Jump to content

TITNINI

Habitués
  • Content Count

    123
  • Joined

  • Last visited

About TITNINI

  • Rank
    Incontournable

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    parrain
  • Date d'arrivée
    20-06-2005
  • Profession
    Communication
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. C'est donc bien ça @Consultant, ça confirme ce que l'on m'avait dit à l'époque. Il faut un avis final de révocation de la part des autorités en charge de l'immigration pour perdre définitivement sa RP en cas de long retour en France et normalement les agents à la frontière nous laissent quand même rentrer sur le territoire. Ca a été mon cas en tout cas. Je tiens aussi néanmoins à préciser que l'on m'a mise la pression pour me faire renoncer à mon statut de RP par écrit. Entre autres pour cette raison, je ne pense pas que je ne me réinstallerais un jour au Canada (refus à 2 reprises de permis de travail lorsque j'étais en PVT malgré lettre d'embauche et demande appuyée de mon employeur, donc retour en France forcé pour entamer demande de RP et complication dans mon dossier au fédérale alors que j'avais que l'accord du QC les doigts dans le nez et puis quand je quitte le pays on n'enjoins de renoncer à ma RP! Le Canada c'est aussi ça quand nous ne sommes pas dans une profession en demande ni mariée à un citoyen canadien ) mais en revanche j'aurai encore plaisir à y voyager et y revoir mes amis!
  2. Bonjour BreizhCanada, effectivement je confirme la note à ton dossier de crédit va rester pendant 7 ans et passer sous le régime de la faillite n'arrangera pas ton cas: encore plus de vérifications et encore plus d'interdictions! Bref, le mieux serait de renégocier ta dette avec ton institution financière. Si tu es prise à la gorge financièrement mais que ta situation est stable en France, il existe bien une solution, je préviens quand même qu'elle est peu recommandable mais peut te faire économiser un bon paquet d'argent. C'est de faire un prêt en France et de payer avec l'argent obtenu ton carte de crédit au Canada car c'est complètement fou et difficile de s'en sortir dans un délai raisonnable de continuer à payer presque 20% d'intérêt. Tes autres options sont: Le prêt d'un un proche (encore faut-il trouver) ou bien le prêt conjoint avec une personne fidèle à sa banque et au dossier de crédit irréprochable qui pourra demander une consolidation de dettes via son prêt hypothécaire par exemple. Pour la RP, je vais te dire ce que l'officier d'immigration m'a dit et que j'ai vérifié en appelant à l'époque CIC: le maintien de la RP se fait au cas par cas! Pour moi par exemple, j'ai quitté le Canada alors que je venais de renouveler ma RP mais je n'ai jamais reçu ma nouvelle carte de RP car elle s'est perdu par la malle et de plus j'avais un ancien message à mon dossier car je m'"tais faîte volée mon portefeuille à Montréal et j'avais dû notifier le vol de ma carte de RP précédent à Equifax et Transunion ainsi qu'à CIC. Résultat, des prises de tête avec interrogatoires beaucoup plus longe à chaque re-rentrée sur le territoire canadien après voyage à l'étranger. Ca fait presque 5 ans que je suis rentrée en France et je n'ai pourtant jamais eu de problème pour revenir au Canada (sans carte de RP donc) et n'y a y travailler les 1ères années. L'officier d'immigration m'a expliqué que les 2 ans de présence sur le sol canadien sur 5 dernières années étaient un indicatif mais seul l'avis final de l'immigration compte et ça dépend donc de chaque situation de vie, reste à bien l'expliciter et à rester de bonne foi! Voilà, trop trop peu de gens le savent et c'est fait exprès! Donc je te recommanderais de communiquer avec l'immigration en explicitant bien ta situation, des motivations etc (la volonté de ta fille de revenir au Canada est un élément important), de ne pas mentir et d'expliquer le plus simplement ton cheminement, tes prises de conscience et tes prises de décisions. Je te souhaite bon courage, tout le monde à le droit de tourner la page et de recommencer. Reste à convaincre!
  3. Pour faire plus simple faut que vous reveniez avant fin mars 2018 (selon la date précise de votre départ en France) et que vous restiez au Canada sans en sortir jusqu'au 26 juin 2018 seulement si vous n'étiez pas sortis du territoire canadien au début de la période de référence (soit entre le 25 juin 2013 et votre date de départ du Canada fin mars 2015) sinon vous aurez passé plus de 3 ans en dehors du Canada et donc moins des 2 ans au Canada nécessaires pour satisfaire aux exigences de la RP. Si vous revenez en juillet 2016, pas de problème vous aurez largement de quoi compléter vos 1an et 9 mois de présence au Canada déjà accumulés afin d'atteindre les 2 ans nécessaires. Mais surtout n'oubliez pas de décompter vos jours passés à l'étranger (vacances, excursions aux USA et je ne sais quoi encore...) pour ne pas vous faire avoir dans vos calculs.
  4. J'aime bien ton analyse PhilMP car elle résonne en moi. J'ai immigré au QC par envie d'aventure et de découverte d'un autre paysage, d'une autre culture comme tu dis et j'ai saisi une opportunité pour le faire. Je suis rentrée en France après 6 ans au Canada et le retour a été relativement facile effectivement. Réadaptation facile et le sentiment que je n'étais que très peu de temps partie, un job trouvé également rapidement. Aujourd'hui je suis contente d'être rentrée en France mais je crois surtout que le retour en France s'est bien passé parce que j'étais prête pour cela et que j'ai cru à ma chance aussi! Et ça à mon sens c'est capital car si on rentre contre son gré ou suite à un aléas dans sa vie sans avoir projeté cette éventualité avant dans sa tête c'est peut-être bien là qu'on risque de vivre un retour difficile. Et tout autant si on se met dans un état d'esprit pessimiste avant même d'entreprendre! Je n'ai plus l'enthousiasme des débuts (cette période de lune de miel existe aussi au retour il faut croire) et je peux vous dire que ma situation niveau boulot n'est pas au top puisque qu'après un contrat temporaire à mon retour qui m'a éreinté, j'ai repris l'activité que j'avais au Canada et que je viens d'y mettre un terme et donc me retrouve sur le marché de l'emploi français pour le début d'année prochaine. Néanmoins je voudrais dire une chose à Mimi44: on ne peut pas jongler à long terme entre 2 pays et je suis bien placée pour te le dire. Il va falloir faire un choix. Ton retour est-il vraiment une erreur? Ne penses-tu pas que c'était peut-être simplement une étape dans ton chemin de vie? Que cela allait peut-être t'amener à vraiment identifier des désirs profonds? On est bien d'accord que sans boulot il est difficile de se sentir heureux mais on ne change pas de pays pour un boulot et ça je crois qu'il faudrait plus le dire aux candidats à l'immigration! Car avec un travail, on peut assurer son existence financière, temporiser pour atteindre quelque chose d'autre, parfois se réaliser mais il ne changera pas la mentalité du pays d'accueil en aucune façon et si on n'est pas en harmonie et en acceptation de cette mentalité, tôt ou tard ça va coincer donc si je peux à mon tout petit niveau tenter de te donner un conseil c'est de te poser la question: est-ce que je me sens en accord avec la mentalité française? Est-ce que je me sens au fond de moi française? Et distincte bien ta réponse de la déception de ne pas avoir retrouvé la France que tu as quitté, car on fait tous ça (nostalgie des racines), on s'est fait une idée d'un pays en vivant loin déconnecté du quotidien! Oui le pays a changé mais tu n'as pas vraiment vécu ces changements et là tu te les prends d'un coup en pleine face au retour! Il y en a des choses à rattraper! C'est toujours moins plaisant de devoir rattraper des choses où l'on a brillé par notre absence que de se nourrir d'expériences pour tenter d'appréhender une nouvelle donne. Moi, je crois que la clé est de savoir comment tu te sens au moment où tu es dans chacun des pays. Pas le souvenir de tel ou tel moment mais lorsque tu as pleine conscience d'être là où tu te trouves, ton cœur te dit quoi? Ne penses pas à la faisabilité, aux opportunités professionnelles... Un jour que tu es "dans de bonnes vibes", par une belle journée, balade toi par exemple dans une rue qui te plait stoppe à un arrêt de bus, regarde le paysage, les gens, la vie qui se déroule devant toi quoi... Que vois-tu? Que décrirais-tu? Là où tu noteras moins de défauts et + de points positifs dans un temps imposé est là où tu devrais t'installer. Fais-le dans un pays puis l'autre sans surtout chercher à compter les + les -, sans vouloir comparer, fais-le de façon intuitive et je crois que tu auras ta réponse. Je ne sais pas si cette expérience t'est réalisable... J'espère que tu pourras rapidement apporter une réponse à ton questionnement car rester dans le doute et l'éventualité de est inconfortable et épuisant
  5. 747Fan tu as raison des disputes et enguelades, il y en avait déjà il y a 10 ans mais je trouve que ça s'est bien intensifié. Des trolls il y en a malheureusement sur tous les forums, c'est presque inévitable et doit etre une grande part du travail des modérateurs pour ne pas que ça déstabilise l'ensemble des conversations sans pour autant sanctionner à tout va. Sinon, je suis relativement d'accord avec Seranne, qui de plus nous apporte pas mal de statistiques. De mon expérience personnelle, et elle ne vaut que ça, la plupart des francophones immigrés au Québec que j'ai rencontré en sont partis. Je ne crois pas non plus en l'avenir des immigrants francophones pour stabiliser les flux de population au Québec. Je crois effectivement que l'immigration change et que le Québec et en train de changer son fusil d'épaule tout doucement. La protection de la langue française devient de moins en moins un argument en faveur de l'immigration. Parmi les "purs laine" meme le fraçais n'est pas toujours maitrisé et nombre parlent et réfléchissent instinctivement en anglais. Je crois que c'est une vieille guerre chimérique qui s'éssouffle petit à petit que celle de la langue. Ce qu'il faut prendre en considération, je crois c'est que Montréal n'est pas du tout représentative du Québec dans sa globalité. Et si j'ai un regret, c'est celui de m'etre astreinte à rester à Montréal (pour le boulot esentiellement, la facilité d'accès et les commodités de la vie citadine). Je n'ai meme pas passer la rive nord ou sud! Mais ayant bien voyagé néanmoins, je comprends que mon expérience aurait été relativement différente en région. Nombreux ici en ont témoigné. L'important n'est pas de rester ou de partir mais de savoir pourquoi l'on prend telle ou telle décision et de vivre pleinement avec celle-ci. Je suis parfois tannée de lire en réponse aux gens qui relatent leur départ du Québec qu'ils ont ratés leur immigration, qu'ils ne se sont pas intégrés à la société québécoise (et sous-entendu que c'est leur faute). Si je dois avoir une seule prétention, c'est de dire que ceux qui pensent ça sont dans l'erreur et qu'ils n'ont qu'une vision très limitée de la situation/ du cas de chaque individu. Je connais aussi pas mal de personnes qui se sont piégés au Québec: crédit, hypothèque, famille à charge... et qui n'ont plus le choix de décider de rester ou de partir. Il faut parfois voir plus dans la globalité et s'attacher à chaque particularisme de la situation d'un individu. Certains trouveront un grand accomplissement dans leur installation au Québec, une incroyable liberté, d'autres réaliseront leurs reves, certains feront un rejet violent, jugeront qu'ils ont bien perdu leur temps ou comprendront que ce n'est pas en correspondance avec eux... Bref, encore une fois soyons tolérants en acceptant que la situation dans laquelle se trouve le voisin n'est peut-etre pas la notre, que son expérience de vie est différente, son ressenti diverge du notre et que ses décisions ne seront peut-etre pas celles que nous prendrions.
  6. Bonjour à tous, je suis triste de voir ce qu'est devenu ce forum presque 10 ans après mes 1ers pas ici! Ca fait un bon moment que je ne m'étais pas connectée ici mais une newsletters reçue m'y a amenée. Je me souviens d'un formum où les gens se donnaient des tuyaux pour avancer dans les démarches administratives, où trouver ci ou ça une fois sur place, comment faire... et il m'a beaucoup aidé pour mon immigration. Qu'est-il devenu aujourd'hui? Quasiment à chaque sujet dont je déroule le fil, des attaques violentes, des jugements, des critiques, des engueulades... la lecture au fur et à mesure des messages en devient pénible voire écoeurante (dans le sens: donnant des hauts le coeur). Alors je poste ici un message pour dire que s'en est assez! Ne pourrait-on pas avoir un minimum de vigilance pour éviter que ça ne se transforme à chaque mot en foire d'empoigne? Je suis triste de voir tellement de gens qui pensent que leur vérité prévaut nécessairement sur celle de tous les autres! Je suis triste de voir que certaines personnes qui aiment leur pays rétorquent aussi violemment au récit personnel d'autrui n'aynat pas eu la même expérience qu'eux, n'ayant pas la même vision qu'eux... Je crois à un enclin normal et sain d'une personne à vouloir faire découvrir un endroit où elle se sent bien, de même à partager une expérience qui l'a marqué négativement avec le désir d'éviter aux autres les mêmes écueils mais bien souvent ça ne s'en cantonne pas là! C'est triste! Toujours des gens qui veulent parler plus fort que les autres, plus longuement, mieux... imposer leur idée, leur vision, leurs mots, leur suprématice... Connaissez-vous le mot tolérance? Si aujourd'hui, je venais faire un tour sur ce forum en quête d'informations pour mon immigration au Canada, je ne pourrais y rester longtemps et probalement pas y retourner allégrement. Ce forum est devenu un champs de bataille! Oui, je sais vous allez déjà me cataloguer dans les gens qui pensent toujours ''que c'était mieux avant'', rétrograde, ne sait pas évoluer avec son temps blablabla. Non, je dis simplement que je trouve que ce forum est sur une pente descendante et que la qualité s'en trouve grandement affectée. Facile de critiquer (oui d'autant plus quand l'on est française) mais le Québec nous apprend qu'il faut venir avec une solution sinon on fait juste chialer! Et bien, je n'ai pas de solution à apporter d'une part parce que je ne crois pas que ça soit mon rôle, d'autre part parce que ce post est juste une capture de mon ras le bol à un instant T et il n'a pas valeur à être plus que cela. Je semble à travers toutes ces injonctions, débats houleux, et guéguerres, distinguer une augmentation des bilans d'immigration se soldant par un départ du Québec après un certain temps (variable). J'ai le sentiment que cette tendance va s'intensifier et les réactions vives et non mesurées aussi. En regardant également la politique, je pense que les tendances d'immigration au Canada et au Québec en particluier sont aussi en train de changer. Algériens, français, marocains n'en seront plus les principales sources et que le Québec en particulier cessera peu à peu d'être considéré comme un eldorado professionnel ou une porte de sortie au chômage européen et nord africain. Peut-être a-t-il mieux à proposer qu'une solution de repli à un revers économique? Peut-être devra-t-il travailler à construire davantage sa proposition? L'exprimer dans d'autres sphères? Peut-être que le Québec (je parle de la belle province car je n'ai pas de connaissance suffisante ni d'interêt suffisant pour m'intérroger sur le ROC) devra trouver et de fait sélectionner des immigrants de cultures moins affirmées, peut-être moins mobiles que ceux sus-cités pour pouvoir les retenir? Ceci ne sont que des suppositions, des interrogations personnelles mais j'ai la conviction que les lignes bougent... et par extension la raison m^me d'être de ce forum. Merci à ceux qui me liront.
  7. Bonjour, Pour vente rapide: poêle au gaz avec four auto nettoyant,peu utilisé. POELE AU GAZ DE MARQUE KITCHEN AID EN ACIER INOXYDABLE, AUTO NETTOYANT, FOUR A CONVECTION,TIROIR CHAUFFANT, TRES PROPRE ET FONCTIONNE PARFAITEMENT. TABLEAU DE COMMANDE DIGITAL. PRIX: 620 $ négociable RAMASSAGE EN REZ DE CHAUSSEE ET STATIONNEMENT FACILE . Doit partir rapidement cette semaine.
  8. Me reste le four/poele, le fauteuil louis XV, le lustre en cristal du salon et les tapis. Fin de vente milieu de cette semaine. Tous les prix sont négociables. N'hésitez pas à me contacter pour une bonne affaire de dernière minute!
  9. Réponse reçue de l'ambassade à Paris: demander un titre de voyage mais si pas le temps vous pouvez voyager au Canada avec passeport français et l'agent à l'entée fera la détermination de votre statut de RP. Donc je pars juste avec le passeport et on verra bien si je dois renoncer à ma RP. Je précise quand même que mon renouvellement de RP avait été accepté mais que je n'ai pas eu le nouvelle carte en ma possession car l'immigration ne l'a pas envoyé à la bonne adresse et qu'ils n'ont pas voulu m'en réemettre une avant mon départ car je devais observé une attente de 60 jours au Canada pour la déclarer officiellement perdue. Je ne me battrais pas pour mon statut de RP mais je sais que l'immigration ne reconnaîtra jamais son erreur et je ne souhaite pas payer in fine 50$ x3 pour une carte qui ne me servira plus. J'espère seulement ne pas tomber sur une grosse tête de con à l'aéroport...
  10. Ulk, les raisons que tu évoques sont bien souvent celles que partagent le gens qui décident de rentrer. Je penses qu'elles sont légitimes quant aux conditions que tu as au Canada pas sûre que tu les auras en Suisse. En tout cas, tu ne les auras pas dans un 1er temps mais la vrai question est de savoir si ce qui te motive à partir suffira à comprenser ce qui va te manquer? La vie est souvent un jeu de compensation et dans ce jeu tu as déjà eu la chance d'avoir de belles cartes. La facilité de devenir propriétaire et de trouver un emploi au Canada est un bel incitatif à rester mais il faut que tu arrives à définir ce qui t'importe le plus. Personnellement ces 2 atouts que je viens de cités plus haut ne m'ont pas nécessairement apporté le bonheur et ont de moins en moins compenser la longueur et la rudesse des hivers, l'éloignement de la famille et la considération des québécois à notre égard comme ne faisant pas partie de leur gang même après tant d'années. Bref, le retour était de plus en plus une évidence mais il faut temir compte du temps. Effectivement l'âge avançant, il est de plus en plus difficile. Je le répète encore car il y a peu d'échos ici mais il existe des retours heureux! Ceux qui confirment à quel point nos racines sont importantes mais qui sont enrichis d'une expérence de vie dans une autre société et une autre culture.
  11. Belle histoire simple Petitboutdange. Ca fait plaisir d'avoir des nouvelles de celles qu'ona croisée ici au début. Arrivée en même temps que toi au Québec repartie puis revenue en RP aussi puis définitivement rentrée. La simplicité de la vie québécoise que tu décris très bien ne m'aura pas retenue et mon homme n'étant pas québécois, ça a peut-être bien fait pencher la balance pour le pays de mon enfance.
  12. Bonjour, pour cause de retour en France, nous devons vider mon appartement en juin. Ci joints des photos pour profiter des aubaines pour votre emménagement: Tout est à vendre: meubles, electros, objets de déco... Des luminaires aux cadres, en passant par la table, la TV, le lave vaisselle, le poêle, le robot, les ustensiles de cuisine... Tout l'aménagement a 1,5 ans. Voici une liste non exhautive pour donner une idée des prix. Nous pouvons faire aussi des lots. Laveuse + Sécheuse: 220 Four au gaz: 900 Robot de cuisine: 30 TV: 245 Frigo: 600 Lave vaisselle : 400 Micro Onde: 45 Table de salon : 40 Meuble TV: 50 Fauteuil Louis XIV et repose pieds: 300+100 4 Chaises Ghost : 320 Bureau: 15 Sofa clic-clac pieds chromés: 190 Grande table de cuisine: 90 2 Tables de nuit: 40 x2 Commode 6 tiroirs : 160 Sofa gris de salon: 200 Set de cuisine: ustensiles, vaisselle, poêles, chaudrons, verres: 100 Luminaire de la chambre: 50 Tapis salon shaggy beige: 50 Table de patio en bois + 2 chaises avec coussins: 45 Plus de prix sur demande. N'hésitez pas à m'écrire par courriel ou MP pour toute demande ou pour venir voir sur place: Aucune adresse mail autorisée. Veuillez communiquer en messagerie privée. Merci Transport facile car en rez de chaussée avec une place de stationnement privée à l'arrière. Merci Virginie
  13. Cherrybee merci d'avoir répondu. Pour la déclaraion d'impôts comme je suis partie du Canada à l'automne, j'ai dû faire ma déclaration au Canada avec mon adresse à Montréal (et payer des impôts). Apparement je dois faire aussi une déclaration en France pour fin 2013 oû j'y ai travaillé. C'est vraiment compliquée comme situation en effet car je ne peux pas appeler le CIC de l'étranger et l'ambassade du Canada en France ne prend pas d'appels et apparemment c'est marqué sur le site web qu'elle ne reçoit pas non plus les personnes pour des demandes de renseignements relatives à l'immigration et aux visas donc bon c'est là tout le problème! Je ne sais pas ce que je dois faire comme procédure...
  14. Bonjour, j'ai une petite question est-ce que quelqu'un saurait me répondre: Le titre de voyage pour RP est-ce pour un RP qui veut revenir s'iinstaller définitivement au Canada ou bien même pour un RP qui veut juste entrer sur le territoire? Je m'explique: Je suis rentrée en France depuis 8 mois, mon statut de RP au Canada a été renouvellé juste 1 mois avant mon retour en France. Or, je n'ai jamais reçu ma nouvelle carte de RP car elle s'est perdue lors de l'envoi. J'ai donc toujours l'ancienne carte expirée. Je veux revenir qu'une semaine au Canada pour récupérer des affaires. Suis-je obligée de demander un titre de voyage pour RP à l'ambassade du Canada à Paris? Je précise que je n'ai pas l'intention de résider au Canada ni même d'y travailller. A vrai dire, je n'ai plus besoin du statut de RP. Je suis prête à y renoncer ou à le perdre. Ne puis-je pas rentrer en touriste avec mon passeport français et mon ancienne carte de RP? Je ne vois pas de quel droit les autorités canadiennes m'interdiraient l'entrée sur le territoire, je n'ai commis ni délit, ni crime et ne suis pas une menace pour la sécurité. Je ne veux juste plus de mon statut de RP devenu inutile. Le Canada et un beau pays, j'y retournerai avec plaisir pour visiter mais ne veux plus y vivre. Quelqu'un à une idée de quoi faire dans ma situation? Merci
  15. sdgenest tu as payé bien cher pour ton chat. On a ramené notre angora turque québécois pour 50$ et il était avec nous en cabine. Vaccin contre la rage et certificat 80 $ il me semble. Le minou a dormi comme un ange sur tout le trajet (avec l'aide d'un petit comprimé) ça nous a fendu le coeur mais a été redoutablement efficace pour un voyage sans stress pour lui au final.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines