Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'amour'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 10 results

  1. Bonjour, J'ouvre ce nouveau chapitre parce que le sujet est rare sur le site, mais il est assez sérieux et important pour une partie des célibataires qui quittent leurs pays pour le canada. Tout d'abord ce sujet n'est pas ouvert pour stigmatiser ou coller une étiquette. Mais en tant que future femme qui compte vivre au canada j'aimerais savoir le code si l'on peut dire ça comme ça ou le mode d'emploi pour sortir avec un québécois ou un canadien en général. Je sais que les choses peuvent se passer différemment d'individu à un autre, et je dois me sentir bien et être moi même dans un couple. Mais j'aimerais éviter en même temps les faux pas comme ça se fait sur d'autres thèmes: location, éducation, etc. ... Je viens d'Afrique, c'est plus facile de sortir avec un homme africain vue la différence culturelle , mais l'on ne sait jamais la tournure des choses et l'on nous dis pas qu'ilfaut s'adapter? Je cherche juste des conseils, encore je sais que ça dépend de tout un chacun. Mais je veux des codes. . Par exemple : Dans mon pays les filles ne paient pas les factures..... Et au canada ? Dans mon pays: plaire à la belle famille est très important pour l'harmonie dans un couple.... Et aux Canada? Dans mon pays: un couple doit participer activement à la vie sociale avec des participations par nature ou en numéraire pour ceux qui ne peuvent pas être disponible.... Réalité au Canada ? ?? Autant des codes qu'on peut négliger et ça devient des maladresses sans qu'on se rend compte si ça nous arrive bien sûre d'être en couple avec un canadien.... Merci d'avance pour votre participation, vos réponses, vos points de vue et surtout j'insiste sur le côté amusant de ce sujet et non un conflit de culture..... ????
  2. Bonjour, Je voudrai demander si quelqu'un d'entre vous a déjà demander le visa Court Séjour pour le canada (Montréal) afin de rendre visite à des membres de la famille? sachez que j'ai mon mari, sa tante et son mari. Dossier de parrainage en cours de préparation mais mon mari me manque et il ne peut venir à cause de son travail, Je compte lui faire une surprise, alors sa tante va me faire une lettre d'invitation. SVP dites moi comment cette procédure se passe t elle? donnez moi toutes les informations concernant cette démarche. Je vous remercie à l'avance.
  3. Bonjour, suite a un grave conflit avec mon mari qui refuse de me parler,il es très important pour moi de lui parler afin de se voir pour sauver notre mariage. toute idée de votre part est la bienvenue. noubliez pas que je suis loin (en Algerie). Je vous remercie. Narimane
  4. Bonjour à tous et à toutes. Il y a 4 ans, j'ai rencontré un ami de belgique dans une communautée facebook spéciale avec lequel je m'entendais très bien. 1 an plus tard nous sommes tombé amoureux l'un de l'autre. Cela fait donc déjà bientôt 3 ans maintenant que nous sommes en couple à distance. Aujourd'hui, nous nous inquiétons sérieusement sur les possibilités que notre amour puisse s'épanouir totalement en tant que couple québécois respectif. Nous souhaiterions donc vous demandez votre aide afin qu'on puisse savoir s'il m'est possible de le parainer sachant qu'il n'a pas pu terminer son secondaire (il n'a pas la dernière année donc n'a pas le diplôme) et donc pas de travail en tant que tel et s'il y a d'autres contraintes qui nous empêcheraient d'être accepté. Nous nous aimons sincèrement et passons beaucoup de temps ensemble sur skype ou facebook et parfois ailleurs. Nous savons avec conviction que notre amour est sincère et réel et nous souhaitons de tout coeur nous retrouver et avoir notre belle vie à 2. S.V.P Nous ne voulons pas être obligé d'être séparé par un amour impossible à la Roméo et Juliette. </3 Merci profondément pour votre aide.
  5. Eh oui, notre blogueuse Maudite française partage l'origine de son amour pour le Québec. À lire en page d'accueil. http://www.immigrer.com/blog/maudite-francaise/5467-lorigine-de-mon-amour-pour-le-quebec Bonne lecture!
  6. Forniquer au Québec quand on vient d’ailleurs Mercredi 7 mai 2014 à 11 h 10 | Lili Boisvert | Pour me joindre Notre façon de vivre la sexualité n’est pas universelle. Il suffit d’aborder la question avec les gens venus d’ailleurs pour s’en rendre compte. Notre manière de séduire, notre manière de nous vêtir ou parfois juste notre manière de parler ouvertement de sexualité peut susciter des chocs culturels. Qu’est-ce qui trouble les nouveaux arrivants? Qu’est-ce qui les surprend, ou nécessite des ajustements? J’ai discuté avec une dizaine d’entre eux pour recueillir leurs impressions. (Premier de deux textes sur l’immigration et la sexualité.) Ça ne faisait pas très longtemps qu’elle était arrivée au Canada quand Fatima a accepté de danser avec un homme québécois dans une fête. Après quelques danses, il l’a sondée. « On va chez toi ou chez moi? » L’immigrante mexicaine était sous le choc. « J’ai dit : quoi! Mais non! On se connaît depuis une heure! » Jonathan, un Français qui a fréquenté quelques Québécoises, constate lui aussi que le passage à l’acte « aboutit vite » de ce côté-ci de l’Atlantique. Les femmes québécoises se laisseraient moins longtemps désirer que les Françaises, selon son expérience personnelle. Par contre, si les relations sexuelles arrivent rapidement, ce n’est pas le cas pour les relations amoureuses, a constaté le jeune Français. Après avoir rencontré une Québécoise, il s’étonnait que leur relation ne progresse pas. « Je me suis demandé s’il y avait quelque chose que je faisais qui n’était pas correct. J’en ai discuté avec la fille et elle m’a dit : non, non, c’est comme cela que ça se passe au Québec. » Jonathan était perplexe. « En France, quand tu rencontres quelqu’un, tu peux avoir une ou deuxdates, mais dès que tu embrasses l’autre, c’est que les deux personnes ont fait le choix de se donner une chance. Ici, au Québec, c’est un peu différent. » « Tu peux, pendant une période de 2-3 mois, continuer de regarder à droite et à gauche et continuer à voir d’autres personnes jusqu’à ce que finalement, il y ait une discussion qui officialise la relation. » - Jonathan Un texte du site web français Rue89 traite aussi ce choc culturel vécu par les Français qui débarquent en Amérique du Nord. L’auteur parle de « polygamie » en expliquant que l’exclusivité ne devait pas être tenue pour acquise après des rapprochements sexuels en Amérique. Marianne, Française elle aussi, apporte toutefois une précision : il y a bel et bien des aventures d’un soir en France. Mais il n’y a pas vraiment d’entre-deux, comme au Québec. En France, lorsqu’on fréquente quelqu’un, « on se montre de l’intérêt dès le début », dit Marianne. « On se voit régulièrement, on s’envoie des messages, on s’appelle, etc. Par contre, si on fait ça avec un Québécois après un ou deux dates, il prend peur et s’enfuit. » - Marianne Du côté des femmes aussi, l’approche serait différente pour les non-natifs. Car les Québécoises ont la réputation de ne pas avoir froid aux yeux lorsque vient le temps de prendre un amant. La chasse galerie revisitée. Image : Lili Boisvert En discutant avec ses amies québécoises, Evguenia, une femme d’origine russe, a effectivement cru comprendre que les femmes d’ici étaient très proactives dans la recherche d’un partenaire. Les Québécoises n’hésitent pas à montrer ce qu’elles ressentent et à faire les premiers pas, observe Evguenia. Selon l’interprétation de José, un Mexicain, c’est que les Québécoises assument beaucoup plus leur libido que les femmes dans d’autres cultures. Selon son analyse, elles ne sont pas, comme les Mexicaines, coincées entre les exigences d’une société qui valorise leurs charmes tout en les dévalorisant, elles, lorsqu’elles l’utilisent. Mais est-ce que les Québécoises sont réellement si hardies? Lorsqu’il était en France, Jonathan avait eu vent de cette réputation des Québécoises qui font des avances à des hommes passifs. « C’est vraiment l’image que l’on a », dit-il. Mais il a constaté sur place que ce n’était pas tout à fait juste. « En fait, c’est un petit peu comme en Europe. » « Dans un bar, t’es pas là, au comptoir, à attendre que les femmes tombent sur toi. Il faut que tu fasses un effort. » - Jonathan L’image de la Québécoise qui prend les devants est « un peu tronquée », croit Jonathan. Le jeune Français a toutefois l’impression que le contact s’établit plus aisément avec les Québécoises, parce qu’elles sont « faciles d’approche ». Une société ouverte Selon la sexologue d’origine guatémaltèque Mélissa Garrido, les femmes québécoises ont beaucoup de pouvoir sur leur vie et leur sexualité. Une femme peut notamment choisir d’avoir (ou de ne pas avoir) une sexualité, à n’importe quel moment de sa vie. Alors qu’au Guatemala, une femme doit se marier vierge et doit ensuite s’assurer d’avoir des enfants. « Au Québec, on a la liberté de ne pas suivre un modèle préétabli. » suite et source : http://blogues.radio-canada.ca/originel/2014/05/07/forniquer-au-quebec-quand-on-vient-dailleurs/
  7. Elle est en vacances à Cuba. Il est le boss des gardiens de sécurité de l'hôtel où elle séjourne. Elle a 65 ans. Lui, 29. Et pourquoi pas un dernier petit tour de manège à 65 ans? Les messieurs le font bien. Les dames aussi, d'ailleurs, c'est même le sujet de deux films récents, plutôt charmants. Dans Les beaux jours, Fanny Ardant (64 ans dans la vraie vie) tombe amoureuse d'un garçon de 20 ans; dans Perfect Mothers, deux quinquagénaires font chacune des folies avec le fils de l'autre. Vous me direz que c'est Naomi Watts et Robin Wright, ça fait mieux avaler, si j'ose dire, les différences d'âge. Je ne sais pas de quoi a l'air la dame de 65 ans dont je vous reraconte l'histoire ici1, je lui ai seulement parlé au téléphone. J'imagine qu'elle a l'air d'une prof de 65 ans du Lac-Saint-Jean ou de la Beauce en vacances à Cayo Coco, sûrement un peu ronde avec un chapeau, elle fait ah et elle fait oh dans le clapotis de la vague, et il y a ce type qui rôde avec de larges épaules et le ventre plat. Elle se dit pourquoi pas un dernier petit tour de manège sur le cheval qui monte et qui descend? Les messieurs le font bien avec de toutes jeunes filles. Et Fanny Ardant. Et Naomi Watts et Robin Machin. Après le petit tour, il y en a eu un autre, puis un autre, elle ne voulait plus descendre du manège. Dans l'année et demie qui a suivi, elle est retournée neuf fois à Cuba. Ils se sont mariés. Quand elle est là, il est adorable, mais curieusement, une journée par semaine, il disparaît, il lui raconte qu'il va voir sa tante. Je ne peux pas y aller avec toi? Non, tu ne peux pas, elle travaille pour le gouvernement, et si on apprend qu'elle rencontre des étrangers, elle va perdre sa job. N'importe quoi. En fait, il allait voir son fils. Elle ne saura qu'à la toute fin de l'histoire qu'il avait un enfant de trois ans. Hormis cette tante fantôme, le reste de la famille l'accueille comme une reine. Elle deviendra même la marraine du nouveau-né de sa nouvelle belle-soeur. C'est ce qui lui fera le plus mal à la fin. Cette énorme trahison, cet énorme piège à cons, et personne, pas une cousine, pas une voisine, pas un des soixante invités au mariage, pour la tirer par la manche et lui glisser à l'oreille: attention, madame, attention. C'était pas juste un Cubain pas fin. C'était Cuba contre le Canada. C'est quand même un peu étonnant: une prof. Même du Lac-Saint-Jean ou de la Beauce, c'est pas comme si c'était une épicière ou une patineuse de vitesse courte piste. Une prof, ça sait des choses, non? Elle ne se doutait donc de rien? En espagnol, m'aimes-tu s'écrit ¿me amas?. Le point d'interrogation se met au début de la question et à l'envers, mais là, c'est elle qui était à l'envers et y a jamais eu de point d'interrogation ni au début ni à la fin, c'était juste une demande de confirmation, me amas... Como un loco. Comme un fou, qu'il répondait. La madame était contente. Amour rime des fois avec topinambour, qui est, je vous le rappelle, un tubercule qui rime avec crédule et campanule, comme l'a écrit Aragon pour Ferré: En ce temps-là j'étais crédule/je prenais les campanules/pour les fleurs de la passion. La chanson s'appelle justement L'étrangère. Sa première demande de parrainage - pour qu'il puisse entrer au Canada et à terme obtenir son statut de résident permanent - est refusée. Mariés ou pas, à Immigration Canada, on ne croit pas à l'honnêteté de ce mariage-là, refus justifié par une petite note au dossier: il n'est pas dans la culture des Cubains d'épouser des étrangères deux fois plus âgées. Voyez, sont pas toujours paranos pour rien à Immigration Canada. Sauf qu'elle prendra une avocate, payée de sa poche, bien entendu, qui réussira à faire infirmer la décision. Et voilà le Cubain qui débarque à Montréal. Pour l'occasion, elle a loué une limousine qui va la mener tout droit au désespoir, et même à une de ces graves maladies qui viennent parfois avec le désespoir - c'est en tout cas ce que lui dira son médecin: votre maladie, madame, est d'origine «affective». Dès qu'il obtient son statut de résident permanent, il disparaît. Entre-temps il l'a niaisée une longue année, elle tombera plus tard sur des courriels où il la traite de [crisse de grosse vache], des courriels qui se terminent par: «Bon, je te laisse, faut que j'aille me recoucher à côté de la vieille sorcière.» Elle découvrira aussi qu'il existe sur le net un réseau de Cubains qui peaufinent le modus operandi pour entôler les rombières et se faire parrainer. Elle découvre ce qu'elle était pour lui: un passeport. Elle vient de faire annuler son mariage par un juge de la Cour supérieure. Elle essaie de le faire renvoyer à Cuba pour avoir omis de déclarer qu'il avait un fils. Voilà, c'est l'histoire d'une dame de 65 ans et d'un monsieur de 29 ans. C'est bête, les chiffres. Sauf si la dame, c'est Fanny Ardant. Ou Naomi Watts ou Robin Machin. L'amour est enfant de Bohême mon cul. À 65 ans (et 73, donc), il est plus souvent enfant de chienne. http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/pierre-foglia/201401/11/01-4727689-une-histoire-damour.php
  8. Bonjour, Voici la raison pour laquelle j'écris sur ce forum.. Je suis québécoise pure laine, je suis tombé en amour avec un mexicain il y a 3 ans de ca. Il etais au Québec depuis 5 ans sous le titre de réfugiés avec ses parents. Peu de temps après notre rencontre, je suis tombé enceinte. On a donc decide de commencer des demarches seuls pour séparer son dossier de celui de ses parents. Rien n'a fonctionner... 4 mois après mon accouchement, il a du quitter le Canada et se render au Mexique avec le reste de sa famille. Depuis, je voyage au Mexique sans cesse avec notre bébé pour que notre famille continue...Lors d'un de mes voyages, il m'a fait la grande proposition que j'ai biensure acceptée! J'ai fait plusieurs demarches, j'ai poser de multiples questions presque partout, mais aucune bonne réponse. Je me demandais si quelques personne parmis vous aurait des contacts, des idées, des infos pour savoir comment je peux faire pour le ramener près de moi et de notre fils. Le mariage doit il etre celebrer ici ou la bas? Merci d'avance! Sandy1015
  9. source : http://quebec.huffingtonpost.ca/pierre-chaigneau/peu-de-couples-franco-quebecois_b_2727311.html?show_comment_id=231605210#comment_231605210
  10. Voici un sujet qui avait été ouvert dans le forum il y a plusieurs années mais qui reste d'actualité. Tellement que ça fait partie des pages encore actives après tout ce temps. voici le sujet original mais je crois que ça mérite quelques rafraîchissements alors je vous pose la question qui tue : L'amour à distance... comment faites-vous?
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines