Jump to content

Lily514

Membres
  • Content Count

    23
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Lily514

  1. Bonjour! Tout d'abord désolée si le sujet a déjà été abordé, mais je n'ai rien trouvé à ce sujet. Je suis citoyenne française, actuellement en processus de RP intérieure. Demande de RP déposée le 1er mai 2019, j'ai envoyé la demande d'engagement pour le CSQ il y a un peu plus d'un mois mais pour l'instant je ne l'ai pas encore reçu. J'ai envie d'entreprendre des études en DEP dans le domaine de la construction, mais je ne sais pas si c'est possible? J'ai lu tout et son contraire sur internet. J'aimerais savoir si, 1) Une fois le CSQ en main, est-ce que cela dispense de CAQ? On passe directement à la demande de permis d'étude? 2) Si j'ai quand même besoin d'un CAQ, est-ce que cette demande va annuler mon CSQ et donc annuler ma demande de RP?(vu sur un autre forum, est-ce que c'est des bêtises ou la vérité?) Et donc je devrais attendre ma RP avant de commencer mes études? Merci beaucoup de m'éclairer car je ne trouve nul part ces infos...
  2. C'est ce que je fais, je fais un cv et une lettre de motivation différente pour chaque offre à laquelle je postule.
  3. Justement j'ai beaucoup de compétences en informatique, je sais coder dans 4 langages (appris en autodidacte) je connais le SEO, j'ai créé plusieurs sites qui marchent bien. Sauf que j'ai l'impression que ça n'a pas de valeur aux yeux des recruteurs parce que j'ai fait tout ça toute seule, c'était pas dans un contexte professionnel. Je vise tous les postes déjà. J'ai l'impression que personne ne lis les candidatures que j'envoie car j'ai très peu de réponses. En même temps si il y a plus de 100 réponses pour une annonce, je comprends qu'ils n'aient pas envie de tout lire.
  4. Oui je crois que ça passe beaucoup par pistonnage... Encore hier je suis tombée sur un profil LinkedIn d'une française qui a un BTS en cosmétiques et qui a réussi à trouver un emploi dans le webmarketing, sans aucune expérience dans le domaine, donc ? Il va falloir que je fasse marcher mes réseaux et participer aux soirées de réseautage... Pas de soucis pour le salaire, je suis prête à ce qu'il soit diminué de moitié. Je veux juste trouver un emploi dans un domaine que j'aime vraiment.
  5. Je ne demande que ça, de commencer en junior! Et pour le feedback, souvent les recruteurs "ghost", j'ai déjà relancé plusieurs fois, on ne me répond jamais.
  6. Exact j'ai un bac en finance et marketing et j'ai vraiment l'impression que c'est bouché.
  7. J'ai tenté la semaine dernière d'envoyer une candidature à Québec, et on m'a rapidement téléphoné par la suite, impensable à Montréal! Du coup je pense sérieusement à cette possibilité, même si ça m'enchante pas beaucoup, j'aime vraiment vivre à Montréal ?
  8. J'ai fait ça quelques mois le temps d'avoir ma RP. À la base c'est pas le domaine dans lequel je voulais travailler, je bossais dans un grand cabinet d'avocat, ça payais bien, mais voilà j'ai pas fait des études en commerce pour finir secrétaire d'avocat. C'est un domaine qui recrute plutôt bien par contre, parce qu'il y a beaucoup de secrétaires proches de la retraite et parce que c'est un métier assez peu attrayant pour les jeunes...
  9. C'est ce que je pensais aussi. Une fois diplômée, j'étais confiante, je pensais que j'allais trouver un bon travail dans mon domaine rapidement. J'ai l'impression que c'est facile de trouver des emplois non-qualifiés payés au salaire minimum, ou alors des emplois que personne veut faire car les conditions de travail sont trop difficiles.
  10. Bonjour à tous, Désolée si je ne poste pas dans la bonne section du forum. Pour commencer, voici mon parcours: Je suis arrivée à Montréal à 18 ans, après avoir obtenu mon bac ES, j'ai commencé un bac en commerce (en finance et marketing) à McGill en 2013, interrompu entre temps pour faire un DEP en secrétariat et obtenir la RP. Après cela, je suis retournée finir mon bac que j'ai obtenu. Cela fait donc 3/4 mois que je cherche un emploi dans le domaine du marketing, e-commerce, sans aucun résultat, et je perd vraiment espoir. J’ai répondu à des centaines d’offres sur Indeed, Jobilico, Isarta, Grenier de l’emploi, etc… On m’a appelé 3 fois à la suite de ces offres ce qui est vraiment peu, et rien n'a abouti. J'ai aussi postulé spontanément sur pas mal de sites d'entreprises. Je ne suis pas exigeante, je cherche un emploi dans mon domaine ou pas trop loin, peu importe le salaire... J'ai pu lire sur divers blogs que des personnes ont réussi à a voir un emploi à Montréal dans un domaine complètement différent de ce qu'ils faisaient dans leur pays, en seulement quelques semaines, sans même avoir un diplôme local ni aucune expérience pertinente dans le domaine qu'ils visaient. Plusieurs filles m'ont dit aussi que poster une petite annonce avec une photo de soi sur Linkedin était utile, en gros faut se montrer, se vendre, peu importe si on a réellement des compétences ou pas. J'ai un peu de mal à comprendre que ce soit la seule façon de trouver un travail dans son domaine, dans une province où c'est soi-disant mal vu de montrer sa photo sur son cv ou donner trop de renseignements personnels... Je ne comprend pas d'où vient le problème, est-ce que c'est comme ça juste à Montréal? Si c'est le cas, est-ce que je dois déménager dans une autre ville? Une autre province? Je suis dans une impasse... Si vous avez vécu une situation similaire, j'aimerai bien savoir comment vous vous en êtes sortis, et si vous avez des conseils ?
  11. J'ai fait un DEP secrétariat pour avoir ma RP et je touche 65 000$ alors que c'est mon tout premier job... Et pour certains DEP dans la construction oui ils touchent un salaire de ministre ?
  12. J'ai déjà cotoyé des français de quasi 50 ans qui reprenaient des études ici, donc oui ça se fait!
  13. Je ne saurai pas te faire un comparatif: je suis arrivée au Québec à 18 ans, c'était la première fois que je vivais seule. Par contre j'ai énormément modifié mes habitudes alimentaires, je suis devenue végétalienne. Mon alimentation n'a rien à voir avec celle que j'avais en France. Pour deux adultes, on dépense 70/80$ par semaine je dirai, toujours à Maxi.
  14. Ce n'est plus possible de le demander 6 mois avant le diplôme depuis le 1er octobre il me semble!
  15. Non c'est normal, en fait à la base je suis venue pour un Bacc en Finance à McGill puis je me suis rendue compte que ce n'était pas pour moi donc j'ai voulu changer de programme. Sauf qu'entre temps, les frais de scolarité ont triplés pour les Français, j'ai donc du abandonner, à très grands regrets, l'université. J'ai donc fais un DEP secrétariat pour pouvoir avoir mon CSQ puis ma RP via le PEQ, mais pour cela, il faut compléter un ASP, que je suis en train de faire actuellement (peut être pour rien d'ailleurs car j'attend mon nouveau permis d'études depuis bientôt 2 mois, toujours aucune réponse ?) Je le fais à distance car l'école était trop loin pour moi, c'est extrêmement mal organisé (droit à un seul exam par mois) alors j'imagine que je vais le finir dans très très longtemps. Donc j'ai pensé qu'Arrima pourrait peut-être mieux fonctionner pour moi, je suis fatiguée de toutes ces procédures qui n'en finissent plus, ces délais à attendre sans pouvoir travailler ou étudier, j'ai hâte d'avoir un statut permanent.
  16. Bonjour à tous, Pensez-vous que j'ai une chance en ayant moins de 6 mois d'expérience pro, même si j'atteint le nombre de point requis? Je suis Française, cela fait 5 ans que je vis au Québec, je suis diplômée du Québec mais je n'ai pas pu encore travailler réellement à cause des renouvellements de tel ou tel permis/certificat qui n'en finissent plus... (Je n'ai pas encore le nombre d'heures nécessaires pour le PEQ)
  17. Alors, je ne saurai répondre à toutes tes questions mais pour la capacité financière, j'ai déjà demandé plusieurs permis d'études que j'ai eus sans problèmes en fournissant 3 bulletins de salaires récents de ma mère (Elle est prof, donc fonctionnaire, je sais pas si ça joue en ma faveur) ainsi que l'avis d'imposition de mes parents, et bien sûr le document qui garantie l'engagement financier.
  18. Merci, oui il est effectivement admissible au PEQ, en fait il a même déjà son CSQ et souhaiterait me rajouter dessus car je suis sensée devoir renouveler mon CAQ pour terminer mes études bientôt, sauf que je ne sais pas si ma demande sera acceptée car je n'ai pas respecté une condition. Je dois être étudiante à temps partiel durant 2 semestres sur demande de mon université suite à un changement de programme, or une des conditions du CAQ est de demeurer durant toute la durée des études à temps plein. Pour ce qui est de l'union civile, je parlais de ça : http://www.justice.gouv.qc.ca/francais/publications/generale/union-civ.htm C'est peu connu apparemment, c'est identique au mariage sauf que plus simple en cas de séparation, et ce n'est pas reconnu par les autres provinces il me semble.
  19. En fait nous sommes tous les deux au Québec depuis 3 ans, moi en tant qu'étudiante, lui en tant que travailleur, via un PVT puis un permis jeune professionnel. Il aimerait donc m'ajouter à sa demande de CSQ mais ça risque d'être difficile à ce que je vois. Nous sommes tous les deux Français, on s'est rencontré peu après notre arrivée au Québec.
  20. Bonjour, Je suis dans une situation assez particulière. Avec mon copain, nous aimerions présenter une demande de CSQ via la catégorie de l'xp Québécoise. Nous sommes ensemble depuis 3 ans, cependant nous manquons de preuves pour prouver que nous sommes conjoints de fait. Nous vivons depuis un an dans deux appartements de deux bâtiments d'une même Résidence, séparés d'une dizaine de mètres. C'est une situation assez inhabituelle je pense, pourtant nous vivons ensemble, nous faisons nos courses ensembles, nous mangeons ensembles, nous avons acheté des choses pour la maison en commun... Nous avions pensé que c'était le meilleur mode de vie possible pour nous car je suis étudiante et je me déconcentre facilement, j'ai besoin d'être isolée pour travailler efficacement. Nous avons des rythmes de vie très différents, je travaille a la maison la journée (je n'ai que 9h de cours par semaine), lui travaille la nuit et est donc aussi a la maison en journée. Je me rend bien compte que cela pose problème pour prouver que nous sommes conjoints de fait, car toutes les factures n'ont pas nos deux noms dessus. Est-ce que le fait de passer par l'union civil pourrait prouver que nous sommes conjoints de fait ? J'ai lu que ça convenait pour le CSQ, mais que ce n'était pas reconnu au niveau fédéral ? Si ce n'est pas suffisant, quelles autres preuves peut-on donner ? Merci !
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines