Jump to content

AnneBU

Membres
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

About AnneBU

  • Rank
    Pas pire

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    installé depuis + 1 an
  • Date d'arrivée
    27-07-2016
  • Profession
    en recherche d'emploi
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada
  • City
    Montréal

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour Lagloire, je ne pense pas que poster ici en commentaire soit le plus opportun pour avoir une réponse à ta question. regarde un peu dans la section emploi du site et dans les sections appropriées du forum. pour répondre partiellement à ta question, cela dépend vraiment de ton domaine, il y a des sites spécialisés dans certains domaine,s pour d'autres, il faut consulter les sites plus généralistes (Monster, Indeed....). le réseau linkedin fonctionne bien. tu pourras trouver les entreprises qui t'intéresse et voir les offres d'emploi proposées. si ton profil est recherché, tu pourrais aussi être contacté par ce biais. attention, le diplôme d'ingénieur n'est pas forcément reconnu au Québec, pour le valoriser, il faudrait demander une évaluation comparative. (mais je ne m'avance pas trop, encore une fois, cela dépend de ton domaine). bonne recherche
  2. merci pour ton commentaire très constructif, cela m'aide d'avoir d'autres témoignages et retours d'expériences. Le but premier de cet article était de rire de ma situation et de prendre à contre-pied certains articles qui laissent sous entendre que le Canada est l'eldorado de l'emploi. il faut le prendre comme tel car effectivement, je ne me dévoile pas plus que ça (à part que je traine en survêt - chaussettes!) et n'en dit pas beaucoup sur mon expérience. merci pour les conseils sur les entretiens téléphoniques qui sont effectivement pour moi extrêmement déstabilisants. je vais appliquer ça à la prochaine occasion. ". Mais à mon sens, même si on pense se remettre en question (ce qui est souvent le cas), on ne le fait pas de la bonne manière, ou on ne prend pas le problème dans le bon sens." ----> là est bien mon problème en ce moment. qu'est ce que j'ai envie de faire? qu'est ce qui est compatible avec mes envies, ma vie de famille, mes choix de vie, mes valeurs, mon âge.....? Bonne chance à toi pour tes projets futurs.
  3. C'est compréhensible, mais pour autant, je n'indique pas mon statut sur mon CV. je le précise si on me le demande lors des entretiens, et là effectivement, cela peut jouer en ma défaveur. mais pour le moment, je n'y peux rien. J'apporte aussi un biais à ta remarque, car dans les organismes communautaires et OBNL, il y a un grand nombre de personnes en PVT.
  4. Merci pour ton retour, c'est intéressant. je vais regarder ça, je ne connaissais pas ce programme. concernant le permis ouvert, il est inscrit dessus qu'il m'est interdit de fréquenter des établissements d'enseignement, c'est pour cela qu'il me semblait qu'il fait que j'ai un permis d'étude. je vais également me renseigner.
  5. Merci pour ta réponse. je suis tout à fait d'accord sur le fait que mon profil est très franco français..... mais à la base, je comptais plutôt m'appuyer sur mon expérience et mes compétences plutôt que sur mes diplômes. mais pourquoi pas refaire un certificat. le problème qui se pose aussi à moi et qui m'a fait me diriger directement vers la recherche d'emploi plutôt que la formation est que j'ai un permis de travail temporaire qui ne m'autorise pas à étudier. il me faut donc choisir. si je demande un permis d'étude, je suppose que je ne suis pas libre de travailler comme je le souhaite. pour mon premier contrat, c'était une mission temporaire attachée à des financements. pas vraiment de possibilités de prolonger. et puis je cherchais un poste avec d'avantage de responsabilités, un peu plus engageant, ce que je n'ai pas trouvé pour le moment. en tout cas, merci de ta réponse. avoir un regard extérieur sur mon profil est toujours pertinent. bonne journée.
  6. Chaque arrivée du bulletin immigrer.com dans ma boite courriels éveille en moi depuis quelques semaines l'irrésistible envie de jeter mon ordinateur par la fenêtre : « le Québec recrute massivement » «le taux de chômage n'a jamais été aussi bas! ».... et oui, le Québec recrute! …... mais je n'en fais pas partie! Voilà bientôt 1 an et demi que je suis à Montréal. Arrivée ici pour suivre mon mari qui a obtenu un poste depuis la France, je me retrouve dans l' inconfortable situation de la chercheuse d'emploi. Je ne mets pas toutes les chances de mon côté, car je ne suis ni infirmière, ni pâtissière, ni neurochirurgienne, je ne travaille pas dans l’aérospatial ni en biotechnologies....non, je travaille dans le développement durable. Même pas dans l'environnement pour de la réhabilitation de site ou dans le génie environnemental, non, juste dans la sensibilisation, le conseil, la gestion de projets.Bref, la tâche va s'avérer difficile car en plus, j'ai 40 ans, et j'aimerai trouver l'équivalent de mon poste précédent ou tout au moins dans le même domaine. Et c'est là que le bas blesse, car j'ai beau passer en revue, sur les sites d'emploi, les domaines les plus en recherche, l'environnement et le développement durable ne font pas partie de la liste. Qu'à cela ne tienne, il y a des annonces, je commence par y répondre, mais je m'aperçois rapidement que mon CV n'est pas à la norme. Je m'adresse donc à un organisme d'aide à la recherche d'emploi pour les nouveaux arrivants, et rapidement, on corrige les défauts de mes candidatures. J'en profite pour suivre des ateliers de conversation anglaise et des ateliers d'intégration. Et c'est reparti pour une nouvelle salve de candidatures. Comme conseillé, je me crée également un profil Linkkkfkel ...linkkkekldn …. linkedin où, à coup de clics je me crée un réseau de connaissances dont je n'ai pas la moindre connaissance. Mes journées sont rythmées : tour des sites d'offres d'emploi, rédaction CV et lettres, envoi, prières pour que ça marche.... et parfois, réseautage!. Certains on ça dans le sang, ce n'est pas mon cas. S'incruster dans une conversation, essayer de se placer, de trouver le bon à propos..... s'il y avait un championnat du monde de looser en réseautage, je pense que je serai sur le podium. Je fais partie des personnes capables de repartir d'une soirée réseautage les poches pleines de cartes de visite sans avoir réussi à glisser une seule des miennes. Après quelques mois, je parviens cependant à décrocher un premier emploi (ma première job!), un contrat de 7 mois dans un organisme à but non lucratif qui me permettra de faire mes armes sur le marché du travail québécois. L'expérience est constructive, mais a une fin, et je me retrouve de nouveau sur le marché du travail. MAIS, j'ai ma première expérience québécoise, et ça, ça change tout « on va te proposer des jobs maintenant » et « avec le réseau de ta boite, ça sera plus facile, ils pourront te référer » « t'as ta première expérience, maintenant, c'est bon ».... je mets mon profil à jour; fièrement, j'ajoute mon expérience québécoise et je repars le cœur chargé de motivation, à la conquête de la job de mes rêves. Sauf que.... sauf que ça ne se passe pas comme ça. J'ai d'abord vérifié si j'avais mis le bon numéro de téléphone sur mes CV, sur mon profil, mais non, le problème ne vient pas de là. Remise en cause n°1 : j'ai visé trop haut. On ne me fait pas confiance pour des postes de coordination. Je regarde du côté des postes de chargée de projet, adjointe.... remise en cause n°2 : mon CV est peut être trop spécifique à l'environnement. J'ai également de l'expérience en économie sociale, je réécrit mon CV remise en cause n°3 : je veux trop en dire dans la lettre de présentation. Je taille dans le vif. Parfois, mes candidatures franchissent le premier tri, et je suis contactée pour un pré-entretien téléphonique. Là aussi : championne du monde! Au moment où la personne me demande, « je souhaiterai m'entretenir avec vous, est-ce que vous avez le temps? » Une voix dans ma tête me dit « rappelle-la! Rappelle-la? Et je m'entends bêtement dire « oui, pas de problème, on peut faire ça maintenant » - pouvez-vous me parler de l'organisme de l'organisme …. pour lequel vous postulez? - oui oui..... c'est juste que j'ai 4 ou 5 candidatures sur le feu à peu prêt dans les mêmes organismes et là je vais pas me rappeler de celui-ci ..... je saute sur mon ordi, fait une recherche google tout en essayant de meubler et au miracle la page s'ouvre et la mémoire me revient. Je tente de rattraper le coup. - est ce que vous pouvez nous citer 8 forces pour cet emploi et argumentant? 8 forces...... béh là non..... 3 je sais mais 8...... - OUI, bien sûr, alors, je suis organisée, dans mon emploi précédent blabla..... diplomate..... blabla …. créative..... blabla..... dynamique...... bon, là je dois être au moins à 7 - il m'en reste combien? - vous êtes à 4 pleurs - euh...... je suis dynamique, ah non, ça je l'ai déjà dit..... et là, c'est inévitable, plus rien ne peux me rattraper, je me vois en train de bégayer bêtement dans mon salon en survêt -chaussettes. Je lance quelques qualités ressorties qui ne me correspondent mais qui font bon effet, pour arriver péniblement à 7..... quoi dire de plus..... j'aime la poutine euh nan c'est nul et pis c'est pas vrai..... je peux retenir mon souffle 1mn7.... euh je sais danser la claquette.... bref, c'est le drame - on va passer aux points faibles? Est ce que vous pouvez m'en citer 5? pleurs l’interaction avec mon interlocutrice est inexistante, je me sens seule et complètement déstabilisée. Était-ce le but? Pas sûre. Le sors encore quelques banalités pour m'en sortir avec 3 ou 4 faiblesses ressorties in extremis de mes entrainements aux entretiens. La dame me dit qu'elle me rappellera pour une rencontre si l'entretien a été concluant. Pleurs Je n'ai bien évidement pas été rappelée et dit au revoir au poste convoité. J'ai également cherché à entrer dans un organisme qui m'intéresse par la petite porte, par un poste administratif qui m'aurait peut être permis d'évoluer. Mais là encore, désillusion, pour un poste d'adjointe administrative à temps partiel de 5 mois, nous étions plus de 80 à tenter notre chance. Aujourd’hui, après 5 mois de recherche allant d'espoirs en désillusions, je ne sais plus trop par où m'y prendre : validation d'acquis, réseautage +++, bénévolat, formation ou encore m'enfermer dans un placard et attendre. Mais l’intention y est toujours, et j'y crois! aussi, si parmi les lecteurs, certains sont dans des organismes qui recrutent des chargés de projets-adjointe à la coordination- administrative en développement durable ou autre, xxxxxxxxxxxxx et en plus, je sais danser la claquette et retenir mon souffle 1mn7! Pensées amicales à tous les chercheurs d'emploi.
  7. Bonjour, après réception CAQ+EIMT, nous comptons faire les demandes de PTT et PTO (pour moi) et éventuellement permis d'études pour les enfants (7 et 11 ans) directement à l'aéroport. Nous avons vu sur un ce fil de discussion ainsi que plusieurs autres que cette solution était faisable et que l'on obtenait le PTT sur place à la sortie de l'aéroport...si tout se passe bien. Le site du CIC confime également ce fait http://www.cic.gc.ca/francais/travailler/demande-qui-admissibilite.asp Pour préparer le passage à l'aéroport, on aimerait maintenant bien essayer de rassembler les documents nécessaires supplémentaires. Le site du CIC détaille la trousse de documents pour une demande en ligne ou pour une demande depuis le canada mais pas pour une demande depuis l'aéroport. L'un(e) d'entre vous ayant effectué ces démarches à l'aéroport pourrait-il/elle nous faire un retour? D'avance merci.
  8. Merci à tous pour les réponses fournies. Tout ceci est très précieux. Pour résumer ce qui a été écrit, mon conjoint dépose avec son employeur une demande de CAQ+EIMT. Nous recevons (du moins on l'espère) d'ici quelques semaines les documents avec lesquels il peut déposer une demande de permis de travail temporaire. Ensuite deux solutions (petite précisions nos enfants ont 7 et 11 ans): - option demande en ligne: mon conjoint effectue une demande en ligne de permis de travail temporaire, et m'inclut pour une demande de permis de travail ouvert, et de permis d'études pour nos enfants, et il faut au préalable que nos enfants obtiennent un CAQ. Connaissez-vous les délais de traitement pour ce type de dossier? La demande de CAQ pour les enfants peut-elle ralentir la procédure? - option aéroport: mon conjoint et moi déposons nos demandes de permis à l'aéroport. Pour cette solution, connaissez-vous les délais de traitement pour recevoir le permis? Ou est-il édité sur place, faut-il repasser à l'aéroport? Quelle que soit la solution, pas besoin de VISA, une AVE par personne suffit. Les questions ci-dessous reflètent le fait que nous cherchons à optimiser (comme beaucoup je l'imagine) l'obtention du permis de travail temporaire car à partir du 1er août nous n'aurons plus de salaire. Merci pour votre aide.
  9. bonjour à tous, je me permets de poster sur ce forum car je n'arrive pas à trouver les informations nécessaire à mes démarches sur les sites officiels. pour info: nous sommes une famille française avec 2 enfants. mon conjoint a obtenu un poste à Montréal (de 2 ans pour le moment). son employeur effectue les démarche pour son embauche: CAQ et EIMT, mais je n'arrive à pas à savoir si je dois également effectuer des demandes de mon côté, sachant que nous sommes pacsés. dois-je également faire une demande de CAQ? concernant les démarches auprès du CIC, voici mes questions: nous souhaitons arriver en famille cet été. l'emploi de mon conjoint commençant dès validation de son permis de travail, donc peut être après notre arrivée. - a-t-on besoin d'un visa pour entrer sur le territoire canadien? - quel permis de travail demander pour lui et pour moi - y a-t-il des démarches à faire pour les enfants - les demandes se font elles en ligne, auprès de l'ambassade en France ou à l'arrivée. je vous remercie par avance des infos que vous pourrez me donner.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines