Jump to content

CDER

Membres
  • Content Count

    14
  • Joined

  • Last visited

About CDER

  • Rank
    Pas pire

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 10 ans
  • Profession
    Expertise conseil en création d'entreprise en restauration
  • Pays d'origine
    Canada
  • Pays de résidence
    Canada

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.cdermontreal.com
  1. Démarrer son entreprise Lors d’un précédent salon, on m’a souvent posé la question suivante « comment créer sa propre entreprise en restauration? » Le premier point reste la réalisation de votre plan d’affaires. Il est un outil [...] Lire la suite http://cdermontreal.com/blog/
  2. Plan d’affaires restauration : les équipements Récemment on m’a posé la question suivante : est-ce que je peux acheter tels types d’équipements pour mon établissement ? La réponse est sans appel et encore une fois, tout dépendra de vos recettes. Tout part et commence avec vos recettes, car les bénéfices de votre entreprise viendront directement de la standardisation de celles-ci. La première étape avant toute dépense est vraiment de créer et de mettre sur des fiches standardisées vos recettes. C’est elles qui indiqueront le type de matériel et outillages dont vous aurez besoin dans le but de les produire et de servir correctement et au mieux de vos intérêts vos clients. Ne faites pas l’erreur de nombreuses personnes qui vont commencer par acquérir leurs équipements. Il ne s’agit pas ici de procéder à un achat impulsif, il est question de gérer une entreprise et de maximiser votre capacité de production. Quel intérêt pour vous d’acheter un appareil que vous n’utiliserez qu’une fois par semaine. Ce matériel comporte un cout d’achat. Il s’agit peut-être d’un appareil énergivore, qui va engendrer des factures plus hautes en électricité par exemple. Par la suite avec le temps il aura un cout d’entretien, réparation et s’ensuit une dépréciation. Il serait important de voir à tous ces détails avant même de penser à l’achat. Vous pourrez également mettre en place un plan de vie de matériel qui vous donnera de nombreux indices sur vos besoins réels. Il est primordial de penser aux en fonction de votre entreprise, en se disant ; est-ce que l’action ou le geste que je pose aujourd’hui va avoir un impact positif sur le développement de celle-ci? Je préconise la prudence en matière d’équipements et prenez le temps de vous poser les bonnes questions quant à l’utilisation de ceux-ci. Philippe Bertrand www.cdermontreal.com
  3. Plan d’affaires restauration : les équipements Récemment on m’a posé la question suivante : est-ce que je peux acheter tels types d’équipements pour mon établissement ? La réponse est sans appel et encore une fois, tout dépendra de vos recettes. Tout part et commence avec vos recettes, car les bénéfices de votre entreprise viendront directement de la standardisation de celles-ci. La première étape avant toute dépense est vraiment de créer et de mettre sur des fiches standardisées vos recettes. C’est elles qui indiqueront le type de matériel et outillages dont vous aurez besoin dans le but de les produire et de servir correctement et au mieux de vos intérêts vos clients. Ne faites pas l’erreur de nombreuses personnes qui vont commencer par acquérir leurs équipements. Il ne s’agit pas ici de procéder à un achat impulsif, il est question de gérer une entreprise et de maximiser votre capacité de production. Quel intérêt pour vous d’acheter un appareil que vous n’utiliserez qu’une fois par semaine. Ce matériel comporte un cout d’achat. Il s’agit peut-être d’un appareil énergivore, qui va engendrer des factures plus hautes en électricité par exemple. Par la suite avec le temps il aura un cout d’entretien, réparation et s’ensuit une dépréciation. Il serait important de voir à tous ces détails avant même de penser à l’achat. Vous pourrez également mettre en place un plan de vie de matériel qui vous donnera de nombreux indices sur vos besoins réels. Il est primordial de penser aux en fonction de votre entreprise, en se disant ; est-ce que l’action ou le geste que je pose aujourd’hui va avoir un impact positif sur le développement de celle-ci? Je préconise la prudence en matière d’équipements et prenez le temps de vous poser les bonnes questions quant à l’utilisation de ceux-ci. Philippe Bertrand www.cdermontreal.com
  4. Plan d'affaires restauration L'erreur majeure, est que la personne pense qu'elle n'a pas besoin d'un ''plan d'affaires restauration'' pour démarrer son entreprise. Une autre erreur que je constate très souvent, ce sont des plans d’affaires qui ne sont pas destinés et adaptés à un concept de restauration. Votre plan d'affaires aura pour but de vous aider dans votre démarche de création d'entreprise. Il vous permettra de connaître le processus opérationnel de votre établissement. Il sera également un outil essentiel à la bonne gestion de votre entreprise et deviendra ''un partenaire important'' dans la recherche de financement. Votre plan d'affaires doit devenir un outil praticopratique à la réalisation de votre projet. On me demande régulièrement de réaliser un plan d’affaires en deux mois. Je réponds que non, c’est impossible. Réaliser un plan d’affaires restauration dans ce secteur d’activité demande du travail et ce n’est certainement pas dans un laps de temps aussi court que l’on met toutes les chances de réussite de son côté. Réaliser un plan d'affaires vous permet de poser une réflexion sur votre projet et de pouvoir prendre des décisions en toutes connaissances de causes. Il vous permettra aussi de valider la pertinence de votre projet et d'apporter des corrections s'il y a lieu. Investir une grande partie ou la totalité de ses économies requiert une démarche précise et contentieuse, car l'impact à moyen terme pourrait s'avérer désastreux. www.cdermontreal.com
  5. Bonjour, j’ai un projet en tête et je suis intéressé par votre programme, à quel type d’accompagnement puis-je m’attendre ? Excellente question. L’intérêt de notre programme de développement professionnel réside dans le fait que vous êtes uniquement accompagné par une personne issue du milieu de la restauration. La personne possède une expérience de vingt années de pratique, que ce soit en service, sommellerie, comme cadre et en gestion de différents concepts. Vous êtes épaulé et suivi par une personne passionné par ce métier, chevronné et avec une réelle pratique du terrain. Vous aborderez de nombreux points au travers de la création de votre entreprise restauratrice et il est évident qu’avoir un soutien avec une personne maitrisant divers aspects de la réalité de ce type d’entreprise et d’une aide précieuse à votre réussite. www.cdermontreal.com
  6. Quelles erreurs ne faut-il pas faire lorsque l’on étudie un projet d’ouverture de restaurant ? Bonjour, Je mentionnerais que la principale erreur réside dans la précipitation. Il est important de prendre le temps de penser son projet. Je mentionnerais également qu’il serait important de revenir sur deux valeurs fondamentales de notre métier, qui sont : le service envers notre client et la formation de notre personnel. Je vois de nombreux concepts ou l’on mise énormément sur le décorum au profit du service et de la formation des employés. Par le fait même, les créateurs s’étouffent avec des investissements importants et ne forment surtout pas leurs employés à suggérer les services/produits de l’entreprise à leurs clients, à représenter correctement l'image de l'entreprise. Croyez-moi il en résulte une grande perte d’argent pour l’entreprise. Vos employés véhiculent l’image de votre établissement, pour votre client la personne qu’Il a en face de lui représente celui-ci. Un mauvais service de la part de vos employés, c’est à court terme une publicité négative avec pour impact, une baisse de la fidélisation, de l’achalandage et par le fait même une diminution des ventes. Une autre erreur que je constate, ce sont souvent des plans d’affaires qui ne sont pas destinés et adaptés à un concept de restauration. Il serait trop facile de croire, qu'en prenant un plan d'affaires au hasard sur internet, de penser que le travail est fait. Philippe Bertrand Fondateur du Centre de Développement et d'Entrepreneuriat en Restauration de Montréal www.cdermontreal.com - https://www.facebook...entrepreneuriat - Suivez-nous Twitter : @CDERMontreal
  7. Comment faire pour évaluer la concurrence d’un restaurant ? Quelle méthodologie mettre en place ? Comment obtenir de l’information ? Bonjour, Dans notre programme, nous démontrons que la concurrence est un stimulant pour l’entreprise. Elle oblige notre futur entrepreneur et l’entreprise récemment créée è se dépasser, à se remettre en question, à poser des actions qui lui permettront de se démarquer nettement de son concurrent. L’évaluation de la concurrence se doit d’être positive. Je constate trop souvent l’erreur de nombreux entrepreneurs de poser des critiques envers leurs concurrents, au lieu de faire une analyse constructive et juste de leurs services/produits, forces/faiblesses… Le temps dans notre domaine d’activité est très précieux, alors critiquer son concurrent est une perte de temps significative et un signe de faiblesse que l’on a aucune solution à lui opposer. La meilleure façon est d’aller directement sur place étudier ses concurrents. Quel type de menu offre-t-il? Quelle est leur politique de prix ? Est-ce qu’il offre des promotions ? Quel est le niveau de prestation de service ? Comment est conçu le support de vente du menu ? Quel type de clientèle rejoint-il ? Quels sont les services et produits annexes que celui-ci propose ? Depuis combien de temps existent-ils ? On peut analyser énormément de points, il est important d’être le plus précis possible et de penser en fonction de son projet. Il est également important de ne pas négliger les « produits de substitution » dans le choix des clients, qui sont plus nombreux que par le passé. Les sources d’informations sont nombreuses. Il faut beaucoup lire les revues d’affaires, se tenir au courant des tendances, ne pas hésiter à se déplacer et payer de sa personne. Philippe Bertrand Fondateur du Centre de Développement et d'Entrepreneuriat en Restauration de Montréal www.cdermontreal.com - Suivez-nous maintenant sur Twitter : @CDERMontreal - https://www.facebook.com/restaurationentrepreneuriat
  8. Bonjour, Toutes les parties d’un plan d’affaires spécifique à une entreprise en restauration sont importantes, car comme nous le démontrons à travers notre programme, toutes les parties sont interreliées entre elles. Par exemple la mission de l’entreprise restauratrice est extrêmement importante,pourtant elle est souvent négligée. L’impact sur la clientèle peut-être désastreuse, car celle-ci ne se reconnait pas à travers elle. La mission est également importante pour donner une ligne directrice de la philosophie et des valeurs que notre entrepreneur-restaurateur souhaite donner à son entreprise, en plus d’attirer les personnes (employés) désireuses de mettre leurs compétences au sein de celle-ci. On ne peut négliger une partie au profit d’une autre. L’analyse des risques et dangers par exemple peut paraître futiles et non agréable à faire, mais elle est une des parties le plus essentielles, si je devais m’exprimer ainsi, à la conception du plan d’affaires et du projet. Il est primordial de réfléchir à cette éventualité, la négliger ou la mettre de côté, viendrait à prouver que notre futur entrepreneur n’a peut-être pas toute la maturité nécessaire à l’avancement de son projet. L’analyse des risques et dangers terminée, aura à un impact très positif sur la personne, puisqu’une fois effectuée, elle permettra à notre entrepreneur-restaurateur de le sécuriser mentalement et lui permettra de se concentrer pleinement sur son projet. Car savoir qu’il existe des solutions de sorties « positives » permettant de limiter les dégâts, dégage la personne de pensées négatives et lui permet d’avoir une attitude positive et proactive face à la réalisation de son projet. Le marketing expérientiel est important dans notre métier. Il est important de sortir et de dépasser les fameux (4 P) si l’on veut vraiment que nos clients soient aujourd’hui satisfaits. Philippe Bertrand Fondateur du Centre de Développement et d'Entrepreneuriat en Restauration de Montréal, coop www.cdermontreal.com https://www.facebook.com/restaurationentrepreneuriat
  9. En quoi un plan d’affaires est utile pour une personne souhaitant ouvrir un restaurant ? Le plan d’affaires est un des deux éléments essentiels à la réussite de notre futur entrepreneur-restaurateur, surtout dans ce domaine d’activité si spécifique. Il est un outil et document professionnel qui lui permettra de définir avec précision son projet. Il demande à la personne de transcrire et de poser une réflexion sur sa future entreprise. Il lui demande de penser chaque détail de celle-ci pour en assurer la pérennité. De la mission, à l’étude de marché, en passant par la phase marketing, la gestion des ressources humaines, le parcours client… pour terminer par le financement de son projet et la phase d’ouverture de son entreprise en restauration. www.cdermontreal.com Par exemple, il amène la personne à effectuer des recherches, créer des documents professionnels essentiels à une saine gestion de son entreprise, connaitre ses futurs partenaires (fournisseurs de services et alimentaires). À créer le parcours expérientiel de son client, à penser à quelles compétences il devra faire appel pour compléter éventuellement les siennes et être en mesure d’offrir le service qu’il souhaite à ses clients. Effectuer son plan d’affaires, c’est un gain de temps considérable lors de l’ouverture de votre entreprise, car vous avez eu l’occasion de penser, de réfléchir aux détails qui feront la différence entre vous et vos concurrents. Il y a toute la réflexion de la gestion des matières premières. Une des causes d’échecs résulte d’une mauvaise gestion des denrées et du calcul des food-cost et prix de vente. Tous ces points doivent être abordés dans le plan d’affaires. Les règles d’hygiènes et salubrités en la présence d’un plan de maitrise sanitaire… La personne souhaitant faire la différence au sein de sa communauté aura posé des gestes à restauration durable que ses clients sauront apprécier, avec pour impact un bouche à oreille positif. Bien sûr, ce ne sont que quelques exemples que nous pouvons trouver à l’intérieur d’un plan d’affaires destiné à une entreprise en restauration. Notre programme en comporte de très nombreux. Philippe Bertrand Fondateur du Centre d'Entrepreneuriat et Développement en Restauration de Montréal, coop www.cdermontreal.com https://www.facebook.com/restaurationentrepreneuriat
  10. Bonjour à tous, Une nouvelle session en création d'une entreprise en restauration et alimentation aura lieu au mois d'avril 2013. Ce programme de développement professionnel a pour but de vous aider à réaliser votre plan d'affaires spécifique et en lien avec le secteur d'activités de la restauration.Nous vous accompagnons à chaque étape du processus. Notre programme ne requiert aucun prérequis. Pour information, contactez Philippe : [email protected] - www.cdermontreal.com
  11. Vous avez toujours voulu réaliser votre propre entreprise dans le domaine de la restauration et alimentation, que ce soit sous la forme d’un café, bistro, restaurant, boulangerie-pâtisserie, food-truck, bar à vins, café social, restaurant populaire ou autre nouveau concept… Nous pouvons vous accompagner à la concrétisation de votre projet. Notre programme professionnel est basé sur l’acquisition de compétences dans ce domaine d’activités bien spécifique qu’est la restauration. Vous aurez à vos côtés un professionnel chevronné avec près de 20 années de pratique professionnelle, en service, sommellerie, gestion, réalisation de plan d’affaire et marketing de la restauration. Alors si votre rêve a toujours été d’évoluer au sein de cette industrie et de créer votre projet, nous mettrons à votre disposition les compétences nécessaires et adéquates à vos attentes. Information et inscription session - avril 2013 : (514) 522-6745 – [email protected] - http://www.cdermontreal.com Notre mission a pour but d'accompagner les futurs entrepreneurs-restaurateurs de demain. Nous vous épaulons à chaque étape du projet, du stade de la création de votre entreprise à la pérennisation de celle-ci, grâce à l’acquisition d’habiletés professionnelles et le développement de compétence dans ce domaine bien spécifique.
  12. Philippe Bertrand - Fondateur du Centre de Développement et d'Entrepreneuriat en Restauration de Montréal J’officie dans le secteur de la restauration depuis maintenant vingt ans. C’est mon métier, ma passion. J’ai gravi les échelons en débutant ma carrière comme serveur, puis chef de rang, comme sommelier, maitre d’hôtel et directeur de la restauration. Ces dernières années, souhaitant mettre mon expérience au profit de ma communauté j’ai œuvré dans le domaine de l’économie sociale comme directeur de la production avec un mandat de lutte contre la pauvreté à travers l’alimentation. Mon parcours m’a amené à poser une réflexion sur notre secteur d’activité. Souvent écorché, mal compris, déserté par les plus jeunes, j’ai décidé de démontrer qu’il était possible de « penser la restauration autrement » en mettant mon expertise au service des autres. Suite à une étude sur les différentes causes d’échecs et de faillite des entreprises dans ce secteur d’activité, j’ai décidé de créer « Le Centre de Développement et d’Entrepreneuriat en Restauration de Montréal » Le centre d’entrepreneuriat en restauration a pour mission d’accompagner les futurs entrepreneurs-restaurateurs dans la réalisation et la pérennité de leurs projets d'affaires grâce à un enrichissement de leurs aptitudes et l’acquisition d'habiletés professionnelles. J’insiste bien sur le terme entrepreneur-restaurateur, car nous ne créons pas des restaurateurs, mais bien des entrepreneurs-restaurateurs. Nous mettons entre leurs mains des outils pour qu’ils soient proactifs envers leurs clients. C’est-à-dire, aller au-devant de leurs clients et non attendre celui-ci, comme nous le voyons malheureusement trop souvent. Ce programme de développement professionnel est né d’une volonté d’appuyer et d’épauler ces futurs créateurs d’entreprises souhaitant concevoir leurs propres structures dans un domaine spécifique, celui de la restauration et l'alimentation. Nous développons une grande une culture entrepreneuriale en assistant sur l’impact de l’entreprise sur notre collectivité et sur un plan local, tout en posant des gestes à restauration durable. La réalisation du plan d’affaires est un des points centraux de notre programme. Les projets peuvent varier d’un café social, restaurant, à bar à vins, faux truck, restaurant populaire, pâtisserie, comptoir rapide, boulangerie, service traiteur et nouveau concept dans ce domaine… www.cdermontreal.com
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines