Aller au contenu

Fabline

Nouveaux
  • Compteur de contenus

    4
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Fabline

  • Rang
    En herbe
  • Date de naissance 21.04.1980

Informations du profil

  • Genre
    Famille
  • Statut
    autre

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. C'est bien vrai!! Nous avions signé un contrat où il était stipulé que nous n'avions qu'une semaine de préavis que ce soit pour une démission ou un licenciement et cela sans donner de raison! On peut changer d'employeur mais il faut refaire un dossier avec le nouveau (moins long mais quand même...) et sortir du territoire au moins 24h (on vous conseille les USA) car c'est la douane qui délivre les visas de travail)
  2. Malheureusement les assurances privées ne fonctionnent pas pour les médicaments, je me suis plusieurs fois renseignée (avec ce que je devais payer par mois, je peux vous dire que je n'ai jamais lâchée prise!!!), je confirme donc que les assurances privées pour les médocs sont un complément! On nous avait dit que ce statut s'était bien amélioré et qu'il était plus facile d'accéder à la résidence permanente mais malheureusement ce n'est pas vrai. Je veux juste prévenir les personnes qui veulent absolument s'installer là-bas que les risques sont importants en tant que travailleurs temporaires et que tout n'est pas gagné!
  3. Donnes moi les sites où tout ce que j'ai cité est noté noir sur blanc. Même l'organisme qui a fait notre dossier de travailleurs temporaires n'étaient pas au courant!!! Il a fallu que j'appelle la RAMQ qui, entre parenthèse, ne m'a donné la réponse que 3 jours après et qui était persuadée que nous avions droit à une assurance privée (qui est complètement faux, car pour y avoir droit il faut qu'il y est un minimum de rembourser par la RAMQ)!!!! HEUREUSEMENT que nous avons acheté une maison (cash), sinon on serait revenus 3 mois après notre arrivée... signé: Le troll
  4. Bonjour à tous, tout d'abord je nous présente: famille de 2 adultes et 2 enfants (10 ans), français avec un rêve québécois qui a tourné au cauchemard! Petit retour en arrière: 2 demandes de résidence permanente depuis la France refusées. J'ai donc cherché du travail (en élevage porcin) que j'ai trouvé: YOUPI on va pouvoir aller au Québec!!! A l'époque j'avais 7 ans d'expérience mais pas de diplôme. De ce fait, j'ai été considérée comme travailleur non qualifié, donc je devais partir seule... Hors de question! J'ai expliqué à mon employeur québécois que je ne pourrais partir sans ma famille, il a donc décidé d'embaucher ma femme! Le problème c'est que ce n'est pas du tout son métier les cochons... On réfléchi, on en parle, on se renseigne et on accepte (elle était prête à faire cet effort pour avoir le saint graal!). On nous avait affirmé qu'en étant sur le territoire, travaillé, scolarisé les enfants, payé les impôts et tout le reste, le dossier de résidence permanente allait passer tout seul. Nous avons acheté une maison (grâce à la vente de la notre en France) et heureusement car nous sommes allés de surprises en surprises!! Tout d'abord, pas le droit à l'assurance médicaments (j'ai un traitement qui me coûtait 265$ par mois), pas d'allocation pour les enfants, toutes les taxes à payer, les impôts... Et oui, en tant que travailleurs temporaires nous n'avons droit à rien et nous devons tout payer!! Après 18 mois et un refus du Québec, nous avons décidé de vendre la maison et de retourner en France, allégés de 20 000 EUROS! Notre constat: pays magnifique, gens exceptionnels, système scolaire parfait mais en tant que travailleurs temporaires, il faut se dire que l'on part pour 2 ans ou + d'années sabbatiques!!!
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles