Jump to content

Mbella

Habitués
  • Content Count

    383
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Mbella

  • Rank
    Super Fan

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    en processus d'immigration
  • Pays d'origine
    Bénin
  • Pays de résidence
    Bénin
  • City
    Bénin

Recent Profile Visitors

1,436 profile views
  1. Il y a de fortes chances que ce sera considéré comme une fraude. Je te conseille de valider ta RP et d'attendre un très bon moment avant de remettre ça sur le tapis.
  2. @Shine2016 Bonjour, oui c'est tout à fait cela. Il s'agit d'un pack. Aussitôt la VM faite, nous avons envoyé les passeports pour apposition de visas.
  3. Bjr, je ne sais pas si c'est sur la base de ton vécu que tu affirmes que les frais retour de passeport indique un montant global pour l'ensemble des passeports. Permets que j'ai des réserves sur cet avis. D'abord, connaissant l'éthique et les dispositions légales et réglementaires qui régissent le fonctionnement des structures publiques canadiennes et des exigences requises en la matière à l'endroit des structures privées en partenariat avec l'administration publique canadienne, je doute fort que le crdv puisse délibèrement pratiquer une politique systématique de rétention de l'indue avec tout ce que cela représente comme risque en termes de condamnation judiciaire et d'atteinte à la réputation. Ensuite, le paiement de l'acheminement des passeports par unité n'est pas seulement pratiqué par le Crdvc d'Accra. J'ai été dans les forums aux premiers jours de ma procédure. Et déjà, certains demandeurs camerounais faisaient recours au service du Crdvc de Yaoundé ou de Douala bien avant que le recours à cette structure pour ce service ne soit obligatoire. Ils n'ont eu de cesse dans les forums de préciser que l'intérêt de cette option par rapport aux sociétés de messagerie était qu'elle était moins onéreuse tant qu'on n'a pas plus de deux passeports puisque le principe de la prestation reposait sur le paiement par unité. Je connais personnellement une personne qui est aujourd'hui résidente permanente qui avait effectué le paiement par Ecobank pour trois passeports. Elle n'en avait payé le retour que pour un seul. Le crdvc d'Accra lui a envoyé un courriel pour lui demander de payer un complément correspondant au paiement du transport des deux autres passeports. Elle s'est acquittée de cela. A scanné le reçu et l'a envoyé au crdvc par courriel. Ce n'est qu'après ça que le traitement de son dossier a commencé. Enfin, le retour des passeports s'effectue individuellement. Chaque passeport est dans son enveloppe. C'est de notoriété que les services de messagerie pratiquent une tarification par tranche de poids. J'ai eu à récupérer hier cinq enveloppes en fournissant cinq cartes d'identité. Ce qui justifie donc le paiement du transport par passeport. Si le paiement est global comme tu le prétends, qu'est-ce qui arriverait donc si la totalité du poids des passeports va au-delà de la tranche correspondante au prix payé ? Ceci dit, tout le discours que je viens de développer n'est que pure spéculation. Il est recommandé en toutes circonstances où l'on recherche la vérité d'avoir un minimum de doute. Déformation professionnelle oblige, le journaliste que je suis va creuser la question. Je te saurai donc gré de fournir les éléments sur lesquels repose ton avis afin que je les prenne en compte dans les requêtes que je vais adresser. Je reviendrai ici même pour livrer le résultat de cette entreprise.
  4. @Pharell, ça a été un plaisir de t'apporter ma modeste aide. Le plus beau est sans doute à venir. On est ensemble.
  5. @FaithFull, merci pour tes mots aimables. Je vais te contacter en privé.
  6. Bonjour à tous, C'est vraiment les plus anciens qui se souviendront le mieux de moi pour peu qu'il y en a encore qui viennent traîner par ici. J'ai dû disparaître des radars fassent au long délai de traitement de mon dossier. Vous devinez que si j'ai pris cette décision, c'est parce que je n'avais simplement rien à dire et que surtout je ne voulais pas passer pour le mouton noir. C'est par obligation morale vis-à-vis de tout ce qu'on a partagé ainsi que de tout ce que ce forum m'a apporté durant ma procédure que je viens vous donner de mes nouvelles. J'ai enfin eu le visa et la Crp. Mes statistiques figurent dans la signature. Pour ceux qui sont sur un portable, je vais les mentionner en fin de message. Ça a été long certes, mais tout ce qui a un début a aussi une fin. Au-delà de cette nouvelle que je vous porte, l'objectif du présent message est de prodiguer certains conseils notamment à tous ceux qui comme moi relèvent du Bvc d'Accra. Je tiens d'abord à adresser un infini remerciement @FaithFull et @florentquebec. Leurs contributions m'ont été d'une aide très précieuse lorsqu'il a fallu que je me rende à Accra pour le dépôt des passeports au Crdvc. Le présent message doit donc être lu en complément des leurs (https://forum.immigrer.com/topic/156493-les-attendeux-du-bureau-de-londres/page/3/#comments et https://forum.immigrer.com/topic/156493-les-attendeux-du-bureau-de-londres/page/4/?tab=comments#comment-1265151303). J'ai dû en effet aller à Accra parce que le pack reçu tombait à un moment particulier, celui des fêtes de Pâques. A cause du vendredi saint et du lundi de Pâques qui sont l'un ou l'autre jour férié dans la sous-région (au Ghana les deux jours sont fériés), DHL m'a dit que la livraison des passeports se fera probablement le jeudi au Crdvc à Accra. Ceci du fait qu'il n'y avait pas de vol prévu à raison de ces jours fériés dans la sous-région. Or cette date ne m'arrangeait aucunément dans la mesure où le délai qu'on nous avait donné expirait justement ce jeudi qui suivait le lundi de Pâques. J'ai donc pris la résolution d'aller à Accra le mardi déposer les passeports. Mais avant cela, au regard du conseil qu'avait donné FaithFull, je suis passé chez le photographe où nous avions pris les photos afin qu'il mette son estampille derrière un exemplaire de chacune de nos photos. En fait, il faut entendre par estampille tout simplement le cachet du photographe. Celui-ci doit mentionner le nom du studio de photo et ses contacts. La difficulté que j'ai eu c'est le séchage de l'encre. J'ai utilisé une feuille de papier comme buvard que j'ai appliqué sur le cachet apposé derrières les photos. Ça a absorbé le surplus d'encre et le séchage c'est bien poursuivi. A ce qu'il paraît certains studios appose leur estampille d'une tout autre façon. Le plus important est qu'il y ait une estampille. Bien m'en a pris de faire cette démarche car les photos sont la première chose qu'ils ont vérifié afin de s'assurer qu'elles portaient à leur verso une estampille. Je me suis rendu à Accra sans anicroches en suivant scrupuleusement les conseils de florentquebec. Ces conseils sont très explicites. Il n'y a rien à y ajouter. Il faut juste les suivre. Pour ceux qui ne parle pas anglais, il faut inscrire le nom du point de descente à Accra (Tetteh Quarshie Roundabout) sur une feuille et le montrer au chauffeur. Bref, il ne faut pas avoir d'appréhensions à aller à Accra parce qu'au final on fait de grosses économies quand on a plusieurs passeports dans le dossier. Du fait qu'on avait dans un premier temps l'intention d'envoyer le dossier par Dhl, j'avais déjà fait le dépôt d'argent dans le compte du Crdvc à Ecobank. Je suis donc allé avec le reçu. Et ils l'ont validé sans problème quand bien même ils disent n'accepter que du cash en cedis. Ils ont juste vérifié que l'argent était effectivement positionné dans leur compte. Le conseil fondamental que je donne à tous ceux qui veulent aller à Accra en partance du Bénin déposer en personne les passeports, c'est d'y aller soit la veille, soit alors très tôt le matin. J'entends par très tôt le fait qu'au plus à 05h00 du matin heure d'Accra vous devez déjà être dans le bus à Aflao à destination d'Accra. Mine de rien il y a assez de monde au Crdvc. Comptez environ 3h30 minutes à 4h00 de temps entre Aflao et le Crdvc (Nous avons perdu beaucoup de temps dans un go slow à deux endroits à l'entrée d'Accra). En ce qui me concerne je suis arrivé là-bas vers 12h00 heure d'Accra et je n'ai malheureusement pu être reçu. J'ai donc dû dormir dans un hôtel alors que je n'avais pas du tout prévu cette dépense. Heureusement pour moi que j'avais assez d'argent. Il y a un hôtel relativement confortable et pas trop chère juste à côté du Crdvc (qui je le précise est logé dans les locaux de l'OIM). Il est à peine à une à deux minutes de marche. Les coûts des chambres sont de 100, 150 et 200 cedi (soit un peu plus de 10.000, 15.000 et 20.000 Frs Cfa) la nuitée. J'ai pris une chambre de 150 cedi car celles de 100 étaient toutes occupées. Le lit était assez spacieux et la chambre climatisée. Par contre les chaînes de télévision disponibles sont uniquement en arabe (l'hôtel appartient aux Tunisiens). Vous devez donc trouver le moyen de vous distraire si vous voulez aller la veille. Pour ceux qui aiment nager, allez avec votre maillot de bain car cet hôtel dispose d'une piscine. Ne me demandez surtout pas où on mange à Accra et ce qu'on y mange. J'ai juste acheté un paquet de biscuit d'à peine 1 cedi et deux bouteilles d'eau minérale à 5 cedi la bouteille pour seul repas. La fatigue et le sommeil ont eu raison de moi après la douche que j'ai prise aussitôt que je suis entré dans la chambre sur le coup de 18h00. Le Crdvc commence ces activités à partir de 9H00 heure d'Accra. J'y étais à partir de 7H00 et nous étions déjà assez nombreux. Quand je suis sorti de là vers 11H00, il y avait encore davantage de monde qui attendait. Pour ceux donc qui veulent y aller la veille et qui souhaite dormir dans cette hôtel, demandez aux vigiles de l'OIM de vous l'indiquer. Je répète que cet hôtel est à peine à une à deux minutes de marche de l'OIM. En ce qui concerne les retraits des passeports, ceux-ci se font à partir de 14h00 heure d'Accra. Le retrait ce fait en à peine 5 minutes. Vous pouvez donc aller à l'OIM en partance du Bénin le même jour relativement tôt dans la journée et y retourner aussitôt les passeports récupérés. Puisque nous avions déjà payé le retour des passeports, je ne suis plus allé les retirer en personne. Croyez bien que je m'en mords les doigts car pour cinq passeports, on aurait fait une économie d'un peu moins de 200.000 Frs Cfa. En ce qui nous concerne donc, le Crdvc a acheminé nos passeports à Cotonou via Dhl. Je le répète une fois de plus, l'option d'aller à Accra n'est bénéfique d'un point de vue financier que si vous avez plusieurs passeports. C'est donc à chacun de faire ses comptes. Je crois avoir tout dit. Si vous avez des questions au sujet de quelque chose que j'aurais oublié de mentionner, n'hésitez pas à les poser. Ceci s'adresse particulièrement aux demandeurs dépendants d'Accra. Je vous souhaite à tous, une fin heureuse de votre procédure. Bien à vous. DF :.....................................................05 Juillet 2016 ARF.....................................................17 Novembre 2016 Pack LSAA+IVM+FDRP+e-Brune :... 11 Avril 2019 VM :....................................................19 Avril 2019 VMF :..................................................26 Avril 2019 Dépôt passeports..............................24 avril 2019 DA.......................................................07 juin 2019 Retrait passeports (Visas et CRP)...13 juin 2019
  7. Bonjour à tous, C'est vraiment les plus anciens qui se souviendront le mieux de moi pour peu qu'il y en a encore qui viennent traîner par ici. J'ai dû disparaître des radars fassent au long délai de traitement de mon dossier. Vous devinez que si j'ai pris cette décision, c'est parce que je n'avais simplement rien à dire et que surtout je ne voulais pas passer pour le mouton noir. C'est par obligation morale vis-à-vis de tout ce qu'on a partagé ainsi que de tout ce que ce forum m'a apporté durant ma procédure que je viens vous donner de mes nouvelles. J'ai enfin eu le visa et la Crp. Mes statistiques figurent dans la signature. Pour ceux qui sont sur un portable, je vais les mentionner en fin de message. Ça a été long certes, mais tout ce qui a un début a aussi une fin. Au-delà de cette nouvelle que je vous porte, l'objectif du présent message est de prodiguer certains conseils notamment à tous ceux qui comme moi relèvent du Bvc d'Accra. Je tiens d'abord à adresser un infini remerciement @FaithFull et @florentquebec. Leurs contributions m'ont été d'une aide très précieuse lorsqu'il a fallu que je me rende à Accra pour le dépôt des passeports au Crdvc. Le présent message doit donc être lu en complément des leurs (https://forum.immigrer.com/topic/156493-les-attendeux-du-bureau-de-londres/page/3/#comments et https://forum.immigrer.com/topic/156493-les-attendeux-du-bureau-de-londres/page/4/?tab=comments#comment-1265151303). J'ai dû en effet aller à Accra parce que le pack reçu tombait à un moment particulier, celui des fêtes de Pâques. A cause du vendredi saint et du lundi de Pâques qui sont l'un ou l'autre jour férié dans la sous-région (au Ghana les deux jours sont fériés), DHL m'a dit que la livraison des passeports se fera probablement le jeudi au Crdvc à Accra. Ceci du fait qu'il n'y avait pas de vol prévu à raison de ces jours fériés dans la sous-région. Or cette date ne m'arrangeait aucunément dans la mesure où le délai qu'on nous avait donné expirait justement ce jeudi qui suivait le lundi de Pâques. J'ai donc pris la résolution d'aller à Accra le mardi déposer les passeports. Mais avant cela, au regard du conseil qu'avait donné FaithFull, je suis passé chez le photographe où nous avions pris les photos afin qu'il mette son estampille derrière un exemplaire de chacune de nos photos. En fait, il faut entendre par estampille tout simplement le cachet du photographe. Celui-ci doit mentionner le nom du studio de photo et ses contacts. La difficulté que j'ai eu c'est le séchage de l'encre. J'ai utilisé une feuille de papier comme buvard que j'ai appliqué sur le cachet apposé derrières les photos. Ça a absorbé le surplus d'encre et le séchage c'est bien poursuivi. A ce qu'il paraît certains studios appose leur estampille d'une tout autre façon. Le plus important est qu'il y ait une estampille. Bien m'en a pris de faire cette démarche car les photos sont la première chose qu'ils ont vérifié afin de s'assurer qu'elles portaient à leur verso une estampille. Je me suis rendu à Accra sans anicroches en suivant scrupuleusement les conseils de florentquebec. Ces conseils sont très explicites. Il n'y a rien à y ajouter. Il faut juste les suivre. Pour ceux qui ne parle pas anglais, il faut inscrire le nom du point de descente à Accra (Tetteh Quarshie Roundabout) sur une feuille et le montrer au chauffeur. Bref, il ne faut pas avoir d'appréhensions à aller à Accra parce qu'au final on fait de grosses économies quand on a plusieurs passeports dans le dossier. Du fait qu'on avait dans un premier temps l'intention d'envoyer le dossier par Dhl, j'avais déjà fait le dépôt d'argent dans le compte du Crdvc à Ecobank. Je suis donc allé avec le reçu. Et ils l'ont validé sans problème quand bien même ils disent n'accepter que du cash en cedis. Ils ont juste vérifié que l'argent était effectivement positionné dans leur compte. Le conseil fondamental que je donne à tous ceux qui veulent aller à Accra en partance du Bénin déposer en personne les passeports, c'est d'y aller soit la veille, soit alors très tôt le matin. J'entends par très tôt le fait qu'au plus à 05h00 du matin heure d'Accra vous devez déjà être dans le bus à Aflao à destination d'Accra. Mine de rien il y a assez de monde au Crdvc. Comptez environ 3h30 minutes à 4h00 de temps entre Aflao et le Crdvc (Nous avons perdu beaucoup de temps dans un go slow à deux endroits à l'entrée d'Accra). En ce qui me concerne je suis arrivé là-bas vers 12h00 heure d'Accra et je n'ai malheureusement pu être reçu. J'ai donc dû dormir dans un hôtel alors que je n'avais pas du tout prévu cette dépense. Heureusement pour moi que j'avais assez d'argent. Il y a un hôtel relativement confortable et pas trop chère juste à côté du Crdvc (qui je le précise est logé dans les locaux de l'OIM). Il est à peine à une à deux minutes de marche. Les coûts des chambres sont de 100, 150 et 200 cedi (soit un peu plus de 10.000, 15.000 et 20.000 Frs Cfa) la nuitée. J'ai pris une chambre de 150 cedi car celles de 100 étaient toutes occupées. Le lit était assez spacieux et la chambre climatisée. Par contre les chaînes de télévision disponibles sont uniquement en arabe (l'hôtel appartient aux Tunisiens). Vous devez donc trouver le moyen de vous distraire si vous voulez aller la veille. Pour ceux qui aiment nager, allez avec votre maillot de bain car cet hôtel dispose d'une piscine. Ne me demandez surtout pas où on mange à Accra et ce qu'on y mange. J'ai juste acheté un paquet de biscuit d'à peine 1 cedi et deux bouteilles d'eau minérale à 5 cedi la bouteille pour seul repas. La fatigue et le sommeil ont eu raison de moi après la douche que j'ai prise aussitôt que je suis entré dans la chambre sur le coup de 18h00. Le Crdvc commence ces activités à partir de 9H00 heure d'Accra. J'y étais à partir de 7H00 et nous étions déjà assez nombreux. Quand je suis sorti de là vers 11H00, il y avait encore davantage de monde qui attendait. Pour ceux donc qui veulent y aller la veille et qui souhaite dormir dans cette hôtel, demandez aux vigiles de l'OIM de vous l'indiquer. Je répète que cet hôtel est à peine à une à deux minutes de marche de l'OIM. En ce qui concerne les retraits des passeports, ceux-ci se font à partir de 14h00 heure d'Accra. Le retrait ce fait en à peine 5 minutes. Vous pouvez donc aller à l'OIM en partance du Bénin le même jour relativement tôt dans la journée et y retourner aussitôt les passeports récupérés. Puisque nous avions déjà payé le retour des passeports, je ne suis plus allé les retirer en personne. Croyez bien que je m'en mords les doigts car pour cinq passeports, on aurait fait une économie d'un peu moins de 200.000 Frs Cfa. En ce qui nous concerne donc, le Crdvc a acheminé nos passeports à Cotonou via Dhl. Je le répète une fois de plus, l'option d'aller à Accra n'est bénéfique d'un point de vue financier que si vous avez plusieurs passeports. C'est donc à chacun de faire ses comptes. Je crois avoir tout dit. Si vous avez des questions au sujet de quelque chose que j'aurais oublié de mentionner, n'hésitez pas à les poser. Ceci s'adresse particulièrement aux demandeurs dépendants d'Accra. Je vous souhaite à tous, une fin heureuse de votre procédure. Bien à vous. DF :.....................................................05 Juillet 2016 ARF.....................................................17 Novembre 2016 Pack LSAA+IVM+FDRP+e-Brune :... 11 Avril 2019 VM :....................................................19 Avril 2019 VMF :..................................................26 Avril 2019 Dépôt passeports..............................24 avril 2019 DA.......................................................07 juin 2019 Retrait passeports (Visas et CRP)...13 juin 2019
  8. Bonjour, Je suis vraiment surpris de savoir que des consultants et, surtout, des avocats disent qu’il n’y a rien à faire quand le dossier en est au stade de l’enquête. Ce n’est absolument pas vrai. Ce qui fondamentalement est en cause ici c’est la durée du processus qui s’avère pour certains d’entre nous anormalement long par rapport à la durée moyenne du traitement des dossiers de résidence permanente. Pour mettre un terme à un délai de traitement de dossier anormalement long, il existe une procédure judiciaire appelée ‘’bref de mandamus’’. Pour ce que j’ai compris, il s’agit d’une espèce d’injonction que le juge adresse à l’administration mis en cause pour l’obliger à rendre une décision dans un délai que lui le juge va déterminer. C’est en cherchant sur le net une solution à ces délais anormalement long que je suis tombé sur le témoignage d’une personne qui avait fait une demande de résidence permanente. Cette personne expliquait en quoi la procédure de ‘’bref de mandamus’’ pouvait être une solution au problème des délais anormalement long. Je fais ci-dessous un copier-coller de son témoignage. A l’origine le texte est en anglais. Je l’ai traduit via google traduction. Je vous fais aussi un copier-coller d’un lien sur le site internet de la Cour fédérale qui répertorie les décisions rendues dans le cadre de cette procédure en relation avec l’Immigration et les enquêtes de vérification. J’en ai dénombré près de 71 décisions. Je vous encourage vraiment à prendre tout votre temps pour lire toutes ces décisions. C’est extrêmement instructif. Contrairement à ce que l’on croit, vous verrez que les juges ont le pouvoir d’ordonner à l’immigration de rendre une décision dans un délai prescrit. Il n’y a pas que l’immigration qui puisse être contraint par le juge. Même le SCRS n’échappe pas à l’autorité du juge. Vous verrez dans certaines décisions que les juges ont obligé le SCRS à rendre les conclusions de leur enquête dans un délai imparti lorsque cette enquête traînait dans le temps. Concernant l’enquête du SCRS, il n’y a pas que la procédure en bref de mandamus pour obliger cette structure à rendre une conclusion. Dans le témoignage ci-dessous, vous verrez qu’il y a d’autres organismes auprès duquel on peut se plaindre si le SCRS n’a pas encore terminé son enquête dans un délai raisonnable. De façon pratique, l’ennui avec nos dossiers c’est qu’on ne sait pas toujours précisément l’organisme qui a été saisi par l’immigration pour mener des vérifications. Dans mon cas par exemple, j’ai écris au SCRS qui m’a répondu en m’assurant qu’en ce qui me concerne, il a bouclé l’enquête et a déjà remis ses conclusions à l’immigration. Quand j’ai fait parvenir cette lettre à mon BVC, ils m’ont répondu que ce n’est pas seulement le SCRS qui a été saisi pour mener les vérifications de mes antécédents. Qu’il y a aussi d’autres structures. J’ai donc entamé il y a peu des procédures pour obtenir les notes électroniques de mon dossier. J’ignore si dans ces notes on peut savoir lesquels de ces organismes ont été saisis. Si on peut le savoir, j’écrirai à ces organismes comme je l’ai fait avec le SCRS pour savoir où ils en sont avec les vérifications de mes antécédents. Donc en guise de conclusion, il faut retenir qu’il existe une procédure appelée ‘’bref de mandamus’’ qui permet à un juge d’ordonner à l’immigration de rendre une décision quant à une demande de résidence permanente qui a déjà trop duré. Il est vrai que cette procédure est onéreuse car il faut prendre un avocat et aussi que c’est le juge qui apprécie l’opportunité de sa mise en œuvre. Ce n’est donc pas un acquis que d’y faire recours. Copier-coller du témoignage : « Je veux partager mon expérience dans l'espoir que cela aide les autres dans la même situation. Il y a quelques années, j'ai postulé pour une classe ouvrière qualifiée fédérale et comme je vivais au Canada (avec un visa d'étudiant), j'ai envoyé ma demande à Buffalo. Mon évaluation a été faite dans les délais habituels et j'ai reçu mon formulaire médical après un an et quelques mois. Mais après avoir fait de la médecine, je n'ai plus eu de nouvelles de CIC (immigration). Après quelques mois, je leur ai envoyé un courrier électronique et la réponse a été "Nous avons demandé des informations de base à d'autres bureaux gouvernementaux. Nous ne pouvons pas fournir une date à laquelle le traitement de votre demande sera complet." Cela signifie généralement que votre dossier est envoyé au SCRS (agence de sécurité canadienne) pour une vérification de sécurité approfondie. Dans de nombreux cas de contrôles de sécurité approfondis, après plusieurs mois, le demandeur est convoqué à un entretien (de sécurité) et, si tout se passe bien, il obtient son immigration dans les 3 à 4 mois suivant l'entretien. Mais dans mon cas, après avoir attendu plus d'un an et envoyé plusieurs emails, rien ne se passait. Ils ne m'ont ni appelé pour une entrevue ni posé de questions. J'ai essayé de trouver d'autres moyens: 1- J'ai demandé l'aide de mon député (député). Ils ont communiqué avec CIC en mon nom, mais CIC leur a donné la même réponse. Apparemment, les députés peuvent vous aider lorsque le problème se situe au sein de CIC, mais s'il s'agit d'un contrôle de sécurité, ils ne peuvent rien faire. 2- J'ai reçu les notes du STIDI pour mon dossier plusieurs fois. Ils bloquent généralement tout ce qui concerne les contrôles de sécurité des notes du STIDI qu'ils vous envoient, mais j'ai trouvé des preuves qu'il y avait un malentendu entre le SCRS et CIC concernant mon dossier (chacun attendait l'autre). Cela pourrait contribuer à deux ans de retard, mais même après la résolution du malentendu, rien ne se passait. 3- J'ai envoyé une lettre au directeur du SCRS pour lui demander s'il travaille sur mon dossier. Selon la loi, ils doivent répondre (je suppose dans un mois). J'ai reçu une lettre en réponse qui confirmait qu'ils travaillaient sur mon cas, mais ils ont dit qu'ils ne pouvaient pas me donner un échéancier pour l'achèvement. Après quelques mois, je leur ai envoyé une autre lettre et expliqué que je perdrais des opportunités d'emploi importantes si je n'obtenais pas rapidement mon immigration et leur ai dit que j'étais prêt à assister à des entretiens, etc. et a expliqué que je n'avais jamais été impliqué dans toute question pénale, militaire ou politique. La réponse était la même que la première réponse. 4- J'ai parlé avec quelques consultants en immigration et un avocat spécialisé en immigration et ils m'ont tous dit qu'il n'y avait rien à attendre de la part de moi. Plus de trois ans se sont écoulés depuis que j'ai effectué mes examens médicaux et toujours aucune réponse de CIC (sauf pour "nous attendons les vérifications des antécédents"). Un jour, alors que j'étais en train de googler pour voir si quelqu'un avait le même problème, j'ai trouvé un post sur le forum avec une référence à la possibilité de porter l'affaire devant un tribunal fédéral sur la base d'un concept appelé «bref de mandamus». Mais le post du forum a été écrit par quelqu'un qui ne l'avait pas fait lui-même, donc il n'y avait pas beaucoup de détails à ce sujet. J'ai donc consulté le site Web de la Cour fédérale du Canada et utilisé leur fonction de «recherche de décisions» pour trouver des cas (à partir des menus, choisissez «décisions» puis «recherche») dans des affaires de mandamus contre le ministère des Citoyenneté et Immigration Canada. En regardant des dizaines de cas, j'ai pensé que je pouvais en fait utiliser le mandamus. Maintenant, si vous êtes une personne ayant des antécédents d’actes criminels ou terroristes, vous méritez d’avoir de la difficulté à obtenir une autorisation de sécurité. Mais si vous êtes comme moi et que vous savez que vous n'avez rien fait de mal, vous pouvez supposer que votre vérification des antécédents a été retardée pour des raisons telles que: - malentendu -votre fichier est perdu ou assigné à un employé paresseux -Être né dans un pays considéré comme suspect -Nom similarité Dans ce cas, continuez à lire ce post. J'ai littéralement examiné 20 à 30 cas. La plupart d'entre eux avaient des problèmes dans leur passé (comme l'appartenance à des organisations terroristes), mais quelques-uns étaient des gens ordinaires. Dans l’ensemble, sur la base des décisions antérieures du tribunal, j’ai conclu que vous pouviez utiliser le mandamus si le retard dans votre dossier d’immigration était «déraisonnable». Pour être considéré comme déraisonnable, un retard doit remplir les trois conditions suivantes: 1) le retard en question était plus long que la nature du processus requis, prima facie; (2) le demandeur et son avocat n'étaient pas responsables du retard; 3) l'autorité responsable du retard n'a pas fourni de justification satisfaisante. Il semble qu'une période de plus de quatre ou cinq ans ait été acceptée comme "la nature du processus requis" dans les décisions précédentes. Il y a même eu des affaires antérieures concernant des demandes de résidence permanente où des délais de trois à cinq ans ont été jugés prima facie plus longs que nécessaire (voir affaires Platonov, Kalachnikov et Hanano, précités). Vous pouvez aller à http://decisions.fct-cf.gc.ca/fr/index.html et utiliser les mots-clés "mandamus" et "immigration" et "SCRS" pour trouver des cas similaires. Notez que dans de nombreux cas, l’immigration avait prétendu que le retard n’était pas de leur faute parce qu’ils avaient fait leur part en temps opportun et que c’était le SCRS qui avait causé le retard. Fait intéressant, de nombreux juges n’ont pas accepté cette excuse et ont statué que le demandeur est un client de CIC et non du SCRS et que CIC a le devoir de répondre à ces questions. le client. J'ai donc utilisé les résumés de cas sur le site Web de la Cour fédérale et compilé une liste de tous les avocats qui ont eu gain de cause en mandamus (notez que vous avez besoin d'un AVOCAT pour l'immigration et non d'un consultant en immigration). J'ai ensuite essayé de trouver leur adresse de contact en cherchant leur nom sur Google et j'ai contacté chacun d'eux pour demander des devis. Faites attention ici! Certains avocats peuvent ne pas en savoir suffisamment sur le mandamus et ils peuvent vous induire en erreur en disant que même si votre demande est en cours depuis plus de 4 ans, vous ne pouvez pas utiliser le mandamus. Ignore ces gars. Faites également attention aux coûts. J'ai reçu des devis allant de 2000 $ à 8000 $. Je suis finalement allé avec un avocat qui a eu plusieurs cas de succès et m'a fait payer 2 000 $ pour une demande de mandamus. Notre accord était que si l'affaire n'était pas résolue avant la date d'audience, je lui verserais 1000 dollars supplémentaires pour comparaître devant le tribunal. Donc, mon avocat a déposé une réclamation en mon nom parce que j'attendais mon immigration depuis un peu plus de 4 ans et que je n'avais jamais été impliqué dans de «mauvaises choses». Mon avocat m'a dit que dans la plupart des cas, au moment où vous poursuivez l’immigration, les choses commencent à bouger et CIC essaie de finaliser votre dossier avant de devoir comparaître devant le tribunal. Vous aurez donc probablement votre immigration avant la date d'audience. Et c'est exactement ce qui m'est arrivé. Lorsque vous déposez une demande de mandamus, le tribunal peut prendre environ 3 mois pour accepter votre affaire et fixer une date d'audience. La date d'audience peut être de 3 à 4 mois (votre date d'audience peut être 6-7). mois après le dépôt de votre demande). Dans mon cas, juste après avoir déposé ma réclamation, l'immigration m'a contacté et m'a demandé ma nouvelle adresse. Ensuite, ils ont commencé à demander des documents, etc. (y compris le renouvellement de mes examens médicaux). Une fois la date fixée, ils semblaient doubler la vitesse! En bref, j'ai obtenu mon visa d’immigration peu après la date fixée par le tribunal (quelques mois avant la date du procès). Donc, je recommande fortement cette approche à quiconque attend depuis plus de 4 ans et sait dans leur cœur qu'ils n'ont pas de squelette dans le placard. Voici quelques informations supplémentaires: 1- Une préoccupation immédiate serait que si vous poursuivez l’immigration, ils se vengent et rejettent votre demande d’immigration ou vous causent des problèmes. Heureusement, cela ne fonctionne pas comme ça au Canada. Ils ne le prennent pas personnellement et ils ne peuvent pas vous rejeter sans une bonne raison (du moins si vous avez présenté une demande avant 2008 lorsque la loi sur l'immigration a changé). 2- Dans ce que j'ai suggéré ci-dessus, le cas juridique est entre vous et CIC. C'est-à-dire que le SCRS ne fait pas directement partie du dossier. Une autre approche consiste à porter plainte contre le SCRS. Une fois que vous écrivez une lettre au directeur du SCRS, si vous estimez que sa réponse n'est pas convaincante et qu'il conserve votre dossier sans motif valable, vous pouvez déposer une plainte auprès du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité. Site Web du SCRS]. Je n'ai pas essayé et honnêtement, j'étais sceptique à ce sujet, mais plus tard, un ami de mon ami m'a dit qu'il avait opté pour cette option et que cela fonctionnait pour lui. L'avantage est que cela est gratuit et que vous n'avez pas besoin d'un avocat (car le CSARS n'est pas un tribunal). Notez que vous pouvez poursuivre les deux options (poursuivre l’immigration et vous plaindre auprès du CSARS) en même temps. J'ai vécu beaucoup de frustration en voyant que tous ceux qui avaient posé leur candidature des années après moi ont obtenu leur immigration, mais mon dossier était bloqué et CIC ne m'aiderait pas un peu. J'ai trouvé cette information un peu à la fois pendant mes années de lutte et j'espère que le partager aidera les personnes ayant la même situation que moi. » Copier-coller du lien de la Cour fédérale : https://decisions.fct-cf.gc.ca/fc-cf/fr/d/s/index.do?cont=mandamus+immigration+scrs&col=54
  9. https://forum.immigrer.com/topic/147677-attendeux-du-bureau-daccratogo-benin-ghana-guinnee-nigeria-liberia/
  10. C'est à la Direction des affaires pénales et des grâces du Ministère de la Justice pour les ressortissants étrangers. J'espère que tu as un contact ou une connaissance au Cameroun qui pourrait t'aider. Si j'y étais j'aurais pu le faire mais je n'y suis pas actuellement.
  11. Le fonctionnement de IRCC c'est quelque chose. Il y a quelques semaines de cela que j'ai reçu une demande de document additionel de la part d'Accra. Dans ladite demande il y a l'instruction suivante : ''À compter du 1er mai 2018, tous les documents originaux, y compris les passeports, doivent être soumis par l'intermédiaire du Centre de Réception de Visa (CRDV). Pour contacter le CRDV, veuillez consulter: http://www.vfsglobal.ca/canada/French/. Si les documents originaux sont nécessaires, ils ne seront acceptés qu’à partir du CRDV. Si les documents originaux ne sont pas requis, vous pouvez les transmettre par le formulaire Web: http://www.cic.gc.ca/francais/contacts/formulaire-web.asp.'' Le document demandé a été délivré. Puisqu'il est original il faut donc l'envoyer par un Crdv. Ma cousine va donc au Crdv de Yaoundé. Première surprise, là-bas on lui dit que le Crdv de Yaoundé ne se limite uniquement qu'à l'acheminement des passeports à Dakar. J'écris au bureau des plaintes du Crdv pour leur demander que c'est encore quoi ça ? Deuxième surprise, le bureau des plaintes du Crdv me répond et confirme que pour le moment leur bureau de Yaoundé n'envoie uniquement que les passeports à Dakar. J'écris donc à Accra pour leur expliquer la situation et leur demander par la même occasion que faire. Tout en leur précisant que puisqu'il y a un délai qu'ils m'ont donné pour envoyer le document qu'ils ont demandé, à qui sera imputable la faute au cas où ils ne me répondent pas d'ici ce délai. Je suis donc en train d'attendre la réponse d'Accra.
  12. Est-ce que ton ami est allé à ladite direction du ministère de la justice ? Même au Cameroun c'est une direction pareille au ministère de la justice qui délivre en 48h le casier judiciaire aux étrangers. Ça m'étonnerait donc que cette direction en Guinée Équatoriale refuse de le faire dans la mesure où elle n'est pas compétente pour le délivrer aux nationaux mais plutôt aux étrangers. Comme je te l'ai dit, IRCC va te demander ce casier judiciaire au moment de la finalisation de ton dossier. Apprête toi donc à te rendre à n'importe quel moment en Guinée Équatoriale.
  13. @KATOB, d'un autre côté il y a aussi du bon dans cette attente. Je profite vraiment à fond de tous les instants que je vis en Afrique parce que je sais qu'une fois qu'on traversera la mer, ça sera une page de tournée. Sans que cela ne soit prévu, j'ai mis récemment près de six mois au pays. J'ai vécu ça comme une espèce de jubilé.
  14. @kira et @KATOB, je vais bien. Je vis avec stoïcisme l'épreuve de l'attente que m'impose IRCC.
  15. Lu quelque part sur le net ''Si vous avez résidé en Guinée Équatoriale et vous avez besoin d’un extrait de casier judiciaire (« certificado de antecedentes penales »), vous devez vous adresser à la Direction Générale des Institutions Pénitentiaires du Ministère de la Justice, à Malabo II ou auprès de la Direction équivalente à Bata.'' Est-ce que tu as gardé des relations là-bas qui peuvent t'aider à faire des démarches administratives pour l'obtention de ce document ? Tu es dans quel pays maintenant ? Je pose la question histoire de savoir si la Guinée Équatoriale n'est pas trop loin de toi afin que toi-même tu y ailles. Pour le moment IRCC ne te demandera pas le casier judiciaire de ce pays. Mais au moment de la finalisation de ton dossier il le fera. Ça te donne donc le temps de voir ce qu'il y a lieu de faire. Une fois le document obtenu tu pourras le faire traduire au ministère des affaires étrangères de ce pays qui doit en principe disposer des traducteurs assermentés. J'ignore si tu peux le faire traduire par des traducteurs assermentés de ton pays. Je ne m'y connais pas trop en ce qui concerne le volet traduction. Je suis quand même étonné que la Guinée équatoriale ne délivre pas de document en langue française parce que le français est leur autre langue officielle avec l'espagnol. C'est ça les États africains. Pour prendre des décisions pour plaire aux colons ils sont champions. Mais pour tirer toutes les conséquences de ces décisions là, ils en sont incapables.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines