Jump to content

Leatias

Membres
  • Posts

    10
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    étudiant
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Québec
  • City
    Saint-Hyacinthe

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Leatias's Achievements

  1. Erratum (je n'ai pas trouvé comment modifié mon message) : La première fois, mon conjoint avait obtenu son permis de travail temporaire sans avoir besoin de CAQ. Mais pour la prorogation, il semble qu'on lui en demande un ? Est-ce que le CAQ est vraiment indispensable dans son cas ? Si oui, comment l'obtenir vu les contraintes mentionnées ci-dessus ?
  2. Bonjour, J'espère ne pas faire doublon, je n'ai trouvé nul part de réponse à notre cas particulier. Je suis doctorante au Québec depuis 2019, jusqu'en 2023. Comme mon CAQ et mon permis m'ont été accordés jusqu'au 31 août 2021, je suis en train de faire des demandes de prorogation. Pas de soucis de ce côté a priori. Pour mon conjoint en revanche c'est plus compliqué. À titre de conjoint de fait, il a obtenu en avril 2020 un permis de travail ouvert lié à mon permis d'étude, et donc périmant lui aussi le 31 août 2021. Il aussi en train de faire des demandes de prorogation. Problème : pour la prorogation du CAQ, on lui demande un contrat de travail, qu'il n'a pas aujourd'hui. On ne lui en avait pas demandé la première fois puisqu'en tant que conjoint de fait d'une étudiante possédant un permis valide, il a droit à un permis de travail ouvert. On ne trouve nul part sur le site du MIFI une procédure qui corresponde à son cas (et qui n'exigerait donc pas de permis de travail). Avez-vous déjà été dans ce cas ? Comment procéder ? Merci d'avance
  3. Merci à tous pour vos réponses ! J'avais vu de très mauvaises critiques sur Textnow, mais si vous me dites qu'ils se sont améliorés ça peut être la bonne solution. Je suis chez Vidéotron et je leur avais déjà demandé s'ils avaient des solutions adaptées, ils n'ont m'ont rien proposé en dessous de 40$/mois... Merci pour cette info, je n'étais pas au courant ! On a un comptable pour nous aider avec les impôts, il est au courant de notre nouvelle situation et se renseigne pour nous. Cela dit si un expert comme tu dis passe par là, je prends tout conseil ! Merci
  4. Bonjour à tous, Je suis doctorante à l'Université de Montréal depuis 2,5 ans maintenant. Récemment, plusieurs bouleversements liés à la COVID-19 m'ont obligée à rentrer en France, avec mon conjoint, et à poursuivre mon doctorat en télétravail jusqu'à fin 2021. Si tout va bien, on sera de retour en 2022 (mon doctorat devrait se terminer en 2023). S'en suivent plusieurs démarches pour conserver certains droits au Québec (liés à mon permis d'études et nécessaires pour recevoir ma bourse). Est-ce que certains d'entre vous sont dans une situation similaire et pourraient m'éclairer sur les questions suivantes ? J'aimerais conserver mon numéro canadien, pour faciliter mes démarches administratives. En revanche je ne l'utilise plus du tout depuis mon retour (j'ai repris un forfait français de base). Je n'ai pas vraiment les moyens de payer un forfait canadien à 60$/mois pour ne pas l'utiliser... Auriez-vous des astuces ? J'ai regardé plusieurs solutions mais aucune ne me convient pour l'instant (Fizz : il faudrait que je puisse recevoir la carte SIM, appli textnow : très mal notée...). Est-ce qu'il est indispensable que nous conservions une adresse au Québec ? Je sais que Desjardins n'exige pas d'adresse en France (vérifié avec eux), mais il a aussi les impôts, la RAMQ, la SAAQ... Bref toutes les autorités administratives... Si c'est en effet indispensable, auriez-vous des idées pour conserver une adresse là-bas, à moindre coût, le temps qu'on revienne ? (En toute légalité bien sûr !). On a pensé à louer une chambre à bas prix dans une coloc, mais je n'aime pas trop l'idée de "bloquer" un logement dont un autre étudiant pourrait avoir besoin. Sachant que dans tous les cas, notre bail se termine le 30 juin, nous avons donc une adresse jusque là (s'il nous en faut une, ce serait du 1er juillet au 31 décembre 2021). Enfin, je prends toute idée / tout conseil pertinent, si vous avez déjà été confrontés à cette situation un peu particulière ! Merci
  5. Merci pour vos réponses, elles confirment nos craintes et j'ai bien peur que notre dossier soit trop faible pour être reconnus comme conjoints de faits... Pour notre prochain retour au Québec, on va tenter le visa tourisme, et on va réfléchir pour la suite.
  6. Merci à tous pour vos réponses ! Un des problèmes pour prouver notre statut c'est qu'avant mon départ j'ai vécu chez lui, dans un appart appartenant à ses parents. Pas de bail officiel donc (même si on payait un loyer), juste une attestation d'hébergement de ses parents. Son nom est sur le bail ici par contre. On loue cet appart depuis juillet 2019, de janvier à juillet j'étais en colloc. Si on cumule la durée où on a habité ensemble en France et ici, on dépasse une année, mais on a été séparés pendant 6 mois au milieu... Le PACS on y pense sérieusement, indépendamment du dossier, mais quelle valeur va lui donner l'immigration s'il date de moins d'un an ? (Si on se passe pendant les congés des fêtes par exemple)
  7. C'est pas faux, mais on était pas forcément prêt à en arriver là. On y a forcément pensé, mais si on peut faire autrement...
  8. Bonjour à tous, J'ai longuement parcouru le forum mais n'ai pas trouvé la réponse à ma question. Je suis française et ai obtenu mon visa étudiant en décembre 2018 pour trois ans (je suis au doctorat). Je suis installée au Québec depuis janvier 2019. Je suis aussi en couple depuis plus d'un an (avec un français), et mon conjoint aimerait s'installer avec moi le temps de mes études (nous n'avons pas l'intention de rester après mon doctorat). Il m'a rejoint fin juillet 2019 avec un statut de visiteur, car il travaillait encore pour son employeur français à distance (jusqu'à fin décembre 2019). La fin de son visa approche, et nous allons prendre des vacances en France pour les fêtes de fin d'année. Après cela, nous espérons qu'il puisse de nouveau me suivre au Québec, cette fois pour y chercher du travail. Nous avons commencé à remplir une demande en ligne pour un visa de travailleur temporaire en tant que conjoint de fait d'étudiant. Il semble que ce visa soit le plus facile a obtenir dans son cas. Cependant, le traitement de la demande risque de prendre plusieurs mois (mon visa étudiant avait pris plus de 6 mois...). Or, il semble que la reconnaissance de notre statut de conjoints de fait soit compromise si nous sommes séparés pendant plus de 90 jours. Notre dossier est déjà faible de ce côté là, car même si cela fait plus d'un an que nous vivons ensemble, nous manquons de papiers pour le prouver (et comme il ne m'a rejoint au Québec qu'en juillet, nous avons été séparés plusieurs mois au cours de l'année). De plus, si on lance la demande de visa travailleur, on suppose que cela l'empêchera de venir au Québec en tant que visiteur tant que la demande sera en cours de traitement... On se pose donc beaucoup de questions... D'abord, s'il fait une demande de visa travailleur, est-ce que ça bloque toutes ses possibilités de venir au Québec en tant que visiteur tant que la demande n'a pas été acceptée (ou refusée) ? Si c'est le cas, est-ce qu'il est plus sûr pour lui de revenir d'abord en tant que visiteur, puis de compléter sa demande de visa travailleur une fois au Canada ? Ou il vaut mieux qu'il fasse sa demande au plus vite et qu'il attende en France le résultat ? Dans quel cas a-t-il moins de risque de se faire débouter une fois à la douane québécoise ? Si sa demande de visa travail est refusée, pourra-t-il revenir en tant que visiteur plus tard ? Et enfin, est-ce que prendre un statut d'auto-entrepreneur en France faciliterait son entrée en tant que visiteur ? Lorsqu'il est venu en janvier, le fait d'avoir encore un travail en France a visiblement mis les douaniers en confiance... Merci d'avance pour votre aide !!
  9. Bonjour à tous, Je suis française mais suis installée au Québec pour mes études depuis presque un an. J'ai en effet obtenu mon visa étudiant en décembre dernier et poursuis un doctorat à l'université de Montréal depuis janvier 2019. Je trouve le site très bien fait, et parcourir le forum m'a bien aidé avant et après mon arrivée. J'ai désormais besoin des conseils des membres pour l'arrivée de mon conjoint. Merci d'avance pour les conseils que vous pourrez nous fournir !
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement