Jump to content

Laurence Comet

Membres
  • Content Count

    25
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Laurence Comet

  1. Excellent ! Joe me sens moins seule, grâce à vous. Vous remercierez votre femme de ma part (qui est quand même plus émotive que moi !)
  2. Si tu es un(e) Français(e) qui vit au Canada, voici un scoop : sache que tu ne passes pas inaperçu(e) au supermarché ! Et oui, c'est comme ça : même si tu vis depuis longtemps au pays des grands espaces, et que tu te sens complétement intégré(e), tes gènes français te trahissent lorsque tu fais tes courses ! Voici la preuve par 16 : 1- Tu RÂLES... ... parce qu'il y a la queue, parce que tel produit est trop cher, parce qu'il fait trop froid/trop chaud dans le supermarché, parce que tu ne trouves pas tel produit, etc. Bref, tu
  3. Tu angoisses à l'idée de passer ton PREMIER Noël loin de ta patrie et de ta famille ? C'est normal, et je compatis, pour l'avoir vécu il y a quelques années. Il est vrai que même si on n'aime pas vraiment les traditions ni les fêtes religieuses (ni les repas de famille), Noël est une fête spéciale, que l'on aime passer en famille. Et cela fait bizarre de s'imaginer la passer ailleurs, autrement, et avec d'autres personnes (voire seul-e...), surtout la première fois. Alors on va faire simple... Sache que tu as deux solutions : pleurer
  4. Cher futur Parent-Expatrié Quel que soit ton "statut" (parent projetant de s'installer prochainement au Canada OU expatrié au Canada prochainement parent), voici 8 commandements que je tiens aujourd'hui à partager avec toi, pour t'éviter trop de surprises, de déceptions et de réflexions du genre "si j'avais su...". 1- DÉPENDANT D'INTERNET, TU DEVIENDRAS... C'est fou comme on peut devenir accro à Skype tout à coup ! Indispensable pour rester en contact avec nos proches restés au bercail. À toi de choisir : Whatsapp, Skype, FaceTime. Co
  5. Si tu lis cet article dans l'espoir de découvrir ma vie sexuelle, ne perds pas ton temps : tu vas être déçu ! En revanche, si comme moi tu vis au Canada (ou que tu t'apprêtes à t'y installer), ce billet pourrait t'intéresser car attention SCOOP : je m'apprête à te livrer mes fantasmes d'expatriée au Canada. Mais en échange, tu devras à ton tour mes livrer les tiens ! Marché conclu ? Super ! Alors GO, voici le Top 14 de mes rêves les plus fous, depuis que je me suis installée dans le pays de l'hiver et des grands espaces : Avoir la même heure q
  6. Alors c'est sûr, tu pars vivre au Canada ou au Québec ? Alors, si séduire n'est pas ton truc, désolée mais il va falloir t'y mettre ! Car OUI : s'expatrier et séduire = même combat ! Je plante le décor : disons qu'on en est au stade où après avoir déclenché chez toi des envies (d'aventures, de chaleur humaine, de changement), le Canada t'a tellement séduit qu'après t'être sérieusement renseigné, tu as décidé de "passer à l'action" (= y vivre quelques temps). Arrive donc le moment fatidique, tellement attendu, celui où tu veux "conclure" (hommage au passage à
  7. Envie de partir vivre au Canada? Fraîchement arrivé? Installé depuis quelques mois? Alors j'ai une question pour toi. T'es-tu récemment posé l'une de ces questions concernant ta vie au Canada : par quoi commencer pour trouver un emploi ? Où trouver un médecin francophone ? Comment rencontrer des compatriotes ? Où trouver du bon fromage? Dans quel bar aller voir un match de ton équipe nationale ? Quelles démarches faire pour … (avoir un permis de conduire valide, bénéficier de la sécurité sociale, aller voter, …) ? Si oui, j'ai décidé de partager avec toi
  8. Partir vivre au Canada te tente mais tu n'oses faire le grand saut ? En faisant le test suivant, tu sauras si c'est le bon moment... ou non ! Compte le nombre de fois où tu as répondu "oui" et tu seras vite fixé. 1- Ta tête ressemble à ça quand l'un de tes amis te raconte sa vie au Canada. 2- Ta vie actuelle manque de piquant, de challenges, d'aventures ? 3- Tu connais les têtes à claques ? <iframe width="300" height="225" src="https://www.youtube.com/e
  9. Bonjour Julien Quelle question difficile !!! Surtout en ne connaissant pas vos habitudes de "consommation, votre mode de vie, le type d'hébergement que vous souhaitez, la ville, le quartier où vous vivrez, la saison à laquelle vous arrivez (cela ayant un effet sur le coût de l'électricité), le type de voiture que vous comptez acheter, etc. Personnellement, avec cette somme, je pourrais en effet vivre durant 6 mois avec mes 2 enfants de 5 et 7 ans, mais j'ai une voiture "pourrie" , je cuisine beaucoup, et je fais plus d'activités extérieures avec les enfants (parcs, fes
  10. Bonjour Julien Merci pour ce témoignage qui intéressera de nombreuses personnes qui, comme vous, se sont expatriées pour le travail, ce qui a entraîné l'expatriation e toute la famille. Je comprends votre sentiment de culpabilité par rapport à votre épouse et vos enfants, mais quelle aventure magnifique ils sont en train de vivre grâce à vous ! Vous ouvrez les horizons et l'esprit de vos enfants : ce n'est pas magnifique, cela ? Je vous souhaite une bonne continuation et n'hésitez pas à apporter de nouveaux commentaires : cela en intéressera plus d'un ! Bonne j
  11. Ah quand même ! Et comment avez-vous vécu ces 6 Noël rien qu'entre vous ?
  12. Je me souviens encore du jour où j'ai décidé de m'expatrier en famille : "Quel beau projet, excitant, courageux... mais tellement stressant !" À l'approche du grand départ, la pression se faisait de plus en plus oppressante et les questions s'enchaînaient dans ma tête : "Mes enfants vont-ils s'intégrer ?", "Comment vont-ils vivre l'éloignement du reste de la famille", "Que va-t-il se passer si notre vie ne nous plaît pas là-bas ?". À juste titre selon moi, car il ne s'agissait pas d'une mince affaire (dans le style "À quoi inscrit-on Junior cette année : babyfoot ou cer
  13. Cherrybee vous êtes un magnifique exemple d'expatriation réussie : bravo ! Et en plus vous participez à l'opération NEZ ROUGE si j'ai bien compris ? Merci pour tous les gens que vous aidez à raccompagner sains et saufs chez eux.
  14. -Tu rentres pour les Fêtes ? - Nan... Voilà quelle a été ma réaction, à la veille de mon premier Noël au Canada. Cela faisait seulement 3 mois que nous nous étions installés à Montréal avec mon conjoint, et les seules personnes avec qui nous avions commencé à tisser des liens (la voisine et 2 ou 3 bénévoles européens durant des festivalsn) ne passaient pas les fêtes en ville. J'étais encore dans emploi (et donc le moral un peu dans les chaussettes) et je n’arrivais pas à me faire à l’idée quasi-cauchemardesque qu’on allait passer les 24 décembre au soir à deux : argh
  15. 10 ans au Canada, ça en fait des souvenirs... et des aventures ! Il faut dire qu'en venant y vivre, j'avais énormément d'attentes envers l'hiver. Bon, je l'avoue, je l'assume : mes rêves étaient des clichés pour la plupart (motoneige, traîneau à chiens, raquettes, patins à glace...) mais à ceux qui s'offusqueront en disant que ce sont des activités de touristes, je réponds que je m'en fous ça m'est égal ! "J'ai trippé en maudit" (je me suis éclatée à fond ), j'ai vécu des moments forts en émotion. Bref, J'AI RÉALISÉ MES RÊVES ! C'est ça qui compte dans la vie, non ?!?
  16. Merci pour tes conseils Puda. Le duplicate content me pose problème en effet. Concernant mon absence de réponses aux commentaires, je ne partage pas forcément ton avis : autant sur mon blog je réponds à chacun des commentaires, autant ici, on est sur un forum : je lance un sujet, basé sur un article de mon blog, et libre à chacun de donner son avis sur le sujet. Personne n'est le "maître" de la conversation, même celui qui lance le sujet, sauf si les commentaires lui soient destinés en particulier (sinon en effet j'y aurais répondu). bonne fin de journée
  17. Je ne suis pas terroriste, je ne veux que la Paix, j'aime la vie, j'aime les gens (sauf les méchants), et pourtant JE ME SENS COUPABLE... Et c'est en me demandant "POURQUOI ?", et si j'étais la seule à ressentir cela, que j'ai réalisé qu'il existe un syndrome de culpabilité chez tout "expatrié". J'ai essayé de récapituler toutes les situations où je suis confrontée à cette maudite sensation de culpabilité, ainsi que les "parades" pour remédier à ce sentiment, et je me demandais si vous aussi vous ressentiez la même chose, à savoir : 1- Vous sen
  18. Cher futur expatrié, es-tu prêt à être jugé, adulé, méprisé, envié, détesté, admiré, incompris, valorisé, jalousé, mis sur un piedestal... EN MÊME TEMPS et AVANT MÊME D'ÊTRE PARTI ? Bizarre, tu dis ? C'est pourtant ce qui t'attend vraiment et ce, quelle que soit ta destination. Imagine-toi être victime d'une avalanche, sauf que ce n'est pas sous la neige que tu crouleras, mais sous ces "jugements". Bon, rassure-toi, ces sentiments ne viendront pas de la même personne (à moins d'avoir à faire à un bipolaire coké avec une préparation de Walter White*). Et le plus bizarre, c'est q
  19. Et oui, la vie à l’étranger fait rêver, saliver, fantasmer, … Pourtant l’expatriation est tout sauf facile, n’est pas si rose, et peut même mener à des déceptions, des désillusions, voire des dépressions. Personnellement c’est cette phrase de Mark TWAIN qui a été mon déclic : Je m’estime « ben chanceuse » (à lire avec l’accent Québécois) que ma vie au Canada et en Espagne se soient bien passées (l’une en couple, l’autre en famille). Pourquoi ? Parce-qu’à l’époque, personne de mon entourage n’a su me conseiller, m’épauler et me (PRÉ
  20. Avez-vous remarqué qu’au Québec, le mot « maudit » a une connotation sympathique et positive (« C’était un maudit bon show » = « C’était un super bon spectacle », « C’est un maudit bon gars » = « Il a le coeur sur la main », …) SAUF lorsqu’il est suivi du mot Français ? « Maudit Français » est en effet une expression péjorative, et certains méritent sans conteste ce qualificatif synonyme de « détestable ». Loin d’être racistes, les Québécois ne réservent cette insulte qu’à certains Français. En 10 ans de vie au Québec, j’en ai croisé quel
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement