Jump to content

kioskmem

Membres
  • Content Count

    12
  • Joined

  • Last visited

About kioskmem

  • Rank
    Pas pire

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    se renseigne
  • Pays d'origine
    FR
  • Pays de résidence
    FR
  • City
    FR

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Aujourd'hui on vit à 15 minutes d'une grande ville, cela ne nous dérange donc pas du tout de nous éloigner de Québec d'autant plus que les loyers seraient certainement moins chers! Bien entendu, si on ne connait pas Québec, on connait encore moins ses alentours Que pensez vous des sociétés qui aident à l'installation comme Reloc Québec, peut on s'y fier on donnant ces critères (quartiers familiaux, proche école, etc.. ) ?
  2. Justement, je préférerais choisir l'école publique pour lui assurer une meilleure intégration, mais je souhaite aussi être sûr que cette école ne souffre pas des problèmes de surpopulation ou d’absentéisme cités plus haut. D'où le besoin de retours d'expérience de parents qui vivent ou ont vécu cette situation sur place! On l'a mis aujourd'hui dans une maternelle privée en France, et pour un petit village comme le notre, ils sont déjà 2 fois moins nombreux en classe que l'école publique à 100 mètres de là. Ce n'est pas des enfants "privilégiés" mais ça permet à la maitresse d’être quand même plus proche des élèves!
  3. Bonjour, J'ai reçu une offre d'emploi à Québec que je n'ai pas encore accepté. En effet, mon plus gros questionnement concerne mon enfant de 3 ans, qui vient de rentrer en petite section de maternelle en France, et qui aura donc 4 ans le temps de faire les démarches. Comme l'école commence à 5 ans là bas, ce qui est sur c'est que je ne veux pas lui refaire faire de la crèche ou de la garderie, je cherche donc une solution de préscolaire 4 ans. Je pense avoir fait le tour du sujet, et je viens donc ici car je n'ai actuellement pas trouvé de réponse malgré 3 possibilités : Cursus français : - Seul le collège Stanislas le propose, y compris le préscolaire 4 ans. Sur le papier c'est idéal mais très cher (8000$/an tout compris), subventionné c'est à dire qu'il n'ouvre pas droit au crédit d’impôt, et fait très communautaire contrairement à l'intégration dans le système québécois que j'envisageais. École privée : - Quasiment aucune ne propose le préscolaire 4 ans, sauf l'école trilingue Vision St-Augustin mais à 10000$/an (même si non-subventionnée, cela fait un reste à charge énorme) École publique : - Pourquoi pas, idéal pour l'intégration, pas mal d'offre en préscolaire 4 ans, mais gros doute sur la qualité de l'enseignement, le nombre par classe, l’absentéisme des professeurs, la réputation des écoles. Et comme on ne choisi pas l'école car elle nous est affectée en fonction de notre code postal, c'est un peu le loto, et c'est quasiment impossible de choisir à l'avance notre quartier en fonction de ces critères sans avoir une grosse expérience sur place. En bref, on est perdu, et j'ai peur que ce point noir mette à mal notre beau projet d'installation.
  4. Bien compris Nikos, Du coup j'attends la validation de l'EIMT (temps estimé ?) puis je mets le numéro d'offre dans le CSQ depuis la France. En parallèle se feront les papiers pour le permis de travailleur temporaire, et dès que je l'obtiens je peux immigrer même si je n'ai pas encore le CSQ ? Donc pas besoin d'attendre l'expérience de 1 an, le CSQ devrait arriver entre temps, ce qui me permettrait d'enchaîner directement sur la RP ?
  5. Il a tout de même quelque chose que je ne comprends pas bien. Sur ARRIMA, on me demande si j'ai une offre d'emploi validée par le ministère. C'est là où je devrais mettre le numéro de dossier suite à l'EIMT ? Cela signifie que je ne peux pas présenter de demande de CSQ avant d'avoir ce fameux numéro de dossier ? Est-ce qu'il ne faudrait pas que je présente ma demande de CSQ, même sans offre d'emploi, si cela est plus rapide que de faire EIMT puis derrière le CSQ ?
  6. Ok compris. Du coup la demande de CSQ n'est plus nécessaire ? Ou bien dois-je la poursuivre ? Ou bien attendre que l'EIMT soit validée afin de le spécifier dans la demande ? D'après vous, dans le cadre de cette procédure, a combien estimez vous le délai avant notre entrée au pays ?
  7. Bonjour, Un employeur souhaite me faire une offre d'emploi au Québec. J'avais débuté une DI sur ARRIMA, dans l'objectif d'obtenir un CSQ dans le cadre du PRTQ, je ne l'ai pas encore soumise car il me reste les tests de français à faire. Or, mon employeur me dit que leur avocat s'occupe de tout, c'est à dire d'obtenir le permis de travail (fermé??) pour moi, et ouvert pour ma conjointe, ainsi que du paiement des frais associés. J'avoue être dans l'incertitude car ce n'est pas exactement ce que j'avais prévu, et j'ai besoin de vos conseils sur la suite à adopter. D'après vous, va-t-il me fournir un numéro de dossier validé par le MIDI pour accélérer la demande de CSQ (+ de points) ? Dois-je réellement effectuer une demande de CSQ avant mon départ, ou ce permis permet-il d'aller directement là bas, et faire la demande de CSQ sur place ? Suis-je encore dans la procédure du PRTQ ou bien je m'engage dans autre chose ? D'après vous est-ce que ca s'apparente à un permis de travail fermé ? Ce permis serait-il renouvelable, et est-ce une bonne chose pour viser la RP ou bien vaut-il mieux suivre un autre chemin ? Je précise que je n'ai pas encore parlé à l'avocat, et que je réunis des informations auprès de vous afin de savoir exactement de quoi discuter. Merci,
  8. Ok, donc avec la RP étant * quasiment * citoyen canadien, c'est ce qui me permettrait de travailler. Mais pour l'obtenir et l’accélérer (en faisant figurer cette offre d'emploi dans ma demande) ARRIMA indique que l'offre doit être validée par le ministère, l'employeur a donc bien une démarche à faire ? Sur le site http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/employeurs/embaucher-permanent/demande/index.html il est notamment indiqué : " Si vos démarches n’ont pas permis de pourvoir le poste par la main-d’œuvre locale, vous pourrez alors présenter une demande pour embaucher un travailleur étranger permanent. Au moment de la présentation de votre demande, vous devrez fournir les preuves de vos démarches de recrutement en expliquant la nature de celles-ci, ainsi que les résultats obtenus. Vous devrez également joindre une copie des annonces sur le poste à pourvoir que vous avez fait paraître sur le site Placement en ligne d’Emploi-Québec et sur les autres sites Web spécialisés en recherche d’emploi. Si vous n’êtes pas autorisé à afficher sur le site Placement en ligne d’Emploi-Québec (par exemple si vous souhaitez recruter un médecin payé à l’acte), vous devrez le justifier par écrit." Ce qui semblerait être équivalent à ce que tu as écris sur l'EIMT ?
  9. Salut Skalau, Merci pour ces précisions, du coup je suis un peu plus perdu, car lorsque tu fais ta Déclaration d'Intéret, on te demande si tu as une offre d'emploi validée par le ministère. C'est justement ce que je cherche à obtenir afin d’accélérer mon CSQ et ma RP. Pour autant même si l'employeur veut me donner le job, il n'a pas le droit de prendre un travailleur étranger sans en référer au MIDI : http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/employeurs/embaucher-permanent/demande/index.html Tu dis que le CSQ n'est pas un permis de travail, alors dans cette démarche j'imagine que c'est la RP qui fait office de permis de travail ? Dans ce cas cela voudrait dire que je ne peux immigrer et commencer à travailler sur ce job qu'après avoir obtenu CSQ+RP, ca veut dire que l'employeur devra attendre tout le temps de la procédure ? Désolé pour ces questions, j'essaie de me renseigner en amont mais je commencer à confondre les différentes démarches
  10. Bonjour, Je suis en train de compléter mon profil ARRIMA afin de demander un CSQ dans le cadre du programme régulier des travailleurs qualifiés. En parallèle, j'ai commencé à postuler à des offres d'emploi afin d'avoir un job et un maximum de points. J'ai deux questions : - Si j'obtiens le CSQ, puis je immigrer et travailler directement, pendant que le gouvernement fédéral traite ma demande de RP ? Car si je dois attendre 24 mois, mon offre d'emploi n'existera plus.. - Pour un emploi classé catégorie A à la CNP, faut il que l'employeur fasse valider cette offre par l'EIMT afin que je ne concurrence pas un canadien de souche ? Merci !
  11. Salut, En fait il s'agit d'une formation rémunérée sur 2 ans. Le problème c'est qu'avec 24 mois d'attente, les conditions de recrutement dans cette formation risquent de changer, et l'âge devenir un problème Je peux déjà tenter le CSQ sans que ça n'engage à rien, en espérant un contexte politique plus favorable par la suite ? Et si je ne correspond plus aux critères de sélection pour le poste, je peux éventuellement continuer dans mon métier actuel pour lequel j'ai 8 ans d'expérience, même si ce n'est pas le projet de vie que je souhaitais. Cdt.
  12. Bonjour, Je suis citoyen francais, et je souhaite immigrer au Québec avec ma famille afin de débuter une formation de contrôleur aérien. Le problème, c'est que pour postuler aux tests de sélection, l'employeur demande d'avoir déjà la citoyenneté canadienne, ou bien la résidence permanente. Je pense avoir mes chances, étant encore jeune (33 ans), ancien contrôleur aérien ici en France, et pilote d'avion. Malheureusement, je ne pourrais donc pas justifier d'une offre d'emploi validée lors de ma demande. J'ai aussi utilisé la grille de sélection du PTQ pour m'auto évaluer, et je dépasse le seuil plancher, même sans offre d'emploi. Selon vous, quelle procédure d'immigration devrais-je suivre, ais-je des chances d'obtenir la RP, et quels sont les délais depuis la mise en place de ARRIMA ? Quels sont vos conseils ? Merci!
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines