Aller au contenu

Mootassem

Membres
  • Compteur de contenus

    94
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Mootassem

  1. laissez la S/O ou vide parce qu'il savent que c'est toi qui fait la demande cette question m'a embêté aussi BC
  2. vérifier les échanges de charlottine tu trouveras la réponse
  3. si ce n'est pas dans ta boite mail tu le trouveras dans le compte sur dossier du parrainé cléGC sous forme de message attention il faut vérifier partout
  4. Écris le nom de ton conjointe dans les deux places c'est pas grave
  5. Mabrouk félicitation Pour l'ambassade de canada à Tunis les visas sont traitées les lundi et mercredi
  6. salut @Xander bientôt des bonnes nouvelles pour toi en attends ton retours au Canada avec ta bien aimée.
  7. j'ai envoyé un courriel dont j'ai exposé mon inquiétude par rapport a la date d'expiration de la VM puisque ma femme est enceinte au 3è mois et c'est très dangereux de refaire le radio thorax. j'ai envoyé un certificat médicale de son gynéco des échos pour le fœtus des photos de mariage puisque les photos dont j'ai envoyé au début concernent les cérémonies de contrat de mariage. aussi des photos de notre voyage de noce.
  8. bvc paris visa pas encore déposé : prévu le 20/09/2017 xxxxxxxxx
  9. Bonjour tout le monde enfin délivrance, ma femme a reçu ce matin le E-brune nos stat dans le tableau bonne chance aux autres @Xander pour ton aide et ton soutien tu va le prochain.
  10. salut fais gaffe a la CDI c.est très dispendieux vous pouvez faire une formation via le CÉGEP publique Bonne chance
  11. salut tout le monde, j'ai une idée, puisque notre premier ministre est très actif sur les réseaux sociaux pourquoi pas chacun de nous enverra un message privé ou un statut sur son mur FB pour lui exposer le problème du lenteur dans le traitement de dossier de parrainage au niveau des BVC. sachons que dans un de ses derniers discours, il a cité que parmi ces priorités dans sa politique d'immigration c'est de mettre l'accent sur le rapprochement des familles. À suivre.......
  12. que le bon dieu soit avec toi pour un dénouement très proche
  13. Savez vous que le mot que je déteste le plus dans ma vie à ce temps si : c'est le mot «En cours» et j'ai hâte de voir le mot «décision prise»
  14. D'après mes lectures et mon passage à des différends sujets au forum et d'après mon analyse du tableau de statistique, j'ai constaté que pendant les mois de juillet et août c'est le calme parsemé par quelques mouvements timides et ça ne commence à bouger qu'au début du mois de septembre. Donc restons fidèles à nos habitudes: ne pas se décourager, on garde l'espoir pour le lendemain, on consulte activement nos comptes en ligne et à la fin de journée on ne se décourage pas encore une fois et ainsi de suite. (and so forth)
  15. à méditer Comité permanent de la citoyenneté et de l'immigration NUMÉRO 034 l 1re SESSION l 42e LÉGISLATURE TÉMOIGNAGES Le mardi 25 octobre 2016 témoignage de Mme Erika Garcia (travailleuse en établissement, Davenport-Perth Neighbourhood and Community Health Centre): Erika Garcia Visionnez cette vidéo Sujets discutés Enfants à charge Réunification des familles Arriéré Parrainage d'immigrants Bonjour. Je voudrais tout d'abord remercier le Comité pour son invitation. La réunification des familles est l'un des grands objectifs du programme d'immigration canadien. Le Programme de réunification des familles comporte des points très positifs, mais il y a toujours place à amélioration. Ma présentation d'aujourd'hui s'inspire de mes dix années d'intervention aux premières lignes, directement auprès des clients eux-mêmes et de leurs familles. J'ai aidé des immigrants nouvellement arrivés aussi bien que des citoyens canadiens désireux de réunir leur famille ici, au Canada. Dans la majorité de mes dossiers, la réunification des familles a donné de merveilleux résultats. Les personnes qui ont pu être réunies avec leur famille au Canada en sont très contentes. Au fil des années, j'ai constaté que le parrainage des membres de la famille comporte de nombreux avantages. Par exemple, une grande majorité des membres de la famille parrainés peuvent ainsi continuer de contribuer au revenu du ménage, soit directement en travaillant à temps partiel ou à temps plein, soit indirectement en permettant à leur répondant de travailler un plus grand nombre d'heures. Il ne faut pas oublier que les proches parrainés peuvent obtenir un numéro d'assurance sociale et peuvent donc travailler légalement au Canada. Les époux et partenaires parrainés offrent également un soutien affectif au répondant. La plupart des gens que je rencontre, ceux qui font une demande de parrainage, arrivent seuls ici. Ils attendent que leur famille se joigne à eux au Canada. Donc, bien que j'aie pu observer les avantages du programme, j'ai aussi vu les difficultés que mes clients doivent surmonter. L'une des difficultés vient des longs délais et retards dans le traitement des demandes, autant au Canada qu'à l'étranger. Au Canada, le traitement d'une demande de parrainage d'un partenaire est de 26 mois — pour une personne qui demande à devenir répondant de son propre partenaire, je veux dire. À l'étranger, l'attente peut être de 9 à 15 mois dans certaines régions. Beaucoup de mes clients viennent de régions d'Afrique qui sont rattachées aux bureaux des visas de Nairobi, dans lesquels ce processus peut prendre de 15 à 31 mois. C'est très long pour des personnes qui attendent que leur famille soit réunie. Des clients m'ont parlé de leurs difficultés à communiquer avec les bureaux intérieurs, au Canada, et les bureaux à l'étranger. Ils ont besoin de savoir où en est leur demande. Ils ont beaucoup de mal à obtenir ce genre d'information en raison de la difficulté de communiquer avec les bureaux de CIC. Les répondants peuvent seulement communiquer par la poste ou par courriel, ce qui prolonge le processus. Les clients qui finissent par joindre un centre d'appel de CIC doivent patienter très longtemps. Ils m'ont souvent rapporté que les systèmes téléphoniques, le site Web de CIC et les formulaires de demande sont loin d'être conviviaux. L'information y est trop abondante et ils utilisent souvent du jargon. Le langage est très difficile à comprendre pour eux, surtout si l'anglais n'est pas leur langue maternelle. J'ai formulé des recommandations qui reposent sur mon expérience auprès de cette population, des gens qui sont les usagers du Programme de réunification des familles. L'une de ces recommandations est fondée sur le fait que ce programme continue de répondre à un besoin, et qu'il faut donc en faire une priorité. Nous continuons de recevoir dans nos bureaux un grand nombre de demandes de citoyens canadiens et de résidents permanents qui souhaitent parrainer des proches admissibles dans la catégorie du regroupement familial. Ces proches sont principalement des époux, des partenaires et des enfants à charge. Cela montre qu'il continue d'y avoir une demande et que le programme est toujours pertinent. Mon autre recommandation serait d'accélérer la réunification des familles. Autrement dit, il faut favoriser l'entrée express à des fins de réunification des familles. Selon moi, les enfants devraient être réunis avec leurs parents dans un délai maximum de six mois. Au Canada, le processus de réunification des familles est très lent. Beaucoup d'enfants doivent attendre plus de deux ans avant de retrouver leurs parents. Dans le cas d'autres membres de la famille et des réfugiés, le traitement des demandes à l'étranger peut prendre jusqu'à 31 mois. Parfois, les enfants sont exposés aux situations extrêmement dangereuses que leurs parents ont fuies. Et inutile de dire que la séparation d'avec leurs parents est extrêmement difficile sur le plan affectif pour les enfants. Ils ont besoin d'être avec leurs parents. (1640) Citoyenneté et Immigration Canada a mis en œuvre le programme Entrée express pour la catégorie des immigrants économiques. CIC traite dans un délai de six mois les demandes soumises par des immigrants qui ont reçu une offre d'emploi valide. Je pose la question suivante: ne faudrait-il pas réunir les enfants et les parents au moins aussi rapidement que l'on traite les demandes des immigrants économiques? Le Canada peut certainement faire mieux. Ma recommandation suivante serait de rétablir à 19 ans l'âge maximal pour les personnes à charge, qui est actuellement 22 ans. Il faut aussi abolir la règle concernant les personnes visées par une mesure d'exclusion afin d'éviter de diviser les familles et de laisser derrière des proches. Dernière recommandation, il faut améliorer la communication au sein des réseaux de CIC afin d'accélérer le traitement des demandes. Il faudrait au moins accroître le personnel et améliorer la formation pour répondre à la demande. Pour que le Programme de réunification des familles continue de donner les mêmes excellents résultats, et pour l'améliorer, je crois que le gouvernement fédéral doit assurer sa durabilité. CIC doit aussi veiller à ce que la prestation du Programme profite aux membres de la famille qui sont parrainés au Canada. Pour ce qui est des répondants, ils doivent remplir les responsabilités et les obligations qu'ils ont acceptées en signant une entente de parrainage pour assurer le bien-être des membres de la famille parrainés au Canada. Merci.
  16. je m'aligne avec vous puisque j'Ai un CT/F000....
  17. je vous invite à lire les témoignages à les Comité permanent de la citoyenneté et de l'immigration http://www.noscommunes.ca/DocumentViewer/fr/42-1/CIMM/reunion-34/temoignages et surtout le passage de madame Mme Erika Garcia (travailleuse en établissement, Davenport-Perth Neighbourhood and Community Health Centre): Bonjour. Je voudrais tout d'abord remercier le Comité pour son invitation. La réunification des familles est l'un des grands objectifs du programme d'immigration canadien. Le Programme de réunification des familles comporte des points très positifs, mais il y a toujours place à amélioration. Ma présentation d'aujourd'hui s'inspire de mes dix années d'intervention aux premières lignes, directement auprès des clients eux-mêmes et de leurs familles. J'ai aidé des immigrants nouvellement arrivés aussi bien que des citoyens canadiens désireux de réunir leur famille ici, au Canada. Dans la majorité de mes dossiers, la réunification des familles a donné de merveilleux résultats. Les personnes qui ont pu être réunies avec leur famille au Canada en sont très contentes. Au fil des années, j'ai constaté que le parrainage des membres de la famille comporte de nombreux avantages. Par exemple, une grande majorité des membres de la famille parrainés peuvent ainsi continuer de contribuer au revenu du ménage, soit directement en travaillant à temps partiel ou à temps plein, soit indirectement en permettant à leur répondant de travailler un plus grand nombre d'heures. Il ne faut pas oublier que les proches parrainés peuvent obtenir un numéro d'assurance sociale et peuvent donc travailler légalement au Canada. Les époux et partenaires parrainés offrent également un soutien affectif au répondant. La plupart des gens que je rencontre, ceux qui font une demande de parrainage, arrivent seuls ici. Ils attendent que leur famille se joigne à eux au Canada. Donc, bien que j'aie pu observer les avantages du programme, j'ai aussi vu les difficultés que mes clients doivent surmonter. L'une des difficultés vient des longs délais et retards dans le traitement des demandes, autant au Canada qu'à l'étranger. Au Canada, le traitement d'une demande de parrainage d'un partenaire est de 26 mois — pour une personne qui demande à devenir répondant de son propre partenaire, je veux dire. À l'étranger, l'attente peut être de 9 à 15 mois dans certaines régions. Beaucoup de mes clients viennent de régions d'Afrique qui sont rattachées aux bureaux des visas de Nairobi, dans lesquels ce processus peut prendre de 15 à 31 mois. C'est très long pour des personnes qui attendent que leur famille soit réunie. Des clients m'ont parlé de leurs difficultés à communiquer avec les bureaux intérieurs, au Canada, et les bureaux à l'étranger. Ils ont besoin de savoir où en est leur demande. Ils ont beaucoup de mal à obtenir ce genre d'information en raison de la difficulté de communiquer avec les bureaux de CIC. Les répondants peuvent seulement communiquer par la poste ou par courriel, ce qui prolonge le processus. Les clients qui finissent par joindre un centre d'appel de CIC doivent patienter très longtemps. Ils m'ont souvent rapporté que les systèmes téléphoniques, le site Web de CIC et les formulaires de demande sont loin d'être conviviaux. L'information y est trop abondante et ils utilisent souvent du jargon. Le langage est très difficile à comprendre pour eux, surtout si l'anglais n'est pas leur langue maternelle. J'ai formulé des recommandations qui reposent sur mon expérience auprès de cette population, des gens qui sont les usagers du Programme de réunification des familles. L'une de ces recommandations est fondée sur le fait que ce programme continue de répondre à un besoin, et qu'il faut donc en faire une priorité. Nous continuons de recevoir dans nos bureaux un grand nombre de demandes de citoyens canadiens et de résidents permanents qui souhaitent parrainer des proches admissibles dans la catégorie du regroupement familial. Ces proches sont principalement des époux, des partenaires et des enfants à charge. Cela montre qu'il continue d'y avoir une demande et que le programme est toujours pertinent. Mon autre recommandation serait d'accélérer la réunification des familles. Autrement dit, il faut favoriser l'entrée express à des fins de réunification des familles. Selon moi, les enfants devraient être réunis avec leurs parents dans un délai maximum de six mois. Au Canada, le processus de réunification des familles est très lent. Beaucoup d'enfants doivent attendre plus de deux ans avant de retrouver leurs parents. Dans le cas d'autres membres de la famille et des réfugiés, le traitement des demandes à l'étranger peut prendre jusqu'à 31 mois. Parfois, les enfants sont exposés aux situations extrêmement dangereuses que leurs parents ont fuies. Et inutile de dire que la séparation d'avec leurs parents est extrêmement difficile sur le plan affectif pour les enfants. Ils ont besoin d'être avec leurs parents. (1640) Citoyenneté et Immigration Canada a mis en œuvre le programme Entrée express pour la catégorie des immigrants économiques. CIC traite dans un délai de six mois les demandes soumises par des immigrants qui ont reçu une offre d'emploi valide. Je pose la question suivante: ne faudrait-il pas réunir les enfants et les parents au moins aussi rapidement que l'on traite les demandes des immigrants économiques? Le Canada peut certainement faire mieux. Ma recommandation suivante serait de rétablir à 19 ans l'âge maximal pour les personnes à charge, qui est actuellement 22 ans. Il faut aussi abolir la règle concernant les personnes visées par une mesure d'exclusion afin d'éviter de diviser les familles et de laisser derrière des proches. Dernière recommandation, il faut améliorer la communication au sein des réseaux de CIC afin d'accélérer le traitement des demandes. Il faudrait au moins accroître le personnel et améliorer la formation pour répondre à la demande. Pour que le Programme de réunification des familles continue de donner les mêmes excellents résultats, et pour l'améliorer, je crois que le gouvernement fédéral doit assurer sa durabilité. CIC doit aussi veiller à ce que la prestation du Programme profite aux membres de la famille qui sont parrainés au Canada. Pour ce qui est des répondants, ils doivent remplir les responsabilités et les obligations qu'ils ont acceptées en signant une entente de parrainage pour assurer le bien-être des membres de la famille parrainés au Canada.
  18. @Girlinlove mes félicitations, bonne chance dans tes futures projet. Mon dieu gardez nous l'espoir. j'Ai hâte de voire ces informations dans le dossier en ligne de ma femme. toutes mes pensés aux frères et sœurs qui sont en attente . Bye
  19. Prenez tous les moyen appelez cic faire des fax envoyer par la poste réclamez un problème technique. il faut pas lâcher. BC
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles