Jump to content

mike.canadian

Habitués
  • Content Count

    113
  • Joined

  • Last visited

7 Followers

About mike.canadian

  • Rank
    Incontournable

Profile Information

  • Statut
    Canadien(ne)
  • Pays d'origine
    Suisse
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

1,300 profile views
  1. Tout d'abord, il semble qu'avec les années, il est de moins en moins facile de venir au Canada (temporairement ou en immigrant) qu'il y a 10 ans. De plus en plus de personnes songent à venir au Canada car c'est avant-tout une belle terre d'accueil. Tu peux demander un permis de travail temporaire à condition que tu aies une offre d'emploi validée (il me semble) par Emploi-Québec. D'ailleurs, c'est l'employeur qui doit payer les frais et ils sont de plus en plus dispendieux. Tu es lié à ton employeur et si tu souhaites changer, ton nouvel employeur doit payer à nouveau les frais de visa. À moins d'avoir un profil de travailleur très en demande, tu n'auras pas beaucoup de chances à l'avoir. Je ne sais pas quel age tu as mais il existe un Permis Vacances Travail d'un an (PVT) pour les 35 ans et moins. Ce permis est valable pour un an. Dans tous les cas, si tu n'es pas "Citoyen Canadien", tu dois prouver ton statut légal de travailler au Canada (carte de residence permanente ou visa de travail valide). En tout cas, les règles des Gouvernements (Québec et Canada) semblent avoir bien évoluées depuis mon immigration en 2006. Consulte avec attention les sites Internet du Gouvernement du Québec et de Citoyennté et Immigration Canada. Tu peux toujours appeler au 1-888-O-CANADA.
  2. Bonjour Fab, Concernant tes interrogations, je te conseille de venir décontracter sans forcément mentionner que tu viens au Canada dans le but d'analyser tes chances d'une immigration bien que ce ne soit pas interdit mais je te conseille simplement de dire que tu viens visiter ce beau pays. Une fois ici, tu pourras sans autre aller faire tes propres prospections mais bien entendu, interdiction de travailler même de faire du bénévolat (la loi semble vouloir interdire le bénévolat pour les touristes). Voici quelques suggestions : dépendamment les études que tu as fait, tu peux essayer d'approcher les centres de conditionnement physique (gym) tels que Nautilus Plus, Energie Cardio, les centres communautaires (i.e. Centre du Plateau si tu projettes d'aller à Montréal) etc... Bien souvent, les entraineurs ont une certifications qui ne sont pas universitaires. Tu pourrais également faire une recherche afin d'analyser ce que donne l'équivalence Québécoise de ta formation. Bien sûr, il y a les kinésiologues qui occupant des postes dans le domaine de l'activité physique qui ont une formation universitaire mais je ne pense pas que ton domaine soit compliqué bien que le Québec a beaucoup de professions réglementées. Fédération des kinésiologues du Québec : www.kinesiologues.com Nautilus Plus Énergie Cardio Les municipalités (Montréal, Québec, Sherbrooke, etc...) Tu peux également consulter les sites d'emploi afin de te renseigner sur les conditions. Rien ne t'empêche de contacter une personne pour demander de l'information. J'ai fait la même chose il y a maintenant 10 ans en venant en tant que touriste tout simplement en allant voir les entreprises pour prendre de l'information. Je mentionnait que j'étais en processus d'immigration déjà accepté pour le Québec. Dans certains cas, des employeurs acceptaient même de me consacrer un peu de temps et cela me permettait d'avoir un contact pour une éventuelle job à mon retour avec ma residence permanente. En tout cas, bonne chance des tes démarches et n'hésite pas si tu as d'autres interrogations. Nous passons tous par là. Mike
  3. En ayant visionné la vidéo, il est vrai que l'accent Québécois et les phrases employées ne reflètent pas totalement le Québécois. Comme mentionnés par d'autres personnes, les termes "Customers", "Smartphones", etc... ne sont pas employés au Québec. L'acteur n'est probablement Québécois non-plus. Après plusieurs années au Québec, on arrive facilement à différencier les types d'accents. Concernant la vidéo en tant que telle, je pense que c'est une question d'ouverture d'esprit et de savoir rire de soi. L'émotion prend bien souvent le-dessus. Cela s'applique autant dans les religions, les peoples, les accents, les origines des hommes, etc. Ici, une entreprise française "immite" l'accent Québécois autant que des humoristes Québécois immitent l'accent français. À lire les commentaires, les Québécois ne sont pas forcément "offusqués" de cette vidéo. La réalité est que cela ne peut pas plaire à tout le monde. Nous vivons dans un monde de différences et heureusement car sinon, nous ne pourrions imaginer notre monde.
  4. Bonjour Valérie, Personnellement, faire la traversée du Canada (A/R) en 3 semaines n'est pas "impossible" mais tu passeras tout ton voyage dans ton auto. Mon conjoint est moi-même partons l'été prochain pour 5-6 mois faire la traversée du Canada et de l'Alaska. Évidemment, il n'est pas obligatoire de prendre un congé aussi long pour ce genre d'expéditon mais si tu souhaites profiter de ton voyage, quelques semaines supplémentaires s'imposent. Beaucoup d'européens qui débarquent en Amérique, pensent bien souvent pouvoir faire le tour de l'Amérique du Nord en 2-3 semaines. Un cliché réaliste... Pour experience, nous avons fait le tour de l'Islande cet été (approx. 2 500 km en 9 jours) et j'avoue qu'on a dû renoncer à plusieurs choses qu'on avaient prévus et ceci même en ayant bien preparé notre voyage. Réfléchis bien à ce que tu souhaites vraiment faire. Peut-être faire une partie du pays et prendre plus de temps à profiter des endroits que tu vas visiter. Dans tous les cas, bon voyage.
  5. Comme plusieurs l'ont mentionné, les personnes de mauvaises intentions, il y en a partout, dans toutes les cultures, tous les pays. C'est dans la nature humaine, dans les gênes de certains humains. Sinon, il n'y aurait pas de guerre, de conflit ou de problèmes. Je ne pense pas qu'il soit question de savoir si "les Québécois" sont méchants car ce sont des humains comme nous tous avant tout. Le Québec a toujours été, reste et restera très probablement une terre accueillante et ouverte sur le monde. Il est normale que les Québécois aient des craintes (par exemple concernant la conservation de leur tradition) et c'est pas étrange. Dans tous les pays, toutes les religions, nous nous battons pour conserver nos valeurs. Je pense qu'en tant qu'immigrant, nous avons beaucoup à apprendre des Québécois. En arrivant dans un nouveau pays, il va de soi d'apprendre sur son nouveau pays d'adoption. Il n'est jamais sain de vouloir forcer ses propres façons de vivre à tout prix. Il ne faut oublier d'oü l'on vient mais en s'ouvrant sur son nouveau pays d'adoption, je crois fort qu'on devient plus fort et plus instruit. Le Québec est un endroit que j'admire personnellement où se cotoyent des personnes du monde entier. J'entends souvent dire que les Québécois sont rasistes et non-ouverts sur le monde. Je trouve cela un non-sens car nous pourrions tous l'être dans ce cas. Imaginons une seconde que des immigrants arrivent dans notre pays de naissance et imposent leurs propres façons de vivre. Je ne pense pas qu'il y ait quelqu'un qui serait d'accord avec cela et le Québec n'y échappe pas. Conclusion: Les Québécois ne sont pas méchants, il faut apprendre à les connaître. C'est comme, "Il n'y a pas de mauvaise température, il y a juste des gens mal habillés".
  6. Bonjour Marien, Bienvenue sur le forum. Tu vis dans une belle région. Je connais bien la Savoie (qui d'ailleurs est proche de la Suisse). N'hésite-pas à explorer le forum et à poser des questions. Ce forum est très pertinent. Bonne chance dans ton projet
  7. J'ai fait mon certificat à l'UQAM ce qui m'a permis d'avoir les credits universitaires nécessaires (j'ai appliqué sur la base universitaire). Pour les pré-requis, je les ai complete au Cégep à distance du Collège de Rosemont.
  8. Salut Alex Mathy, Voici les questions auxquelles je peux déjà te répondre : Pour la délivrance du CSQ, il y a soit la façon sans entrevue où le CSQ est envoyé directement au demandeur. Dans l'autre cas, tu devras passer une entrevue avec un agent d'immigration Québec aux bureaux de la Délégation du Québec de ta region. Concernant le pointage minimum pour l'obtenir sans entrevue, je ne pourrais te répondre. Il me semble qu'à l'époque, ce score était autour de 76/100. De plus, les tests de français et d'anglais n'était pas requis. La verification était faite directement lors de l'entrevue qui d'ailleurs n'a duré que 15 minutes... L'obtention du CSQ ne te donne pas le droit de vivre de manière permanente ni de travailler au Québec/Canada. Même si le Québec sélectionne ses propres candidats, c'est le Gouvernement du Canada qui a le dernier mot. Donc, aussi longtemps que tu n'auras pas eu ta confirmation de residence permanente du Gouvernement Canadien, tu ne pourras ni travailler, ni vivre de façon permanente sur le sol canadien. Je comprends que tu souhaites accélerer ton processus et venir aussi vite que possible mais je te conseille de travailler dans ton pays jusqu'au moment de l'acceptation et de prendre cette période pour te renseigner sur tous les aspects de la vie au Québec. Il y a tellement de choses à apprendre et à savoir avant son départ. Tu peux toujours essayer de te trouver du travail avant ton acceptation mais c'est très voir quasi impossible à moins d'avoir un métier en demande au Québec et qu'il n'existe pas de ressource locale pour ce poste en question. Bonne chance dans ton processus.
  9. Une réalité qui au fil des années devient tellement banale voir immunisée. À force du temps, on finit par ne plus répondre. Après presque 9 ans, ce sont toujours les mêmes répliques... Mais la pire des questions restera celle-ci : Avez-vous des pharmacies au Canada? Coudonc, on vit-tu dans l'Arctique, dans un igloo. (Même au Nunavut, il y a des pharmacies).
  10. Je comprends mieux ta demande. Quelques coups de coeur personnels : - Les Laurentides (St-Sauveur, Mont-Tremblant et son parc National) et retour par Lanaudière (St-Donat, Lantier). La vie est différente de celle de Montréal mais ces regions se situent à environ 2 h d'auto (tout au plus de la métropole). - Les Cantons de l'Est et l'Estrie : la chaine de montagne des Appalaches, les pistes de ski (Bromont, Sutton). La region de Mégantic (3 heures de Montréal proche des lignes avec les États-Unis), milieu plutôt agricole. Cela dépendra aussi de votre milieu d'emploi car selon le poste ou le domaine, Montréal ou Québec seront vos plus grandes chances. Il serait pertinent que vous consultiez également les statistiques du taux de chômage de chaque region du Québec ainsi que les domaines d'emploi où il est plus simple d'appliquer.
  11. Tout depend du budget qui tu souhaites consacrer sachant que l'hiver Montréalais n'est pas des plus froids au Québec mais n'est pas le climat européen. Pour un rapport qualité-prix, je te conseille Entrepôt Plein-Air sur l'avenue Mont-Roya;. Il me semble que la poubelle du ski sur le boulevard St-Laurent vendent aussi des manteaux et des bottes d'hiver. Si tu ne souhaites pas investir des grandes sommes, un tour chez Winners est pertinent. Reste encore Kijiji, le site de petites annonces pour des habits d'occasion. Les friperies sont aussi utiles. Cependant, si tu recherches de la qualité durable, l'investissement dans un bon manteaux dispendieux peut être utile à condition d'avoir le buget pour. On l'oublie souvent mais dépendemment du magasin et de la saison, on peut négocier ou souvent les vendeurs font un rabais... Renseigne-toi...
  12. Salut Auré44, C'est un beau projet et surtout une grande experience de vie que de vouloir entreprendre une nouvelle vie dans un nouveau pays. Il faut aussi du courage pour le faire. Nous sommes des millions à le faire et je confirme que peut importe la suite des choses, cela reste une grande experience de la vie et on en ressort plus mature. Comme l'ont mentionné d'autres personnes, une semaine n'est vraiment pas assez suffisant pour aller en profondeur dans tous les aspects de la vie quotienne au Québec mais cela est déjà une très bonne initiative de venir voir par vous-même. Il est certain que la plupart de vos ressentis seront positifs car nous ne pouvons voir que les bons côtés de l'endroit. Nous ne pouvons pas lever "ce voile" tant que nous ne sommes pas rentrés dans une routine dans notre nouvelle vie. Personnellement, cela fait presque 9 ans que je vis au Québec et la réalité de la vie m'a rattrapé au bout de la 7ième année. Afin de preparer au mieux votre projet, je vous conseille d'explorer le plus possible avant votre depart des endroits d'intérêts, ce que vous voulez réellement voir en tenant compte des distances et vous posez déjà quelques questions : - le type d'endroit (ville ou en campagne) - votre métier est-il reconnu au Québec? (il a déjà été mentionné mais je le répète, le Québec est le champion des ordres professionnels) - dans quelle region du Québec (Montréal, Outaouais, region de la Ville de Québec, etc.)? - le système scolaire au Québec - le coût de la vie - etc... Surtout, ne passez pas une semaine complete à Montréal car il y à Montréal et le reste du Québec mais je pense que ce n'est pas dans vos intentions de rester tout le temps de votre voyage dans la métropole. N'hésitez-pas à parcourir le forum qui contient beaucoup d'informations pertinentes mais surtout faites-vous votre propre opinion du Québec en ne jugeant pas d'entrée les differences car nous ne pouvons pas comparer le deux continents. Le mieux est d'arriver avec l'esprit à vouloir apprendre et comprendre comme un enfant qui commence le CPE (centre de la petite enfance)... Après-tout, immigrer c'est recommencer une vie comme au premier jour. Personnellement, c'est une magnifique experience de vie... Bonne chance dans votre projet et n'hésitez-pas à poser des questions. Mike
  13. Salut, Je comprends bien que cela peut être complexe de trouver de l'information sur les équivalences. Comme d'autres forumistes, généralement les universités demandent au minimum un DEC ce qui donne l'équivalent en Suisse d'études collégiales au "Gymnase" mais les règles sont propres à chaque université. J'ai passé dernièrement par l'étape "année préparatoire" car j'ai un DEP (equivalent à un CFC en Suisse). Dans tous les cas, renseigne-toi-bien et compare-bien les conditions d'admission de chaque université. Le système d'études et la vie étudiante au Québec est de loin très différente de celle que tu pourrais avoir en Europe. Dans tous les cas, bonne chance dans tes démarches. Ton histoire me ramène 10 ans plutôt. Mon rêve d'adolescent de vivre au Québec. Déjà Presque une décennie. Mike
  14. Le coût de la vie du pays va avec les salaires. En Suisse, le pouvoir d'achat est bien plus élevé qu'au Canada. Il n'est pas forcément nécessaire de comparer deux systèmes car la manière de vivre est totalement différente. J'ai récemment voyagé en Islande et là-bas aussi, le coût de la vie est très élevé (aussi qu'en Suisse par exemple). Notre dollars canadien a une valeur faible comparativement aux autres devises mais nous ne vivons pas forcément moins bien. Pour un Suisse débarquant au Canada, tout lui paraît "cheap" et accessible mais lors de leur retour en Europe/Suisse, c'est là qu'on se renconte du vrai prix du pays.
  15. La profession de la kinésiologie est très vaste et très intéressante. C'est vrai que cette profession est de plus en plus populaire, la preuve, je commence mes études en kinésiologie cette année. Sur le site de la Fédération des kinésiologues du Québec, tu trouveras des informations pertinentes sur les salaires moyens, les domaines d'expertise, etc. Je ne sais connais pas ton statut au Canada, mais si tu souhaites entreprendre des études en kinésiologie, il y a des pré-requis, voir une année préparatoire d'études au Québec à effectuer. J'ai passé par ce processus qui a été remplis de hauts et de bas. De plus, ces études sont contingentées, donc une chance/2 d'être pris mais cela reste une belle profession. Cela depend ce que tu recherches et ce que tu veux dire par "bien gagner sa vie".
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines