Jump to content

jugmez

Habitués
  • Content Count

    292
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

jugmez last won the day on June 29 2012

jugmez had the most liked content!

4 Followers

About jugmez

  • Rank
    Dépendant grave

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 1 an
  • Profession
    LIBERTAIRE
  • Préoccupation
    A la recherche des HIGHLANDERS
  • Pays d'origine
    somewhere on planet earth ...
  • Pays de résidence
    Canada

Contact Methods

  • Website URL
    http://lefinancier.unblog.fr/
  • ICQ
    0
  1. En tout cas leur site internet n'est pas à jour car ce n'est pas possible qu'ils achètent l'euro à 1.445 car il est actuellement à 1.428. Le mieux c'est de les appeler, mais je peux te dire par expérience, qu'ils ont les meilleurs taux a Montréal, je n ai jamais été déçu et comme j ai dit précédemment, ils ne te chargent pas les 2.5 ou les 5 $ que les autres chargent.
  2. C est sur que si tu fais le retrait ici, ca va etre salé pourquoi tu n'essaies pas de te faire envoyer l'argent de main en main de France, ce n'est pas les vols qui manquent, et tu dois surement connaitre qlq1 qui peux t'apporter qlqs 100e d'euros ? SInon renseigne toi aupres si tu ouvres un compte dans une banque et de faire en ligne un transfert. Ca ne va pas etre gratuit toute cette affaire.
  3. Bonjour; je peux te dire mon pote que tu t'es fais avoir car normalement le max qu'ils chargent en ville est 5$. SInon dans l'avenir essaie ce bureau, l'un des meilleurs pour ne pas dire Le meilleur vu que ca propose toujours les meilleurs taux et ils ne chargent rien !! Téléphonez-moi inc Bureau de change à Montréal Money Exchange in Montréal 6319 RUE SAINT-HUBERT, MONTRÉAL, QC, H2S-2L9; (MÉTRO BAUBIEN) (514) 495-8499 www//telephonez-moi.com Facebook: Bureau de change Telephonez-moi Email: telephonezmoi@yahoo.ca
  4. Mes Stats: Nous avons reçu votre demande de citoyenneté canadienne (attribution de la citoyenneté) le 20 novembre 2012. Nous vous avons envoyé une lettre accusant réception de votre ou de vos demande(s) ainsi qu'un livre d'étude intitulé Découvrir le Canada le 20 novembre 2012. Veuillez tenir compte des retards de livraison du courrier avant de communiquer avec nous. Nous avons commencé le traitement de votre demande le 28 janvier 2013. Nous vous avons envoyé une lettre le 18 février 2014. Si vous n'avez pas encore fourni les renseignements ou les documents demandés, nous vous prions de le faire dans les plus brefs délais. Comme cette lettre contient des renseignements sur les informations requises, vous devez attendre de l'avoir reçue avant de nous envoyer l'information supplémentaire. Veuillez tenir compte des retards de livraison du courrier avant de communiquer avec nous. Nous vous avons envoyé un avis de convocation le 24 avril 2014, pour l'examen de citoyenneté qui aura lieu le 15 mai 2014, à 08:15. L'avis de convocation que vous recevrez par la poste confirmera officiellement votre rendez-vous. Si vous ne recevez pas cet avis de convocation avant la date de votre rendez-vous, veuillezcommuniquer avec nous. Nous vous avons envoyé un avis de convocation le 20 août 2014, pour prêter le serment au cours de la cérémonie de citoyenneté prévue le 8 septembre 2014, à 08:30. L'avis de convocation que vous recevrez par la poste confirmera officiellement votre rendez-vous. Si vous ne recevez pas cet avis de convocation avant la date de votre rendez-vous, veuillez communiquer avec nous. Ca été un peu chaud pour moi vu que ma carte de RP a expiré au mois d'Avril, mais j'ai préféré ne pas la renouveler afin de m’éviter le casse-tête que ça génère ainsi que les frais associés. Pour l'examen, ca s'est bien passé, un 20/20 et seulement 2 mn passées dans la salle d'examen, qui dit mieux ! Sinon bon courage aux attendeux !
  5. Trop souvent, par contre, les restrictions existantes ou espérées ne font que protéger les intérêts particuliers de certains groupes, sans avancer l’intérêt commun. Il semble que la nécessaire protection du public se soit transformée, pour certains, en un étrange droit aux chasses gardées, dont il faudrait défendre l’accès. Il y a deux semaines, quelques personnes se sont indignées en apprenant que les sœurs Dufour-Lapointe, portées aux nues pour leurs exploits sportifs à Sotchi, participeraient au doublage de Les avions : les pompiers du ciel, le dernier dessin animé de Disney. Il n’en fallait pas plus pour qu’éclate un de ces microscandales dont le Québec semble avoir le secret : de quel droit ces athlètes viennent-elles jouer dans des plates-bandes qui «appartiennent aux comédiens» ? Aux yeux d’une certaine clique, non seulement les sportifs sont-ils réputés sans talent, mais — surtout — ils n’auraient pas d’affaire à s’approprier des cachets qui «appartiennent» aux comédiens certifiés. «Verrait-on un comédien se pointer aux Olympiques ou jouer pour le Canadien de Montréal ?», demandait-on avec sarcasme. (La question était mal choisie. Si un comédien réalisait les performances nécessaires pour se qualifier au sein de l’équipe nationale de ski, de natation ou d’athlétisme, il irait aux Olympiques. De même, pour se tailler une place dans la LNH, la provenance d’un joueur n’a aucune importance, pas plus que son rang au repêchage, ou même le fait d’avoir été ignoré par les recruteurs. Ce qui compte, c’est sa capacité à livrer la marchandise, peu importe sa formation ou ses certifications préalables.) Au bout du compte, l’affaire des soeurs Dufour-Lapointe n’aura été qu’une tempête dans un verre d’eau. L’incident s’ajoute toutefois à une longue liste de combats, gagnés ou perdus, pour le maintien ou l’instauration de chasses gardées au Québec. Toujours dans le milieu culturel, plusieurs se souviendront de la sortie de Christian Bégin d’il y a dix ans. Il s’agissait alors d’empêcher des gens — une gagnante de Star Académie, en l’occurrence — d’obtenir des rôles au cinéma, sous prétexte que ceux-ci devraient être exclusivement réservés aux comédiens en bonne et due forme. Il aurait visiblement fallu cloisonner les métiers, limiter l’accès, et que chacun reste à sa place. Plus récemment, on a vu une tentative semblable dans le monde du journalisme. Face à la menace posée par l’essor du Web et des nouvelles voix qu’il a fait éclore, certains ont cherché à réglementer l’accès à la profession au moyen d’un mélange de certifications et de subventions. Sous le couvert de la protection du public, on cherchait évidemment à protéger les intérêts économiques des journalistes des inquiétudes (par ailleurs légitimes) suscitées par le profond bouleversement de l’industrie médiatique. La tentative a échoué, heureusement. Depuis deux ans, le même genre de logique est apparu dans le contexte de la restauration de rue à Montréal. Horrifiés de voir apparaître de la concurrence sur roue — légalisée depuis l’an dernier —, les restaurateurs de Montréal ont cherché à exclure et à limiter cette nouvelle offre le plus possible. Ce lobbying intensif a accouché d’une réglementation dont l’objectif principal semble être de tenir la cuisine de rue le plus loin possible des restaurants actuels, et de leurs clients. Pour changer encore une fois de domaine, pourquoi ne pas aussi parler de l’industrie de la construction au Québec, avec son adhésion syndicale forcée (unique en Amérique du Nord) et ses innombrables certifications obligatoires — de loin les plus contraignantes au pays —, qui servent elles aussi à restreindre la mobilité de la main-d’œuvre et l’accès aux métiers ? Encore une fois, on invoquera sans doute le besoin de «protéger le public» ou de garantir la qualité des travaux, ou encore, de maintenir «la paix sur les chantiers». Mais a-t-on réellement l’impression que les immeubles et les infrastructures de l’Ontario ou de la Colombie-Britannique s’effondrent davantage qu’au Québec, ou que leurs chantiers sont moins paisibles ? Pour élargir encore davantage le débat, pourrait-on aussi s’intéresser aux clauses des conventions collectives (et les équivalents applicables aux ordres professionnels), qui ne font que cloisonner inutilement les tâches des uns et des autres, réserver des actes sans raison valable, et restreindre le plus possible l’accès et la mobilité des travailleurs ? Il va sans dire que certains métiers et professions doivent faire l’objet d’une réglementation rigoureuse — quand la protection du public est réellement en jeu, notamment. On n’autorise pas n’importe qui à pratiquer des opérations à cœur ouvert, à concevoir des ponts, ou à piloter des Boeing 747. Trop souvent, par contre, les restrictions existantes ou espérées ne font que protéger les intérêts particuliers de certains groupes, sans avancer l’intérêt commun. Il semble que la nécessaire protection du public se soit transformée, pour certains, en un étrange droit aux chasses gardées, dont il faudrait défendre l’accès. Si le Québec semble particulièrement infecté par cette mentalité, il n’est pas seul pour autant. Unerécente lettre ouverte publiée dans le New York Times (et qui s’attardait, entre autres, à l’absurde certification obligatoire des fleuristes en Louisiane) indiquait que le nombre d’emplois nécessitant un permis a triplé en 40 ans aux États-Unis. L’auteur donnait plusieurs bonnes raisons de s’attaquer à ces règles contre-productives. Ces réformes sont aussi nécessaires au Québec. Pour que la réglementation privée et publique soit en phase avec les trajectoires professionnelles de notre époque. Pour s’attaquer énergiquement au chômage des jeunes et des immigrants. Et pour redonner à tous — et particulièrement à ces 60 % de jeunes qui voudraient vivre ailleurs — le sentiment que le marché du travail québécois est ouvert, et qu’il encourage la flexibilité, l’initiative et les nouveaux départs. * * * source: http://www.lactualite.com/actualites/politique/quebec-paradis-des-chasses-gardees/
  6. Un jour triste pour le Québec, à défaut de programme sérieux sur l'emploi, la santé, la corruption, la dette, l'environnement, l'infrastructure ... et j 'en passe, le PQ et une frange des indépendantistes jouent sur les divisions, la peur pour passer une loi institutionnalisant la discrimination sous couvert de laïcité, terme souvent confondu avec la sécularisation de l'Etat, qui elle, est une nécessité pour notre société. Du coup le Qc deviendra la premier Etat en Amérique du Nord à discriminer ses citoyens suivant leur pratique de religion. Beaucoup des citoyens québécois visés (on parle bien évidemment des musulmans), ne se sentent pas concernés, quand la plupart souffrent de discrimination à l'emploi avec des taux de chômage les plus élevés au Canada comparé à la moyenne nationale. Les péquistes devront revoir la pyramide des besoins de Maslow, célèbre psychologue, qui a priorisé les besoins humains selon un schéma bien précis.
  7. Un aspect dont on parle pas beaucoup sur ce forum et qui pourtant peut toucher directement les immigrants de type investisseurs, ou même tout immigrant se lançant en affaires et qui verrai son travail couronné de succès après des années de dur labeur. Quand un ami algérien m'en a parlé, je lui ai ri au nez, pensant qu'il niaiser avec moi en me racontant l'histoire de ces hommes qui débarquent en demandant de payer pour avoir la paix. La mafia existe belle et bien et est profondément enracinée dans la métropole et touchant tous les acteurs de la société, économique et politique. Cette fois ci c'est l'histoire d'un malheureux pâtissier franco-libanais que nous raconte le Haff dans cet article qui a décidé de ne pas baisser les bras face à cette "pègre".
  8. Ah ces Maghrébins, toujours ces Maghrébins, méchants Maghrébins ! Non mais franchement, Montréal regorge de Maghrébins célibataires. Pour celles qui en veulent des Maghrébins, pourquoi aller les chercher aussi loin quand vous en avez juste dans le coin qui ne demandent qu'à être dorlotés, appréciés et se faire connaitre ! Cherchez les et vous les trouverez sans vous donnez la peine de toute cette langue et douloureuse démarche qui est le parrainage avec tout ce que ça comporte comme tracasserie administratif et bureaucratique. Bon trêve de niaiserie. Pour être sérieux, le monde est plein de vautours et de profiteurs de tout genre, et mes chers Québécoises et Québécois ne vous fiez pas aux beaux parleurs et Dieu seul sait qu'il y en a des tonnes sur les 5 continents qui sont à l'affût de ces femmes naïves, candides et blessées par bien des histoires de leurs vies antérieures . J'ai correspondu avec une Québécoise avant que je vienne ici, au temps où je me renseignais sur le Qc et le Canada, et franchement, ça aurait été un jeu d'enfant pour moi pour la berner et venir ici en tant que parrainé sachant qu'elle était prête à tout payer pour cette démarche. Mais voila, il y a des gens qui ont du coeur et des scrupules et comme l'a souligné Lili, si quelqu'un ne peut pas venir par ses propres moyens, il y a fort à parier que ce n'est qu'un autre baratineur. J'en connais même des histoire entre algériens où des gens ont profité de la confiance des parrains pour venir ici et s'installer (la dernière en date est une algérienne qui a quitté son mari à ...l'aéroport après avoir récupéré ses bagages!! ). Méfiez vous et pensez y deux fois avant de vous lancer dans cette entreprise risquée. Bonne chance dans ta réflexion.
  9. Avec un salaire de 55K, tu as largement de quoi vivre et d'envisager d'acheter/dépenser/économiser pas qu'à Québec-City mais dans n'importe quelle autre région. Le mieux est d'éviter Montreal !
  10. Et ben bravo, je lève mon chapeau à votre courage et votre réussite. Ce n'est pas tout le monde qui a cette chance de trouver un travail comme ça, juste en déposant des CV ou pire ...en attendant qu'il nous soit offert. Je ne sais pas si vous mesurez toute la chance que vous avez quand des gens sont ici depuis ...3 ans, sont retournés à l'école, sorti avec un diplôme, et une rondelette dette de 10K$ et cherche du travail activement pendant 8 mois sans avoir a chance de passer un seul entretien !! Real story !! La vie est comme ça, y'en a qui récolte le fruit de leur travail, y'en a qui qui récolte des regrets, de la frustration et une amère expérience. En tout cas, bon courage pour la suite, souhaitons le même mal pour chaque immigrant venu ici pour s'installer.
  11. C'est ce que je pensais, mais je n'étais pas sûr ... Merci pour l'aide La Linea
  12. Slt tout le monde, surtout pas tous à la fois alors quelqu'un aux alentours pour une tite réponse ???
  13. Bonjour tout le monde, Voila, au terme de trois années et comme vous tous, je suis en train de préparer LE dossier qu'il ne faut surtout pas faire à la va-vite. Ma question est simple: concernant le dossier scolaire des 4 dernières années du demandeur, doit-il joindre uniquement les photocopies de ses diplômes ? ou faut il rajouter les bulletins de note ?? Merci de l'écoute, et bonne soirée/journée.
  14. J'ai juste envie de te dire merci, merci pour t'être battu, merci d'avoir pris la peine d'ouvrir ton coeur avec courage et sincérité, et merci de m'avoir redonner de l'espoir. Tu ne sais pas ce que ça fait de te lire, j'ai presque honte quand je pense que je me prend la tête pour des débilités à côté de ce que t'as enduré. Bonne chance et j'espère que le ciel s'éclaircira pour toi et ta famille et que le bonheur vous rendra une autre fois visite pour ne plus jamais vous quitter !
  15. Je suis tiraillé entre le devoir de défendre les gens de ma communauté, ceux musulmans qui ne cherchent qu'à vivre en harmonie avec leur nouvelle société d’accueil et le l'impérieuse envie d'envoyer paître (pour rester poli) des immigrants de ton espèce, étroits d'esprit, hypocrites et vicieux. Je crois que si j'étais à ta place, et que je me senti aussi dégoûté par les non musulmans, je rebrousserai le chemin vers mon patelin. Oui, il y a des algériens non musulmans qui n'acceptent pas d'être réduits à l'identité religieuse de leur pays d'origine car tout simplement ils ne se reconnaissent pas dans cette religion ni dans ses préceptes, alors ou est le problème ! Je ne crois pas au Coran pas plus qu'au châtiment promis aux non musulmans d'entre nous. Je suis non croyant et fière de l'être, mais ce n'est pas pour autant que je ne respecte pas les croyants qui ne me font pas ch**r 'importune pas avec leur idéologie religieuse. Vivez votre vie et laissez les autres en paix ! Vous avez la chance de vivre dans une société qui vous laisse pratiquer votre culte en toute en toute liberté en vous donnant beaucoup de largesses contrairement aux non musulmans qui vivent dans les pays musulmans et qui sont constamment persécutés par les gouvernements si ce n'est par les populations. Alors de grâce, faites attention à ce que vous dites et à ce que vous écrivez. Vous représentez mal votre religion car les racistes se justifient toujours des belles âneries que vous débitez pour enfoncer encore un plus le clou sur tout ce qui ne correspond pas à leur vision du monde. D'un autre côté la polémique soulevée par m'a fait voir un autre Québec que celui à qui j'ai affaire chaque jour, un québec raciste, xénophobe et hypocrite. A lire les commentaires hier sur le la page FB de TVA Nouvelles qui a publié un post à ce sujet, j'étais triste. Approuver les propos d'un fou aliéné qui traite toute une civilisation de tarés et de cannibales, franchement il fallait le faire ! Il y a du bon et du mauvais dans chaque bled, dire que telle ou telle civilisation ou religion est pire que l'autre, ce n'est que faire étalage de son ignorance et de sa haine. A bon entendeur.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines