile views
  1. Le lendemain matin, nous sommes encore réveillés à l'aube, car le décalage horaire se fait encore ressentir... Nous nous questionnons encore sur notre rencontre de la veille et nous cherchons à savoir ce que cette dame a derrière la tête. Nous avons pensé à tout... Elle va certainement vouloir nous vendre quelque chose, ou alors elle va vouloir nous embarquer dans une quelconque secte... On ne sait plus ce que nous devons faire... Vous auriez fait quoi vous???? Finalement, nous nous sommes décidé à aller rendre visite à Danielle et partons donc à l'aventure.... Première lumière à droite.... un peu plus nous passons de la banque qui m'a volé et qui m'a demandé un apport de 50%..... 1000 excuses, c'était plus fort que moi Nous rentrons dans le quartier indiqué la veille. C'est un petit lotissement en cul de sac qui longe la rivière. À notre arrivée, nous restons en admiration devant un écureuil qui se promène devant notre voiture. Nous nous arrêtons et nous essayons de le prendre en photo, mais monsieur a décidé à jouer avec nous et nous amène jusqu'à un gros corbeau. Au final, le piaf était tellement gros que nous l'avons lui aussi photographié... Les parfais touristes! Après la séance shooting photo, nous arrivons au numéro 18 de la rue de Danielle. C'est une petite maison accueillante à côté d'un parc de jeux pour enfants, avec un magnifique et gigantesque érable dans le jardin qui assure un coin de détente et de repos à l'ombre de ce magnifique feuillage... L'érable est un arbre que nous aimons beaucoup et encore plus depuis que nous avons dans l'idée de pouvoir venir nous installer au Canada. Je ramasse alors une feuille que je vais conserver entre 2 pages d'un cahier. Il me semble que cette feuille doit traîner quelque part encore aujourd'hui dans ma maison Nous tapons à la porte et elle ne tarde pas à s'ouvrir. Danielle nous accueille avec un sourire plein de joie et d'énergie et nous invite à rentrer chez elle. Nous sommes toujours au stade des questions... Danielle nous invite à nous asseoir pour prendre avec elle une petit déjeuner. Elle nous sert un café accompagné de petits crêpes accompagnées de sirop d'érable. Je suis un peu gêné de lui dire que je n'apprécie pas vraiment le sirop d'érable, car j'en avais goûté en France et je n'en avais pas gardé de bons souvenirs Tout en faisant connaissance et en répondant à toutes les questions de Danielle, nous commençons à manger ces petites crêpes... Mon palais apprécie énormément ce que je viens de lui donner!!! Mes amis, le sirop d'érable d'ici n'a rien à voir avec le sirop que j'ai pu goûter en France. Je me souviens de cette couleur de caramel brûlé et un aspect épais.... Berkkk!!! Celui ci est clair et on peut même voir au travers du contenant. Il a un gout sucré mais pas trop... tout une finesse indescriptible La conversation va de bon train et nous posons de part et d'autres des questions et devant la sympathie et le côté naturel de Danielle nous oublions petit à petit toutes les craintes que nous avions. Après le petit déjeuner, nous sommes invités à faire une ballade en voiture pour visiter la région, histoire de nous donner un peu plus le l'envie de venir nous installer ici. Notre excursion nous fait voir que la nature se trouve à proximité de la ville et nous apercevons quelques chevreuils au loin et sentons pour la première fois l'odeur particulière de la mouffette! La mouffette c'est ce que nous voyons dans les dessins animés et que l'on confond avec le putois. C'est l'animal noir et blanc qui laisse une odeur qui n'est vraiment pas agréable Nous voyons aussi un vol d'outardes qui part migrer vers une région un peu plus chaude car nous approchons de la période froide... Le soir venu, après avoir quitté Danielle à qui nous avions promis de lui donner des nouvelles dès notre retour en France, nous pensions à la gentillesse incroyable de cette dame que nous ne connaissions pas et qui a tout fait pour rendre notre journée inoubliable...
  2. Merci à tous pour les commentaires reçus sur ce forum et pour tous ceux qui ont pris le temps de m'écrire en privé J'avais mis de côté l'idée de poursuivre mon histoire, mais je suis heureux de voir qu'il y a des personnes qui ont de l'intérêt sur mon expérience. Je précise à nouveau que c'est MON expérience et que ce que je relate est MON histoire... Maintenant si quelqu'un a vécu quelque chose de différent, il est en droit de le signaler, mais il y a des manières pour dire ça. On peut discuter échanger, mais en aucun cas arriver avec SA vérité.... J'espère que certains comprendrons la petite nuance et sauront placer des commentaires intelligents au moment venu. Je reviens très bientôt pour vous raconter notre magnifique rencontre avec Danielle
  3. Bonjour et un grand merci à tous ceux qui se reconnaîtrons pour ces commentaires positifs Je suis simplement venu lire les commentaires, mais je vais poursuivre mon histoire très prochainement. En attendant, je vous souhaite à tous et toutes une bien belle journée
  4. En passant juetben je suis moi aussi resté poli tout au long de mes messages. Si tu as trouvé mes remarques "déplacées et insultantes", j'en suis sincèrement désolé, mais je pense malgré tout être resté très courtois dans mes propos. Pour être honnête avec toi, j'ai trouvé que toi, par contre tu manquais de tact avec ton commentaire agressif! D'où est ce que tu te permets de dire "c'est totalement faux" Je pense que tu as mal commencé la conversation... Puisque tu sais si bien conseiller : Tu aurais dû simplement dire que tu avais un autre point de vue.... ça aurait pu être le début d'une discussion constructive, au lieu de vouloir sous entendre que tu détiens la vérité! En aucun cas je ne vais affirmer quelque chose dont je ne suis pas certain de la réponse. Dans mon récit, encore une fois c'est mon expérience que je raconte. Pas la tienne... Puis c'est ce que les conseillers m'ont dit.... Ils l'ont dit à moi, pas à toi......C'est clair??? soulman, je ne suis pas agressif, loin de là mais quand tu dis juetben n'a pas à "rectifier" quoi que ce soit de mon expérience, c'est là où est le problème... Il peut apporter son point de vue et son vécu, je n'y vois aucun inconvénient et je pense que tout le monde serait ravi. Mais encore une fois mettez vous un instant à la place de celui qui fait ses démarches, qui a son visa et qui arrive devant son conseiller pour un empreint et il se fait dire que c'est 20, 30, 40 ou 50% de mise de départ pour les mêmes raisons que l'on m'a données.... J'imagine très bien le client dire "c'est faux" c'est juetben qui l'a dit!!! Voilà, maintenant, avant de dire que je suis "agressif" et "insultant", il faut peut-être voire aussi la portée des commentaires qui ont été postés. Sur ces mots, bonne soirée ou bonne journée à tous et toutes
  5. Parce que "lintelligent" je reponds à ton commentaire qui n'a pas encore sa place dans la chronologie de mon histoire! Fais une demande d'empreint à 0, 5 ou 10% et achète toi une vie au lieu de m'empêcher de poursuivre mon histoire
  6. Effectivement kobico, je suis arrivé en 2009 avec "0" emploi récent sur le territoire et "0" historique de crédit, ce qui est en effet le cas de tous les RP le jour de leur arrivée . Je trouve dommage d'insister autant et de laisser croire que l'on peut arriver ici et s'acheter ce que l'on veut avec rien en poche... Mon but est d'aider au maximum et non pas de créer de fausses illusions... Merci kobico pour tous ces détails
  7. T'as raison l'intelligent! Ça aurait avancé beaucoup de monde que je parle de mon"IMM5292" qui est le document que donne le service d'immigration quand tu arrives et qui correspond à la carte qui va etre émise grâce à ce document... T'as vraiment du temps à perdre...
  8. Je suis client BNC, puis c'est eux justement qui m'ont proposé ça! Faut être un peu logique, mais dans MA SITUATION, je n'ai même pas d'adresse, pas de numéro d'assurance sociale. La seule chose que j'ai à leur montrer c'est mon passeport et ma carte de résident permanent que j'ai tant attendu! Bref..... Je suis déçu de voir que l'on puisse s'obstiner pour des choses comme ça et je n'ai même plus le goût de poursuivre mon histoire. À quoi bon passer du temps à me justifier? J'étais venu ici uniquement dans le but de raconter mon histoire et donner un peu réconfort et d'appui à ceux qui sont dans leurs démarches, mais je n'ai pas l'intention de perdre mon temps à me justifier. Je viens sur ce forum pour avoir du plaisir à partager mon expérience, mais en ce moment, au lieu de poursuivre mon histoire, je dois passer mon temps à me justifier...
  9. Je relate juste ce que les conseillers financiers m'ont dit, mister je sais tout! Moi je ne suis pas banquier, puis quand tu veux faire un prêt et que ta banque te dit que c'est comme ça et pas autrement, ben au final c'est pas toi qui décides. Mais je pense que si tu as bien compris, c'est mon histoire que je raconte et je ne vais pas raconter celle de quelqu'un d'autre. Puis pour moi il est important que ceux qui lisent mon histoire se disent que ça peut leur arriver aussi. Pour les futurs résidents permanents qui sont dans leurs démarches et qui pensent acheter une maison en arrivant ici, ce serait bien qu'ils sachent qu'ils ne pourront pas le faire sans mise de fond. J'ai eu moi aussi tout un tas d'informations qui ne correspondent pas à la réalité, comme le fait de pouvoir acheter une maison avec 0 en poche, ou comme "au Canada, personne ne paye d'impôts"!!! Je suis ici, pour partager mon expérience avec des personnes désireuses de connaître mon histoire. C'est quelque chose qui m'aurait été vraiment utile avant de venir ici. Maintenant si tu désires argumenter sur le pourcentage de mises de fonds, ouvre toi un post là-dessus. J'ai vu ton profil avec "Profession:foreman, fouetteur de gars, emmerdeur", j'ai donc terminé notre conversation et ne vais pas continuer à perdre mon temps avec toi car je n'ai pas à devoir me justifier. Ceci dit, passe une bonne journée
  10. ITrois jours avant notre départ, nous nous réveillons vers 6h du matin et nous ne savions pas encore que cette journée allait être inoubliable... Nous sommes au centre ville dans une tabagie (c'est comme ça qu'on appelle ici un bureau de tabac) et tentons le tout pour le tout! Je dis à mon épouse que peut-être nous allions avoir un signe du destin et nous decidons de jouer à la loterie nationale... Nous nous renseignons alors sur les jeux qui se font ici et prenons quelques grilles pour un tirage du soir. Je ne sais pas pourquoi, mais je sentais réellement que ces numéros allaient changer notre avenir.... Plus tard sur l'heure du midi nous nous arrêtons dans un petit restaurant qui sert des repas à base d'oeufs, patates, fruits, fèves au lard, creton.... La serveuse vient à notre rencontre et nous demande notre notre commande. Nous prenons un menu avec les oeufs et elle demande à mon épouse : - Les oeufs, vous les voulez miroir? Moi et ma femme : ?????? - Excusez-nous, car nous venons de France et nous ne savons pas ce que sont des oeufs miroirs. Elle nous explique alors que les oeufs cuits directement dans la poêle avec le jaune intacte c'est comme un miroir. Après je vous laiise imaginer ce que peut être un oeuf crevé retourné ? Une cliente du restaurant arrive alors avec sa chaise et nous demande si elle peut s'installer à notre table, car elle a entendue que nous sommes français.... Nous n'osons pas lui dire non et une conversation s'installe. Sans nous consulter, mon épouse et moi même, pensons que cette dame a une idée derrière la tête. Hahahaha, on ne nous la fait pas à nous, quelqu'un de gentil comme ça c'est parce qu'il y a quelque chose de caché derrière tout ça. Plus le temps avance et plus la dame nous dit qu'elle veut faire quelque chose pour nous et elle nous propose qu'on se retrouve pour nous faire visiter au mieux le coin. Danielle nous laisse son adresse pour un rendez-vous à la premiere dès le lendemain matin. Tout un tas de questions nous passent par la tête, car nous ne sommes pas habitués à autant de gentillesse. Notre expérience nous appris à nous méfier de tout le monde, mais la curiosité nous pousse à accepter cette invitation. Je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps, car c'est l'heure du tirage du lotto.... Ce jour là, le jeu ne nous a rien rapporté, mais la rencontre avec Danielle était un petit clein d'oeil du destin...
  11. Les banques demandent des garanties quand tu arrives ici. Puis pour te dire qu'il y a une grosse différence entre les canadiens et les residents permanents, c'est que la seule banque qui a accepté une ouverture de compte deouis la France c'est la banque nationale. Je me suis fait envoyer ballader gentillement par les autres.... Puis concernant les 50% d'apport, ils sont en droit de te le demander quand ils n'ont rien dans ton historique, sinon personne ne te prêtera 1$. Encore une fois, je parle en connaissance de cause car j'ai pris rendez-vous avec plusieurs banques et ça allait du non on ne peut pas vous prêter à la proposition d'un prêt avec 50% d'apport. Pour te remettre dans ma situation, je viens de France, puis je ne suis personne pour eux. J'ai zéro fiche de paye sur le territoire canadien. Je n'ai même pas d'adresse! Je comprends leur logique de ne pas me donner les mêmes droits que quelqu'un qui peut justifier d'un salaire régulier. Maintenant si tu travailles dans une banque tu pourrais laisser tes coordonnées aux futurs résidents permanents qui se feront un plaisir de venir te faire une demande d'empreint ?
  12. Chers amis, je viens de me relire afin de poursuivre mon récit et je viens de me rendre compte que quelques fautes se sont glissées dans mon histoire, ainsi que quelques répétitions assez désagréables... Eh oui le prix de l'essence c'est au "litre", et litre par ci et litre par là! ?. Je m'en excuse et mais je tape tout ce texte sur un téléphone portable et ce n'est pas toujours évident ?.... Pour en revenir à notre voyage de découverte, nous decidons de prendre un rendez-vous avec un agent immobilier pour lui expliquer le but de notre excursion et lui demandons de nous montrer quelques maisons pour nous donner une idée sur ce qui nous attend. Lors de nos conversations, nous comprenons un mot sur deux, mais nous arrivons avec ma femme à comprendre l'essentiel et celui-ci accepte de nous faire faire quelques visites que nous planifions donc jusqu'à la fin de notre semaine. Cette année, Halloween c'est à la fin du mois d'octobre et toutes les maisons ou presque sont décorées pour l'occasion. Lors de nos visites nous sommes surpris sur beaucoup de choses. Nous partons avec l'agent immobilier et celui-ci ne ferme pas son auto et il a même laissé les clés à l'intérieur! Je ne vois plus ça en France depuis bien longtemps, sous peine de ne plus retrouver ses clés.... et sa voiture ?. En passant ici, on ne dit pas fermer sa voiture ou fermer une porte à clé. On dit "barrer" la porte. Fermer la porte au Québec a simplement la signification de fermer, mais rien à voir avec le fait de sécuriser et de verouiller. On peut donc fermer la porte sans la barrer....Mais si tu barres la porte avant de la fermer ça pourra pas marcher ?. Il va falloir la débarrer pour la fermer ??? Ok, j'arrête ? Pour en revenir à notre visite et à nos surprises, nous arrivons devant la première maison et Michel notre agent immobilier tape à la porte et après deux secondes, il ouvre la porte et entre.... Si vous avez bien compris mes explications précédentes, la porte était fermée, mais pas barrée! Je demande donc à Michel si c'est normal? Puis d'un air supris il me répond que oui. Je lui explique qu'en France tu ne peux pas faire ça, parce que quand tu rentres chez toi, les déménageurs sont passés. Puis même si tu "barres" ta porte tu n'es pas à l'abris de te faire visiter... Toujours surpris et avec un air de dire : Hey le français, qu'est-ce que tu me racontes? ? Encore une fois, depuis 2006, les choses ont changées et je ne connais plus grand monde qui laisse ses portes de char débarrées! Le bilan de ces visites immobilières est très positif et nous demandons à Michel, comment ça se passe quand un résident permanent achète une maison. Il nous répond que c'est la première fois qu'il va faire ça et va se renseigner. Pour un citoyer canadien ils lui faut un 10% d'apport et le tour est joué ?. Plus tard nous apprenons que les banques exigent pour les résidents permanents un 50% d'apport... Les maisons en campagne sont belles et spacieuses. Il n'y a pas de maison collées et ca nous plaît énormément. En ville c'est toujours différent de ce que nous pouvons voir en France, mais ça ne correspond pas vraiment à nos désirs. Puis quand je dis campagne, je parle ici d'un trajet de 10 à 15 minutes du centre-ville ? Volontairement, je ne vais pas nommer de ville, car je me dis que ceux qui sont dans les démarches ne doivent pas être influencé par notre expérience. Je pense que ce qui est bon pour moi ne l'est pas forcément pour quelqu'un d'autre et je ne souhaite pas que l'on puisse dire un jour que c'est à cause de moi si quelque chose ne se déroule pas comme prévu ?. Ceci dit "google map" est très bien pour rechercher les grandes villes et pour situer tout ce qu'il y a autour ?. Lors dune de nos visites, nous sommes surpris de voir tout un tas denfants qui vont de maisons en maisons pour demander des bonbons, accompagnés d'un gros camion de pompier. Malgré la température froide, l'ambiance est chaleureuse et nous sommes heureux de voir tous ces enfants de bonne humeur. Nous pensons forcément à nos enfants qui sont restés en France et nous les imaginons déjà en train de taper aux portes pour demander "Des BONBONNNNS"!
  13. Épuisés de notre voyage nous tombons vite dans les bras de Morphée, pour nous réveiller vers 3h du matin! Le décalage horaire fait que nous sommes encore sur l'autre continent avec 6h de plus.... Nous pensons que ce n'est pas vraiment important et que nous allons en profiter pour découvrir un peu les environs... C'est le mois d'octobre. Il fait froid et les minuscules cristaux sur le sol et la voiture m'indiquent que nous nous trouvons aux alentours de 0°C maisen dessous du 0 ?. Nous venons de Perpignan en France et au mois d'octobre quand il fait froid, on se situe largement au dessus de 10°C! Nous voilà donc avisés. Leçon numéro 4 : ici le matin de bonne heure il fait froid ? Nous partons donc à l'aventure en essayant de garder les axes principaux pour ne pas trop nous éloigner. Je me sens malgré tout à l'aise car j'ai laissé mon GPS se charger durant nos petites heures de repos et je l'ai laisser chercher les satellites en prévision de notre excursion du jour. Les décors et paysages sont différents de ce que nous connaissons en France. Nous avons de l'espace... Beaucoup d'espace! Les routes sont plus larges et au fur et à mesure que le jour se lève, les routes se remplissent de gros "pick-up" avec des bruits de moteurs impressionnants. Je veux tout prendre en photo, mais mon appareil photo n'a plus de piles. Lecon numéro 5 : ici les piles se sont des batteries. Soudainement, je me rends compte que je n'ai presque plus d'essence (je vais arrêter les leçons et vous dire qu'ici l'essence c'est du "gaz") et je vais donc mettre du gaz dans mon char! Je pense que vous aurez compris que le char designe ici une voiture ?... Je suis habitué en France à mettre entre 20 et 30 euros pour sortir mon aiguille de la réserve, mais là rendu 26$ et des poussières ça rentre plus.... Je me demande alors qu'est-ce qui se passe... Est ce qu'il y a quelque chose de coincé... Est-ce j'avais un problème avec mon aiguille? ...... Je me dis que l'aiguille c'est pas possible parce que nous avons quand même fait quelques kilomètres... Je regarde le nombre de litre de gaz que j'ai mis dans la voiture et je vois que tout est normal et que je suis proche de 40 litres... Puis je regarde le prix au litre et j'ai la merveilleuse surprise de voir que le litre est à 0,68$ le litre! (Je parle ici des années 2006 les amis, car aujourd'hui les choses ont changé. Notre prix actuel est d'environ 1$ le litre, mais je précise qu'il était aux alentours de 1,50$ le litre il y a encore 1 mois ou 2) Tout est merveilleux et nous en oublions même la température basse qui grimpe tranquillement autour des 10°C. Je précise Celsius, car ici on parle encore beaucoup en Farenheit. Nous sommes en admiration des décors merveilleux que nous croisons et voyons même quelques écureuils, quelques corneilles qui resswmblent à des grosses pies, mais toutes noires. Les maisons sont très belles et il n'y a aucune clôture autour des maisons. Notre première journée a été pleine d'images inoubliables et nous commençons sérieusement à penser que notre avenir ainsi que celui de nos enfants peut se faire ici....
  14. Après cette nouvelle aventure pour trouver un endroit afin de manger quelque chose, nous arrivons au "drive" ou service au volant! La demoiselle me demande ce que nous voulons..... Moi : - je vais prendre 2 menus bigmac s'il vous plaît ? Elle : - En trio? Moi : ???? Heu oui oui ??? Elle : - et comme breuvage? Moi : ???? (je me demande si elle me prend pour une vache, car je n'ai pas l'habitude qu'on me demande ce que je veux comme breuvage, mais je me dis qu'elle doit me demander ce que nous voulons boire ?) - un coca! Elle : ???? - un coke? Moi : - un coca s'il vous plaît ? Elle : - quel format? Moi : - un très très grand coca s'il vous plaît ? Nous payons notre commande et je remarque 2 Mégas géants verres de coca qui doivent faire environ 1litre! Ok, leçon numéro 1 : le breuvage c'est la boisson Leçon numéro 2 ne plus jamais demander de très très grand coca! Leçon numéro 3, ne plus dire coca, mais coke ?. Nous rentrons au Motel et soupons amoureusement avec notre repas Macdo, puis allons aux toilettes plusieurs fois pour évacuer le litron de coke ?
  15. Nous avons donc trouvé notre "Motel" et nous nous présentons à l'accueil. Une jeune femme d'origine asiatique nous accueille et n'a pas vraiment l'air de comprendre tout ce que nous disons, mais finalement nous réussissons avec notre nom à trouver notre chambre que nous avions réservée depuis la France. Nous nous installons donc dans notre chambre et commençons à avoir un petit creu... Nous pensons que le mieux est de demander à l'accueil du Motel pour qu'ils nous indiquent ce qui se trouve autour de nous pour pouvoir manger un morceau.... La jeune dame qui nous a accueilli ne comprenant absolument rien à ce que nous disions appelle un monsieur qui semblait être son compagnon. Le monsieur nous propose un Mac Donald! "Tu prends à gauche, tu passe une lumière et tu continues tout droit jusqu'à l'autre lumière, puis là tu tournes à droite, puis tu vas tout droit jusqu'à la prochaine lumière et tu vas voir le Macdo sur la gauche..... C'est à 10mn....... C'est correct??? " Je n'allais pas lui dire non, et nous partons à gauche à la recherche de la première "lumière"..... Nous cherchions des lampadaires ou une lumière quelconque qui sort suffisamment de l'ordinaire pour qu'on puisse en parler... Finalement, nous nous sentons un peu perdus, car on ne pouvait plus compter sur le GPS car je l'avais éteint une fois arrivés au Motel et nous décidons de faire demi-tour au prochain feu. Nous sommes alors sur une route noire sans aucune "lumière" et appercevons un feu qui vient de passer au vert au bout de notre chemin. À la hauteur du feu, nous apercevons sur notre gauche.... Le Macdo!!! Ma femme a réflexion intéressante et me demande si les fameuses "lumières" ne pouvaient pas être des feux tricolores... Plus tard, nous apprendrons effectivement qu'elle avait trouvé un des premiers mots à rajouter à notre vocabulaire Québécois ?
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines