Aller au contenu

NerdQC

Nouveaux
  • Compteur de contenus

    2
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de NerdQC

  • Rang
    En herbe

Informations du profil

  • Genre
    Homme
  • Statut
    Québécois(e)
  • Profession
    TI
  • Pays d'origine
    Québec
  • Pays de résidence
    Québec
  • Ville de résidence
    Au Québec
  1. NerdQC

    Expiration permis de travail postdiplôme

    Merci à tous pour les réponses. En fait, son cas plus précisément est qu'elle était dans le Programme régulier de sélection des travailleurs qualifiés et qu'elle a demandé de passer au PEQ - Diplômé du Québec. Fin décembre 2018, le Ministère de l'Immigration lui a dit : Donc on ne sait même pas si le dossier PEQ a été officiellement ouvert. Son permis de travail postdiplôme expire début mars. 🙁 Je crois qu'elle a plus au moins le choix de faire une demande de CAQ et d'EIMT. Est-ce qu'on est encore dans les temps pour le CAQ (Programme des travailleurs étrangers temporaires)? Il lui reste moins de deux mois. Pour ce qui est du statut implicite, je n'ai pas eu d'avis juridique à ce sujet, mais si j'ai bien compris, si l'employeur fait la demande de l'EIMT et qu'il reste moins de deux semaines avant l'expiration du permis de travail postdiplôme, elle peut faire une nouvelle demande d'un permis de travail (et non une prolongation du postdiplôme comme j'avais écrit). Elle tombe alors en statut implicite le temps d'avoir une réponse si son permis de travail original n'a pas encore expiré. Avec le CSQ en main, elle peut faire la demande d'un nouveau permis de travail et tombe en statut implicite le temps d'avoir une réponse si son permis de travail original n'a pas encore expiré. Ce dernier point a été confirmé par un agent d'Immigration Canada. Pas besoin d'EIMT dans ce cas. Merci encore pour votre aide.
  2. NerdQC

    NerdQC

  3. Bonjour. Question au sujet de ce qui peut se passer après l'expiration d'un permis de travail postdiplôme. Une amie réside au Québec, a fait sa demande de CSQ et son permis postdiplôme expirera en mars. Elle occupe déjà un emploi à temps plein au Québec et son employeur veut la garder. Je vous épargne les détails, mais sa demande de CSQ a été retardée parce qu'il manquait des documents. Tous les documents nécessaires ont maintenant été transmis, mais pour l'instant, le Ministère de l'Immigration du Québec lui a simplement dit par téléphone : « Madame, vous devez attendre. » Aucune mention des délais pour une réponse. Elle n'a donc aucune idée du moment où elle aura son CSQ, même si elle a fait une demande au PEQ - Diplômé du Québec. Elle répond à tous les critères de ce programme. Quelles sont ses options si elle veut continuer à travailler ici? Si j'ai bien compris, elle peut soit : -Demander à son employeur de faire une étude d'impact sur le marché du travail (EIMT). Dans le cas où l'employeur fait la demande d'EIMT et qu'elle n'a pas encore reçu la décision en mars, elle peut demander de faire prolonger son permis de travail post-diplôme 2 semaines avant son expiration (si j'interprète bien les règlements). Coût pour l'employeur : 1 000 $ -Si elle obtient son CSQ d'ici mars (on commence à être serré), elle peut demander le permis de travail sans étude d'impact sur le marché du travail après que son employeur ait présenté une offre d’emploi sur le Portail des employeurs d'Immigration Canada. Coût pour l'employeur : 230 $ -J'ai aussi vu des documents qui parlait de CAQ (Certificat d'acceptation du Québec) pour des travailleurs temporaire, mais je ne suis pas trop certain que ça s'applique à son cas. Son permis de travail postdiplôme est ouvert et lui donne accès à tout type d'emploi. Je mentionne aussi qu'elle n'a plus l'âge pour le PVT. Après l'obtention du CSQ, elle fera sa demande de résidence permanente. Merci beaucoup pour votre aide.
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles