Jump to content

Canadadry

Habitués
  • Content Count

    902
  • Joined

  • Last visited

6 Followers

About Canadadry

  • Rank
    Incurable

Profile Information

  • Gender
    Famille
  • Statut
    rentré
  • Date d'arrivée
    09-06-2005
  • Profession
    Workforce Manager
  • Préoccupation
    Echange d'informations
  • Pays d'origine
    Marseille
  • Pays de résidence
    France

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Malheureusement la procédure de renouvellement simplifiée ne s'adresse qu'aux adultes résidant au Canada ou aux Etats, pour les enfants, il faut un répondant, par mesure de sécurité sur le trafic d'enfants je suppose.
  2. Dans ton secteur d'activité, les chances sont permanentes tellement le marché des TI est porteur au Canada. Dans 6 mois ou 1 an tu pourras certainement te retrouver dans la même situation et peut être que vous serez plus près tous les deux en même temps.
  3. Si je peux juste m'autoriser un conseil sur votre situation : vous et votre épouse à minima (les enfants en plus c'est encore mieux) devez être convaincus de tenter cette expérience. Si un des 2 n'est pas convaincu de cette aventure, il est préférable de différer votre départ pour en reparler calmement. Arrivé sur place, poste ou pas poste, vous risquez de vous déchirer au premier coup dur, et il y en a quelques uns dans une immigration au Canada ou ailleurs. Il sera important dans ces moments d'être solidaire et ne pas se rejeter les responsabilités quant au choix de l'immigration. Peut être que la rapidité avec laquelle les choses s’enchaînent, provoque cet inconfort et qu'un processus plus traditionnel vous permettrait de gagner en sérénité et faire de cette expérience un projet familial.
  4. Bonjour, Le passeport d'une de mes filles est périmé. Je souhaite lui en demander un nouveau depuis la France. Déjà qu'il était compliqué de trouver un répondant qui remplisse les conditions au Québec, depuis la France, c'est encore plus complexe. Nous connaissons un médecin français qui répond aux critères sauf une clause qui me paraît difficile à remplir :"résider dans la région relevant du bureau du gouvernement du Canada qui offre des services de passeport;". Ceci veut il dire que le répondant réside forcément au Canada ? J'ai vu qu'il existe aussi un autre formulaire pour les personnes qui n'ont pas de répondant mais j'aurai bien aimé fonctionner avec mon médecin français. Avez vous eu à faire ce genre de démarches et comment avez vous procéder ? Merci
  5. Attention aux transporteurs les moins chers, les frais connexes s'accumulent très rapidement pour rejoindre les autres fournisseurs. Je vous déconseille également très fortement Euro Transport, ils m'ont rajouté des coûts non prévus et ont pris en otage nos affaires jusqu'au règlement... Gallieni, trop instable dans ses devis.
  6. Au fait, j'ai finalement ramené en France mon BBQ et l'adaptation est un jeu d'enfant. Il suffit de racheter un de ces fameux tuyaux blancs avec son détendeur, un colier et sérer le tout comme du monde, l'affaire est ketchup : burgers grillés comme avant !
  7. Peut être parce que nous sommes partis avant que ce sentiment nous gagne, je ne sais pas trop. C'est vrai que d'autres partent parfois aigris car ils ont vécus des moments difficiles, une immigration c'est pas quelque chose de simple et ça arrive que ça ne fonctionne pas, personne n'est à l'abris de ça.
  8. Rentré depuis maintenant 3 mois au pays, il est l'heure d'un premier bilan. Ces 3 derniers mois furent assez difficiles pour plusieurs raisons. Recréer le confort est un premier défis : on recherche un logement, on attend son déménagement (1 mois de retard dans mon cas), on recherche un véhicule, on recherche de l'électro... Ensuite, on n'y comprend plus rien sur les offres internet, mobile, téléphone, Box et compagnie, et comme on a vécu 6 ans en ayant la possibilité de tout faire via internet on est perdu quand on l'a pas. La course administrative l'été est un sport périlleux en France : CPAM, Alloc, Ecoles, banques... nous ramènent rapidement à une réalité non usurpée à propos des délais de fonctionnement des institutions. Le gros choc culturel du retour c'est le service client. On s'habitue mal au fameux "Le client est roi" nord américain. Le client français doit surtout savoir se débrouiller tout seul et doit être patient. Professionnelement, il y a là aussi de grands changements : le café collectif du matin, on serre des louches et on claque des bises à qui mieux mieux (je résiste pour l'instant à ce dernier rite familier), par contre le vouvoiement est de rigueur tout comme la tenue correcte, la hiérarchie à plat n'est pas très répandue non plus. Et, j'avais oublié ce dernier point assez amusant : il est plus valorisant de ne rien dire en utilisant un vocabulaire Laroussien que d'avoir une très bonne idée exprimée trop simplement. Mais bon, je suis un Gaulois averti et je retrouve rapidement mes instincts primaires. Les bons côtés sont tout aussi nombreux et prévisibles : on retrouve avec plaisir la gastronomie, la culture, les paysages français et surtout les amis et la famille que l'on retrouve comme si on les avait quitté hier. Passé ce cap difficile, on se sent maintenant rassuré dans notre choix même si les moments de nostalgie sont fréquents aussi. Comme certains d'entre vous, je pense qu'un petit séjour de vacances au Québec dans quelques temps sera un grand moment de souvenir et d'émotion.
  9. Bonjour, N'arrivant pas à vendre ma maison, je pensait la mettre en location mais au québec les agences ne s'occupent pas de la gestion locative. Savez vous quels organismes s'en occupent ? Merci et bonne journée
  10. Suite à de longues discussions avec des agents de l'ARC, je peux clarifier le point sur le statut de resident et donc l'imposition ou non du gain en capital lors de la vente de votre résidence principale au Canada. On est exonéré de la plus value sur le gain en capital toutes les années ou la résidence vendue a été votre résidence principale. L'exonération fonctionne aussi lors de la dernière année fiscale ou vous avez été résident fiscal. Donc en gros vous avez jusqu'à la fin d'une année fiscale pour ne pas être imposé sur la vente d'une résidence principale au Canada, si elle est vendue après la fin de l'année ou vous avez quitté le Canada, vous êtes redevable de l'imposition sur le gain en capital pour toutes les années de non résidences suivantes.
  11. Dans mes souvenirs, il existe aussi en France des bouteilles de propane et donc les détendeurs qui vont avec non ?
  12. Bonjour, Est ce que quelqu'un d'entre vous à déjà adapté un BBQ au gaz normes américaines aux normes CE ? On m'a dit qu'il y a juste le détendeur à changer, est ce vrai ? Ou en trouve t'on ? Merci et bonne journée
  13. C'est une bonne question sur la non résidence mais dans un processus de retour assez clair comme le notre, je pense qu'il est simple de prouver qu'il n'y a pas intention de capitaliser sur des transactions immobilières mais juste vendre son bien pour pouvoir en acheter un autre dans le nouveau pays de résidence.
  14. la vente de la résidence principale n'est pas considérée comme un revenu imposable... tu peux avoir acheter ta maison 200 000 il y a 3 ans et la revendre aujourd'hui 1 000 000 tu ne seras pas imposé dessus... car c'est ta résidence principale, une résidence secondaire c'est autre chose mais pas pour la principale (surtout si c'est la première que vous revendez...) Donc pas d'imposition sur les revenus issus de l'immobilier pour une résidence principale, ça règle une partie de mon questionnement. L'autre point qui me chagrine est lié aux impots traditionnels suite à la vente d'une maison et d'un départ du pays. La retenue du notaire serait, d'après ce que j'ai compris, plus destinée à couvrir les impots sur revenus du travail dans le cas d'une vente et d'un départ du pays. Car même s'il y a une retenue à la base sur nos salaires, le gouvernement veut se garder une sécurité dans laquelle puiser si le contribuable aurait eu des sources de revenus autres que salariées. Pour eux, il y aurait un risque, que je peux comprendre, qu'il soit difficile de récupérer ces impots, de la part de certains contribuables indélicats qui quiteraient le pays sans s'acquiter de leurs dettes fiscales. Pour se préserver de ce genre de situation, le gouvernement demande donc aux notaires de retenir une partie de la somme d'une vente (touours en cas de départ du pays) jusqu'à ce qu'il s'assure que les dettes soient bien honorées.
  15. Ah je ne savais pas que l'acte notarié pouvait se poster, c'est une bonne nouvelle qui m'éviterait un aller-retour dispendieux. Merci Pour les impots, j'ai cru comprendre que le notaire garde un certain pourcentage de la vente pour pouvoir honorer les impots sur le revenu car il n'y a pas de possibilité de quitus fiscal en partant mais on doit faire sa déclaration en début d'année prochaine. Je suis pas trop sûr de ce processus.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines