Jump to content

Nonau

Membres
  • Content Count

    24
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Nonau

  1. Et ça n'a pas posé de souci pour le visa touristique de ne pas avoir de billet de retour ? De plus, vous avez donc cherché votre visa de travail directement à l'aéroport, ou bien du fait que vous étiez déjà là-bas, la démarche est différente ?
  2. Bonjour à tous, Ma compagne a trouvé un travail au Québec et aura donc un visa de travail d'ici le mois d'août/septembre. Pour ma part, j'aurai le visa de travail ouvert en tant que conjoint de fait. Notre question est simplement que nous souhaiterions partir quelques semaines en avance, pour visiter le pays avant qu'elle ne commence à travailler. Est-ce que cela est facilement faisable ? Nous partirions d'abord en tant que simples touristes. Sauf qu'une fois sur place au bout des quelques semaines, nous devrons nous faire délivrer nos visas de travail directement là-bas, sans retourner préalablement en France... Cordialement
  3. Salut Indiana, Merci tout d'abord pour ta réponse ! Alors, je pensais de toute manière travailler en tant que serveur pendant quelques temps pour justement voir le métier à la base. Quant à ma copine, elle est travailleuse spécialisée temporaire (trois ans). J'en profite de parler d'être mon propre employeur. J'ai mon entreprise actuelle (en France donc, en tant que salarié) qui me propose de devenir auto-entrepreneur pour travailler depuis là-bas à leur compte : en tant que forfait-jour en quelque sorte, avec chaque fois une mission différente à réaliser, et donc un emploi du temps libre, et je peux accepter ou non le travail en fonction de mes envies en gros. Ils me conseillent de me déclarer en France et d'être payé en France car à priori plus simple. Cependant, est-ce légal du côté Québecois ? Pour le café, ayant déjà une bonne idée de la chose, le but serait de mettre un maximum d'économies pendant quelques années, puis de l'ouvrir ensuite, avec l'aide d'une amie. Les frais devraient donc être limités (ou du moins une partie)... Cordialement,
  4. Bonjour à toutes et à tous, Je viens vers vous car partant vivre au Québec, j'aurai un projet qui me tient à coeur, que je souhaiterai mettre en place sur le long terme. En effet, je souhaiterai ouvrir un café. Tout d'abord, il faut savoir que je pars avec un permis de travail ouvert. Comme il s'agit d'un visa temporaire, je pense que je peux oublier d'ouvrir le café avant d'obtenir un visa permanent au minimum, ai-je correct (du fait de la demande de prêt et même pour être certain de pouvoir rester vivre là-bas) ? La question est plutôt sur la partie des démarches nécessaires. J'ai suivi une formation où l'on apprend (sans aller dans tous les détails) à créer son entreprise en France, mais je ne sais pas du tout comment cela se passe au Québec. J'imagine que ce ne sont pas les mêmes pré-requis, démarches, etc. Du coup, comment tout cela se passe au Québec dans les grosses lignes ? De plus, au niveau de la demande de prêt, y-a-t-il des choses spécifiques au Québec à savoir ? C'est plus clair en le disant, mais j'en appelle plutôt à ceux qui ont déjà créé leur propre entreprise, où qui s'y connaisse là-dedans. Dans l'attente d'une réponse de votre part.
  5. D’accord. [emoji4] et du coup entre ton envoi et la réception de tes résultats ? [emoji846] Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  6. Et tu as reçu ton résultat avec un courrier perdu ?... [emoji23] Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  7. Ok c’est ce que j’ai fait du coup (bon sauf le bac scientifique qui me semble quand même assez connu pour être généraliste [emoji4]). Au niveau des délais, combien de temps as tu attendu avant d’avoir une quelconque nouvelle au moment de l’envoi ? Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  8. Super je vais faire comme ça alors ! Au niveau de la licence, j’ai une licence informatique puis j’ai continué sur un master. Je ne sais donc pas si c’est une licence professionnelle ou non ... comme ils demandent le relevé de notes, j’ai meilleur temps de le mettre au cas ou ? Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  9. Bonsoir, Je reviens vers vous car nous en sommes à remplir l'équivalence. Cependant, j'ai quelques doutes sur la façon d'écrire les études faîtes en France. Au niveau du primaire et secondaire, que faut-il mettre ? Pour moi, la primaire est le collège et le secondaire le lycée, puis ensuite université en post-secondaire. Cependant, comme le système québecois n'est pas le même, et qu'il n'existe pas d'équivalence exacte, je ne sais pas trop où mettre chaque étude... Pourriez-vous m'éclaircir ? Merci d'avance !
  10. Donc même avec l’évaluation comparative du Québec, je devrai faire une démarche supplémentaire pour être reconnu en tant qu’ingénieur ? [emoji54] Sinon je comprend bien a priori que je peux oublier le télétravail et le free-lance. La troisième solution serait de simplement trouver un petit job (par exemple, dans la réparation d’ordinateurs ou même en dehors du domaine, en tant que serveur, vendeur, etc) en attendant de pouvoir me rapprocher de Montréal. Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
  11. Oui bien entendu. Ça me parait même logique de devoir y aller pour rendre des comptes. Le but serait simplement de n’y aller qu’une à deux fois par semaine s’il y a 3 heures de route... [emoji4] Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
  12. Bonjour à toutes et à tous, Je suis diplômé d’un master ingénieur informaticien (disons plutôt d’un MIAGE s’il y a des connaisseurs). Je sais qu’il y a énormément de travail du côté de Montréal, Québec, Joliette, etc. Le problème est que je vais me retrouver dans le Bas Saint-Laurent. Et là-bas, apparement il n’y a pas grand chose si ce n’est des réparateurs d’ordinateur. La question est donc, y-a-t-il plus de facilité à travailler en télétravail au Québec ? Car en France, c’est encore très limité (en général, c’est une journée par mois et selon justificatif...). Et la, on serait dans une tranche de télétravail presque à 100% vu la localisation... Sinon, y-a-t-il des free-lance en développement vivant hors de la région Montréal pour me renseigner sur le sujet ? Merci d’avance. Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
  13. Pas de soucis, il a bien été réimprimé. Par contre ils m'ont bien précisé que les copies conformes ne sont plus faits la bas mais absolument en mairie. J'espère que ça ne posera pas de soucis comme le Québec privilégie l'école émettrice. Cordialement.
  14. Ça m'étonne aussi qu'ils n'aient pas d'archives. Ils marquent cette phrase peut être simplement pour que tout le monde ne vienne pas en réclamer de nouveaux pour rien. En tout cas merci pour vos réponses. :-) Cordialement.
  15. Bonsoir, A nouveau moi, pour un tout autre problème cette fois. [emoji4] Nous commençons les démarches d'équivalence des diplômes. Cependant, je me suis rendu compte qu'il me manque un relevé de notes (premier semestre de la L1). Apparement, il est bien stipulé qu'aucun duplicata ne sera délivré. J'ai tout de même essayé de contacter l'université pour savoir s'il y avait une solution. Dans le cas où rien n'est possible, est-ce que ça peut poser un réel souci pour l'equivalence ? Sachant que j'ai tout le reste (et autres relevés, et diplômes). Ça m'embêterait vraiment qu'on me refuse mon équivalence de master pour le simple fait qu'il me manque le relevé de mon tout premier semestre... Cordialement.
  16. @seba666 : Donc si je comprend bien, ça va être plutôt difficile de trouver un logement ? @Happymusher : "si faible salaire". Qu'entends-tu par cela ? Le salaire est il si bas comparé à la moyenne ? Pour la voiture, ma compagne en aura une de service et je compte travailler en free-lance donc une seule devrait faire l'affaire. Merci en tout cas pour les budgets à prendre en compte. Je n'avais pas forcément tout compter comme les vêtements d'hiver qui sont primordiales. [emoji4] Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  17. Oui ça c'est bien prévu. [emoji6] on va vendre un maximum en France pour racheter rapidement le minimum là-bas et la voiture sera l'une des priorités (même en France dans notre village le transport est très limité). Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  18. Pour le bio, on partirait sur le fait d'acheter beaucoup de choses en été et congeler le tout pour l'hiver. De toute manière, ce n'est pas le plus important à l'heure actuelle. C'est un défi à long terme. [emoji4] Pour revenir au sujet initial, ce salaire ne paraît donc pas trop bas pour vivre très simplement ?Car j'ai eu quelques contacts avec des recruteurs qui m'ont prévenu du fait que certaines entreprises baissent les salaires pour les étrangers qui ne connaissent pas le marché, et donc que même si ça nous paraît un bon salaire, c'est très bas au Québec. Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  19. En France, en mangeant bio, on s'en sort pour environ 80€ (130$) par semaine... Nous faisons la cuisine nous même donc nous achetons simplement les produits de base. Et les plats que nous faisons sont très simples (pâtes, riz, etc). Actuellement nous vivons dans un 4 et 1/2 en terme québécois. Mais nous pourrions vivre dans un 3 et 1/2. Je vais regarder le lien que tu m'as envoyé du coup. Merci beaucoup. [emoji846] Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  20. Merci pour ta réponse rapide ! On est dans une optique de ne pas manger forcément beaucoup ni très cher mais des produits bio. Je ne sais pas ce qu'il en est au Québec pour ce genre de produit ? On achète principalement aux stands du marché ainsi que dans les biocops. En ce qui concerne le logement, à priori ça serait du côté de Matane, Rimouski. Pas dans la ville même mais dans un village voisin (je ne supporte plus du tout de vivre en ville et suis tombé amoureux de la campagne ^^). Pour comparer, nous habitons actuellement dans un 90m2 pour 600€ (900$) par mois. Nous sommes prêts cependant à vivre dans moins d'espace comme par exemple 70m2, voir même prendre une collocation pour commencer. Pour ma part, j'aurais bien un permis de travail mais pas de travail directement en arrivant sur place. Je suis ingénieur en développement mais je n'ai à priori pas vu beaucoup d'offres en informatique dans cette région (bas saint laurent). Donc je prendrai bien entendu tout travail disponible à mon arrivée pour combler rapidement le salaire unique. Mais je ne sais pas combien de temps ça demandera. Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  21. Bonjour à toutes et à tous, Après avoir passé plusieurs entretiens, ma compagne a enfin reçu son contrat de travail au Québec. Le "problème" est que nous ne connaissons rien au marché Québécois, et nous ne savons du coup pas si le salaire proposé est plutôt correct ou pas du tout. Des avis nous aideraient donc énormément pour nous rassurer (ou pas ^_^). Le salaire proposé se trouve être autour de 42 000$ brut annuel, pour un poste de technicien (équivalent BTS), avec une expérience de deux ans en France. De plus, est-ce qu'avec ce montant, nous pouvons facilement vivre au Québec à deux, sachant que je n'aurais pas de travail au départ ? Ou est-ce un salaire trop limité pour y vivre de manière confortable ? Nous ne sommes pas de gros dépensiers, la question est donc plutôt : est-ce que nous pourrons manger à notre faim et avoir un logement décent tout en pouvant nous offrir un minimum d'extras/loisirs ? Merci d'avance.
  22. D’accord ce n’est pas un soucis de payer à ma charge. ? Dernière petite question (pour le moment). Comme la demande est faite en même temps que le visa travail et que ce visa est « rattaché », est-ce que les délais sont les mêmes ? Ou est-ce que mon permis risque d’être validé plus tard que le permis travail de ma compagne et donc que je doive partir plus tard ?
  23. Merci beaucoup pour cette rapide réponse. C’est donc la solution idéale pour nous. Est-ce que l’entreprise a des frais supplémentaires à payer pour ce permis rattaché ou est-ce à notre charge ?
  24. Bonjour à toutes et à tous, Depuis quelques années, ma compagne et moi-même sommes intéressés pour partir vivre au Quebec, étant encore jeunes. Tenter l’aventure. Cependant, nous attendions d’avoir un peu plus d’economies et une opportunité. Ce jour est récemment arrivé. La profession de ma compagne recherche activement des personnes françaises pour travailler au Quebec, par manque de main d’oeuvre. Aucun soucis donc a priori de son côté. La question est, quels sont les moyens de mon côté pour pouvoir partir avec elle et travailler ? J’ai contacté quelques entreprises dans le domaine de l’informatique pour obtenir un Visa travail, mais on m’a dit qu’il y a peu de chance qu’on m’en donne un. Il vaudrait mieux que j’obtienne un travail directement là-bas. Je ne suis pas contre cette idée, mais existe-il du coup un moyen de partir au Quebec avec ma copine en ayant le droit de travailler ? De son côté, elle a regardé le visa accompagnateur, mais il me semble que ce visa ne permet pas de travailler une fois sur place. Ai-je correct ? Le PVT est un tirage au sort, donc pas de garantie de partir un jour a priori. C’est donc ma dernière option. J’ai également entendu parlé du visa de travail ouvert. Quelqu’un sait-il comment ce visa est délivré, les conditions pour l’obtenir ? Une autre option serait également de refaire une formation. Quelqu’un a-t-il des informations sur ce sujet ? Ayant déjà un diplôme universitaire de cinq années, je n’ai rien trouvé au Quebec pour faire une formation professionnelle (donc changer de profession mais sans repasser cinq ans à l’université...) Merci d’avance.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines