Jump to content

Quebec's dream

Habitués
  • Content Count

    340
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Quebec's dream last won the day on November 6 2014

Quebec's dream had the most liked content!

2 Followers

About Quebec's dream

  • Rank
    Dépendant grave

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    visa obtenu
  • Date d'arrivée
    21-07-2015
  • Préoccupation
    le partage d'information et l'actualité sur le Québec
  • Pays d'origine
    FRANCE
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

731 profile views
  1. Je sais qu'il y a l'onglet MPQ, mais il y en avait d'autres.
  2. Salut, savez-vous ou je peux trouver le tableau des statistiques pour savoir ou en sont les gens, quels sont les délais... ? Merci
  3. Bonjour, Je recherche le tableau des statistiques pour voir où en sont les gens dans leur processus et j'aimerais retrouver celui ou j'avais mis mes stats. Y a t-il un endroit ou ils sont regroupés? Merci et bonne continuation à tous.
  4. En fait mon idée est de faire une licence 3 AES Administration économique et sociale, le programme AED Administration et gestion des entreprises. Mais avant d'entreprendre quoi que ce soit. J'aimerais savoir si quelqu'un a fait cette licence et si il a obtenu un BAC québécois par le MICC.
  5. Bon, j'ai une partie de réponse. Je peux faire une licence à distance sans me déplacer et les partiels peuvent avoir lieu dans d'autres pays. Reste plus qu'a savoir ce que vaut la licence 3 pour le MICC
  6. Ok, je me suis mal fait comprendre. Je suis encore restée avec l'image de la fac de mes années d'études. Soit, licence = BAC+3. Quand je parle d'une licence, c'est bien entendu la licence 3, donc la suite logique après un bac +2. Je connais parfaitement les équivalences. Ce que je cherche à savoir, c'est si quelqu'un à fait une demande d'évaluation comparative avec une licence 3 et ce que le MICC lui a donné. Je peux faire une licence 3 avec mon BTS, cela ne pose pas de problème. Le tout est de savoir si cela est pertinent, surtout après avoir fait un break entre le BTS et la licence 3. Le tout est de suivre un programme logique et en lien avec mon BTS. Genre ne pas aller en licence 3 de marketing après avoir eu un BTS en mécanique. De même, est-ce que la licence 3 professionnelle donne est reconnu au Québec et que donne-t-elle ? Merci pour ta réponse, mais je sais déjà tout cela. Merci
  7. Bonjour, J'aimerais savoir si certains d'entre vous ont fait l'évaluation comparative des diplômes pour une licence (française) et si le Bac québécois a été donné par le MICC. Il existe aussi deux types de licences maintenant, soit les "classiques" et les professionnelles. Quelqu'un a-t-il demandé un évaluation comparative pour une licence pro? Ca a donné quoi? En fait, j'ai un BTS et dont un DEC technique sur mon évaluation. Mais voilà, en gros, en France, nous entrons aux études universitaires 1 an avant les Québécois. Du coup mon BTS qui représente deux années universitaires en France ne me donne qu'un diplôme pré-universitaire au Québec. Comme il n'existe pas d'équivalent, ils ne se cassent pas le bonbon et donne le diplôme inférieur. Alors qu'ils pourrait nous valider une année universitaire ou un certificat. Non... si on veut faire un BACC québécois, on doit refaire 3 années d'université. Mais voilà, avec une licence française en 1 an, j'ai normalement un BAC québécois. Dont.... 3?... 1?... Je choisis une année. Voilà pourquoi je me renseigne sur le sujet. Pour ne pas entamer des frais et des études pour rien. Le MICC n'a pas voulu me répondre, ils m'ont dit "vous n'avez qu'a faire un dossier et vous verrez bien". Ben, voyons! je vais faire tout ça pour rien et vous donner de l'argent pour rien! Ce n'est pas ma devise! La chose la moins facile, c'est que je vis au Québec depuis deux ans et que je ne peux pas me permettre de faire des aller-retour en France pour la licence. J'aimerais donc la faire à distance. Mais là encore, quelques difficultés: pour entrer en licence, faut faire un test... en France. Puis à la fin de l'année, l'examen se fait???? En France. Ils parlent de licence à distance, mais ce n'est pas complètement à distance. Si j'arrive à trouver un arrangement avec l'université, peut-être que l'école française ici pourrait me faire la surveillance du test. Mais là, je rêve un peu. Je genre de service se rend difficilement de l'autre côté de l'atlantique. Pourquoi vouloir faire un BAC québécois? Parce que je travaille dans la fonction publique et que je ne pourrais jamais évoluer sans le BAC. Même un petit peu. Le point de départ, c'est le bac. Pourquoi ne pas le faire en 3 ans? Parce que j'ai 3 enfants, un travail, pas assez d'argent et pas assez de temps. Et puis, il me manque une année pour l'avoir, je résiste donc à cette possibilité, ce serait ridicule. Merci pour vos réponses.
  8. Oui, il faut ta liste + le B4. Nous c'est le déménageur qui nous l'a fournit. J'imagine que tu peux le trouver sur le net sans trop de difficultés.
  9. Je confirme, la carte RP est nécessaire qu'au passage de la frontière. Soit en revenant des USA. Pas de frontières entre provinces. Et je n'ai pas de retour de Gallieni pour mes cartons. Ils ont comme oublié mes coordonnées. J'imagine qu'ils doivent être bien trop occupés a faire signer des contrats aux prochains. La seule chose que je puisses faire, c'est expliquer comment ils se sont comportés dans notre dossier.
  10. Hello, Comme beaucoup de nouveaux arrivants, j'ai mis mon temps, mais j'interviens à nouveau sur le forum. Et avec des termes bien d'ici parfois! Je suis désolée d'avoir mis tant de temps, mais lorsque l'on arrive, qui plus est avec une famille, on est pas mal occupé! En plus, j'avais écris une page entière la semaine dernière sur le forum, et une erreur de manipulation a tout effacé. Je n'ai pas eu le courage de tout ré écrire avant ce soir! Alors voilà, pour ceux qui ne nous ont pas lu auparavant : Famille de 5 personnes, française, voulant s'installer à Trois Rivières, entre Québec et Montréal. Notre dossier à pris 17 mois (CSQ + fédéral). On a eu beaucoup de chance concernant les délais! Nous avons atterri dans notre pays d'accueil fin juillet 2015. Voici notre parcours depuis notre arrivée : Etant une personne dynamique, organisée et curieuse, j'avais beaucoup lu sur le Canada, le Québec, participé à des conférences, intervenue sur ce forum et pris plein de renseignements. J'ai essayé de faire en sorte d'être bien préparée. Avec toujours une marge de manoeuvre pour l'inconnu! Nul n'est parfait! Je plaisante, ceci est une boutade! Je ne prétends pas tout connaître, loin de là, mais ma curiosité aura tout de même un peu porté ses fruits ! A l'arrivée, j'avais ma check list avec toutes les démarches à faire, comment les faire et à quel moment. Nous avions loué depuis la France, un appartement pour 1 mois, une voiture pour 1 semaine. Euh, l'appart, bof bof! Beau sur les photos, mais franchement pas terrible en terme de qualité. Et puis on m'avait promis un accès payant à une machine à laver le linge, et.... Ben la blague, c'est que j'y avais accès, sauf qu'elle ne fonctionnait pas! La dame m'avait dit à chaque demande de ma part : "oui, oui, il y a bien une laveuse à disposition". J'ai oublié de préciser que mon but était de pouvoir l'utiliser. Pfff, pourquoi n'y ai-je pas pensé!!!! Heureusement, il y avait un couple de jeunes gens adorables, rencontrés sur ce forum (ils se reconnaitront), qui nous ont fait quelques machines chez eux! Seulement, avec 3 jeunes enfants qui doivent penser que la boue, les tâches de nourriture sont des éléments de décors plutôt "cute" sur leurs vêtements, j'avoue que j'ai vitre trouvé l'adresse de la laverie la plus proche! Je ne voulais pas abuser tout de même. Mais dans notre petit appartement, difficile de faire sécher le linge! Pas d'étendoir, le balcon nous foutait la trouille tellement il y avait de fissures et qu'il penchait (nous étions au 5ème étage). Et oui, parfois, les sécheuses (sèche linge) ne font pas la job correctement. Et les économies fondent comme neige au soleil si on ne fait pas attention! J'en reviens à ma check list, nous avons de suite fait faire nos NAS, pris RDV à la RAMQ pour la carte soleil, ouvert un compte bancaire pour pouvoir faire venir nos économies, magasiné pour l'achat d'une voiture (la location de voiture est dispendieuse) comprenez, que ça coûte bonbon! Pris les assurances en conséquence, pris RDV à la SAAQ pour le changement des permis de conduire. Puis, nous avons pris des renseignements pour l'inscription à l'école pour nos 3 loulous (école primaire). Il faut savoir que pour inscrire les enfants à l'école, il faut une adresse (une adresse fixe, pas une location d'un mois), car cela détermine l'école de secteur. Donc, nous nous sommes lancé dans les petites annonces sur kijiji, lespacs, du proprio, la presse locale.... pour trouver un logement et en même temps pour prendre nos marques côté réseau routier, traffic et pouvoir se repérer dans la ville. Nous avons visité plusieurs logements, mais on ne trouvait rien! Soit c'était trop petit pour nous, mal placé ou pas libre quand nous en avions besoin. Ce petit jeu de recherche d'un logement a duré 3 semaines. Il faut dire que nous étions aussi en dehors de la période propice aux locations, qu'il n'y avait du coup plus beaucoup de choix et qu'il est nettement plus facile de trouver un petit appart pour 2 ou 3 personnes que pour 5! Nous en avons aussi profité pour faire le tour de la région et visiter la ville de Québec 2 WE de suite. Bien entendu, on regardait aussi les petites annonces et les pistes pour des emplois. Mais ce n'était pas la priorité de suite car n'ayant aucune connaissance sur place, impossible de travailler tout les deux avant la rentrée scolaire. Qu'aurions-nous fait de nos petites têtes blondes? On a priorisé l'installation d'abord! Et puis, nous étions prêt à faire ce qu'on nous donnait comme travaille, donc pas trop inquiets de ce côté-là! Un jour, alors que nous étions dans la voiture, je dis à mon chum (conjoint, mari) que j'ai le sentiment de ne pas être à la bonne place. Je ne sais pas, j'avais comme une petite voix qui me disait : " va, continue un peu plus loin, c'est pas ici que tu dois t'installer." Et là, surprise! Mon mari me dit qu'il a aussi ce sentiment! Soulagés tout les deux, on en parle et on se rend compte que c'est lors de nos visites à Québec qu'on se sentait vraiment bien! Décision prise, on recommence ailleurs, on arrête tout et on s'installe à Québec. Quand on quitte son pays pour s'installer ailleurs, on a plus peur de rien! Bon, peut être un peu, ...., des ours et des serpents! il faut savoir, que Québec était notre second choix! Et puis, il y avait nettement plus d'opportunités de travail à Québec, aussi! A ce moment là, nous sommes à 3 semaines de la rentrée scolaire. Nos enfants ne sont inscrit dans aucune école et notre location se termine 1 semaine plus tard. Nous trouvons un centre de vacance qui a encore de la place pour les enfants et nous faisons la route matin et soir de TR à Québec (1h30 x 2) pour trouver une location jusqu'au mois de juin et recommencer nos démarches (permis de conduire, RAMQ, banque) sur Québec cette fois. On trouve d'abord un chouette appartement chez une dame hyper gentille, mais la société de location nous fait des misères, ils nous demandent plein de papiers (historique bancaire canadien, dossier de crédit canadien, preuve d'emploi....) On leur explique que nous venons d'arriver et que nous n'avons pas encore tout ça. On leur donne de bonnes garanties pour le loyer, on s'arrange avec la banque pour qu'ils aient les loyers bloqués et qu'ils soient certains de les percevoir). Mais rien n'y fait, ils font trainer les choses, nous font poireauter 3 jours. Et du temps, on en a pas à ce moment là! En plus la dame qui louait l'appart avait un autre bail, et elle était super contente d'avoir trouvé des personnes pouvant reprendre son premier bail. Au bout, des 3 jours, on a dit STOP, nous on arrête là et on cherche autre chose. Nous étions désolés pour la locataire, mais elle comprenait très bien la situation. Elle nous a d'ailleurs rappelé deux jours plus tard en nous disant que la société de location ne comprenait pas pourquoi on était si pressé, qu'ils nous l'airaient loué cet appartement. Comme si nous ne lui avions pas expliqué la situation pendant 3 jours. La locataire était furieuse contre eux. Heureusement elle à aussi fini par trouver un locataires quelques jours plus tard. On a trouvé un appartement le lendemain, avec quelqu'un qui nous a fait confiance. En même temps on lui a donné des garanties. Je comprends la frilosité de certains propriétaires quand on dit que l'on vient d'arriver et qu'on a pas de job, mais quand on bloque l'argent des loyers a la banque, c'est une sacrée garantie tout de même. Avoir un emploi, ne veut pas dire que je vais payer mon loyer. si je suis malhonnête, je peux en décider autrement! Bref, pendant 1 semaine, nous avons fait des aller-retours pour peinturer (ne me corrigez pas ce mot, on dit comme cela au Québec, et c'est correct). Nous avons emménagé 8 jours avant la rentrée scolaire. On a trouvé une école, pas celle de secteur, car pas de place pour l'un de nos enfants! La commission scolaire s'est débrouillée pour nous trouver une solution. Ils ont été à l'écoute, gentilles, prévenants et efficaces! Ah oui, l'adresse était aussi importante pour l'arrivée de notre container! Le déménageur..... toute une histoire! Nous avons pris la SOCIETE GALLIENI, je préfère la mettre en gros et en gras. Je vais passer les détails de la prise en charge de nos affaires chez nous en France. Disons juste qu'ils sont arrivés avec un camion trop petit alors que le cubage était bien celui que nous, et qu'ils avaient calculés. Bref, rendant les clés de la maison le lendemain de leur passage, nous avons dû nous arranger avec le propriétaire de notre maison pour qu'il veuille bien garder les cartons qui ne rentraient pas dans le camion jusqu'a ce que Gallieni repasse 2 jours plus tard pour les récupérer. Bien entendu ils ne sont pas repassé 2 jours après, mais encore plus tard. Et si je n'avais pas téléphoné, j'attendrais toujours! Bref. La date prévue d'arrivée du container était mi aout, finalement il est arrivé fin aout. Bon, soit! C'était pas grave ça. Mais, à l'arrivée, il manque 5 cartons! Et je viens enfin de caler ce qui s'est passé, c'est ce qui ne rentrait pas dans le camion trop petit! Pourtant ils m'ont assuré que ces cartons seraient mis dans le container avec le reste de nos affaires. Attention, attention; le meilleur arrive. La SOCIETE GALLIENI vous recommande de prendre une assurance pour vos biens, au cas où! Bien entendu ils se chargent de tout, vous rassurent. On paie tout chez eux et ils font le travaille. Ben voilà 3 mois que je leur cours après, ils ne prennent pas leur responsabilités et l'assurance devrait prendre contacte avec moi dans les prochains jours! Et je vous assure que les jours passent et que cela fait un moment qu'ils me disent cela. J'attends toujours! Ils m'ont aussi dit après plusieurs mails de ma part, mais vous avez les factures de vos biens qui sont dans les cartons perdus? Kowa (quoi)? Mais chère madame, quand on a parlé de cette fameuse assurance au début, je vous ai posé la question : "s'il arrive quelque chose, va -t-il falloir toutes les factures?", "mais non madame, on vous demandera pas ça, vous ne pouvez pas tout avoir!" Il s'avère en plus que dans les cartons en question, il y a des jouets des enfants (eux sont ravis), qu'ils ont eu à noël ou aux anniversaires. Et en mauvaise mère de famille, j'ai oublié de demander les factures aux personnes qui les leur ont offert! Alors, là, tout de suite me vient une idée. Paiement d'assurance il y a eu, mais y a t-il vraiment une assurance de contracté??? Et quand bien même, ceci est une erreur de la société! Ne devrait-elle pas assumer ses erreurs? Je vous laisse le bon soin de faire affaire avec eux, mais faites attention à certaines choses! Le paiement d'une assurance me parait farfelu maintenant! Mais si vous voulez laisser un pourboire... Ce qui me gène, ce n'est pas tant la perte de 5 cartons, mais le menfoutisme, le manque de réactivité et d'honnêteté dans cette affaire Sinon, côté emploi, une fois installés, nous avons participé pendant 3 semaines à une sorte de formation (d'atelier) d'intégration sur le marché du travail par un organisme d'accueil aux nouveaux arrivants, le SOIT. Superbe travaille, des gens exceptionnels, précieux lorsqu'on arrive dans un autre pays. Nous avons retravaillés nos CV, préparé et fait des entrevues filmées, appris des choses super importante sur le Québec, les façons de faire et ce qu'il ne faut pas faire, élargie notre réseau. Croyez-moi, avoir des gens qui vous soutiennent, c'est vraiment précieux! Sortant de là, nous avons tout les deux trouvé un job la semaine suivante. Moi dans mon domaine, même si c'est temporaire, j'apprends énormément de choses et j'ai ma petite expérience de travail québécoise. Mon mari a trouvé dans l'un de ces anciens domaines aussi. Et lui c'est du permanent. Faut dire qu'une fois que nous avons enclenché les démarchent de recherches d'emploi, nous n'avons pas chômé! Nous avons téléphoné aux entreprises, sommes allés aux foires à l'emploi, avons envoyés des CV sur offre et en spontané. Bref, ça a payé! Notre intégration se passe très bien, nous avons des collègues de travail et des voisins super, accueillants, sympathiques et avec beaucoup d'humour! Qui est ce qui disait que les québécois ne connaissaient pas le second degré? Au contraire, ils aiment rire et tendent toujours l'oreille aux blagues! J'adore! Pour les enfants, ça se passe assez bien! On va dire très bien pour un, le deuxième bien, mais la troisième nous en veut pour notre départ de France et ce qu'elle y a laissé. C'est notre ainée, 8 ans et quelques dents en moins. Disons qu'elle refuse toute apprentissage à l'école et nous dit que sa tête et son coeur sont restés en France. Hum, ça fait mal d'entendre ça! Mais nos raisons étaient et sont valables! On est confiant. On travaille à remettre son petit coeur en ordre, et sa tête devrait reprendre son activité d'elle même! Mais pour le moment elle prend beaucoup de retard à l'école. C'est comme ça! L'équipe de l'école nous aide et l'aide elle aussi. C'est une petite fille géniale, elle y arrivera. Pourtant, nos enfants ont été associés au projet dès le départ, on ne les a jamais tenu à l'écart. Voilà pour les news! Je souhaite bon courage à ceux qui attendent, aux personnes qui sont en France, en Europe et qui vivent dans ce climat de doute et de peur. Je suis Charlie, je suis Paris, je suis la liberté! .
  11. Je voulais aussi partager une information importante concernant les cartes de crédit : Attention, ici, tout fonctionne avec un historique de crédit. Pour acheter une voiture, une maison, il vous faut un historique de crédit. C'est à dire, que vous avez possédé ou que vous possédez déjà une ou plusieurs cartes de crédit, que vous payer des choses du quotidien avec (essence, facture de téléphone, courses...) et que vous remboursez bien et dans les temps. Vous allez donc avoir une notation que les gens chez qui vous voudrez faire un crédit plus tard consulterons. Cela prend plusieurs mois, voir plusieurs années pour avoir un bon historique! Que vous ameniez de l'argent (beaucoup ou peu) ou pas du tout, cela ne changera absolument rien. Ici seul l'historique de crédit compte! Donc cet historique de crédit est ultra important pour le futur. Il faut donc penser à avoir une carte de crédit rapidement. Mais.... comme nouvel arrivant, si vous n'avez pas encore de travail, vous aurez beaucoup de difficultés à avoir une carte de crédit. Et le temps, c'est de l'argent.... Bref, Desjardins vous diront qu'ils vous donnent une carte de crédit, que c'est dans le programme nouveau arrivant. Mais quand votre conseillère (qui y croit à cette information) fera la demande, on lui dira non, il n'a pas d'emploi! Par contre, la RBC devrait vous donner une carte (limité à ...$ le mois) mais cela servira à commencer cet historique! Vous pourrez ensuite demander d'augmenter le plafond quand vous aurez un emploi. Je ne connais pas la manière de fonctionner des autres banques, je parle seulement de mon expérience personnelle dans ce sujet précis. Je voulais partager cette information, car cela nous à pas mal fait défaut au début! Cette façon de fonctionner en payant les choses à crédit et loin de nos habitudes françaises ou autre. Mais on s'adapte, on en comprend les rouages et on se plie à cette façon de fonctionner. Cela fait partie des plaisirs d'être au Québec! Je précise une chose : avoir une carte de crédit, c'est honorer ses paiements! A bon entendeur.
  12. Voici le contenu du mail que j'avais eu des Douanes de Montréal : Le Canada a des exigences précises en matière d’importation de matelas. Les dispositions du numéro tarifaire 9897.00.00 du Tarif des douanes interdisent l’importation de matelas usagés ou d’occasion et de matières en provenant, sauf si : les marchandises sont importées par un ancien résident du Canada qui est absent du pays depuis au moins un an; elles sont un legs à un résident du Canada; elles font partie des effets personnels d’un immigrant; elles sont destinées à l’usage personnel ou officiel de personnel diplomatique; elles sont destinées à être utilisées par le personnel militaire d’un pays étranger qui est employé dans des établissements de défense au Canada; les matières des matelas usagés ou d’occasion ont été nettoyées et désinfectées par fumigation. S’ils répondent à l’un des critères énumérés ci-dessus, alors les matelas ou les matières en provenant peuvent être importés au Canada. http://cbsa-asfc.gc.ca/publications/dm-md/d9/d9-1-7-fra.html Si vous désirez recevoir de l’aide supplémentaire pour votre demande, nous vous recommandons de communiquer avec le Service d’information sur la frontière (SIF). Vous pouvez appeler sans frais le SIF de partout au Canada en composant le 1-800-461-9999. Si vous appelez de l’extérieur du Canada, veuillez composer le 204-983-3700 ou le 506-636-5067 (des frais d’interurbain seront facturés). Si vous appelez pendant les heures régulières de travail (de 8 h à 16 h du lundi au vendredi, sauf les jours fériés), vous pouvez appuyer sur le «0» pour parler à un agent à tout moment après avoir sélectionné l'anglais ou le français. Nous vous remercions d’avoir communiqué avec l'Agence des services frontaliers du Canada.
  13. Hello, pour nous les matelas sont finalement bien passés. Pourtant nous avons eu une petite frayeur à la douane de l'aéroport, où la douanière nous avait dit qu'ils ne passeraient pas! Heureusement que j'avais un mail de la douane canadienne, dans lequel ils me disaient que si les matelas faisaient partie des affaires personnelles d'un immigrant, c'était autorisé.
  14. Nous sommes quand même parti avec une petite somme en liquide pour pouvoir faire face aux premières dépenses, et là, la BNP c'est bien servi! Et puis le temps d'ouvrir les comptes ici. Par contre, prendre un chèque certifié... est une très mauvaise idée, car quand tu dépose un chèque ici, ton argent n'est disponible qu'après plusieurs jours. C'est genre au bout de 5 jours ou tu pourras disposer de 100$ mais tu devras attendre 21 jours pour pouvoir te servir de ton argent! Ca peut être très handicapant quand tu t'installes! Tu verras, les banques ici ne fonctionnent pas du tout comme en France, c'est un vrai casse tête de comprendre leur façon de fonctionner.
  15. Oui, pour notre part, nous avons choisi de garder un compte en France (pour quand nous viendrons rendre visite à la famille), vu la différence entre euros et CAD, ça peut être avantageux. Notre banquier nous a donné un formulaire (et aussi envoyé par mail), nous le complétons, le signons et lui cannons, puis courriel. Il se charge du reste. nous indiquons bien que nous voulons le transfert en euros et que ce sera notre banque ici qui fera le change. Il fait les démarches en Frances et entre 3 et 4 jours plus tard, notre compte québécois est crédité en Dollars! La BNP prend les frais de 1€ pour 1000 euros transféré et c'est tout. La banque Québécoise ne demande rien (enfin Desjardins). Est-ce plus clair? Autre conseil, ne transfert pas tout d'un coup, le taux de change varie pas mal en ce moment, du coup, ça peut être intéressant de faire les transfert en 3-4 fois. Laissant 1 à 2 semaines entre chacun. Ou pas! A voir!
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines