Jump to content

Coralie et Thomas

Membres
  • Content Count

    18
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Coralie et Thomas

  1. En tout cas, WES est mentionné sur le site du Gouvernement canadien comme un organisme désigné pour effectuer l’équivalence. Je vous remercie néanmoins d’avoir attiré mon attention sur ce point, je réaliserai une seconde recherche afin d’en être certain.
  2. C’est parti ! Les démarches sont lancées. Si nous ne commettons pas d’erreurs, il nous faut débuter la procédure par la récolte de documents : test linguistique, équivalence des diplômes, certificat de police, données biométriques. Nous aimerions soumettre nos démarches aux utilisateurs du forum afin de vérifier si nous sommes dans le bon. Dans un premier temps, nous avons pris rendez-vous pour le passage des tests linguistiques. Le jour est fixé début mars et l’organisme nous demande la modique de 300 euros par personne. Aussi, j’ai entamé les démarches pour faire reconnaître mes diplômes avec World Education Service. Ici, ils demandent 220 dollars canadiens. Avant d’obtenir ces documents, je pense que nous ne pouvons pas introduire de demande !? Il semblerait qu’en ce qui concerne les données biométriques, nous pouvons faire le nécessaire directement au Canada. Un voyage exploratoire est prévu pour le mois de mai. Nous nous en occuperons donc une fois sur place. Tous vos commentaires sont les bienvenus. Merci d’avance, Thomas et Coralie
  3. Voici quelques heures de lecture en perspective. Merci de votre réponse.
  4. Merci pour cette information. Des idées pour la presse écrite ? Envoyé de mon SM-G930F en utilisant application mobile Immigrer.com
  5. Dans le but d'en apprendre sur les réalités politico-socio-économiques de ces trois provinces, je suis à la recherche de médias canadiens de qualité (et de tous bords histoire de ne pas m'en tenir à un seul son de cloche): revues spécialisées, presse locale, chaîne de télévision, etc. (si possible en français). J'ai un VPN installé sur mon PC; je peux dès lors accéder aux contenus canadiens. Nous ne cherchons pas à immigrer dans la province du Québec. Néanmoins, si l'un ou l'autre média québécois fournissent des informations fiables sur les autres provinces canadiennes, nous sommes évidemment preneurs. Merci d'avance pour vos réponses. Thomas Envoyé de mon SM-G930F en utilisant application mobile Immigrer.com
  6. Merci! 40 ans dans trois bons mois, deux enfants et une situation pas si mauvaise en Belgique... ce sera le statut de résident permanent ou rien. Ne serait-ce que pour nos enfants, nous ne pouvons pas nous permettre de partir avec un statut précaire. Je suis justement occupé à faire des recherches sur le Nouveau-Brunswick. Pourquoi pas en effet ?
  7. Je ne le pense pas non plus. C'est pourquoi nous aurions souhaité trouver une petite ville pour nous installer. Mais pour l'instant, ce n'est pas une priorité. Notre principale préoccupation est d'obtenir le visa et d'identifier clairement un endroit où nous pourrions rapidement trouver du travail. Nous avons pensé à Ottawa, car cette ville n'est qu'à deux heures de route de nos amis montréalais.
  8. Se "confronter à l'hiver", je pense effectivement que c'est une bonne idée, mais un doute subsiste. Je crains de ne pas pouvoir me déplacer avec autant d’aisance que durant des périodes plus chaudes et donc d'être moins efficient. En tout cas, merci encore pour vos réponses. Merci pour votre réponse. Le post auquel vous avez répondu manque effectivement de clarté. Concernant nos motifs et même si nous ne souhaitons pas aborder ce sujet ici, ils sont on ne peut plus clairs, cela fait des années que nous mûrissons ce choix. Nous avons malheureusement été contraints de nous concentrer sur d'autres priorités, mais aujourd'hui nous sommes en mesure de nous consacrer pleinement à ce projet. Mon questionnement au sujet d'un voyage exploratoire au Canada porte davantage sur les démarches que nous pouvons faire sur place. Si toutefois nous le pouvons. Par exemple: j'ai lu qu'il était interdit de faire une recherche d'emploi sans un visa spécifique. J'imagine en revanche que nous sommes autorisés de rencontrer des personnes dans nos domaines respectifs et de créer des contacts. De même, nous aimerions prendre quelques informations relatives aux écoles (nous sommes parents de deux enfants). Pour ce qui est des "informations", ma question reste ouverte. Nous comptons partir deux semaines et nous souhaiterions exploiter au mieux ce séjour pour faire avancer notre projet. Autrement, nous allons suivre votre conseil en nous inscrivant aux différents forums organisés par les instances officielles et être attentifs aux informations qui circulent (web-conférence) sur les sites de l'ambassade. Je vous souhaite une excellente année 2020. Thomas
  9. Donc j'en déduis que seuls les éleveurs reconnus par une instance officielle peuvent mettre au monde de nouvelles portées?
  10. Merci pour votre réponse. J'ai lu attentivement le fil que vous m'avez conseillé et sur lequel, d'ailleurs, vous intervenez fort à propos. J'ai contacté l'utilisateur; nous verrons bien si ce dernier a des informations à nous donné. En ce qui concerne le site, cela me semble parfait. Le cas échéant, c'est un très bon début. Pour info (attention, j'ai lu en diagonale): D'après ce site https://www.cliquezjustice.ca/vos-droits/lois-provinciales-et-territoriales, il semblerait que seuls les pit-bulls soient interdits en Ontario.
  11. Ma compagne est formatrice en toilettage canin et dispose d'une expérience dans ce domaine. Dans notre demande de visa, ce ne sera pas elle le requérant principal. Néanmoins, nous nous interrogeons sur ses possibilités d'emploi sur place. Notre questionnement concerne moins la possibilité de trouver un emploi dans ce secteur que celle d'ouvrir un centre canin regroupant le toilettage, la pension et le dressage (sans doute le toilettage dans un premier temps). Est-il concevable pour une personne avec un statut de résident permanent de démarrer une activité indépendante, faut-il des qualifications particulières telles qu'un diplôme de gestion ou un accès à la profession, quelles sont les normes en matière de bien-être animal et quelle-est l'autorité compétente en la matière? Pour ce qui est du revenu, nous ne nous faisons aucune illusion, il est bas ici en Belgique, nous supposons qu'il en sera de même là bas. Ensuite, toute bonne surprise est bonne à prendre... Comme il n'est pas envisageable pour nous de partir sans nos chiens, nous sommes preneurs de toutes les informations concernant l'importation d'animaux domestique sur le territoire canadien et plus particulièrement de bergers malinois. En l'état actuel de mes recherches, je n'ai pas trouvé de restriction à ce sujet. Aussi, de manière plus marginale, nous souhaiterions également élever des malinois. Cette activité n'a rien de lucratif, nous aimons simplement les chiens et plus particulièrement cette race. Cela étant, il est important pour nous d'obtenir la reconnaissance d'une instance officielle en matière de pedigree (en Belgique, c'est Saint-Hubert). Nous sommes preneurs de toutes les informations à ce sujet. Bonne année 2020 à toutes et tous, Thomas et Coralie
  12. Merci pour votre réponse. Le post auquel vous avez répondu manque effectivement de clarté. Concernant nos motifs et même si nous ne souhaitons pas aborder ce sujet ici, ils sont on ne peut plus clairs, cela fait des années que nous mûrissons ce choix. Nous avons malheureusement été contraints de nous concentrer sur d'autres priorités, mais aujourd'hui nous sommes en mesure de nous consacrer pleinement à ce projet. Mon questionnement au sujet d'un voyage exploratoire au Canada porte davantage sur les démarches que nous pouvons faire sur place. Si toutefois nous le pouvons. Par exemple: j'ai lu qu'il était interdit de faire une recherche d'emploi sans un visa spécifique. J'imagine en revanche que nous sommes autorisés de rencontrer des personnes dans nos domaines respectifs et de créer des contacts. De même, nous aimerions prendre quelques informations relatives aux écoles (nous sommes parents de deux enfants). Pour ce qui est des "informations", ma question reste ouverte. Nous comptons partir deux semaines et nous souhaiterions exploiter au mieux ce séjour pour faire avancer notre projet. Autrement, nous allons suivre votre conseil en nous inscrivant aux différents forums organisés par les instances officielles et être attentifs aux informations qui circulent (web-conférence) sur les sites de l'ambassade. Je vous souhaite une excellente année 2020. Thomas
  13. Merci pour votre réponse. C’est effectivement la question principale : compte tenu des qualifications et des compétences qui sont les miennes, quelles sont les meilleures cartes à jouer dans le processus d’obtention d’un visa de résident permanent ? Ensuite, et peut-être que je me trompe, j’imagine que je suis libre de trouver ma voie une fois sur place. L’important pour moi dans un premier temps est moins de trouver un emploi dans ma branche que de travailler tout simplement. Très bonne année à vous, Thomas
  14. Azarielle, Merci de votre réponse rapide et claire. La question semble donc résolue : je ne puis prétendre au statut de travailleur social. Il est, en effet, fort peu probable que mes études en sciences de l'éducation (qui, elles, sont de nature généraliste) et mon baccalauréat en éducation spécialisée donnent un accès à cette profession. Par acquit de conscience, je vais néanmoins vérifier comment fonctionnent les équivalences entre diplômes. Par exemple, j'ai quelques interventions dans des colloques et congrès universitaires ainsi que deux publications (une dans une revue internationale assez bien cotée ainsi que 10 ans d'expérience dans le travail social (le mot est ici employé comme nous en avons l'usage en Belgique). Il y a peut-être quelques crédits que je peux grappiller ici et là. Malheureusement, les études au Canada semblent coûteuses et honnêtement, je ne suis pas sûr d'avoir le courage ni la motivation d'entreprendre à nouveau des études universitaires. Merci encore et bonne année à vous.
  15. À la lecture des différents programmes d'immigration, il semble que plusieurs provinces recherchent des "travailleurs sociaux". En Belgique du moins, cette dénomination est considérée comme une appellation générique, donc un peu floue. Quand est-il au Canada? En ce qui me concerne, je suis titulaire d'un master en science de l'éducation et d'un baccalauréat en éducation spécialisée. J'ai de l'expérience dans l'aide à la jeunesse en tant qu'éducateur, j'ai également formé des futurs éducateurs et éducatrices dans l'enseignement supérieur. J'ai travaillé dans une association où nous donnions diverses formations, notamment aux enseignants, et travaillions sur les questions de multiculturalité. D'après les quelques lectures que j'ai pu réaliser jusqu'ici, il me semble être, du moins pour les points relatifs aux diplômes et à l'expérience, dans des conditions plus favorables que défavorables. Cependant, est-ce possible d'obtenir une désignation provinciale ou un emploi sans être résident permanent, ou, tout simplement, dans l'éventualité où nous sommes acceptés, est-il aisé de trouver du travail?
  16. Compte tenu des difficultés (et du temps) supplémentaires inhérentes à l'immigration au Québec, nous pensons introduire une demande d'entrée express avec l'espoir d'être accepté dans la province d'Ontario. Nous n'en sommes qu'au préambule des démarches à entreprendre (quête des documents, test linguistique, etc.), mais nous souhaiterions planifier un voyage au Canada et plus spécifiquement dans cette province. Y'en a-t-il parmi-vous qui pourrais nous conseiller sur la manière d'organiser ce voyage: quelle est la meilleure période pour découvrir, y a-t-il certaines démarches que nous pouvons accomplir sur place, des lieux où rencontrer les "bonnes personnes"? Ce voyage est-il même une bonne idée vu que nous en sommes au début de notre processus? Bref, nous sommes preneurs de toutes informations qui nous éviteraient de passer à côté de quelque chose d'important. Merci et bonne année 2020 à vous tous, Thomas et Coralie
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines