Aller au contenu
  • Annonces

    • Laurent

      Géo-localisez-vous !   17.02.2017

      Indiquez votre position géographique sur la carte géographique des membres
    • Laurent

      Délais d'immigration au Canada - Participez !   27.04.2017

      La meilleure façon de connaître les délais d'immigration est de compiler des dates de nos visiteurs à chaque étape de leur processus d'immigration. Ajoutez vos dates ici https://www.immigrer.com/delais-d-immigration-au-canada/    Stats Mon Projet Québec

Aloane

Habitués
  • Compteur de contenus

    136
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Aloane

  • Rang
    courriel non valide

Informations du profil

  • Genre
    Femme
  • Statut
    installé depuis + 5 ans
  • Date d'arrivée
    28-09-2012
  • Profession
    Infirmière puéricultrice
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada

Pour me contacter

  • Site web
    http://aventuresdufjord.canalblog.com

Visiteurs récents du profil

1657 visualisations du profil
  1. Petite fille, je rêvais d’aider les gens à rester en bonne santé, adolescente j’écoutais ma tante me raconter (dans le respect du secret professionnel ) ses journées d’infirmière puéricultrice en PMI ( protection maternelle et infantile ) et je m’imaginais avoir son travail pour aider les enfants à être heureux. Puis au moment de passer mon bac littéraire, je me suis demandé quelles étaient mes options, dans quelle voie me diriger pour être épanouie, mais aussi qu’est-ce qui me permettrait de travailler tout de suite. J’ai passé une année sabbatique à me chercher ( rentrée en BTS assurances arrêté au bout de 3 mois, puis quelques petits jobs plus tard…). Mais à l’époque ce qui m’intéressait le plus était de m’émanciper et je me suis lancée dans un BTS force de ventes avec option produits banquier et financier, j’ai ainsi pu travailler deux ans à la Caisse d’Épargne en alternance. J’aimais le contact avec la clientèle, mais je détestais vendre des produits bancaires. Au cours des deux ans d'alternance, je me suis rendue compte que mon envie de soigner les gens et de les aider était toujours bien présente. J’ai passé le concours pour rentrer en école d’infirmière et à l’obtention de mon BTS j’ai changé de voie. 3 ans plus tard je me suis lancée en tant que professionnelle de la santé dans un hôpital d’enfants. Mon premier souhait était d’exercer ma profession auprès des enfants et adolescents diabétiques, j’avais écrit mon mémoire de fin d’études sur l’éducation thérapeutique de l’adolescent diabétique. Mais quand on débute, on prend le premier poste qu’on vous donne et je me suis donc retrouvée en pédiatrie pour soigner les bébés ayant des bronchiolites. Au bout de 2 jours de journée doublée, j’étais lancée seule dans mon secteur. La boule au ventre, j’essayais de ne pas faire de boulette et d’être la plus réactive possible en fonction des situations. C’était un contrat déterminé censé me permettre ensuite d’accéder au département de diabétologie. Au bout de 4 mois, on m’a proposé le service de chirurgie de la main et appareil locomoteur ( car le service était sur le même secteur que la diabétologie ). Après 2 ans, j’ai déménagé pour suivre mon conjoint et j’ai été muté en service extra hospitalier, de nuit dans un centre départemental de l’enfance. Je sortais du contexte hospitalier, et bien que je travaillais de nuit, j’ai apprécié cette expérience. Ma présence était importante car je devais surveiller la pouponnière, ainsi que les 150 autres enfants et adolescents du site. J’ai pu être confronté à la misère humaine. J’ai eu envie de me spécialiser auprès de la petite enfance car je trouvais qu’il me manquait des connaissances pour aider au mieux nos petits. Pendant mon congé maternité, j’ai passé le concours de l’école d’infirmière puéricultrice et je l’ai eu. J’ai attendu un an avant de pouvoir commencer ma formation. Petit à petit je me rapprochais de mon objectif. Après un an de formation, j’ai pu trouver le poste qui me tenait tant à cœur. Travailler en protection maternel et infantile c’était exactement le but que je m’étais fixé à l’époque. Je pouvais faire de la prévention, j’étais au contact du public et je pouvais donner de l’enseignement tout en aidant les familles. J’avais des horaires de bureau 8h- 16h et du lundi au vendredi, une chose inestimable dans la profession. Et au bout d’un an nous avons déménagé au Québec, car mon conjoint avait trouvé un poste dans le jeux vidéo. Et il venait de se faire licencier pour raisons économiques de son précédent travail. Je savais que le Québec recherchait des infirmières en 2012. Mais je n’avais aucune idée que les besoins étaient majoritairement concentrés sur Montréal et Québec. Et nous allions habiter Chicoutimi… J’ai dû reprendre à zéro tout mon parcours. D’abord trouver un stage de reconnaissance de diplôme puis retourner travailler à l’hôpital. Oui, mais voilà entre 25 et 35 ans les attentes sont différentes, ma cellule familiale est différente et je ne suis plus la jeune recrue d’il y a 10 ans. Alors je vous parle de tout cela car je vais vous expliquer pourquoi j’ai démissionné d’un poste d’infirmière clinicienne d’un grand hôpital spécialisé en pédiatrie. Ne vous méprenez pas, je suis fière d’être infirmière, j’aime ma profession, mais j’ai pris du recul sur mes besoins et ce que ma profession m’apporte en tant qu’être humain. Il y a 1 mois j'ai décidé d'arrêter mon job d'infirmière à l'hôpital pour retourner à la maison en tant qu'autoentrepreneuse en travaillant à mon compte . Certes j'étais très bien payé (3500$/ mois), mais le bouleversement que cela a produit dans ma vie de famille ( ne pas voir mes enfants pendant 3 jours d'affilés ), sans compter les conditions de travail ( sans boire, ni manger, ni avoir le temps d'aller au petit coin pendant 12 h, le manque de personnel ) ces points noirs ont eu raison de ma motivation à être infirmière pour le moment. Je me suis rendue compte que j'avais changé. Je m'écoute, j'ai grandi. Mon mari n'avait plus la possibilité d'écrire ( Vincent Hauuy l’auteur du Tricycle Rouge ). La balance a été en faveur de mon bien-être et non du confort financier ( qui n'en était pas vraiment un, car plus de stress amène plus de dépenses pour compenser...) Pour les infirmier(e)s qui veulent se lancer, je le redis foncez ! à vous de vous faire votre propre expérience. J’ai entendu dire que Recrutement Santé Québec ouvrait à nouveau les embauches au salon infirmier de Paris cette année, ils sont sur Paris du 25 novembre au 1er décembre. C’est le moment de se lancer, mais rien ne vaut de se faire son propre avis. On a tous choisi notre profession pour différentes raisons. Je me suis toujours vu faire du bénévolat en Afrique en fin de carrière. Et je le ferais. Je n’ai pas dit que je fermais les portes à mon métier. Mais ce n’est juste pas le bon timing pour moi, en ce moment.
  2. infirmière au Québec

    J'ai travaillé comme infirmière au Québec
  3. Bonjour tout le monde ! Cela fait déjà un an que je n’ai pas publié…Voici pourquoi : Je ne sais pas si vous me connaissez mais cela fait 5 ans en septembre que nous sommes arrivés au Québec. Pour suivre mon mari qui travaillait dans les jeux vidéos, nous sommes d’abord allés au Saguenay, nous avons rencontré des gens incroyables et nous avons trouvé nos marques très rapidement. Par contre, étant infirmière puéricultrice je n’ai jamais eu de stage pour obtenir ma reconnaissance de diplôme. J’ai fait la navette 6 mois entre Chicoutimi et Montréal en travaillant à l’hôpital Sainte Justine. Ce fut une expérience dure ( car je devais quitté ma famille par tranche de 10 jours). Mais tellement enrichissante, je l’ai fait car je savais que c’était ainsi que je serais heureuse. J’ai toujours eu à cœur d’aider les gens. Et je sentais en moi cette vibration qui me permettait de dépasser mon inconfort. Je suis ensuite tombée enceinte et mon mari a trouvé un travail sur Québec. À nouveau ce changement nous a permis de profiter des infrastructures médicales adaptées pour notre bébé qui est né prématurément avec des besoins particuliers. Sur Québec, nous ne nous sommes pas senti autant intégré qu’au Saguenay. On peut même dire que nous étions isolés. Heureusement nous avons eu l’occasion de voir des amis Français mais pas de possibilité d’entrer dans les familles Québécoises comme au Saguenay. Mon mari qui avait fini d’écrire deux livres, a envoyé ses manuscrits aux maisons d’éditions. Pour nous, c’était quelque chose d’euphorisant d’avoir accompli ces objectifs, mais rapidement on a déchanté quand nous n’avons reçu aucune réponse au bout de 6 mois. Je suis quelqu’un d’optimiste et enthousiaste. Et j’avais repéré le potentiel de mon mari en matière d’écriture dès notre première rencontre (vous comprenez maintenant pourquoi nous sommes mariés!). Mon époux voulait savoir ce que des lecteurs (autres que sa famille) penseraient de ses histoires. Il s’est donc mis à la recherche de plateforme d’écriture. Il est d’abord tombé sur wattpad, où il a lancé ses premiers chapitres, puis rapidement l’idée lui ait venue d’aider les jeunes écrivains en écrivant un guide. Ensuite il est tombé sur une plateforme d’écriture lancée par une maison d’éditions Française qui proposait des concours pour se faire repérer. Vincent a reçu le coup de cœur du jury pour son premier concours, mais est arrivé 2e. Entre temps un nouveau concours, plus prestigieux encore s’est ouvert. Le grand prix du thriller de VSD. Le président du jury était Michel Bussi, 2e plus gros vendeur de livres en France en 2016. La catégorie thriller est un des terrains de jeux préféré de Vincent. En 3 mois il a écrit Le Tricycle Rouge, un livre de 500 pages, à coup de votes des lecteurs. Au fond de moi je le savais depuis longtemps que Vincent avait un talent inné pour raconter les histoires. En plus, des différentes œuvres non achevées que Vincent avait créé en 20 ans, il crée la trame des jeux vidéos, en 2016 il a même reçu un prix par des professionnels pour un de ses jeux, Little Lords of twilight. Et voilà qu’en mai 2017 il reçoit le prix du meilleur thriller par VSD et surtout par Michel Bussi. En 3 mois il a vendu plus de 30 000 exemplaires et le livre vient de sortir dans toutes les librairies au Québec. Je vous raconte toute cette aventure, pour vous dire que malgré tous les obstacles qu’on peut rencontrer dans notre vie, il faut toujours continuer à suivre ses objectifs. La réussite n’arrive pas tout de suite, mais si quelque chose vous fait vibrer au fond de vous, n’enfouissez pas cette petite voix dans un placard, croyez en vous, continuez à vous développer et surtout n’abandonnez jamais vos rêves ! Depuis 2 mois nous habitons à Montréal et j’avais toujours un sentiment d’inachevé en moi depuis mon départ de Sainte-Justine. J’ai donc envoyé mon CV avant mon déménagement, puis au bout d’un mois j’ai renvoyé mon CV, mais toujours aucune réponse. Entre temps, j’ai reçu en 2 jours une proposition d’un autre hôpital. Mais je ne pouvais m’empêcher de penser à Sainte Justine (où j’avais vraiment eu une belle expérience). Un lundi, prenant mon courage à deux mains, j’y suis allée avec l’intention de rencontrer directement la chef de services de l’unité qui me tenait à cœur. Celle-ci n’a pas voulu me recevoir mais m’a renvoyé vers la DRH. J’ai alors demandé à parler directement à la directrice des ressources humaines et rebelotte, elle n’a pas voulu m’entretenir. J’ai donc laissé mon CV en disant qu’il ne faudrait pas tarder à m’appeler car j’avais d’autres offres. 2 jours plus tard j’ai reçu un appel de la DRH de Sainte Justine et une semaine après j’ai passé un entretien d’embauche qui m’a valu une embauche. Un autre exemple qu’il ne faut pas abandonner. Même si vous n’obtenez pas tout de suite ce que vous rêvez d’avoir, ne lâchez pas. Un jour ou l’autre vous aurez créé votre opportunité. Je sais que les papiers d’immigration prennent du temps, je sais que s’intégrer prend du temps, je sais qu’on est impatient de trouver dans notre nouveau pays le même niveau de vie que ce qu’on a quitté. Mais sachez que tous les efforts que vous réalisez chaque jour vous permettrons de vous rapprocher du but que vous vous êtes fixés. NEVER GIVE UP
  4. Recevoir sa famille en vacances

    Bonjour tout le monde, Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur, la visite de notre famille ou amis. Quand on part vivre loin de ses proches ( sans mauvais jeu de mots ) on a souvent des manques et le spleen surtout au moment des fêtes et anniversaires. Mais quand enfin on reçoit de la visite pendant 3 semaines, ça ne se passe par forcément comme on l’aurait désiré. Si revivre avec papa, maman, frangin et frangine sous le même toit nous fait plaisir dans un premier temps, on doit bien avouer qu’on souffle quand ils repartent. Il peut même arriver que les vacances soient le moment d’expulser tout ce qu’on avait sur le cœur depuis des lustres entre deux coupes de champagne pour fêter ses retrouvailles, et des fois le clash s’impose avec perte et fracas. Pour éviter ce genre de débordement dramatique, j’ai décidé de travailler sur moi… Tout d’abord je me suis posée la question, si pour moi ce n’est pas motivant de retourner en France pour payer aussi cher mon voyage que des vacances au Caraïbes, j’imagine que de retourner au Canada 2 fois par an peut devenir aussi une corvée. Comme me l’a dit ma belle-mère avec humour ce matin, c’est nous qui avons décidé de partir et c’est de notre faute si elle ne peut pas voir ses petits-fils aussi souvent qu’elle le voudrait. (j’ai deux enfants 8 ans et 11 mois ), je vous passe la fin de la phrase hihihi. En bref, la dernière fois que ma belle-mère est venue nous rendre visite, je m’en souviens avec des regrets dans la tête, non pas que je n’étais pas heureuse qu’elle vienne, mais ce n’était pas le bon moment pour moi. Je venais d’accoucher prématurément, mon bébé était trop petit et trop faible pour sortir de la maternité, j’avais un régime spécial sans protéine de lait de vache et sans gluten qu’on venait de m’imposer car bébé allaité avait eu une grave infection intestinale, et mon grand débutait l’école à la maison avec le cned, tout un cocktail pour être fatiguée épuisée et de très mauvaise humeur… Donc pour me faire pardonner, j’ai décidé de recevoir ma belle-mère comme jamais auparavant (en m’organisant à l’avance ! ). Dans un premier, j’ai réaménagé la chambre d’amis pour qu’elle ait toute la place disponible pour installer ses affaires, ensuite je lui ai fait un panier de bienvenue, avec des petites attentions personnalisées comme du café ( elle a toujours peur d’en manquer ), de la confiture de bleuets, des bonbons à la menthe, un adaptateur secteur pour les prises européennes, des guides pour visiter notre région, etc. Ensuite, j’ai réalisé des cadeaux souvenirs avec les enfants, et on a imaginé avec mon grand une liste des tâches à faire pour ne pas que mamie s’ennuie. J’ai programmé un menu pour la semaine, et des activités à faire en famille, cueillette de courges à l’île d’Orléans, visite du Vieux Québec, promenade aux Chutes de Montmorency, Spa, etc. Bilan, ma belle-mère part dans deux jours et je crois que son voyage lui a plu… Elle est derrière moi au moment où j’écris, je lui laisse donc vous écrire son avis : Contrairement à ce que dit Anne Sophie, tous mes séjours, et c’est le huitième, m’ont plu, car l’essentiel pour moi est de retrouver ma famille, fils, petits-fils et même belle-fille lol. On a tous c’est vrai nos petites habitudes, surtout en vieillissant, mais c’est bien secondaire à côté des moments de partage vécu tous ensemble. Je profite pleinement de ces instants présents, car qui sait, si je pourrai voyager encore longtemps. Si vous avez envie de vous plonger par procuration dans l’expat, je me suis mise à écrire un roman non autobiographique drôle et léger sur la plateforme Fyctia : Un parfum entre nous. N’hésitez pas à me mettre des commentaires, des petits cœurs et des partages ainsi je pourrai débloquer mes chapitres. http://www.fyctia.com/pages/54695
  5. Recevoir sa famille en vacance

    Quelques idées qui ont super bien fonctionnées pour nous
  6. Cela fait 2 ans que nous ne sommes pas retournés en France, et pour cause l'année dernière j'étais enceinte, mais j'avoue cela nous a manqué. Alors cette année avec la naissance de notre dernier enfant, nous avons décidé de retourner faire un coucou à la famille. Voilà un article que j'ai écris il y a 2 ans, je peux vous assurer que suite à cette expérience nous allons nous arranger autrement cette fois-ci pour vraiment avoir des vacances. "Et bien nous avons eu la chance de pouvoir retourner en vacances en France cette année ( car nos moyens nous le permettaient, et on sait que ce n'est pas toujours simple de trouver le budget ). Cette année nous étions invité au baptême de ma nièce née en janvier 2013 à Nantes( que je n'avais donc jamais vu en vrai ! ) et le mariage de ma cousine dans les Alpes !( où j'étais une témoin de la mariée ) et entre ces invitations exceptionnelles nous avons décidé de faire en sorte de voir le maximum d'amis et famille que nous pouvions en 17 jours ! Je suis bélier donc je fonce et aprés je réfléchis...C'est un peu ce que m'appris à mes dépends cette extraordinaire aventure !!! Et bien oui pas un jour nous n'avons pas fait de la route et des repas pantagrueliques pour rencontrer les gens qu'on aime. ( aouch pour la ligne ! mais j'ai la solution ) Est-ce qu'on peut parler de vacances ? Pas vraiment, dans le sens où l'on doit se reposer, mais dans le sens où on prend du plaisir oui, c'est certain!!! Je ne ressentais pas le manque de la France comme je pouvais souvent le lire dans des forums d'expatriés, j'ai établi une routine de vie ici qui me fait me sentir heureuse. Mais il est certain que les gens que j'aime me manquent, seulement grâce aux moyens de communication actuels on peut entretenir un lien malgré la distance. Et ce fait m'est apparu comme vrai, en retrouvant amis et famille comme si je les avais quitté la veille. Tous étaient au courant de notre vie ici grâce à mon blog et ma page facebook et aucun ne nous a demandé de raconter ce qu'on faisait au Québec ( avec mon mari on s'était attendu à répéter à chacun la même histoire, mais non, pas pantoute ! ) Ils savaient tout et nous savions tout d'eux également puisqu'on n'a pas arrêté de s'envoyer mails, photos, vidéos au cours de l'année. C'est ce qui est si incroyable à notre époque !!! ( La proximité malgré l'éloignement physique ! ) Mon sentiment par rapport à notre choix d'expatriation reste inchangé, NOUS AVONS FAIT LE BON CHOIX !!!! Rapidement en descendant de l'avion à Paris, je me suis sentie étriquée, tant de monde, trop serrée, une grosse pression, quoi ! Puis la communication avec autrui m'a paru plus morose, moins de sourires, moins de paroles positives, des plaintes ArrrFFF, rien n'avait changé,et en reprenant mes habitudes de Française en France je me suis sentie comme tendue en tout temps. Mon mari a dit à juste titre :" C'est comme si tu vivais en permanence avec un bruit de fond dans la tête, tu ne fais plus attention à la longue, mais une fois qu'on te l'enlève tu te rends compte à quel point il était nuisible pour toi ! " Et bien c'est vraiment cela l'ambiance en France me paraîssait obscurcie, comme un brouillard permanent, une fois redébarqué au Québec c'est comme si le brouillard s'était dissipé. Je parle vraiment de mon ressenti personnel, chacun pensera différemment j'en suis sûre En tout cas nous avons été accueilli en France comme des rois et on a apprécié la compagnie de nos amis et de notre famille. Ce fût de trés bons moments passés ensemble bien que trop courts mais pas de regret. "
  7. Coucou les amis, Bonne année à tous, on est encore en janvier, pfiou !!! Mes voeux sont encore de circonstances. Je n'étais plus trop sur la toile depuis 2 mois et pour cause ! J'ai accouché en novembre d'un tout petit bébé de 1690g en extrême urgences. J'avais eu un premier trimestre de grossesse dans la norme, quelques petites nausées avec un peu de fatigue, puis un deuxième trimestre avec la pêche, tout se passait trés bien, mon gynécologue me prédisait un beau bébé de 3 kg grâce aux échographies, le bébé se présentait tête vers le bas, on m'annonçait même un accouchement voie basse ( le luxe !!!!) Puis à 32 SA patatras l'échographie de contrôle montre un léger fléchissement de la courbe de croissance ( comme 8 ans plutôt pour mon premier enfant ) mais le doppler ( les échanges au niveau du placenta sont pas folichons ) on me garde donc en observation, avec injections de cortisone pour maturer les poumons au cas ou ? Puis le doppler s'améliorant, j'ai le droit de retourner à la maison, mais sous contrôle aux 2 jours, pour arriver à 34 SA et là, la nouvelle échographie montre un arrêt total de prise de poids ( 1er percentile) doppler pas trés folichon non plus, transfert en grossesse pathologie et au bout de 3 jours césarienne en urgence comme dans la série en 10 minutes mon bébé Noah, mon petit Canadien était né ! En France alors que j'étais hospitalisée en grossesse pathologiques, jamais les médecins ne m'ont parlé de ce qu'ils prévoyaient pour mon cas, chaque jour, un troupeau de médecins étudiants, externes et autres franchissaient ma porte et se racontaient mon cas sans même m'adresser directement la parole.... Au Québec c'est un autre monde. On vous parle, on s'adresse à vous, on vous écoute s'il y a un doute. La diffèrence au Québec est majeure, le médecin de garde est venu à minuit me parler ( j'étais arrivée à 20 h en service ), chacun des spécialistes m'ont tout expliqué au cas ou...Et en 3 jours j'étais rassurée, dans tous les cas je savais ou aller. Quand il y a eu ma césarienne et que 15 personnes m'entouraient pour aller au plus vite, un médecin anesthésiste se tenait à ma tête et m'expliquait tout ( au dernier moment avant l'anesthésie générale, le coeur de Noah s'est stabilisé et j'ai pu avoir une rachis anesthésie pfiou et voir sa naissance .) À la fin de l'interventien le gyneco de garde est venu à ma tête pour me donner des précisions sur ma situation, et quand il a vu mon mari dans le couloir lors de mon transfert il lui a nouveau tout expliqué. J'ai toujours senti qu'on me laissait le choix de dire oui ou non pour les traitements pour moi ou pour Noah. Quand on parle de la qualité des soins au Québec et bien je dois le dire oui il y a une prise en charge plus humaine et c'est vraiment plus appréciable. Oui certes quand vous faites la queue aux urgences pur avoir des antibiotiques, c,est tannant , mais quand il y a une urgence on voit le savoir faire, la relation d'aide et le soutien ( support ) des équipes soignantes. En matière d'allaitement maternel en service de néonatologie j'ai aussi pu constater également une diffèrence par rapport à ce que j'avais connu en France ( je ne dis pas que dans toutes les maternités Françaises c'est la même chose ) dès la sortie de salle de réveil on m'a invité à faire de la compression manuelle pour extraire du colostrum, j'ai donc pu donner le sein 6 h après mon intervention chirurgicale ( lever précoce après l'intervention diminue les douleurs et les risques de thrombose ) et mon fils a tout de suite pu prendre une première tétée ( pour mon premier cela n'avait pas été le cas, j'etais resté alitée 24 h et je devais presque pleurer pour qu'on m'emmène voir mon fils en fauteuil roulant ). Là, le personnel a été toujours très positif aimable et aidant ( en France cela n'avait pas été si facile, malheureusement il suffit d'une ou deux personnes de mauvais caracteres dans un service pour vous faire une réputation ). Je pense que le fait que les soignants aient moins d'enfants à prendre en charge, et qu'ils font participer les parents aux soins, apporte une meilleure acceptation pour les parents, de ne pas avoir leur bébé avec eux tout de suite. Je me souviens que pour mon premier bébé, je me suis sentie dépossédé, pas d'accouchement classique, pas de bébé avant 24 h ( alors que cela faisait 2 mois que j'étais hospitalisée pour le maintenir au chaud le plus longtemps possible) tout cela faisait qu'on était plus a cran. Pour finir Noah va trés bien maintenant, ici comme en France nous avons eu la visite de naissance à la maison d'une infirmière de CLSC ( un peu comme la PMI ) car Noah n'avait pas atteint 2400 g en sortant de service. Les vacccins ont commencé dès 2 mois on peut aller soit au clsc soit en clinique pédiatrique. Nous n'avions pas de médecins traitant donc le service de neonat nous a transféré en clinique ( donc un soucis de moins hihihi ). Voilà pour mon expérience, je sais que ma situation est spécifique aux endroits ou j'ai été prise en charge ( en France comme au Québec ) donc c'est simplement mon vécu personnel que je vous partage. Pour les formalités administratives au niveau de la naissance au Québec, dès la maternité vous remplissez la déclaration de naissance avec un papier commun pour les allocations familiales et la sécurité sociale, c'est trés pratique pas besoin de courir partout. Notre enfant est donc Canadien et Français, nous allons pouvoir lui faire les deux passeports :). Sinon moi j'ai la forme, j'ai repris le sport depuis peu, je n'avais pas beaucoup à perdre car j'ai vraiment fait attention pendant la grossesse, et le sport m'a aidé pour me mobiliser plus rapidement après la chirurgie. J'ai même droit à un congé maternité bien que travailleur autonome,ce qui est bien confortable. Je vous laisse mes coordonnées si vous avez envie de suivre un programme de sport à la maison et avoir une coach dynamique qui vous aide à atteindre vos objectifs https://www.facebook.com/Une-Française-et-son-Beach-Body-257794904392271/?ref=hl Si vous souhaitez avoir encore plus d'anecdotes sur notre expatriation visitez mon blog : Les Aventuriers du fjord Si vous souhaitez avoir une coach de motivation dynamique pour vous faire atteindre vos objectifs contactez-moi sur ma page Facebook Une Française et son Beach Body
  8. Halloween

    mes décos, mes idées costume, etc
  9. L'Halloween j'adorrrre

    Halloweeeeeennnnn !!! C'est une vraie différence entre Europe et Amérique du Nord, une ambiance complètement déjantée règne en ce temps de "L'Halloween ! " Les quartiers prennent des couleurs inhabituels, des messages "épeurants " sur les portes d'entrée, on sent vraiment qu'il se passe quelque chose. Nous adorons vraiment cela le temps des déco, prépa en tout genre et même pourquoi ne pas faire soi-même son déguisement cette année ? Le must c'est que même sur le lieu de travail, on est embarqué dans la frénésie Halloweenesque J'adore vraiment on ne se prend pas au sérieux, on rit, on joue la comédie rien de mieux pour une ambiance sympa et s'intégrer à son environnement de travail. Cette année nous avons misé sur le fait "maison" j'ai déguisé mon fils avec ses habits et quelques accessoires, l'important c'est qu'il se sente dans son rôle de Ninja et j'ai maquillé mon mari pour son travail vous trouverez les photos dans l'album rattaché. Pour aller chercher les bonbons et reconnaître les maisons qui ont des bonbons c'est simple : Si vous avez décoré votre maison c'est que vous êtes prêt à accueillir les petits monstres pour donner des bonbons, alors préparez-vous aux trick or treat " les bonbons ou un mauvais tour " vous allez voir défiler du monde. Je vous laisse la vidéo de notre périple de l'année dernière. Certaine maison sont à visiter, des garages dans lesquels on se promène, ou encore des abris à vous mettre la chaire de poule, on sent vraiment le plaisir chez les petits comme les grands. https://www.youtube.com/watch?v=7EQknLqtdW8 Les quartiers les plus prisés sont carrément envahis dès la nuit tombée et vous ne savez plus ou tourner de la tête tant les enfants crient de joie de peur, d'excitation, les bras chargés de victuailles! L'organisation doit être bien rôdée, en principe votre chérubin est muni d'un panier, sac, chaudron de petite taille et vous, en tant que parent vous porter le "gros sac " ainsi dès que le petit panier est plein votre enfant transvide ses bonbons dans votre sac et le tour est joué, il le fera indéfiniment si vous êtes dans "THE " quartier ! donc c'est à vous de dire, bon il me semble que tu en as assez! ( au moins pour toute l'année !). JOYEUX HALLOWEEN À TOUS
  10. Être enceinte au Québec

    Bonjour à tous, Alors voilà depuis que je suis revenue du Mexique en mai dernier je pensais avoir un peu abusé du all inclusive... Mais en fait c'était qu'un petit habitant s'était invité dans notre famille Et oui je suis enceinte !!! Et nous avons décidé de faire les choses en grand puisqu'il est attendu pour le 25 décembre !!! Première action : j'ai tout de suite contacté l'hôpital pour avoir une écho de datation à la clinique santé de la femme, ici au Québec vous n'avez pas d'emblée une échographie de datation voilà plutôt comment cela se passe : - Vous allez obtenir un premier rendez-vous en clinique prenatal entre la 9e semaine de grossesse et la fin du 1er trimestre ( pour confirmer la grossesse vous pouvez acheter pour 2 $ votre test urinaire de grossesse chez dollarama ). Vous aurez alors droit à un premier rendez-vous avec une infirmière qui vous posera quelques questions, puis vous donnera les papiers pour réaliser vos tests sanguins et le guide du mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à 2 ans.( un livre donné par l'état ou tout est répertorié conseils, infos et pub ). http://aventuresdufjord.canalblog.com/archives/2015/09/23/32604753.html?fb_ref=Default En ce qui concerne le combi test pour la trisomie 21 vous verrez avec votre gynécologue et il vous prescrira l’écho de 12 SA ( attention c'est presqu'à votre demande et elle n'est pas remboursée , si vous avez de la chance et une bonne assurance santé elle peut l'être ) . Nous avons décidé de la payer avec le test sanguin de la trisomie 21 nous en avons eu pour 450 $ chez Procréa. Québec. Ensuite bien sûr comme rien n'est jamais simple chez nous. Mon mari a changé d'emploi et en 5 semaine nous avons changé de région. J'ai tout de suite appelé le gynécologue qu'une amie m'avait conseillé ( et vu que j'étais à 20 SA et qu'ici la seule échographie obligatoire est la 22 SA ( morphologique ) et bien j'ai réussi à avoir un rendez-vous dans les temps, pfiou...) Le suivi diffère aussi en ce qui concerne la sérologie de toxoplasmose qui ici n'est pas demandé. Sinon vu que j'avais des antécédents de première grossesse compliquée j'ai un suivi plus poussé, c'est à dire que j'ai une écho chaque mois à partir du 3e trimestre. Je prends depuis le début des vitamines de grossesse, et de l'aspirine ( en prévention de mes soucis antérieurs ). Au niveau congé maternité ici vous pouvez travailler jusqu'à 36 SA ( si cela va ) et prendre 1 an de congés parental rémunéré le congé de maternité dure 18 semaines que vous pouvez ajuster à votre guise ( maxi 16 semaines avant la date prévue d'accouchement ) Vous pouvez aussi reprendre le travail plus tôt que la date prévue ( 3 semaines avant ) . Pour plus de renseignements voilà le lien du gouvernement : Congé de maternité Dans cette page, vous trouverez les dispositions prévues aux normes du travail concernant le congé de maternité. Une section vous permet également d'en savoir plus sur vos droits si vous êtes un salarié ou sur la façon de bien appliquer la norme si vous êtes un employeur. http://www.cnt.gouv.qc.ca Le congé de paternité est de 5 semaines Le père ou la mère peuvent prendre le congé parental ( ils peuvent aussi faire moitié/ moitié ) Les enfants ici au Québec ne rentrent à l'école qu'à 5 ans ( des fois 4 pour les préscolaires ). Alors pour la petite histoire, ma grossesse en est à 27 SA, je vais trés bien, je suis pas stressée car je travaille à la maison comme coach de motivation (si cela vous intéresse venez lire mon histoire : Une Française et son Beach Body: Devenir coach Beachbody avec Une Française et son Beach Body Vous habitez au Canada ou aux États-Unis Vous connaissez les programmes Beachbody Vous souhaiteriez devenir coach de motivation pour Beachbody Voilà tous les avantages à devenir coach Parce qu'on veut faire des économies sur nos achats ( on est passionné par les programmes, on adore shakeology, c'est avantageux d'avoir la carte de "fidélité coach". http://unefrancaiseetsonbeachbody.blogspot.ca je continue de faire chaque jour mes séances de sport, de faire attention à mon alimentation. Mon bébé pousse super bien et je pourrais sans doute accoucher normalement ( ce qui n'avait pas été le cas pour ma première grossesse ). enceinte 27 SAhttps://www.facebook.com/257794904392271/photos/a.257801764391585.1073741827.257794904392271/433336133504813/?type=3&theater Donc je suis super heureuse !!! Les consultations avec mon gynécologue sont mensuelles, il me prend la tension, mesure ma hauteur utérine et écoute les battements du coeur du bébé. J'ai aussi des examens sanguins et la fameuse glycémie provoquée ! Pour le suivi on peut aussi faire appel à des sage-femmes ( mais elles n'officient pas en maternité ) Elles réalisent les accouchements à domicile ou en maison de naissance. ( La formation des sage-femme est assez nouvelle et diffèrente de celle de nos sages-femmes Françaises). Si vous avez de vous remettre en forme, que vous avez besoin de conseil ou de motivation ou encore un super programem de sport à faire à la maison à votre rythme, ben n'hésitez pas à me contacter. via mon blog : http://unefrancaiseetsonbeachbody.blogspot.ca/ Vous pouvez aussi retrouver mes conseils, idées menus et mon enthousiasme sur mon facebook : https://www.facebook.com/Une-Fran%C3%A7aise-et-son-Beach-Body-257794904392271/timeline/
  11. Les baleines à Tadoussac

    Voilà un mélange de toutes les photos qu'on a pu prendre à Tadoussac et environs pour voir les baleines
  12. Voir les baleines à Tadoussac

    Bonjour à tous les vacances sont déjà bien commencées et comme nous sommes dans une région touristique au Saguenay j'en profite pour vous faire un petit topo sur ma visite coup de cœur dans le secteur : Aller voir les baleines à Tadoussac !!! De Saguenay nous ne sommes qu'à 1h30 de ce spectacle intemporel et magnifique. C'est pourquoi dès que nous avions de la visite nous ne manquions pas de faire un arrêt Baleines pour en mettre plein la vue à nos visiteurs héhéhé . La saison des baleines court de juin à octobre. Sinon toute l'année les bélugas restent aux abords de l'embouchure du fjord. Il y a différentes façon d'admirer ces mammifères ancestraux. - En ayant une bonne paire de jumelles ou un bon zoom sur votre appareil photo, du bord de mer ( coût GRATUIT ) ( durée : restez au moins une heure à admirer le front de fleuve-mer , vous avez des sentiers à Tadoussac qui vous permettent d'être bien placé : exemple derrière le centre d'observation des baleines de Tadoussac au niveau du va-et-vient des ferrys vous verrez souvent des bélougas ou petit rorqual. Les dunes aussi juste avant le petit port de Tadoussac vous permettent de pic niquer avec une vue exceptionnelle !!! - Sortie payante mais pas cher (environ 7 $ pour la carte du parc ) : allez au parc marin du Saguenay ou vous trouverez des observatoires avec des scientifiques prêts à vous aider à trouver les cétacés, des longues vues sont disponibles à certains endroits comme aux Bergeronnes par exemple. http://parcmarin.qc.ca/web/document/guide_visite_2015.pdf ou en face de Tadoussac en prenant le ferry vous avez également un super beau point de vue du centre d'observation et d'interprétations de Pointe-Noire - Sortie payante plus onéreuse ( 40 $ par personne environ ) mais gagnante à chaque fois c'est la sortie en zodiac des Escoumins vous avez de supers tarifs en prenant le plus tôt votre sortie . Conseils : habillez vous très chaudement au bord de l'eau il fait 5 degrés même en été, gants, bonnet, écharpe, polaire sont OBLIGATOIRES pour ne pas vous gâcher votre plaisir . Voilà ce que cela donne :https://www.youtube.com/watch?v=k85G8KSrD70https://www.youtube.com/watch?v=k85G8KSrD70 Je vous souhaite de très bonnes vacances d'été profitez bien. Si vous souhaitez vous remettre en forme pour la rentrée n'hésitez pas à me contacter sur ma page Facebook : Une Française et son Beach Body Si vous voulez en savoir plus sur mon job à plein temps au Québec sans avoir de patron me permettant de travailler à la maison et dream big !! Voilà un article qui devrait vous intéresser : sur Devenir coach beachbody CROYEZ EN VOUS, TOUT EST POSSIBLE POUR CEUX QUI S'EN DONNENT LES MOYENS
  13. Bonjour à tous, Aujourd'hui je souhaite aborder un sujet très matériel Est-ce un bon choix d'apporter ses meubles de France vers le Québec ? Vous allez vous faire votre propre avis, je ne peux vous dire faites-ci, faites-cela mais je peux vous donner mon expérience et celle des gens que je connais : Personnellement nous avons mis 5 mois entre le moment ou mon mari a été embauché via Skype au Québec et le moment d'atterrir sur le sol Canadien. Nous avions une maison à vendre et nous avions en notre possession une multitude hétéroclite de meubles allant de l'armoire Lorraine au salon ikéa d'étudiant qui avait fait déjà 3 déménagements ( juste une image pour vous mettre dans l'ambiance ). Tout cela pour dire : nous n'étions pas plus que cela attaché à nos biens matériels. En ayant fait des recherches j'avais pu lire qu'on avait la possibilité de se faire envoyer un conteneur par bateau ( durée de la livraison 1 mois, cout 6000 euros pour 30 m cube sans les taxes des douanes) mais étant donné notre non désir de retourner vivre 1ou 2 mois chez nos parents qui habitaient à 1 heure et demi de mon lieu de travail, nous avons décidé de vendre notre maison meubles inclus, sinon tout ce qui pouvait être vendu sur le "Bon coin" l'a été. Mon avis sur la question maintenant avec presque 3 ans d'expérience : C'est que si vous vendez vos meubles sur le Bon coin vous allez les brader, les meubles sur ce site sont légions et si vos meubles sont neufs c'est encore moins un bon choix que de les vendre. De plus une fois arrivés sur le sol et dans votre nouveau chez vous vous allez devoir vous réinstaller avec un minimum de meubles et la literie est à mon avis l'élément le plus important. Si vous faites venir vos lits de France ici vous ne trouverez plus de draps adaptés ( mais avec Amazon maintenant on peut s'en faire livrer sans problème ) De plus votre conteneur va être taxé au douanes, alors j'entends déjà des gens dire non moi on ne m'a pas surtaxé ( et bien en fait c'est la loterie , c'est semblable aux colis postaux internationaux, y en a qui passent entre les gouttes et d'autres pas à vous de tester ) Si vous êtes taxés le cout peut être assez subséquent ( une connaissance en a eu pour 6000 $ de taxes aouch on s'en passerait bien ) En ce qui nous concerne nous avons atterri avec 3 valises chargées d'habits et de jouets de notre enfants, puis on a logé pendant 8 mois dans un appartement meublé . ( les appartements meublés sont plus chers mais les baux sont pour de courtes durées et cela vous permet de choisir progressivement votre futur nouveau logement dans les meilleurs conditions ) Ensuite on a fait des ventes de maison ( une pratique courante ici les gens laissent leur maison ouverte pour la vente de tous leurs meubles. ( vous avez des tarifs semblables a kijiji une sorte de le Bon coin Canadien ) Sinon pour la literie on a choisi de prendre neuf ( en moyenne compter 500 $ pour un beau matelas et 150 $ pour un sommier de base ) On a acheté d'occasion notre électroménagers dans un magasin dédié à cela. Bilan : une machine à laver (laveuse) à 80 $ un sèche-linge ( sécheuse) à 100 $, une cuisinière électrique à 85 $ un frigo a 130 $ voilà au moins on ne se ruine pas. Donc voilà ici les appareils fonctionnent au 110 volts donc si vous souhaitez prendre votre console et vos sèche-cheveux et autre c'est bien mais sachez que vous ne pourrez pas acheter des dvds ou jeux vidéos supplémentaires ( certains passent en matières de dvds d'autres pas...) C'est un choix. Je connais aussi des Français qui ont emmené leur maison de France en kit et l'ont réinstallé dans leur logis Québécois et ils en sont très satisfaits maintenant ( pouvoir retrouver un environnement identique à leur terre natale leur permet de se sentir "chez eux" et de retrouver leur marque tout de suite ) . Personnellement avec mon mari on s'est senti comme déchargé d'un fardeau. Le fait d'être sans affaire ça nous a plu, on s'est rendu compte que tout ce qui est matériel n'a finalement que peu d'importance dans notre vie , on s'est rendu compte que ce qui compte vraiment c'est l'essentiel, être en famille, avoir un toit et un lit, on n'a plus acheté de la même façon ensuite, on ne voulait plus s'encombrer. Ça fait du bien de retourner à l'essentiel. Voilà je vous souhaite bien du courage pour votre prochain voyage . Mes conseils : * Faites une liste des 10 objets que vous ne pourriez voir disparaître dans votre vie . * Faites un tableau couts du transfert de conteneur versus investissement de meubles/ électroménagers / literie au Québec * Plus vous seraient détachés de vos biens matériels plus vous seraient ouverts à une nouvelle vie * Préparez vous ( faites une liste des choses à faire de la plus importante à la moins importante et si elle est trop longue divisez la puis rayez ce qui est déjà fait ( c'est vraiment aidant pour ne pas être stressé si le temps vous manque avant le départ ) * Ne vous mettez pas la pression, que vous soyez parfait pour votre arrivée au Québec ou pas vous allez commencer une nouvelle vie, avec de nouveaux repères restez zen et ouvert au changements Bonne journée à tous Vous trouverez encore plus de motivation en tout genre sur ma page Une Française et Son Beach Body sur facebook
  14. Voilà notre 3e hiver Québécois qui s'achève et je dois bien admettre... le froid est rude. Plus de 30 jours à moins 30 degrés Celsius vous donnent envie d'hiberner cloîtrer dans votre maison avec des couvertures, un bon chocolat chaud et un film à l'eau de rose ( ben oui c'est mon style ). Mon premier hiver nous avons décidé d'en profiter un maximum, le premier flocon au Saguenay est alors tombé le 5 novembre. Je me souviens tout à fait de ma réaction : j'étais euphorique !!! Je magasinais avec une amie et j'ai entendu une personne s'exclamer amèrement au loin : " Oh non pas déjà !!! " Et moi toute fraîche arrivante que j'étais je me disais : " Mais elle doit être habituée, non ? " ( la naïveté...) Donc le premier hiver on a acheté nos raquettes, on sortait toutes les fins de semaines pour réaliser nos randonnées avec notre petit garçon de 4 ans, même par -36 degrés. On a ADORÉ. ( on était vraiment insouciants et très enthousiastes. ) Le deuxième hiver j'ai fais mon stage d'infirmière à Montréal, je faisais tous les 10 jours des allers-retours vers le Saguenay pour retrouver ma famille, dès la fin du mois de mars la neige fond on commence à voir les fleurs apparaître ( à Montréal seulement). Les fins de semaine on profitait aussi de belles balades en randonnée mais si le temps le permettait seulement. Puis voilà notre 3e hiver qui débuta début novembre et dès octobre les préparations des sols ( bâches sur la pelouse, piquets de signalisation dans les entrées de garage et tempo ( abris temporaires pour éviter le déneigement de votre allée de garage) ) "fleurissent " très, trop rapidement à mon goût. Le mois de novembre est grisâtre et finalement on attend qu'une chose que la neige arrive pour pouvoir profiter des superbes randonnées mais en même temps j'ai le sentiment de ne pas avoir suffisamment profiter des mois chauds de l'été... Du coup je reste chez moi, dès que je sors ma peau ( sèche ) est attaquée par le froid et j'ai le sentiment d'une séance douloureuse chez l'acupuncteur, pareil au chien de Pavlov j'assimile sortie extérieure à douleur... Est-ce seulement moi qui ai ce sentiment ? Que nenni, en interrogeant tout le monde, une phrase revient : " L'hiver est particulièrement froid cette année..." Ah vous avez remarqué vous aussi ? héhéhé ( bon je suis contente je ne faisais pas ma petite nature pfiou ) Voilà vers quoi je vous amène, cette année on a craqué, on est allé ( comme pas mal de monde du cru ) magasiner notre voyage dans le Sud ! On veut de la chaleur, mon chum fête ses 40 ans on comprend pourquoi c'est vital ( pour nous ) de faire en sorte d'avoir ce voyage. C'est une belle habitude des retraités Québécois d'aller se réchauffer en hiver en Floride ou Cuba et de revenir en mai pour profiter du Québec à des températures plus clémentes. Je comprends pourquoi cette habitude est importante pour tenir pendant l'hiver, c'est certain que c'est a planifier ( a économiser dans son budget ) l'hiver paraît alors moins long et on revient avec une belle énergie pour finir en beauté notre Hiver Québécois. C'est aussi pour nous l'occasion de recevoir ma mère et belle-mère dans un endroit plus neutre que la maison familiale ou finalement après la joie des retrouvailles on en vient à se sentir un peu étriqué au bout d'un mois... Tout le monde est heureux et gagnant dans l'histoire. Voilà je vous reviendrais avec les photos de vacances car on doit encore patienter jusqu'en avril mais l'effervescence de préparation de notre départ me fait retrouver une énergie plus positive et Je profite à 100% du "avant voyage" pour cela. Si vous aussi vous êtes épuisé du froid sachez que c'est normal, il n'y a pas à culpabiliser, les températures sont particulièrement basses cette année. Mes conseils : Faites le plein de vitamine D c'est vraiment important pour garder le moral et augmenter vos défenses immunitaires ( Attention : avec la fonte des neiges les joies de la gastro vont arriver. ) Des lampes de luminothérapie peuvent vous aider aussi à bien commencer la journée. Sortez même si vous avez mal ( comme moi ) les randonnées en forêt vous permettront de ne pas subir les températures extremes et vous respirerez de l'air pur et ça c'est vraiment important pour se sentir bien. Rencontrez des amis, entre expatriés on peu se trouver facilement des points communs. Le forum est là pour cela Faites du sport ( oui c'est mon truc ) en réalisant votre séance de sport on sécrète des endorphines qui font qu'on se sent bien et puis si vous voulez vous sentir à l'aise en bikini sur la plage n'hésitez pas à me contacter ( je coach les gens à faire des programmes de sport à la maison , des programmes ultra efficaces qui m'ont fait perdre 15 kg il y a deux ans et 30 kg pour mon mari.) " Rien n'est permanent dans ce monde, pas même nos problèmes. " Charlie Chaplin Si vous souhaitez avoir encore plus d'anecdotes sur notre expatriation visitez mon blog : Les Aventuriers du fjord Si vous souhaitez avoir une coach de motivation dynamique pour vous faire atteindre vos objectifs contactez-moi sur ma page Facebook Une Française et son Beach Body
  15. Aprés un tour de poteau, la deuxième étape à réaliser c'est de refaire tous ses papiers et s'il est un élément extrêmement important pour nous, c'est la prise en charge de l'assurance maladie ! Pfiou ! Une chance on a pas de délai pour être pris en charge ( sinon pour la majorité des pays c'est 3 mois de délai ou vous devrez payer une assurance privée) car il y a des accords entre la France et le Québec pour que dès qu'on atterrisse avec nos papiers sur le sol Québecois on puisse avoir tout de suite la fameuse carte soleil. Ainsi on est protégé si on a un besoin urgent de soins. Est-ce compliqué ? Non. Les étapes : En France avant de partir pour le Québec il faut vous rendre dans votre Caisse d'assurance Maladie et demander le formulaire de détachement ( le formulaire SE 401-Q-106 pour les étudiants sinon voilà le lien pour les travailleur temporaire : http://www.ameli.fr/assures/droits-et-demarches/a-l-etranger/vous-partez-travailler-a-l-etranger/vous-etes-detache-dans-un-pays-sous-convention.php ) Dans tous les cas on doit demander un détachement . mon conseil expérimenté : si vous faites votre demande trop tôt prenez en compte que l'agent de l'assurance maladie va vous demander votre carte vital = ne la donnez surtout pas ! Pourquoi ? On ne sait jamais ce qu'il peut se passer entre temps ( je ne fais pas mon oiseau de mauvais augure mais bon juste de la prévention ). A l'époque j'ai simplement dit que j'avais un enfant de 4 ans et que la spécialité de tout enfant c'est de tomber malade au moment les plus délicats... tout argument est bon Une fois au Québec il y a plusieurs administrations à visiter : - le Service Canada pour obtenir son Numéro d'assurance social : C'est le numéro qu'il faut connaitre par cœur il va vous permettre d'avoir un emploi ! ( Temps d'attente relatif de 10 minutes ( préférez y aller en milieu de semaine un mardi à 11h par exemple ) vous verrez à quel point c'est super réactif c'est très appréciable ) vous voulez en savoir plus voilà le lien http://www.servicecanada.gc.ca/fra/ausujet/rapports/nas/demander.shtml - La régie d'assurance Maladie : si vous n'habitez pas à Québec ou Montréal vous pouvez demander votre formulaire par téléphone ( ce qui est notre cas au Saguenay ) Au bout de 5 jours on reçoit le formulaire à remplir puis on doit aller le signer à l'hôtel de ville devant agent administratif agréé et enfin redonner le formulaire au CLSC agréé de notre secteur et on recevra nos carte soleil !!! par la poste c'est pas beau la vie ? voilà le lien pour avoir le numéro de téléphone http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/nous-joindre/citoyens/Pages/nous-joindre.aspx Ils s'engagent à vous envoyer votre carte dans les 10 jours. Je vous parle de tout cela en lien avec notre tour de poteau du mois de décembre. Si vous renouvelez votre permis de travail vous devez réaliser toutes ces étapes à nouveau héhéhé nous en sommes donc à notre 3e renouvellement on devient donc des habitués aussi de la carte soleil et du NAS alors autant vous en faire profiter N'hésitez pas si vous avez des questions, dans le forums tout est expliqué http://www.immigrer.com/page/Sinstaller_Les_demarches_a_larrivee_Carte_dassurance_maladie-Sante.html mais franchement c'est vraiment ultra rapide ( si vous êtes sur place vous pouvez tout faire dans la journée ! J'adore le système pour cela) . Est ce en lien avec le fait que pas mal de papier administratif sont payants ? ( si on la perd ça coûte 25 $ de la refaire, vous devrez faire des photos également pour votre carte ( 9 $ la photo sur place ) ) Si vous vous demandez ou réalisez vos photos standard pour vos papiers administratifs de tout ordre : c'est dans les pharmacies que cela se passe ( je pense que j'ai mis du temps à le savoir car ce ne fut pas évident pour moi hihihi chez Jean Coutu ou autre ). Un agent de caisse se fera un plaisir de vous prendre en photo pour 10 $ environ . ( Les photomatons ont du bon ) Je vous souhaite plein de papiers administratifs de ce genre à remplir car cela veut dire que votre rêve d'expatrié devient réalité C'est une étape tout cela mais je peux vous dire qu'on le fait avec plaisir ( surtout quand on a déjà rassemblé tous les papiers pour la résidence permanente, on est clairement habitué hihihi ) Vivez votre vie à 110 % vous verrez à quel point notre état d'esprit est différent ici TOUT EST POSSIBLE. Aloane "Ce n'est pas le vent qui décide de ta destination, c'est l'orientation que tu donnes à ta voile. Le vent est le même pour tous. " Jim Rohn. Si vous voulez encore plus de conseils et anecdotes sur l'expatriation n'oubliez pas de faire un tour sur mon blog : Les Aventuriers du Fjord Si vous souhaitez vous remettre en forme, évacuer le stress de l'expat ou reprendre la maîtrise de votre corps : contactez-moi sur ma page Facebook : Une Française et son Beach Body
×