Jump to content

dinoulet

Habitués
  • Content Count

    271
  • Joined

  • Last visited

About dinoulet

  • Rank
    Dépendant grave

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis - 3mois
  • Profession
    Encombrante Mouche du Coche
  • Pays d'origine
    Europe
  • Pays de résidence
    Canada
  • City
    Gatineau

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0
  1. En réalité, je pourrais être encore plus précis, en posant à Angéla la question suivante. Qu'est-ce qui nous empêche de penser que tu fais partie de la racaille génocidaire Hutue ? Les "réfugiés", que je sache, sont ceux auxquels le retour en force des Tutsis n'a guère profité. Ceux-ci ont, de façon assez légitime, une dent contre ceux parmi les Hutus qui avaient voulu les faire disparaître. D'où les tracas encore ressentis par certains, qui doivent s'expatrier jusque, par exemple, le Canada. Y apportant un certain sens de l'harmonie entre les peuples.
  2. 1) C'est bête à dire mais j'y suis déjà, au Québec. 2) "Chez moi", ça n'existe pas. 3) Par ici, je ne fais pas la plonge ni ne nettoie les chiottes ni ne me la joue livreur de pizzas. Et je gagne ma vie assez honorablement pour que ça justifie, hors toute autre considération, d'avoir foulé un jour le sol nord-américain. Mes ancêtres, ça se passe aussi en Espagne (d'où mon dégoût de la bière, peut-être, et autres choses belges). Je ne savais pas que ce sujet te branche. Les querelles wallons-flamands ? Je crois que tu fais allusion aux massacres entre Hutus et Tutsis. Mais oui, mais oui, c'est les Belges qui ont fait tout ça. Tout le monde le sait. Les puissants et omniprésents Belges qui, nul ne l'ignore, mènent le monde à la baguette. Une petite parcelle de vérité: les curés aimaient dénigrer les Tutsis, trop fiers à leur goût. Et ils ont lutté contre la mortalité infantile. Ok, c'était là deux grosses conneries. Et alors ?? Les Belges s'en foutent de tes rancunes. Et je reste poli.
  3. Ah ah ah. Sacrée Angela ... J'ai aimé cette petite pointe d'humour. Quant au fait que tu retournes ta veste, il ne surprendra personne. Je crois que ça t'amuserait d'imaginer Tyrone galérant sur la ville de Québec. Trouver sa petite place, c'est pour ça qu'on vient au Canada ? Merci de cette sensationnelle information. Vraiment Angéla, tu te paies la tronche des gens. Quant à moi, j'invite les personnes raisonnables à venir du côté de Gatineau. Ou, dans tous les cas, à ne pas se laisser embobiner.
  4. Je ne crois rien, je jugerai sur place... Attention ... à moins d'avoir des ressources financières très conséquentes, tu ne pourras pas t'offrir le luxe de tester un endroit avant d'aller ailleurs. Et même si tu le peux, ce sera une expérience emmerdante voire humilliante. Eh bien il va falloir que t'y penses deux fois avant de t'installer à Québec. Mon grand frère y a passé quelques années, pour un doctorat (bourse universitaire). Il aurait pu y rester et a préféré aller s'installer en Argentine, malgré la crise. Il disait qu'à Québec ça ne vaut pas la peine. Même en y restant plusieurs vies l'une après l'autre, tu serais encore et toujours quelqu'un de pas très net aux yeux des gens du coin. Un étranger. C'est-à-dire quelqu'un qui est venu là pour s'occuper des jobs qui n'intéressent personne d'autre. Alors oui, si tu veux conduire un taxi ou t'agiter dans la cuisine d'un Mac Donalds, OK c'est bon, fonce: cet endroit est pour toi. Le côté vieille-Europe de Québec peut attirer des touristes mais les immigrants doivent y réfléchir à deux fois. Si c'est pour rencontrer les mêmes mentalités d'ânes bâtés, Non Merci.
  5. Il faut donner toute l'information possible sur les points qui les intéressent, notamment ton expérience professionnelle ou tes voyages. Mais évite de faire du zèle en leur parlant de tes projets, surtout s'il s'agit de faire des études, car ça les énervera.
  6. A première vue, tu n'as pas de souci à te faire. Remplis tous les formulaires bien gentiment, donne-leur toute la collection de documents qu'ils veulent etc. et évite soigneusement de leur donner un quelconque motif de contrariété. Ne serait-ce que de leur demander si le dossier avance. Ils devraient aimer que tu ais des ressources financières confortables. Tu n'as pas forcément besoin de raconter ton envie de commencer des études. Ce sont avant tout des fonctionnaires. Donne-leur aussi peu de raisons que possible de réfléchir. Ils n'aiment pas ça. De toute façon, il est relativement habituel ici de refaire des études. (Penses-y tout de même histoire de t'assurer qu'on ne te racontera pas, une fois sorti de tes études, que tu es trop vieux. Moins probable qu'en Europe mais possible.)
  7. Des Belges qui n'aiment pas la bière, ça existe.
  8. L'essentiel est dit. On n'a qu'une seule vie à vivre. Il y a 510 millions de kilomètres carrés sur cette planète. Profitons-en.
  9. Laurent Oise, décidément, tu nous tiens en haleine. Je ne ne me suis jamais enquis des sentiments que pouvaient avoir les français concernant mon départ ... Et à vrai dire, je n'aperçois guère l'objectif de ce fil de discussion. Tout en te remerciant du pied de nique que t'adresses fougueusement aux spécialistes en interprétation de texte et en procès d'intention, je t'incite à comprendre sans ambage que si un jour tu arrives au Québec, un profil bas sera de rigueur. Toute parole positive ou négative concernant ton pays d'origine sera déplacée. Et quoi que t'en penses, tu connaîtras des moments où tu t'apercevras qu'aux yeux des québécois, que tu fasses blanc ou noir, tu es un Môdzi Français. De la même façon que moi en France, j'étais un con de Belge.
  10. Vraiment spécial, ce fil ... Déjà rien que le titre, théâtral à souhait. Si "Laurent Oise" pense pour de bon que les Français lui sortent de partout, il devrait entreprendre une étude assidue de la langue anglaise et envisager un autre endroit que le Québec. En effet, pour le meilleur comme pour le pire, les Québécois et les Québécoises ressemblent aux Français et aux Françaises, bien plus fortement qu'il semble l'avoir remarqué.
  11. A mon avis, il en a marre d'en avoir marre. Je crois qu'il a raison.
  12. Et surtout, et surtout ... Parce qu'il faut surtout rester positif. Il faut y aller parce qu'on a envie d'y aller et non parce qu'on en a besoin. Ou du moins, il faut s'en convaincre. Et il faut aussi en convaincre les personnes auxquelles on aura affaire sur place. Mieux vaut attirer la sympathie que la compassion et la condescendance.
  13. On peut dire que ça castagne sec ... La France: je l'aimais. Je m'y suis installé, voici six ans. Et j'ai réalisé peu après que c'était une grossière erreur. Pendant quelques années, j'ai vécu en banlieue de Montpellier. Une des banlieues les moins agressives de France. Comme tout le monde, j'y avais une porte blindée. Car ça va de soi, là-bas. J'étais habitué (style de vie européen) à me promener dans la rue avec ma femme, main dans la main. Totalement exclu dans un tel environnement, avec tous ces gens qui se mettent à te lorgner comme un oiseau rare. D'ailleurs on ne se promenait plus qu'en voiture. Et on la garait dans un emplacement sécurisé, avec double porte. Mais c'est surtout l'attitude des Français qui m'a profondément dégoûté. Déjà rien que de voir comment ils conduisent, on aurait dû comprendre. Les Français ne parviennent plus à se supporter les uns les autres. Ils se ressemblent trop les uns les autres pour pouvoir se supporter. Ils adorent les stéréotypes et forcément, en tant que Belge, j'étais fortement exposé, surtout que je cherchais une activité de programmeur (où on a besoin d'un cerveau). Ils pensent que leurs diplômes sont ce qui se fait de mieux au monde, alors que franchement, il suffit de voir comment ça tourne dans leurs universités (les "facs") pour avoir tout compris. Ils ne respectent pas leur parole. Ils s'inventent des "malentendus" à la con ainsi que d'interminables complications administratives, à tout bout de champ. Les explications politiciennes, concernant le tempérament "révolutionnaire" des français, sont-elles fondées ? Non ... Ce serait trop facile. Les français sont trop français: c'est leur vrai problème. Le concept même de France est à jeter.
  14. Cette question de l'âge est lancinante: c'est certain. Les gens qui ont à l'heure actuelle autour de 40 ans sont nés sous une mauvaise étoile. Ils n'ont vraiment pas envie de s'apercevoir que les blancs-becs qui les suivent les snobent tout autant que les connards qui les ont précédés. Meilleure réaction: effacer l'indication âge dans le profil personnel. Au Canada, ça ne se fait pas de donner son âge, y compris (et surtout) dans un CV. Les Canadiens ont compris comment lutter contre ce genre de discrimination, particulièrement imbécille.
  15. Bon ... Là, on pourrait estimer qu'un déconneur est bel et bien à l'action derrière de tels propos.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines