Jump to content

La sista

Habitués
  • Content Count

    242
  • Joined

  • Last visited


Reputation Activity

  1. Like
    La sista got a reaction from alliance 1ere in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  2. Like
    La sista got a reaction from Isa78 in DEMANDE DE CITOYENNETÉ 2019   
    @Isa78 je suis exactement comme toi, mon dossier est prêt et je prévois de le poster le 11 août. Quelle coïncidence !!😄
  3. Like
    La sista got a reaction from lafleur in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  4. Like
    La sista got a reaction from Sorane611 in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  5. Like
    La sista reacted to Assilem7 in DEMANDE DE CITOYENNETÉ 2019   
    Non pas tous le monde passe par cette étape! Et je serais pas te dire pourquoi... nous avons été bien étonner ! Si tu as a le faire c’est pendant le traitement en cours de ton dossier ils t’enverront un mail. Tu devras aller les faires faire dans un endroit agréer par la GRC comme identité Québec ou un commissaire 
    Merci beaucoup pour l’info
  6. Like
    La sista reacted to batheo in DEMANDE DE CITOYENNETÉ 2019   
    Le passeport des enfants avec leur carte soleil suffit puisqu’ils veulent une pièce d’identité avec photo.
    en tout cas pour les miens c’est ce que j’ai fourni et ça a suffit
  7. Like
    La sista got a reaction from Tabanet in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Bonjour @Mumu2012.
    Désolée, je ne peux pas vous aider dans ce sens, juste vous suggérer de faire vos recherches du côté des industries: Olymel et autres?
    Bon courage.
  8. Like
    La sista got a reaction from Tabanet in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  9. Like
    La sista reacted to Tino in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Comme quoi chaque personne a son parcours propre. A chacun de faire le sien en s inspirant des expériences des autres. Félicitations pour cette intégration tout en douceur ressé


    Envoyé de mon iPad en utilisant application mobile Immigrer.com
  10. Like
    La sista reacted to geraldineduvalais in Vivre à Québec à 4 avec 60 000 dollars par an   
    Immigrer c'est prendre des risques! À savoir si on ose ou pas!
    Immigrer c'est accepter d'adapter sa vision, ses façons de faire, chercher à s'intégrer. 
    Immigrer c'est accepter de devenir "l'étranger"
     
    Certains semblent tout peindre en rose, d'autres en noir. Pour ma part je dis : l'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle n'est juste pas le même vert. C'est clair qu'en quittant un continent, on quitte plein de choses... mais c'est pour en trouver d'autres! Je pense qu'au début on compare beaucoup, c'est normal. Ça permet d'ajuster l'échelle! 
     
    La vie, à part la portion de hasard, est ce qu'on en fait. On peut s'asseoir par terre et pleurer ou on peut se retrousser les manches. 
     
    En bref,  @alexis69, si toi et ta famille est à tendance optimiste, je pense que vous réussirez. (comme déjà dit , optimiste ne veut pas dire aveugle ).
  11. Like
    La sista reacted to schumarette in Vivre à Québec à 4 avec 60 000 dollars par an   
    Bonjour,
     
    Avec 60 000 $, vous pourrez vivre à 4 c'est certain. Je suis assez d'accord avec KanadienFR, car c'est vrai que la majorité des immigrants français, dont beaucoup arrivent avec des euros, vivent très bien ici et au dessus du niveau moyen des Canadiens. Mais tous les Français qui arrivent au Québec n'ont pas forcément des mille et des cents devant eux. Lorsque nous avons immigré il y a 16 ans, avec nos 5 enfants, mon mari et moi gagnions juste le salaire minimum (qui à l'époque était de 8 $ de l'heure). OK, ce n'était pas Byzance, mais nous mangions tous à notre faim (je ne me suis jamais sentie privée) et nous arrivions à payer le loyer, les charges, la voiture, etc, mais c'est sur qu'il ne faut pas penser manger à la française, car le fromage, le vin, le pain, c'est pas donné. Il faut faire les spéciaux, cuisiner soi-même, etc.
     
    Je pense que tu mets trop dans ton budget essence : ici, elle est bien moins chère qu'en France. À deux voitures, nous mettons 40 $/toute les deux à trois semaines par voiture, selon la distance parcourue, bien entendu. De toute façon, avec le temps et l'expérience, vous trouverez de meilleurs emplois et de meilleurs salaires. C'est vrai que vous commencerez certainement avec des salaires peu élevés, mais tout évolue. Ne vous prenez pas trop la tête avec le budget, vous vous ajusterez au fur et à mesure. 
     
    Bonne chance dans votre projet.
  12. Like
    La sista reacted to geraldineduvalais in Vivre à Québec à 4 avec 60 000 dollars par an   
    Hello! 

    Si, quand, etc... vous arriverez au Québec.
    le seul domaine où je peux donner un avis-conseil, c'est pour ce qui est du magasinage. Il y a plein de façons d'économiser tout en se faisant plaisir. Comme l'a dit  KanadianFR, il y a des applis qui aident pour ce qui est de l'épicerie et le truc basique du sac de circulaires. D'ailleurs, quand vous allez venir cet automne,  cherchez à vous en procurer un que vous examinerez plus tard, au calme. Cela vous permettra de vous faire une petite idée des écarts de prix qu'on peut avoir. Ensuite il y a les coupons, cartes de fidélité. 
    On trouve plein de choses dans les ventes de garage, petites annonces. J'ai acheté au Walmart un manteau pour l'hiver qu'on vient de passer, à 35$ (plus taxes, petit détail qu'il ne faut pas oublier ici!). Je ne paie que les taxes sur mes brosses à dents 😁
    C'est certain que ça va vous demander un temps d'ajustement, il faut vous le donner, ce temps. N'oubliez pas de vivre, de simplement regarder ce qu'il y a de beau autour de vous. Pour le reste, vous semblez avoir bien la tête sur les épaules! 
    Je suis à votre disposition si vous pensez que je peux vous aider.
  13. Like
    La sista reacted to KanadianFR in Vivre à Québec à 4 avec 60 000 dollars par an   
    Je me permet de mettre mon grain de sel,  car j'ai eu les poils qui ce sont un peu hérissés. 
    Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais deux parents avec 2 enfants et un salaire brute de 60K $ , c'est la vie d'une majorité de Québecois et Canadiens. 
     
    Quand je lis que le budget nourriture sera de 1200-1400$ , nous ne venons effectivement pas du même monde. Beaucoup d'immigrants Français sur ce forum ont un train de vie beaucoup plus élevé que la normal au Québec. Les immigrants Européens sont souvent des personnes qui ont les moyens d'immigrer. 
    Donc Alexis, fait attention avec certaines réponses .. Nous ne sommes pas tous des informaticiens, ingénieurs ect...
     
    Pour ma part, je n'ai pas d'enfants, mais nous sommes deux et nous mangeons très bien et variés tous les jours. Notre budget est de 400$ environs par mois. (100$ par semaine). Et là, on se fait vraiment plaisir. Mais le plaisir à la Québecoise. On ne va pas s'acheter du fromage français toutes les semaines. On ne va pas non plus faire notre épicerie tout le temps au IGA. Pour l'épicerie, on regarde les spéciaux pour certains produits. (Nous utilisons une app sur android pour nous tenir au courant sur certains produits.
    Si vous achetez intelligemment, vous allez pouvoir bien manger sans dépenser 1400$.
     
    Sérieusement, 60k$ brute pour une famille de 4 personnes , pour une 1ere année , il n'y a rien d'anormale. Si vous faite attention à votre budget, vous allez pouvoir faire des sorties et voyages au Québec et aux alentours sans problème.
     
     
     
  14. Like
    La sista reacted to Quentineusk in Vivre à Québec à 4 avec 60 000 dollars par an   
    Salut, je suis arrivé au Quebec il y a plus d'un ans désormais, et voila ce que je peux te dire : 
     
    Je touche environ 45k $ CAD par ans, nous sommes deux et ma copine est étudiante et ne travail pas; Ont a 24 et 21ans.
    Sur place nous avons un 4 1/2 à environ 15 min de Montréal ainsi que l’Aéroport; Nous avons un SUV 4x4.
    Ont paye chaque mois : Le loyer, L'électricité ( Chauffage et clim ), Assurance auto + habitation + 2 forfaits Cellulaire, pour un Total d'environ 1150$ CAD
     
    Nous manquons de rien mais il est sure que nous devons faire attention, ont iras pas a New-York Demain, mais je rembourse ma carte de crédit toute les deux semaines et pour le moment je n'ai jamais vu dans le rouge ou quoi que ce soit, j'ai même réussi a mettre 1k $ de côté en 1 ans.
     
    Apres chacun son mode de vie, nous venons de région Parisienne et ont a tous fais pour fuir les autres Français, la Banlieue est moins chère que la Ville en elle même, mais il y a certaines contrepartie... 
     
    Edit : Je n'avais pas tous lu, pour deux en magasinant a IGA + Adonis ( Je fuis Wallmart je trouve la nourriture dégueulasse) ont en as environ pour 400/500$ par mois, en prenant de la marque, de la viandes / Poissons a chaques repas, légumes + des bières Local.
     
    Et non tu n'as pas besoin d'avoir un travail '' Supérieur " pour t'en sortir, mon travail n'as aucuns diplômes reconnu ici... 
  15. Like
    La sista got a reaction from ebeaK in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  16. Like
    La sista got a reaction from Souris-Miquette in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  17. Like
    La sista reacted to Dauphina in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Merci beaucoup pour ce retour, très jolie parcours ! Je vous souhaite une très bonne continuation et beaucoup de bonheur dans cette nouvelle vie  
  18. Like
    La sista got a reaction from Midou85 in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  19. Like
    La sista got a reaction from Koko B in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  20. Like
    La sista got a reaction from belindaisy in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  21. Like
    La sista got a reaction from Dauphina in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  22. Like
    La sista got a reaction from Nathy2023 in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.


     
    J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

     
    Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

     
    Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

     
    Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

     
    Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

     
    Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

     
    Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

     
    Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

     
    Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

     
    Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

     
    De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

     
    J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

     
    Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

     
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

     
  23. Like
    La sista reacted to immigrer.com in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Rebonjour,
     
    Merci encore nous allons mettre votre message sur la page d'accueil du site.
    Bonne suite et bon courage pour la fin de l'hiver!
  24. Like
    La sista reacted to Jay first in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Félicitations et très beau parcours!
  25. Like
    La sista reacted to bencoudonc in De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.   
    Merci pour ce beau témoignage, La sista. 
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines